Au service de ton peuple

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Au service de ton peuple

Message  Siegfried de Dubbhe le Jeu 11 Mai - 8:45

La douce musique de cette voix, tendre et généreuse résonnait en lui comme l'appel de la foi, au nom de son peuple.

C'était sa souveraine. La paisible et pacifique Princesse Hilda de Polaris qui l'invitait à renaître en tant que guerrier divin.

Les cercles de lumière cosmique jaillirent des cratères endormis dans tout le Royaume d'Asgard, entraînant des tremblements de terre multiples, à répétition et des déclinaisons de foudre dans le ciel.

Il était là. Au milieu des Terres de son peuple, là ou tant de sang avait coulé et coulerait encore.
C'était indéniable, inévitable surtout.

Face à lui, la montagne s'éventra comme une vulgaire feuille de papier frappée par une lame de lumière jaillissant du ciel.

Elle apparut alors dans toute sa splendeur.
Une majestueuse créature à deux têtes, recouverte d'une étrange peau métallique et auréolée d'une lumière vaporeuse.
L'armure des conquérants d'Alpha venait de réapparaître comme l'avait annoncé la prophétie.
Il était donc du devoir de la Princesse Hilda de faire appel aux protections légendaires des plus puissants et redoutables serviteurs du Royaume d'Asgard : Les Guerriers Divins.

Siegfried était de ceux-là, fièrement installé face à la montagne dévorée par la toute puissance de cette armure ancestrale.
Son armure, celle du héros, du mythe, forgée dans l'énergie cosmique même du dragon Fafnir.

La renaissance de ces divines protections royales n'était pourtant pas le présage espéré puisque elles ne ressortaient de leur abri millénaire que face à la conséquence d'un drame futur, sensé menacer le Royaume.
Les Guerriers Divins étaient alors amenés à refaire surface pour servir et défendre ce précieux territoire, maintes fois agressé par les malheurs et joies de l'Histoire.

Un démon passa brièvement dans les yeux de Siegfried.
Il savait que l'univers tendrait encore une fois à changer, à évoluer ou à être dissout devant ce nouvel avènement.
Le peuple d'Asgard retrouvait la foi et l'espoir devant le retour de ces magnifiques protecteurs mais ces derniers savaient aussi que leur retour à la vie avait pour but de leur apprendre à nouveau à défier la mort et toute ses perversités.

Revivre pour mieux mourir au nom d'Asgard, voici donc le destin qui incombait à tout Guerrier Divin.
Cette existence aurait pû paraître bien ingrate, difficile à analyser pour les esprits simples.

C'était pourtant ce qu'il existait de plus noble en ce monde, dans ce Royaume.
L'honneur de défendre et de servir Asgard, au nom de la plus pure et de la plus majestueuse des souveraines: la Princesse Hilda, elle-même grande prêtresse du puissant seigneur Odin.

Comment chevalier aurait-il pû espérer meilleur destin que celui-là ?
Plus noble et plus héroïque ?

Siegfried était un être divin, plus encore maintenant qu'il s'apprêtait à revêtir sa fantastique armure d'Alpha.
Il le savait.
Ses ennemis pas encore tout à fait...pour leur malheur.

_________________
Ma vie appartient à la Princesse Hilda.
Ceux qui oseront la menacer, seront plongés dans les affres d'une Mort immédiate, sans espoir d'aucun retour !!
avatar
Siegfried de Dubbhe
Modérateur et Guerrier Divin d'Alpha
Modérateur et Guerrier Divin d'Alpha

Nombre de messages : 33
Ordre : Guerrier Divin d'Asgard
Date d'inscription : 04/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au service de ton peuple

Message  Hilda de Polaris le Jeu 18 Mai - 7:08

La jeune prêtresse s'avançait à travers les landes enneigées du royaume d'Asgard. Elle sentait la présence du guerrier divin et ses pas se dirigeaient vers lui. Hilda ne semblait guère souffrir du froid, le blizzard faisait voleter autour d'elle les flocons, jouait dans ses longs cheveux défaits, quelques mèches venant à cacher partiellement le délicat visage.

Avec le retour du guerrier divin d'Alpha, c'est comme si la page du passé s'était tournée. Hagen, Fenril, Mime et maintenant Siegfried, la prêtresse ne doutait pas que les autres guerriers allaient faire leur apparition d'içi peu, tout était une question de temps.

Toute à ses pensées, elle ne s'était pas aperçue qu'elle se tenait à présent à quelques pas de l'homme qui était revêtu de son armure. Cette vue du guerrier s'avançant comme une ombre dans la plaine asgardienne en aurait effrayé plus d'un, mais pas elle, elle qui le connaissait depuis sa plus tendre enfance, qui avait grandi avec lui, qui lui avait offert son coeur. En cet instant ce n'était plus la prêtresse qui se tenait face à son guerrier, non c'était tout simplement une jeune femme qui se trouvait en face de l'homme qu'elle aimait, un homme qui était décédé en faisant son devoir de guerrier, et qui par la grâce d'Odin, était revenu d'entre les morts.

Les lèvres d'Hilda s'étirent en un doux sourire, démontrant par ce geste si simple qu'elle était redevenue elle même, et même si elle n'avait pas souri, ce changement se remarquait tout simplement dans son regard où toutes traces maléfiques avaient disparues.


Je suis heureuse de te revoir parmi nous Siegfried.
avatar
Hilda de Polaris
Modératrice et Grande Prêtresse du Royaume d'Asgard
Modératrice et Grande Prêtresse du Royaume d'Asgard

Nombre de messages : 79
Ordre : Princesse Souveraine du Royaume d'Asgard
Date d'inscription : 01/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au service de ton peuple

Message  Siegfried de Dubbhe le Sam 20 Mai - 4:11

A la vue de sa souveraine, le coeur du Guerrier Divin d'Alpha s'emballa. Il battait la chamade à tout rompre.
Lui, le héros de Légende, se sentait pareil à un enfant face à l'éblouissante beauté de la jeune femme.

Machinalement et dans le respect le plus dévoué, il posa un genou à terre et inclina son buste vers l'avant, en signe de bienvenue.
Son bras barra sa poitrine pour renforcer cette marque sincère et limpide de la plus haute estime, éprouvée pour la Grande Prêtresse du Royaume d'Asgard.


Princesse Hilda ! Mon coeur renaît à la vie par votre exquise et divine présence.
Asgard en fait de même et les Guerriers Divins réapparaissent chacun, tour à tour pour vous prouver leur allégeance et leur immuable fidélité.

Nous allons tous pouvoir rebâtir et faire fleurir ce monde que nous chérissons depuis l'aube de notre enfance.
Et tout cela, c'est à vos côtés, plein de fierté et de joie que nous le ferons.


Le redoutable Seigneur d'Alpha marqua un temps d'arrêt, épris par une émotion incontrôlable.
La vie leur offrait une nouvelle chance, à tous. Celle de pouvoir enfin forger Asgard à l'image de leur rêves.

Il se releva alors que ses iris d'opale rencontrèrent ceux de sa souveraine.
Il était béat d'admiration face à elle, bien moins puissant et indestructible que si il s'était trouvé nez-à-nez avec le plus hostile de tous les dragons de la planète.

Entendre sa voix, respirer son doux parfum le conduisait à une délicieuse transe, enivrante et merveilleusement ensorcelante.
Lorsque son regard croisait celui de la Prêtresse d'Odin, il avait l'impression de jaillir hors de lui-même, de ne plus rien maîtriser, d'être dépendant d'un esprit autre que le sien.

Il aimait la Princesse Hilda, à la folie, plus que sa propre vie et cette déviation envers son rôle de défenseur du Royaume, le rendait terriblement plus redoutable qu'à l'accoutumée, plus inquiet aussi.

Observant l'astre lunaire, diffusant sa douce lumière spectrale sur le voile de nuit, il jura que jamais personne ne menacerait plus Asgard et sa souveraine. La femme qui vivait dans son coeur et dans chaque parcelle de son âme.

Si les Guerriers Divins étaient revenus à la vie, c'était bien parce qu'une menace se préparait mais que en dépit de son intensité, elle ne pourrait jamais venir à bout des pouvoirs hors du commun des protecteurs d'Odin.

_________________
Ma vie appartient à la Princesse Hilda.
Ceux qui oseront la menacer, seront plongés dans les affres d'une Mort immédiate, sans espoir d'aucun retour !!
avatar
Siegfried de Dubbhe
Modérateur et Guerrier Divin d'Alpha
Modérateur et Guerrier Divin d'Alpha

Nombre de messages : 33
Ordre : Guerrier Divin d'Asgard
Date d'inscription : 04/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au service de ton peuple

Message  Hilda de Polaris le Lun 22 Mai - 5:35

Princesse Hilda ! Mon coeur renaît à la vie par votre exquise et divine présence.
Asgard en fait de même et les Guerriers Divins réapparaissent chacun, tour à tour pour vous prouver leur allégeance et leur immuable fidélité.

Nous allons tous pouvoir rebâtir et faire fleurir ce monde que nous chérissons depuis l'aube de notre enfance.
Et tout cela, c'est à vos côtés, plein de fierté et de joie que nous le ferons.


Comme à son habitude, le jeune homme s'était agenouillé face à elle, et pour une fois la prêtresse aurait voulu envoyer en l'air le protocole pour se laisser aller contre le guerrier et l'envelopper de ses bras, lui dire combien elle était heureuse de le revoir parmis eux, mais surtout de l'avoir à nouveau à ses côtés, pouvoir à nouveau lui parler, le contempler.

Et c'est avec un regard emprunt de douceur et de tendresse qu'elle pose son regard azuré sur lui, lui souriant. Cette séparation avait été douloureuse pour elle, et elle avait rêvé de cet instant, alors faisant fis des convenances, oubliant qu'elle est une prêtresse et lui un guerrier sous ses ordres, la jeune femme viendra se blottir dans ses bras, levant son visage pour caresser d'une main douce et tendre le visage chéri, lui souriant, s'apprêtant déjà à faire face aux contestations du guerrier.


Je sais Siegfried, je ne devrais pas, mais ce n'est plus la prêtresse qui s'adresse à toi à cet instant, c'est simplement la jeune femme qui est en moi. Quand tu n'étais plus là, j'avais l'impression que l'on m'avait oté une partie de moi et maintenant que tu te trouves là, face à moi, la pièce manquante est à nouveau là. Cette pièce c'est toi, c'est aussi simple que ça.

Elle observe la réaction du guerrier, écartant délicatement une mèche de cheveux de son visage, que le vent asgardien avait amené devant ses yeux lui cachant la beauté des iris d'opale qui la regarde. Le blizard souffle autour d'eux, pourtant le couple ne semble guère en souffrir et dans les yeux d'Hilda, une leur intense brillait, que même le froid polaire ne parviendrait jamais éteindre.
avatar
Hilda de Polaris
Modératrice et Grande Prêtresse du Royaume d'Asgard
Modératrice et Grande Prêtresse du Royaume d'Asgard

Nombre de messages : 79
Ordre : Princesse Souveraine du Royaume d'Asgard
Date d'inscription : 01/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au service de ton peuple

Message  Siegfried de Dubbhe le Mar 23 Mai - 8:33

...Prin...Princesse Hilda...Je...

Siegfried était subjugué, hypnotisé et avait les pires peines du monde à conserver son calme face à la beauté magnétique et terriblement envoûtante de sa souveraine.

Il sentait son coeur prêt à jaillir dans sa poitrine alors que ses mots ne trouvaient pas preneur, aspirés qu'ils étaient aussitôt dans le néant.
Au moment ou la robe d'étoffe de la jeune femme vint caresser sa peau, il frissonna, à la fois de honte face à ses sentiments déplacés envers celle qu'il avait le devoir de protéger, mais aussi de plaisir et c'est l'enivrante douceur de ce dernier sens qui pris le dessus.

Tout en délicatesse, il fit glisser sa main sur la courbe de la joue, en peau d'albâtre, palpitant de vie, de suavité et de chaleur.
Son coeur se consumait dans le feu de l'amour le plus intense et passionné.
La maîtrise des sens avait complètement disparue, c'était un abandon total. Il n'y pouvait rien et le plus terrible, c'est qu'il en amassait un exquis délice, absent de toute culpabilité.

L'iris opale de ses yeux s'enflamma.


Ô Princesse Hilda, ma divine souveraine, que la mort m'a semblé bien longue et pénible sans le bonheur de ressentir votre présence à mes côtés.
Je n'ai cessé d'errer dans le vide, à la recherche de ma gloire d'antan, pour la punition des manants sulfureux et pourtant ce n'est pas cette insatisfaction qui me transperçait le coeur et l'âme, mais le fait que vous ne soyiez pas dans cet univers...avec moi.
M'éloigner de vous et ne plus avoir l'honneur et le privilège de vous admirer fut pour moi bien plus terrible que la plus horrible des morts.

En même temps, cette solitude sournoise aux griffes perverses, vous lacérant à tout instant, vous a été épargnée.
Savoir qu'autre part, l'harmonie et la paix vous avaient rejoints, aux côtés de votre soeur, cela m'a aidé à mieux accepter mon sort, même si je me maudissais de n'être parvenu à vous secourir comme je l'aurais dû.

A l'avenir, ceci ne se reproduira plus, je vous en donne ma parole, sur ma gloire, mon honneur et celui de ma famille, serviteurs du Royaume d'Asgard, depuis des générations.


Siegfried s'efforcait plus que tout à prouver et renforcer son sens de l'honneur face à la faute qui avait entraîné le déclin des Guerriers Divins. Une tragédie évitable et qui fut masquée par leur soif presque trop grande à tous, de démontrer leur dévotion envers leur souveraine.
Une épilogue, conclue dans le sang le plus noble et le plus fier de tout le royaume mais qui continuerait de filtrer dans cet univers pour revenir parfaire le présent et guérir les fautes du passé.
C'était maintenant que tout devait changer.
Mais si tout était plus ou moins conservé depuis leur départ, l'Amour florissant que le Seigneur de Fafnir éprouvait pour la Princesse Hilda de Polaris, avait de son côté augmenté de telle façon, que l'absence de maîtrise, de contrôle sur soi, finissait par l'effrayer.
Face aux monstres et ennemis d'Asgard, Siegfried savait quoi faire, face au plus puissant et ensorcelant de tous les sentiments, il n'était qu'un homme perdu, parmi tous les autres, délicieuse mais vulnérable victime, épris de beauté et de bonheur.

Comment aurait-il pû espérer ne serait-ce que rêver cela un jour, alors que sa main continuait de glisser tendrement sur la peau veloutée de blanche rosée, perdu dans le plus exquis des paradis.

_________________
Ma vie appartient à la Princesse Hilda.
Ceux qui oseront la menacer, seront plongés dans les affres d'une Mort immédiate, sans espoir d'aucun retour !!
avatar
Siegfried de Dubbhe
Modérateur et Guerrier Divin d'Alpha
Modérateur et Guerrier Divin d'Alpha

Nombre de messages : 33
Ordre : Guerrier Divin d'Asgard
Date d'inscription : 04/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au service de ton peuple

Message  Hilda de Polaris le Mer 31 Mai - 5:08

Hilda ne put s'empêcher de sourire face à l'hésitation qu'elle ressentait dans la voix du guerrier. Tout à coup, lui si fort, ressemblait à un jeune adolescent peu sûr de lui. Elle voyait sur son visage le combat intérieur qu'il menait contre lui-même, contre ses sentiments. Elle s'en amusait, et déjà s'apprêtait à se défaire de la douce étreinte lorsque que la main de Siegfried se posa sur joue, une main qui stoppera sa "fuite".

Bien que froide, jamais la douce prêtresse n'avait connu contact plus doux et plus chaud, peut être était ce du au fait que son coeur battait plus rapidement que de coutume? Et c'est lentement qu'elle clot ses paupières pour savourer tout ce que représente cet instant. Hilda de Polaris, prêtresse d'Odin, oubliait en ce moment le rôle qui est le sien, à ce moment, oui elle n'était plus que femme. Une femme et rien d'autre, une femme qui n'aspirait qu'à vivre cet amour qu'elle gardait en elle depuis un certain temps déjà.

Après tout si Odin leur avait accordé une deuxième chance, il fallait en profiter, la saisir et ne pas la laisser filer comme ce fut le cas il y a peu de temps. Elle écoutait les propos tenus par le guerrier d'une oreille distraite, les iris azurés scrutant le visage aimé. Doucement, lentement les doigts fins écarteront une mèches de cheveux chatains du visage de Siegfried, lui souriant.


En même temps, cette solitude sournoise aux griffes perverses, vous lacérant à tout instant, vous a été épargnée.
Savoir qu'autre part, l'harmonie et la paix vous avaient rejoints, aux côtés de votre soeur, cela m'a aidé à mieux accepter mon sort, même si je me maudissais de n'être parvenu à vous secourir comme je l'aurais dû


Et voilà que la main de la Prêtresse vient se poser sur les lèvres de son aimé, l'empêchant de continuer sa phrase, alors qu'elle secoue lentement la tête en signe de dénégation.

Harmonie? Paix? Non Siegfried, je n'ai rien connu de tout ça lorsque la situation est redevenue "normale". J'avais blessé ma soeur, j'avais perdu mes guerriers, mes avant tout mes amis...

Puis plus doucement, dans un murmure, elle lâchera alors que ses magnifiques yeux croisent les iris opales

Je t'avais perdu toi.

Et à nouveau , les yeux de la Belle se ferment, alors qu'elle s'offre à la caresse si douce de cette main pleine de tendresse qui parcourait sa joue.
avatar
Hilda de Polaris
Modératrice et Grande Prêtresse du Royaume d'Asgard
Modératrice et Grande Prêtresse du Royaume d'Asgard

Nombre de messages : 79
Ordre : Princesse Souveraine du Royaume d'Asgard
Date d'inscription : 01/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au service de ton peuple

Message  Siegfried de Dubbhe le Jeu 1 Juin - 4:11

Enivré par un irrépressible délice, Siegfried s'abandonna fébrilement mais passionnément aux ordres de son désir.
Alors, ses lèvres caressèrent le tissu chaud et soyeux couronnant la bouche divine de la Grand Prêtresse d'Odin.

L'embrassant avec la joie la plus intense, son corps tout entier se consumait de désir pour la Princesse Hilda, celle qu'il avait le devoir et l'honneur de protéger mais pouvait-il l'aimer comme il s'y adonnait maintenant ?
N'outrepassait-il pas les directives de sa charge de Guerrier Divin ?

Il avait fait son choix. Il faudrait l'assumer et même contre le plus improbable et perdu de tous les combats, il rentrerait dans la bataille.

Il ne pouvait plus se cacher maintenant, à quoi bon, ce qu'il éprouvait pour sa souveraine avait dépassé depuis bien longtemps le stade de la simple et indéfectible dévotion.

Le Grand Amour l'avait étreint et attrapé dans ses griffes douces et pénétrantes. Pour une fois, il était incapable de lutter et plus que tout, il n'avait pas envie de lutter. Seuls le bonheur et le plaisir de chérir et de choyer celle qu'il aimait comptait à ses yeux.
Rien ne pouvait plus aller à l'encontre de cette évidence, de cette délicieuse évidence.

Son désir, son amour pour la Princesse Hilda grandissait de jour en jour, chaque jour plus encore et lorsque son regard venait à croiser les prunelles argentées de la belle Prêtresse, il était prêt à défaillir face aux sentiments qui l'engloutissaient de bonheur.
Ses yeux s'enflammèrent d'une vigueur approchant le divin, légendaire, mythique même, avant que ses lèvres de glace ne se déposent amoureusement sur celles de la femme qu'il aimait.


Princesse Hilda, je vous donne ma vie; à tout jamais je vous appartiens, pour toujours.

Ce que j'éprouve en votre compagnie dépasse le simple cadre de la dévotion et de l'assujetissement martial lié à mon ordre.
Je ne puis me soustraire à faire preuve de raison, ni même à l'écouter.
J'en suis devenu incapable.
Pardonnez-moi mais mon coeur ne peut être maîtrisé. Je ne peux gagner cette bataille contre lui car il me domine et me possède, et tout au fond de moi, je réprouve à vouloir l'affronter sinon à l'encourager et à le suppléer.

Je vous aime Princesse Hilda...Je ne peux plus m'en cacher mais il faut que je réfrène mes pulsions pour ne pas oublier la tâche qui m'a été assignée par le Seigneur Odin lui-même.
Mes sentiments envers vous seront ma force et ma raison d'être, de vivre. Nulle menace ne vous approchera jamais.
Jamais votre coeur, votre corps et votre âme si pure ne seront souillés par la douleur et le drame.

Moi, Siegfried de Dubbhe, Guerrier Divin d'Alpha, jure de vous protéger jusqu'à la mort et même par-delà les couloirs sombres du Walhalla.
Votre vie ne connaîtra aucun malheur ni danger. J'y veillerais personnellement. Jusqu'à la nuit des temps, je vous protégerais et vous chérirais secrètement.

_________________
Ma vie appartient à la Princesse Hilda.
Ceux qui oseront la menacer, seront plongés dans les affres d'une Mort immédiate, sans espoir d'aucun retour !!
avatar
Siegfried de Dubbhe
Modérateur et Guerrier Divin d'Alpha
Modérateur et Guerrier Divin d'Alpha

Nombre de messages : 33
Ordre : Guerrier Divin d'Asgard
Date d'inscription : 04/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au service de ton peuple

Message  Hilda de Polaris le Ven 2 Juin - 5:19

Avait-elle bien entendu? Lui avait-il bien dit qu'il l'aimait? Elle s'attendait à tout mais pas à celà. Elle sourit tendrement, se disant intérieurement qu'après tout celà n'avait pas d'importance, que la seule et unique chose qui comptait, était les sentiments qu'ils éprouvaient l'un pour l'autre.

Elle sourit au guerrier, pendue à ses lèvres elle buvait chacunes de ses douces paroles, chaques mots se gravant dans son coeur, et à chacun d'eux, celui-ci battait de plus en plus fort. Elle s'apprêtait à lui répondre lorsque le contact, le plus doux qui soit, l'empêcha de prendre la parole.

Le guerrier divin d'Alpha venait de poser ses lèvres sur les siennes, et jamais elle n'avait supposé que celà puisse être aussi doux, aussi tendre. Dans un élan de passion, Hilda de Polaris, prêtresse d'Odin et princesse du royaume d'Asgard, glisse ses bras fins autour du cou de cet homme qu'elle aime tant, cet homme pour qui elle donnerait sa vie, l'homme qu'elle chérissait plus que tout au monde.

Et dans le baiser langoureux, dans cette étreinte amoureuse, Hilda mit tout son amour, et Odin seul sait à quel point celui-ci est vaste. Le temps semblait s'être arrêté, plus rien n'existait autour du couple enlacé, et même le froid mordant ne semblait pas les affecter.

De longues minutes s'écoulèrent ainsi et lentement, la prêtrsse reculement légèrement le visage, rouvrant ses paupières closes jusque là, et souriant comme jamais, un sourire éblouissant, un sourire qui la rendait plus belle que de coutume. Des lèvres de nacres s'échappent alors ces propos:


Je t'aime aussi Siegfried et plus jamais je ne veux connaître cette terrible souffrance que j'ai connu lorsque tu n'étais plus là. Odin t'as rendu à la vie, pour ton devoir de guerrier avant tout, mais cette fois, je ne laisserai pas passer cette chance, je veux profiter pleinement de ta présence à mes côtés, et plus jamais n'être séparée de toi.

Et dans le regard de la prêtresse se lisait tout l'amour que la Belle éprouvait à l'encontre du guerrier divin dont le simple fait de prononcer le nom en faisait trembler plus d'un.
avatar
Hilda de Polaris
Modératrice et Grande Prêtresse du Royaume d'Asgard
Modératrice et Grande Prêtresse du Royaume d'Asgard

Nombre de messages : 79
Ordre : Princesse Souveraine du Royaume d'Asgard
Date d'inscription : 01/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au service de ton peuple

Message  Siegfried de Dubbhe le Sam 3 Juin - 4:00

L'opalescence scintillante du regard divin se moirait d'un bonheur, d'une émotion presque tactiles, ce qui transigeait magnifiquement avec le profil granitique et intemporel du guerrier d'Asgard.
Le grand Siegfried, le mythe de tout un peuple découvrait et s'abandonnait au plus exquis de tous les sentiments.
Lui qui avait tant vécu, tant combattu était aujourd'hui comme un novice dans les bras de l'Amour.

Cet Amour personnifié par la plus belle et la plus merveilleuse des Déesses.
Face à elle, il se sentait tellement vulnérable.
Il ne s'agissait plus de protéger et de sauver Asgard au péril de sa vie. L'enjeu s'était accru car il ne disposait pas de toutes les cartes. Il ne pouvait tout maîtriser et cela contribuait à le mettre quelque peu mal à l'aise.
Gagner au nom de son titre de Guerrier Divin était une chose pour lequel il ne souffrait d'aucune adversité mais chérir celle qui enflammait tant son coeur, ancrait en lui un profond sentiment d'incertitude.
Au combat, il ne craignait personne, quelle que soit la puissance de son ennemi. La peur était même devenue une alliée qu'il avait appris à dompter, pour qu'elle le serve dans chacune de ses batailles.
Mais il fallait maintenant penser autrement, ce n'était plus seulement lui et ses actes qui prenaient une importance grandissante, il y avait aujourd'hui, sa moitié, celle qui comblait son être et représentait sa désir de vivre, d'exister.
La Princesse Hilda de Polaris faisait désormais partie de lui-même et affecter cette divine jeune femme serait bien plus douloureux et insupportable que la plus malignes de toutes les blessures mortelles.

Elle était là, face à lui, belle, délicieuse, mirifique, ensoleillée d'une omnisciente présence. Et pourtant, elle semblait si fragile, si vulnérable, irradiant comme une statue de verre, une peau d'albâtre susceptible de se briser au moindre choc.
Elle était en fait, solide comme le roc le plus violenté par les flots, avec un courage, une force de caractère indestructible jamais érodés par les malheurs de l'existence.
Nul ne pouvait mieux incarner cette toute puissance et cette majesté d'éternité que la grande et généreuse Prêtresse du Seigneur Odin. Une Déesse cristalline au travers de laquelle palpitait la plus rassurante des sauvageries émotionnelles.
Aucune femme au monde ne pouvait se rapprocher autant de l'ineffable divin.


Je vous aime ma souveraine. Je ne puis le cacher et endiguer les feux de la passion qui brûlent en moi

Si votre vie venait un jour à se retrouver encore menacée, je pourchasserais les fous jusqu'à les engloutir dans la mort la plus horrible et la moins enviable qui puisse exister.


Il la serra tout contre lui et l'embrassa à nouveau avec passion. Il avait perdu toute retenue et derrière le Guerrier Divin n'existait plus que l'amoureux transi, l'homme le plus chanceux et heureux de tout l'univers.

Siegfried de Dubbhe, Guerrier Divin d'Alpha en fait le serment.

La Mort elle-même sera à jamais terrassée, seul subsistera l'Amour, celui d'Asgard, et le vôtre ma bien-aimée Princesse.

_________________
Ma vie appartient à la Princesse Hilda.
Ceux qui oseront la menacer, seront plongés dans les affres d'une Mort immédiate, sans espoir d'aucun retour !!
avatar
Siegfried de Dubbhe
Modérateur et Guerrier Divin d'Alpha
Modérateur et Guerrier Divin d'Alpha

Nombre de messages : 33
Ordre : Guerrier Divin d'Asgard
Date d'inscription : 04/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au service de ton peuple

Message  Hilda de Polaris le Jeu 8 Juin - 5:19

Hilda croyait rêver. Si c'était un rêve, Dieux qu'il était délicieux! Que surtout personne ne vienne la réveiller, que personne ne la tire de ce sommeil. Elle voulait rester là, passer l'éternité s'il le fallait dans les bras de cet homme à qui elle avai offert son coeur, et qui en retour lui avait offert le sien.

Délicatement, presque hésitante, elle pose sa main sur le plastron de l'armure d'Alpha. Subitement, elle désirait sentir sous sa main les doux battements de coeur du guerrier. Dans un mouvement impulsif, mouvement guidé par ses propres sentiments, la jeune femme s'empare de la main du guerrier pour la poser au creux de sa poitrine. Sous ses doigts, le guerrier pouvait sentir les battements du coeur de la prêtresse, qui lentement, relève son charmant minois vers lui.


Tu les sens? Chacun d'eux bat pour toi, mon coeur est à toi Siegfried et celà ne changera jamais, car même au delà de la mort, au delà du temps, ce coeur ne cessera de battre et notre amour jamais ne périra.

Hilda souriait, confiante, sûre d'elle, et tout en gardant la main du guerrier divin sur son coeur, la princesse des Ases vint effleurer dans une délicieuse et sensuelle caresse les lèvres du guerrier, sentant le souffle léger de celui-ci glisser sur sa joue.

A cette caresse, elle comprit qu'elle ne se réveillerait pas, car tout celà était bien réel.

Au plus profond d'elle même Hilda se jura que plus jamais rien ne les séparerait, qu'elle ne laisserait plus la Faucheuse ou n'importe quel ennemi l'emporter loin d'elle, et cette promesse, Hilda la scella dans un baiser des plus merveilleux et des plus profonds, laissant éclater à cet instant cet amour qu'elle ne pouvait contenir plus longtemps.
avatar
Hilda de Polaris
Modératrice et Grande Prêtresse du Royaume d'Asgard
Modératrice et Grande Prêtresse du Royaume d'Asgard

Nombre de messages : 79
Ordre : Princesse Souveraine du Royaume d'Asgard
Date d'inscription : 01/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au service de ton peuple

Message  Siegfried de Dubbhe le Jeu 8 Juin - 13:47

Sous le choc d'une exquise émotion envers laquelle il était devenu le plus heureux de tous les esclaves, Siegfried déposa le doux visage aux joues d'albâtre dans le creux de ses deux mains, offrant un baiser suave et épicé de passion sur les lèvres sensuelles de la magnifique Princesse.

Ses yeux brillèrent et entrèrent en fusion pareils à des palantirs divins, prédisant l'Amour.


Ô ma douce et vénérée Princesse, je me consume tout entier auprès de vous et ma raison se disperse dans les méandres de la plus survoltée et incontrôlable des émotions.

Je ne fus qu'une légende avant d'être à vous et suis désormais votre propre serviteur divin, totalement dévoué à votre bonheur

Les armures des conquérants sont enfin réapparues et le tonnerre gronde comme jamais à la gloire d'Odin, notre Seigneur et Maître, qui chante sa joie et sa fierté à travers les fantastiques éclairs de foudre striant le ciel en votre honneur, en notre honneur à tous.


Il continua de caresser les joues de nacre, s'abandonnant à un nouveau baiser enflammé puis prit délicatement les mains de sa souveraine dans les siennes, en signe d'une infinie dévotion amoureuse offerte à sa personne.
Il les calqua sur son coeur, elles étaient douces et chaudes, diffusant le plus précieux et enivrant de tous les cosmos.


Je suis à vous ma merveilleuse souveraine plus encore qu'autrefois car aujourd'hui le Guerrier s'associe à l'homme pour vous chérir et vous servir, totalement.

La Mort ne pourra jamais nous séparer, j'en fais le serment. J'en viendrais à bout également. Je vous le promets.


Dans son regard de fier paladin, tout entier acquis à la cause d'Odin, explosait la fureur sourde mais d'une sous-jacence présageant une amplitude phénoménale.

Il était Siegfried de Dubbhe, l'ange mortel d'Asgard mais aussi depuis toujours l'homme le plus heureux qui puisse exister, ravi d'offrir sa vie, son coeur, son âme à sa belle de toujours :

La belle et immaculée Princesse Hilda de Polaris, devenue à ce jour, l'Ange de l'Amour, parvenu à transpercer les plus froides défenses du plus mythique de tous les héros.

_________________
Ma vie appartient à la Princesse Hilda.
Ceux qui oseront la menacer, seront plongés dans les affres d'une Mort immédiate, sans espoir d'aucun retour !!
avatar
Siegfried de Dubbhe
Modérateur et Guerrier Divin d'Alpha
Modérateur et Guerrier Divin d'Alpha

Nombre de messages : 33
Ordre : Guerrier Divin d'Asgard
Date d'inscription : 04/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au service de ton peuple

Message  Hilda de Polaris le Ven 9 Juin - 4:46

Hilda était aux anges. Elle savait qu'à présent plus rien ne les séparerait, qu' ils étaient tout les deux unis par delà les sentiments, par delà la mort même, car n'était-il pas vrai que l'Amour triomphe de tout, même de la Faucheuse? Hilda n'en doutait plus, puisque son aimé se tenait face à elle.

Ses deux mains reposaient sur le torse de Siegfried, sous celles ci elle sentait les battements d'un coeur puissant et noble. D'un mouvement lent et grâcieux, la prêtresse laisse remonter ses doigts fins pour venir passer ses bras graciles autour du cou du guerrier. Délicatement, elle laissera ceux-ci glisser dans la longue chevelure châtain, otant avec douceur les noeuds causés par le vent glacial, un vent qui ne parvenait même pas à sortir les deux amoureux de la sphère ennivrante où ils se trouvaient. Tout en agissant ainsi, Hilda souriait, un sourire qu'on ne lui avait jamais, resplendissant de bonheur, de joie et principalement d'amour.

Siegfried à nouveau à ses côtés, elle ne craignait plus rien, tout se passerait pour le mieux, elle en était certaine. Elle savait que leur Amour leur permettrait d'accomplir de grandes choses et que plus rien désormais ne les séparerait, ne venait-il pas de le lui promettre?

Dans une caresse aussi légère que celle d'une plume et tout en fermant les yeux, les doigts de la prêtresse d'Odin viennent effleurer le visage de son aimé, redessinnant chacuns de ses traits, comme pour mieux ancrer ce délicieux souvenir en elle, goûtant par ailleurs au plaisir de sentir, de toucher, la délicieuse texture de cette peau.

Après quelques instants, Hilda de Polaris, princesse d'Asgard rouvre les yeux pour plonger son regard dans celui de Siegfried de Dubbhe, comme pour accorder davantage d'importance à ce qu'elle s'apprête à dire.


Rien Siegfried, j'en fais le serment tu m'entends, rien ne nous séparera plus jamais, ne nous éloignera plus jamais l'un de l'autre, sans quoi, moi Hilda de Polaris, prêtresse d'Odin, m'engage à poursuivre l'être qui osera t'arracher à moi.

Et en disant celà, les yeux de la princesse deviennent plus brillants que de coutume, indiquant qu'il ne ferrait aucuns doutes qu'elle mettrait cette menace à exécution.
avatar
Hilda de Polaris
Modératrice et Grande Prêtresse du Royaume d'Asgard
Modératrice et Grande Prêtresse du Royaume d'Asgard

Nombre de messages : 79
Ordre : Princesse Souveraine du Royaume d'Asgard
Date d'inscription : 01/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au service de ton peuple

Message  Siegfried de Dubbhe le Dim 11 Juin - 6:57

Siegfried caressa le menton de sa belle qu'il releva délicatement pour l'embrasser amoureusement.

Vous pouvez rester en paix ma bien-aimée Princesse. Les Guerriers Divins sont enfin de retour, l'Epée de Balmung et l'Armure d'Odin protègent le Royaume d'Asgard depuis la destruction de l'Anneau maudit des Nibelungen.

Nous sommes revenus à la vie, bien plus forts, bien plus sages aussi.

Ce voyage à travers les limbes nous aura été bénéfiques, à tous.


L'homme à l'élégante stature altière se mit à observer la Lune.

J'espère que Fenrir, Bud et Syd nous rejoindrons bientôt. Ils sont pour l'instant les seuls à manquer à l'appel.

Ce jour fera date dans les annales du Royaume. C'est une nouvelle chance de rebâtir, de corriger les erreurs commises et de chérir les personnes trop éloignées de vous.


Des mots qui se bardèrent aussitôt d'un regard luisant, d'une effervescente lumière, toute entière guidée par le souffle d'un amour éternel.
Ils faisaient directement allusion à la Princesse.
Siegfried s'en était toujours voulu personnellement d'avoir été aveuglé par la puissance de l'Anneau maudit, offert par ce démon de Poséidon.
Même si il était vrai que tous ses compagnons furent également abusés autrefois par les pouvoirs du Dieu des océans, les difficultés pour trouver la paix avec lui-même s'accroissaient jadis, de jour en jour.

Mais ce temps là était désormais révolu et définitivement enterré.

D'une puissance et d'un héroïsme sans égal, le Guerrier Divin renaissant des cendres nobles et royales, mises à mal lors des derniers combats, se relevait beaucoup plus dangereux qu'autrefois.

A son immense pouvoir, s'ajoutait aujourd'hui la force de l'Amour, du plus grand, du plus beau de tous les sentiments.

Et il était dédié à sa souveraine, la belle et lumineuse Princesse Hilda de Polaris.


Nous n'aurons pas besoin d'en arriver à une telle extrémité ma douce bien-aimée.

Si mort il y a, ce ne sera pas nous qu'elle viendra faucher.

Je ne sais ce qu'éprouve les autres, mes fidèles compagnons, mais je ne me suis jamais senti aussi débordant d'énergie, aussi invincible et indestructible qu'aujourd'hui.

Il peut paraître étonnant voire même aberrant de dire cela mais la Mort nous a rendu plus fort, c'est une évidence indiscutable.

Durant mon voyage sans fin dans les lîmbes, j'ai réussi à atteindre un niveau d'harmonie telle que mon corps et mon esprit tout entiers sont parvenus à fusionner avec le cosmos et avec...Odin.
Notre Seigneur qui m'a guidé et montré la voie. Je l'en remercie et je lui en serais dévoué à jamais.

Dormez tranquille ma belle Princesse que j'aime tant car jamais Asgard n'a possédé des êtres aussi puissants dans toute son existence.

Nos pouvoirs ont décuplé mais ce n'est pas tout, de nouvelles techniques destructrices sont venus parer notre cosmos, au grand malheur de nos ennemis.

Ils en feront la découverte amère si ils osent se mesurer à nous.

Je vous aime plus que ma propre vie Princesse Hilda et aucun danger ne pourra plus jamais vous menacer.

En ce jour divin, je le jure sur mon honneur et plus personne ici ne connaîtra les affres de la Mort.


Dans la douce et vibrante tourmente du zéphyr glaçant, les deux amants s'enlacèrent et s'aimèrent, signant un pacte d'amour, pour l'éternité.

_________________
Ma vie appartient à la Princesse Hilda.
Ceux qui oseront la menacer, seront plongés dans les affres d'une Mort immédiate, sans espoir d'aucun retour !!
avatar
Siegfried de Dubbhe
Modérateur et Guerrier Divin d'Alpha
Modérateur et Guerrier Divin d'Alpha

Nombre de messages : 33
Ordre : Guerrier Divin d'Asgard
Date d'inscription : 04/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au service de ton peuple

Message  Hilda de Polaris le Mar 13 Juin - 5:04

Les simples mots, prononcés avec tant de certitude par Siegfried, avaient appaisé la sourde colère qui s'était emparée, l'espace de quelques secondes, d'Hilda.

Sous les caresses conjuguées des doigts et des lèvres du guerrier, la prêtresse se sentait renaître, ou bien revivre pleut-être..Oh et puis après tout qu'importe!

Seules deux choses comptaient à l'heure d'aujourd'hui: Asgard et vivre pleinement cet amour que lui offrait Odin. Un amour qu'elle acceptait comme une deuxième chance et qu'elle ne laisserait pas filer cette fois ci, ça non! Un proverbe disait:"Une fois mais pas deux!" Et Hilda était entrain de se jurer que se serait bel et bien le cas.

Mais pour l'instant son devoir de prêtresse reprennait le dessus. Doucement elle recule de quelques pas, pour autant elle ne rompt pas complétement le contact qu'elle venait juste de découvrir avec Siegfried...D'ailleurs pouvait-on rompre ce lien, les unissait, le sliait? Celà Hilda se permettait d'en douter.

Délicatement la main de la prêtresse s'empare de l'une de Siegfried, alors que les doigts fins s'entrelacent à ceux du guerrier. Posant son regard sur les deux mains unies, la jeune femme sourit avant de relever lentement le charmant visage vers le guerrier, alors que le pouce caresse avec douceur le dos de cette main


Siegfried, nous devrions rentrer au château. Je suis certaine que tu seras heureux de retrouver tes compagnons d'armes, qui restent avant toute chose, des amis. Et si je n'ai guère rêvé, il me semble que Thor est également de retour!

Elle souriait, radieuse comme jamais et jamais plus grand bonheur ne s'était encore lu sur le visage divin de la princesse des Ases, une joie qui ne tarderait pas à s'étendre à travers tout le royaume et bientôt ils seraient tous réunis pour une seule et même cause: combattre pour la gloire d'Odin.
avatar
Hilda de Polaris
Modératrice et Grande Prêtresse du Royaume d'Asgard
Modératrice et Grande Prêtresse du Royaume d'Asgard

Nombre de messages : 79
Ordre : Princesse Souveraine du Royaume d'Asgard
Date d'inscription : 01/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au service de ton peuple

Message  Siegfried de Dubbhe le Ven 16 Juin - 3:45

Le Guerrier Divin amena la belle jeune femme vers lui. Il aimait sentir le délicat parfum de sa peau tout contre son être, humer toute l'essence chaleureuse et génreuse que dispensait ce corps de Déesse.
Il était complètement transi de passion pour sa bien-aimée souveraine.


C'est une excellente idée Ô ma grâcieuse Princesse.
Je suis moi-même impatient de revoir enfin tous mes compagnons.

Lorsque nous serons tous réunis, Asgard pourra revivre à nouveau, dans la joie, la paix et l'harmonie, à l'abri de toutes menaces.


Les yeux d'opale lumineux fuyèrent alors vers la somptueuse armure qui irradiait de mille feux tout près d'eux.

Il se trompait peut-être mais Siegfried n'avait jamais ressenti une tel pouvoir, une telle sérénité émanant du cosmos de la divine protection des conquérants d'Alpha.
C'était comme si cette ancestrale protection sacrée parvenait enfin à exprimer toute sa puissance; elle avait été bridée autrefois lors de l'assaut ourdi sournoisement par Poséidon, mais maintenant elle s'exprimait pleinement, résonnant à l'unisson d'une cause juste et non plus au service de la perversité amenée par la malédiction de l'Anneau des Nibelungen.
Durant cette période, les Guerriers Divins perdirent sûrement la lutte à cause du fait que leur combat était entâché d'impureté et de vilénie. Les armures elles-mêmes ne donnèrent pas tout leur potentiel, elles ressentaient probablement cette faille idéologique, contraire à l'esprit d'Asgard et de ses légendaires défenseurs.

Une scission qui alla même plus loin, allant jusqu'à retourner le Grand Odin lui-même, offrant alors son armure et la mythique épée de Balmung à ses adversaires.
Ils furent tous aveugles et totalement voués aux ordres de la Princesse Hilda, démonisée pour la circonstance, alors que tout autour d'eux ressentait et chantait la mélopée de l'erreur et du drame.

Tout ceci avait vécu et ne se reproduirait plus. Siegfried en était sûr à présent, jamais il n'avait éprouvé une telle grandiloquence d'énergie cosmique émanant de l'armure d'Alpha.
Elle était là pure et sans aspérités d'obscurité. Sa force d'attraction était telle que le beau guerrier se retrouvait comme hypnotisé, en communion avec elle, en conversation même.
Un seul être au monde pouvait se targuer d'avoir l'insigne honneur de la revêtir et c'était lui le redoutable et légendaire Guerrier Divin d'Alpha.
Son coeur bondit dans sa poitrine, emporté par un torrent de fierté qui engloutissait toute attitude mesurée.

Piqué de ce délicieux plaisir caressant le plus beau de tous les orgueils de sa patrie, il se retourna tendrement vers la merveilleuse Princesse Hilda de Polaris.
Son coeur fut particulièrement sollicité, encore une fois, c'était délicieux.

Il prit les deux mains de la belle dans les siennes, avec une suave prévenance amoureuse, comme si il redoutait de la voir menacée, si fragile et si douce, puis, il l'embrassa avec toute la passion qui consumait son coeur.


Vous avez raison ma jolie Déesse, rentrons au château. La nuit va bientôt tomber et une tempête de glace se prépare.

_________________
Ma vie appartient à la Princesse Hilda.
Ceux qui oseront la menacer, seront plongés dans les affres d'une Mort immédiate, sans espoir d'aucun retour !!
avatar
Siegfried de Dubbhe
Modérateur et Guerrier Divin d'Alpha
Modérateur et Guerrier Divin d'Alpha

Nombre de messages : 33
Ordre : Guerrier Divin d'Asgard
Date d'inscription : 04/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au service de ton peuple

Message  Hilda de Polaris le Mar 20 Juin - 5:24

Les deux mains de la princesse étaient emprisonnées dans celles de Siegfried. Elle avait été heureuse de voir qu'il voulait la retenir contre lui, montrant par ce simple geste qu'il tenait à elle et ne voulait pas qu'elle s'éloigne de lui.

Et après tout, se dit Hilda, où pouvait-elle être mieux que dans ces bras? Nul part en effet, et à celà il ne faisait aucuns doutes. Plus aucuns doutes non plus qu'à présent, maintenant qu'elle avait retrouvé un guerrier et que quelque chose de bien plus puissant encore la liait à lui. Ce quelque chose n'était autre que cet amour qui coulait pour lui dans ses veines, et qui la faisait se sentir presque invincible. Elle était liée à ses guerriers, car elle entretenait avec eux une relation autre que la relation guerrier-prêtresse. Non, pour elle ils représentaient bien plus, ils étaient ses amis.

Un doux sourire étire les lèvres de la prêtresse, et l'image de chacuns des guerriers se formera dans son esprit, alors qu'elle adresse une prière muette (comme celà lui arrivait souvent) à Odin, pour que les derniers guerriers manquant à l'appel ne tardent plus à venir. Elle restait perdue dans ces pensées, promesses de bonheur à venir, mais elle savait aussi ce que signifiait le réveil des armures et des guerriers. Un nouveau combat se préparait. Quel adversaire devraient-ils affronter cette fois?

A cette réflexion, le visage de la prêtresse sera marqué par l'inquiétude et le songe, alors qu'elle semblait presque oublier le temps, l'endroit et avec qui elle se trouvait. Elle secouera doucement la tête pour sortir de ses songes.


Excuse moi Siegfried, j'étais ailleurs. Viens rentrons.

S'écartant à nouveau de lui, mais toujours en gardant sa main dans la sienne, Hilda de Polaris commençait à prendre la direction du Palais.
avatar
Hilda de Polaris
Modératrice et Grande Prêtresse du Royaume d'Asgard
Modératrice et Grande Prêtresse du Royaume d'Asgard

Nombre de messages : 79
Ordre : Princesse Souveraine du Royaume d'Asgard
Date d'inscription : 01/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au service de ton peuple

Message  Siegfried de Dubbhe le Mer 21 Juin - 5:15

La tiédeur des deux mains liées par la passion s'accompagna de langoureux regards amoureux. Le Guerrier Divin d'Alpha siégait alors au milieu des Dieux, à côté d'Odin lui-même, alors qu'il se perdait dans l'océan argentée des prunelles enchantées de sa bien-aimée.

Lorsque j'étais perdu entre deux mondes, ne sachant ou cet étrange voyage me menerait, je méprisais mon attitude, notre attitude à tous.
Car c'est bien à cause de notre orgueil et de la vilénie perfide de Poséidon qu'Asgard avait sombré.

Mais je me félicite aujourd'hui de pouvoir à nouveau fouler ce sol sacré, avec plus de maturité qu'autrefois et surtout sans le moindre aveuglement susceptible d'amener un danger inutile.
Cette guerre et tout ce sang versé aurait pû être évitée.

Et je suis heureux d'être enfin allié avec le Royaume du Sanctuaire d'Athéna. Nous avons combattu des amis, obsédés que nous étions par notre dévotion et trompés par un Dieu Démoniaque.

Je ne crois pas au hasard et même si notre retour est dû à une sérieuse menace approchant vers nos terres tant aimées, c'est aussi pour nous tous une deuxième chance offerte pour corriger nos erreurs passées, pour être plus forts et plus protecteurs que jamais envers vous et envers les habitants de notre Royaume.

Cette rentrée au château me remplit de joie ma bien-aimée Princesse Hilda, j'ai le sentiment de renaître, de commencer réellement ma vie aujourd'hui, débarrassé des incertitudes et des sournoises ténèbres du passé.

Je jure sur mon honneur de Guerrier Divin que le soleil brillera à nouveau sur nos terres !


Le crépuscule avançait mais l'aube d'une ère nouvelle s'éveillait. Perdues dans l'immensité de ce royaume immaculé, pur et enrichi d'une légendaire noblesse, deux silhouettes, tendrement enlaçées, glissaient alors à l'intérieur du spectral rayon de Lune pour venir déjà caresser de leurs ombres et cosmo-énergie hors-normes, le superbe et massif château de pierre qui n'attendait que leur venue pour renaître à la vie lui aussi.
Ce serait bientôt le cas et lorsque le feu des bougies et des torches se dresserait à nouveau, lorsque la douce démarche sensuelle, emportée par la bonté d'un coeur pur et généreux de la belle Princesse Hilda de Polaris, épouserait à nouveau le suave tapis de soie rouge, alors Asgard s'éveillerait une fois de plus et pour toujours à la vie.

_________________
Ma vie appartient à la Princesse Hilda.
Ceux qui oseront la menacer, seront plongés dans les affres d'une Mort immédiate, sans espoir d'aucun retour !!
avatar
Siegfried de Dubbhe
Modérateur et Guerrier Divin d'Alpha
Modérateur et Guerrier Divin d'Alpha

Nombre de messages : 33
Ordre : Guerrier Divin d'Asgard
Date d'inscription : 04/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au service de ton peuple

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum