Le Mystère du Seigneur des Cent Ans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Mystère du Seigneur des Cent Ans

Message  Virgo no Shaka le Lun 3 Oct - 6:30

Assis dans l'eden paradisiaque, merveille de chromatisme floral, du Jardin des Twin Salas, plongeant dans l'nfini de lui-même, il priait, pour trouver et non pour désirer.

Face à l'étrange bourdonnement stellaire, la transe méditative de Shaka se voyait bombardée de perturbations continuelles.
L'expérience qui était celle du chevalier d'or de la Vierge lui permettait néanmoins de préserver sa totale concentration, un
véritable miracle dans une telle atmosphère.

Alors en parfaite communion avec les éclosions cosmiques de Bouddha à travers les différents mondes, il caressait sous une grâce d'orfèvre le mur transparent et diaphane placé juste devant lui.

Toujours à la recherche d'une perturbation plus atypique que les autres, il pouvait sentir les variations des flots d'étoiles et de lumière venant traverser l'obstacle ondulant sous les assauts de ses doigts.

Chacune de ses agressions pouvait avoir des significations très diverses :

naissance, mort, lutte, émotion intense, explosion de tout ordre, etc.
Ce mur de cristal mou à vaguelettes ressemblait à une immense table antique ou viendrait s'écrire les phénomènes et évènements de la vie, de plusieurs vies, à travers les différents mondes de la galaxie.

Shaka tentait de communiquer avec plusieurs d'entre eux, pour essayer de les comprendre, de les étudier, d'entrevoir une possible menace, une possible prédiction.
Cette page ouverte sur l'univers, dialoguant avec des centaines de dimensions était alors des plus instructives.
Le chevalier de la Vierge aimait y introduire par période, son précieux chapelet, collier mythique qui fut si utile lors de la guerre contre Hadès pour jauger les 108 Spectres.

L'évolution des changements de couleur de l'objet sacré l'informait alors sur les modifications probables, dans un futur proche.
Rien n'était écrit bien sûr mais ces quelques indications se rapprochaient très souvent de la vérité où alors l'annonçait.

Les astres ne mentaient jamais, ils étaient tout simplement. Ils naissaient, vivaient, mourraient et le cycle recommençait.
La vérité de l'univers n'était donc pas une aberration mais une réalité.
Le mensonge n'y avait pas sa place.

Après plusieurs jours, Shaka fut dominé par un doute des plus étranges.
Cette vérité, si parfaite, si linéaire dans sa trajectoire, si lisse, était-elle vraiment ce qu'elle prétendait être ?
Tout était tellement irréprochable, presque programmé sur des générations que le sentiment d'une possible et volontaire restructuration vint à éclore dans son esprit.

Quel être serait donc capable d'influer ainsi sur la croisée des destins ?

Shaka voulait ne pas y croire, refouler ses folles pensées au fond de son âme mais il ne pouvait s'absoudre du doute qui le possédait.
L'existence d'un tel sentiment se déversant dans toute sa chair, dans toutes les fibres de son cosmos ne pouvait signifier qu'une seule chose : le germe d'une vérité encore inconnue mais qui finirait par fleurir tôt ou tard.

La sagesse du Bouddha n'existait alors que lorsque elle s'en trouvait perturbée.
C'était bien le cas maintenant. Impossible de douter de la nature véritable du doute.
avatar
Virgo no Shaka
Chevalier d'Or de la Vierge de l'Espace-Temps

Nombre de messages : 62
Ordre : Chevalier d'Athéna
Date d'inscription : 28/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Mystère du Seigneur des Cent Ans

Message  Virgo no Shaka le Lun 3 Oct - 6:30

Une grimace éclair larda le visage du chevalier de la Vierge, bientôt suivie par un gémissement tout aussi bref.

Le choc subi, d'une intensité fantastique ressemblait trait pour trait à une attaque cérébrale appliquée par une autorité supérieure.

Tout homme normal aurait succombé mais un serviteur d'Athéna n'était pas de cet ordre là.

Son cerveau exposé à une lumineuse et foudroyante frappe en collectionnait encore les effets handicapants, même si ceux-ci s'estompèrent assez vite.

Shaka recouvra sa séduisante dignité, palpa à nouveau le mur de cristal ondulant avant de joindre les paumes de ses mains comme un signe de prière.
Puis, il les laissa s'ouvrir, libérant alors un soleil atteint d'une révolution extraordinaire, dont les rayons frappèrent le plan transparent, à la manière de lourdes aiguilles d'or.


Ohm !!

Immobile comme une statue dans le vent, Shaka attendit et la réponse ne le fit pas languir.
L'univers tout entier s'adressa à lui d'une voix lourde, occupant tout l'espace et dont chaque mot ressemblait à une détonation dans l'espace.


Qui ose ainsi perturber la course des temps ?
Sais-tu donc ce qu'encourres ta terrible audace ?


Dans un calme olympien, Shaka, plus qu'attentif à ce qu'il attendait répondit par l'interrogative.

Serais-tu celui que l'on nomme le Seigneur des Cent Ans ?

Silence de quelques secondes, suivi d'un flot condescendant.

Crois-tu qu'un tel monarque perdrait son temps à discourir avec un simple humain ?

Je suis l'un des siens, autrefois l'un des tiens mais aujourd'hui immortel.


La vanité de celui qui rêve l'immortalité deviendra l'arme de sa propre mortalité; j'entends.

Intéressant mais bien futile.

Tes pouvoirs télékinésiques doivent être bien grands pour être ainsi parvenus à stopper ma course dans le temps.

Félicite-toi pour ta survie qu'un devoir m'appelle ailleurs mais soit patient, ton heure viendra et je me souviendrais de toi !!


Le silence reprit alors ses droits.

Shaka prononça quelques mots mystérieux dans un dialecte tout aussi étrange, claquant les perles de son chapelet dans des mouvements purs et maîtrisés.

Tout inconnu aurait pensé qu'il tentait de conjurer le sort mais le dialogue de cette chanson de gestes pouvait avoir mille significations, servi qu'il était par un homme proche de Dieu.
avatar
Virgo no Shaka
Chevalier d'Or de la Vierge de l'Espace-Temps

Nombre de messages : 62
Ordre : Chevalier d'Athéna
Date d'inscription : 28/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Mystère du Seigneur des Cent Ans

Message  Virgo no Shaka le Lun 3 Oct - 6:31

Shaka fit coulisser ses deux mains l'une dans l'autre, paumes ouvertes et pouces liés pour fermer le symbole de méditation divine.

Il prit aussitôt la pose du tailleur, du scribe des écrits sacrés de Bouddha avant de s'élever à quelques mètres du sol, toujours face au mur de cristal liquide.

Des choeurs aux voix inconnues voguaient, rebondissaient s'éparpillaient dans tout l'espace.

Dans cette postion, il devenait possible, grâce à une infinie concentration qu'il était seul à pouvoir maîtriser, de s'unir à l'univers et de ne faire qu'un avec lui.
Pouvoir écouter, sentir battre les vies et les trépas de millions d'êtres dans la galaxie.

Shaka était nommé par tous comme "l'être le plus proche de Dieu", un titre qui non content d'être plutôt effrayant était aussi complètement vrai.

Un fleur de lotus géante s'ouvra derrière lui, libérant un soleil miniature dont les rayons vinrent ouvrir et écarter les pans transparents de la paroi d'univers.
La communication avec tout un cosmos pouvait débuter.
Shaka cherchait à dépister le parcours astral de celui qu'il nomma le Seigneur des Cent Ans mais qui n'était en fait que l'un de ses fidèles.

Tout voyage dans l'univers conservait une trace au milieu des étoiles et dans la course du temps.

Le but était alors d'écouter le chant des astres et des mondes pour en dépister ensuite les imperfections et les distorsions temporaires, nées des passages entre les dimensions.
Cela ressemblait un peu à une carte routière prise à un moment donné mais qui dans quelques minutes s'effacerait pour avoir déjà changé, remplacé par une autre, décrivant d'autres parcours.

La rapidité de l'investigation était importante mais pas autant que la concentration.
Sur elle reposait toute la réussite de la recherche. Il suffirait d'un bref instant d'inattention et tout serait à refaire.
Tout serait trop tard aussi car la configuration aurait alors changé et il deviendrait alors impossible de recouvrer le ou les chemins effacés par le temps.

Shaka s'enfouit alors dans une transe intemporelle que nul ne pouvait briser sans encourir un contre-coup cosmique des plus apocalyptiques.
Le grondement du chant de prière de Bouddha l'accompagnait continuellement.
Si ses paupières closes lui permettaient de fermer le cercle de son énergie cosmique en lui, elles offraient tout autant une concentration scellée dans les étoiles et quasiment infranchissable.

Le tapis du voyage des temps se déroula en lui alors qu'il plongeait dans l'univers.
Le chasseur volait jusqu'à l'arrêt, jusqu'à la découverte.
avatar
Virgo no Shaka
Chevalier d'Or de la Vierge de l'Espace-Temps

Nombre de messages : 62
Ordre : Chevalier d'Athéna
Date d'inscription : 28/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Mystère du Seigneur des Cent Ans

Message  Virgo no Shaka le Lun 3 Oct - 6:32

Nouvelle arrivée, nouveau départ.
Les combinaisons de trajectoires astrales se multipliaient à un rythme fantastique.
L'esprit de Shaka fusionnait tout entier dans le plan pour ne pas perdre une seule poussière de traînée stellaire.
Autant de traces et de mouvements laissés par les "voyageurs" de l'espace et du temps, pensionnaires d'un univers que le chevalier régulait depuis toujours de sa modeste position.

Des zônes aux formes variantes vaguelaient sur le mur de cristal liquide, signe que l'activité était parcourue d'une circulation quasi paroxystique, alors très difficile à embrasser dans son ensemble.

Une bien vaine tentative à vrai dire. Vouloir tenter de gérer un tel volume de traffic dimensionnel était tout bonnement impossible. Persévérer dans cette voie aurait entraîné l'implosion cérébrale ou la perte irréversible de l'activité des neurones les plus primaux.

Shaka connaissait ses limites et les effets secondaires de ce type de réaction.
C'était à une échelle bien plus grande (celle de l'univers) et bien plus destructrice, une version "galactique" de l'un de ses plus puissants pouvoirs : Le Trésor du Ciel.
Mais cette fois, les certitudes de maîtriser une telle masse à travers un seul individu ne pouvait déboucher que sur la folie.

Non, le but était de cibler des zônes particulières plutôt que de se disperser au risque de perdre le fil.
Avec la pratique et l'expérience, Shaka avait appris à mieux percer et diriger son épopée personnelle dans l'espace et le temps.

Soudain, une lance de lumière lui transperça le crâne et il fut à deux doigts de voir sa position brisée.

L'attaque mentale qui'l venait d'encaisser derrière le manteau d'étoiles le laissa stupéfait.

Aucun signe, aucune annonce. C'était une parfaite surprise.

Comment pouvait-on être capable de se déplacer aussi silencieusement sur l'escalier des constellations ?

Ne pas avoir senti venir le coup, cela ne lui était jamais arrivé.
Serait-ce encore le pendant de celui nommé le Seigneur des Cent Ans ?

Qui d'autre ?
Qui d'autre était capable de cela ?
Personne à sa connaissance.
Il voulait le retrouver et c'est lui (ce lui inconnu) qui l'avait retrouvé en premier.

Shaka désira alors mettre fin au voyage et quitter sa souffrante méditation mais non...
C'était impossible.
Ses yeux même étaient statufiés, incapables de s'ouvrir et de libérer la formidable énergie qui s'écoulait en lui.
Un verrou enveloppait maintenant sa transe cosmique. Un verrou sans ouverture ni fermeture.
Une impasse. L'impasse des esprits du Sombre.
C'était donc ça.
La légende avait vécu pour devenir réalité.

Figé dans son armure, toujours dans la même position Shaka s'enfonça alors lentement dans la paroi de cristal liquide, incapable de rebrousser chemin.

Et ce fut la disparition complète.

Derrière le mur : la chute (ou ce que l'on appelait la chute).

Et derrière la chute :...

Il le saurait bientôt

ou peut-être jamais.
avatar
Virgo no Shaka
Chevalier d'Or de la Vierge de l'Espace-Temps

Nombre de messages : 62
Ordre : Chevalier d'Athéna
Date d'inscription : 28/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Mystère du Seigneur des Cent Ans

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum