Méditation: Instant de grace qui ouvre la voie du futur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Méditation: Instant de grace qui ouvre la voie du futur

Message  Okko le Lun 26 Sep - 14:23

    Les émanations cosmiques provenant du chevalier s'étalaient en cercles concentriques, provoquant d’infimes vagues dans le tissu cosmique de l'univers, et de la créature, en un cycle se répétant à l'infini. L'étrangeté de la scène n'aurait pas échappé à une personne connaissant parfaitement l'individu, tant Okko, puisque tel était le prénom du Bronze Saint, n'était pas connu pour sa patience ou pour ses capacités de concentration. Mais ceux là même qui le connaissaient le mieux n'auraient sut comprendre à quel point la maturité et l'expérience avait fait d'Okko un homme étrange, acceptant plus que luttant contre les contradictions de son être.

    Ainsi, il apparaissait immobile, en pleine méditation, alors que son esprit voguait par delà son propre corps, intensifiant le cosmos et donc l'aura, désormais d'un ton rubis, s'échappant par les pores de sa peau. La méditation du saint lui permettait de discerner les plus infimes changements survenant dans le monde. Sa concentration et les vagues de cosmos s'échappant de lui lui permettaient de ressentir chaque naissance s'ajoutant au cyle de la vie dans un décor cosmique complexe. Naissances, morts, joies, peines, douleurs, ses sens s'éveillaient à chaque étincelle de vie de ce monde. Okko, pourtant n'était pas homme à se laisser distraire par le schéma de la vie. Tout en s'en émerveillant, en un instant fugace de joie. Et de peine, de peur et toujours, à la lisière de ces réflexions, ce sentiment de perte immense.

    La concentration d'Okko lui permettait de résister au bourdonnement des étoiles naissantes et disparaissantes. L'explosion cosmique à son plus haut niveau, vécu dans son propre ''corps univers'' était alors en diapason avec le Cycle de la Vie, le Cycle de l'Univers tel qu'Okko pouvait le percevoir dans sa plus grande vérité. Et son plus grand triomphe. Un triomphe dont la nature la plus simple continuait d'échapper à Okko. S'il pouvait comprendre que des créatures, quelles qu'elles soient, luttent pour leur survie, il lui apparaissait de plus en plus difficile de lutter, armes à la main, pour une paix bien illusoire. Et pourtant, pourtant son serment restait l'une des plus belles décisions de sa vie, tant il avait sentit au fond de son cœur renaitre cette graine de folie.

    Une graine nommée: Espoir

    L'univers existant au sein même de son corps frêle et sans défenses particulière était entré en communication avec la valse des étoiles, avec le cycle même de l'existence qu'elle soit d'essence divine ou non. La graine d'espoir née dans son cœur résonnait encore au souvenir des images que lui avait montré le Spectre de la Sagesse, dans l'ultime instant qui avait préfiguré la victoire des Saints sur le Mal et Hadès. Astres, Dieux, hommes, tous étaient soumis au même cycle, dont les variations ne provenaient que de la Période de reproductibilité elle même de ces cycles individuels. Tous naissaient, vivaient, avant de s'éteindre dans un cycle infini, chacun répétant, peut-être, les erreurs du passés ou aggravant celles de ses précédentes existences. A moins qu'ils ne réparent d'anciennes erreurs, en en commettant de nouvelles.

    Peut-être était-ce là, le véritable but d'Hadès. Détruire la marche du temps pour plonger les être vivant dans un monde à l'image de l'Elysion. Malgré tout, un tel monde n'aurait jamais la saveur, la texture véritable de celui dans lequel Okko se trouvait en cet instant où son esprit, bien trop petit pour comprendre la vérité de l'univers, lui donnait image d'explosions d'étoiles. La vérité ne pouvait être mensonge, ni aberration. Mais une réalité contre laquelle les dieux eux-mêmes devaient s'incliner.

    Touché par l'une des ces explosions cosmiques, Okko se retrouva à espérer, l'espoir encore lui, trouver une solution à son questionnement intérieur. Et une réponse à la question la plus importante de l'Univers. Qu'elles étaient ses raisons de lutter contre le mal ? Pouvait-il lutter pour la paix sur terre quand tout, en lui, apprécier la fureur des combats ?

    L'Espoir était-il la réponse ? Espoir d'un monde meilleur ? D'une vie meilleure ?
    Ou un Trésor plus magnifique encore se cachait-il derrière le voile de doute et de peurs projetés par son esprit ? Ce voile cachait sans doute la réponse que cherchait Okko. L'écarterait-il ? Ou tournerait-il les talons ?

    Lui seul avait la réponse...
avatar
Okko
Chevalier de Bronze du Tigre

Masculin
Nombre de messages : 805
Age : 31
Ordre : Chevalier d'Athéna
Date d'inscription : 14/02/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Méditation: Instant de grace qui ouvre la voie du futur

Message  Okko le Lun 26 Sep - 14:29

    En cet instant parfait, le temps semblait figé. Les secondes se transformaient en heures quand les heures n'apparaissaient plus que comme des fractions de secondes. Au cœur de cet inexpugnable système de valeurs, le chevalier semblait craindre de franchir le voile qui lui barrait la route. Encore et toujours. Mais il n'était pourtant pas au bout de ses peines tant son esprit ne craignait de découvrir une vérité décevante. Devant cette situation intenable, les méandres de son esprit tentaient de se protéger en créant les illusions les plus diaboliques pour l'empêcher d'avancer.

    Ne pouvant pas plus reculer qu'arrêter de vivre, le chevalier continuait d'avancer à travers les obstacles de son esprit. Une porte extrêmement lourde, puis un fleuve puissant. La route lui apparaissait comme semée d'embuches, les difficultés et les obstacles ne le détournaient pourtant pas de son objectif, cette lumière qu'il parviendrait, coûte que coûte, à atteindre. Il avait choisit son chemin, celui qui le mènerait vers cette vérité ultime qu'il recherchait. Déterminé à ne plus jamais reculer, Okko sentait qu'il parviendrait bientôt à son objectif.

    Et là, devant lui, s'offrit à ses yeux une scène à nulle autre pareille. Et la vérité lui apparut dans toute sa simplicité et sa beauté. L'ennemi avait beau se présenter comme un parangon de vertu, il n'était finalement qu'un idiot aveugle à la plus évidente des vérités. Rien n'est certain. Le mal parfait, le bien parfait, tout cela ne restait que des vue de l'esprit que l'Homme pouvait accepter pour définir ce qu'il devait, ou non, choisir de croire et de respecter dans une société se déclarant civilisé. Peines, joies, douleurs, souffrances, instants de bonheur fugace. Tout cela, et bien plus encore constituait la trame de la vie de toutes les créatures vivante. Acquérir le statut de Divinité, toutefois, semblait faire perdre aux êtres vivant quelque chose de plus important que tout. La capacité à créer l'Avenir. Sans doute possible Okko tenait là la réponse à bien des interrogations, à bien des doutes.

    Ne lui restait plus qu'à transformer ces certitudes en force. A développer, encore et encore son cosmos pour atteindre l'éveil le plus total, le plus complet possible.

    Le chemin serait long, des hommes et des femmes souffriraient encore avant que le monde dont il rêvait ne s'épanouisse sur Terre. Mais c'était là le lot de toute créature vivante, du plus petit organisme unicellulaires aux êtres les plus complexes et doués de consciences comme l'Homme pouvait l'être. La Vie n'était pas qu'une succession de souffrances et de peines. Les moments de joie, d'espoir contrebalançaient cette balance. Quant au fait d'améliorer ce monde, c'était à ses habitants les plus mortels de se charger de cette tâche. Ad vitam eternam, le tigre s'était véritablement réveillé. Et ses crocs réclamaient, de nouveau, de verser le sang de ses ennemis. Car telle était la voie de ce monde. Car telle était la façon de vivre d'Okko.

    Son héritage serait peut-être de laisser un monde ou la violence ne serait plus nécessaire.

    Réintégrant petit à petit son propre corps, Okko ouvrit les yeux sur un spectacle qu'il n'avait pas oublié et qui, au contraire, lui avait énormément manqué. Car sans s'en rendre compte, son propre corps s'était déplacé pour suivre la piste de son esprit. Un mouvement compulsif, instinctif, qui montrait bien là les limites de la chair. La joie et l'amour emplirent de nouveau son cœur et son âme. Oui, une certaine déesse avait bien raison, le seul rôle d'un chevalier était de protéger l'avenir de son peuple. Et d'emplir ces vies, ces avenirs d'Amour pour qu'à leur tour, leurs héritiers jouent leur rôle de chevaliers et de gardiens. A la question "quel est le rôle d'un homme ?", Okko avait sa réponse. Quant à la question des questions, à savoir le rôle d'un Chevalier, d'un Guerrier véritable... Et bien Okko avait une réponse. Peut-être pas LA réponse, mais une réponse qui correspondait à celui qu'il était jadis comme à celui qu'il serait dans l'avenir.

    Sa décision, lourde de sens, était prise. Il marchait désormais sur un nouveau chemin. De nombreuses épreuves l'attendaient désormais. Il ferait face.

    Okko avait toujours fait face.
avatar
Okko
Chevalier de Bronze du Tigre

Masculin
Nombre de messages : 805
Age : 31
Ordre : Chevalier d'Athéna
Date d'inscription : 14/02/2006

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum