un nouveau souffle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

un nouveau souffle

Message  Gordon du Minotaure le Mer 12 Avr - 7:16

Yaga, immobile se trouvait au abord d’Athènes,

dans un petit village qui paraîtrait certainement insignifiant en comparaison à bien des cités qui fut en son époque si renommées ….

Il pensait l’esprit lointain :




J’ai appris il y a peu en errant ici est la que la toute puissante Rome, patrie de mon cœur, de ma naissance n’était plus …

Il en est finit de celle-ci, de son empire, de sa gloire ….


Tout n’est plus que ruine … La péninsule se nommerait « Italie »

Mon dieu tout est différent, je sais que mon absence peut sans aucun problème s’assimiler à l’éternité elle-même mais j’ai tant à redécouvrir ….


Il se trouvait maintenant au cœur même d’une oliveraie sur une colline proche du village.

Une oliveraie immense, s’étendant à perte de vue.

Bordée de collines, d’innombrables collines semblant toute plus hautes les unes que les autres…

Certaines encore enneigées, magnifiées par cette sublime couche blanche tel un manteau soyeux …

Rien d’étonnant à tout cela lorsque l’on se trouve apparemment au début de se que l’on nomme le printemps, printemps prenant à peine naissance à la suite d’un long et rigoureux hiver qui aurait semblé avoir endormi, fait taire toute trace de vie.

Le sol encore entaché de multiples cicatrices, attaques parfois violentes que l’hiver dans un certain plaisir non dissimulé, ne cessait de lui porter.

L’oliveraie quand à elle s’étendait sur plusieurs milliers d’hectares…ne laissant à la vue du badaud qu’une centaine de lignes vertes sans doutes conséquences de l’alignement parfait de tout ses arbres …

Sans doutes fruit d’une intervention humaine.qu’il faut reconnaître de grande qualité ….

Aucuns d’entre eux ne semblaient éveillés somnolant encore sous le poids de l’hiver, vu de plus haut tout ceci semblait être le travail d’un dieux oui cela était si parfait …

Aucuns fruits ne poussaient pour le moment sur ses vieillards qui pour beaucoup étaient plusieurs fois centenaire.

Ces majestueux oliviers permettaient sans problème de s’y reposer à leurs pieds, ils étaient si gros, si large … de véritables monarques régnant ainsi sur ces terres.

Protégent de main de maître le voyageur désireux de se protéger du soleil qui il faut reconnaître en Grèce est parfois redoutable ….

Malgré son passé de guerrier invulnérable, de saint d’Athéna du plus puissant de tout les saints même ….


Celle qui fut en se temps la toute puissante déesse de la justice n’était plus il n’avait pour le moment aucuns obligations de rien …

Il savait que c’était temporaire mais ne pouvait qu’apprécier sa nouvelle liberté fut elle temporaire …

.bientôt il prêterait allégeance de nouveau,

se tacherait les mains de sang mais cela ne l’effraya point ….

Se n’était pour le moment point le sujet de sa réflexion.


Ayant cessé sa réflexion il s’appuya contre l’un de ses arbres majestueux

puis repensa à nouveau …. Où plutôt philosophait….

Manifestement le grand air lui faisait le plus grand bien …

Presque deux milles ans plongé dans la nuit ou rien ne vit. Le ROYAUME DES MORTS
Pas un rayon de soleil,

pas de vent, mais surtout pas de vie…
Au combien cela peut être regrettable lorsque notre existence fut elle courte ne nous a pas permis de profiter de tout cela suffisamment …

Cette douce bise typique de ces plaines lui avait terriblement manquées …

Cette sensation de fraîcheur même éphémère …

atténue légèrement la chaleur parfois insurmontable et certains lui doivent leur salut. Elle semble emportée avec elle bon nombre de nos soucis.

Nous libérant ainsi de certains poids.

Durant toute la durée passée pour lui à ruminer,
maudire son sort il n’avait jamais cessé de se remémorer la vie ici bas même cajolé de prés dans les bras tranchants , coupants de la mort elle-même,

celle-ci lui avait prit sa vie mais pas ses rêves , ses pensées …




Bien qu’on ne puisse parler de jours, de nuits dans se sombre Royaume la ou l’espace temps n’est plus …

Ou le temps semble s’être arrêté comme figé …

Rien ne se passe, rien ne se fait du moins pour les âmes maudites que nous sommes une fois en ces lieux ….

Sans cesse de nouvelles âmes affluaient en pagaille telle une armée incalculable était se qui en qualifiait le mieux ses « soldats de l’ombre »

Qui venaient à tout moment goûter à se royaume sans saveur, sans entrain ….

Mais tous autant qu’ils sont s’en rendent-ils comptent ?? Je ne pense pas du moins pas pour le moment…


Un homme ne meurt que lorsque lui même se résigne à le devenir une fois pour toutes ...même une fois son enveloppe charnelle retirée ou alors bien qu'il soit tombé dans l’oubli …

tout comme moi …

Mais je suis la maintenant …

Se nouveau souffle de vie m’inspire, la vie ne cesse d’être belle à mes yeux comme un cadeau sans valeur car inestimable …

auquel nous nous devons de faire honneur.

Comment estimer la vie à son juste titre ??

Nul ne le sait, n’en a le secret.

Mais comment la bouder alors qu’on nous la rend a bras ouverts alors qu’on me l’avait prise pour l’année de mes 21 ans, qu’Arès lui-même me l’avait ôtée...

Ces quelques minutes avant ma mort plongé dans les bras d’Athéna,
ma déesse , ma bien aimée en ses temps oh comme cela me semble maintenant loin …

Comme tout cela me changes du chaos ….

Je profite.. c'est le calme avant la tempête bientôt le puissant guerrier que je suis reprendra alors sa dure labeur de combattant ….
avatar
Gordon du Minotaure
Aile Infernale de l'étoile céleste de la Prison et Spectre Légendaire

Masculin
Nombre de messages : 1055
Age : 32
Ordre : Aile Infernale d'Hadès
NIVEAU : Maître (Dieu de l'étoile céleste de la Prison)
Date d'inscription : 18/03/2006

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum