~~~¤Mélodie macabre contre barrière de cristal¤~~~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

~~~¤Mélodie macabre contre barrière de cristal¤~~~

Message  Sirena no Sorento le Sam 8 Avr - 11:17

Un calme quotidien régnait sur le sanctuaire sacrée protéger par les douze chevaliers d’or aillant jurés fidélité à la déesse Athéna. Un silence trompeur car en effet un son mélodieux venu d’ailleurs fit son apparition devant l’entrée de la première maison. J’étais venu défier en personne le chevalier d’or du bélier sous l’ordre de Poséidon afin que celui-ci puisse se venger d’Athéna. J’étais chargé de lui apporter sa tête et de terrasser tous ses chevaliers au passage. Fredonnant l’un de mes plus beaux succès je marchais les escaliers inexorablement vers ma première destination. C’est alors qu’attirés par ma mélodie jouée avec douceur et mélancolie, des gardes s’approchèrent intrigués par l’étrange air de mon instrument à vent. Ils ne semblaient guère impressionner par mes couplets composés à la perfection de Maestro et qui allaient bientôt s’abattre sur ces malheureux qui voulaient jouer avec le feu. D’un allégro, je passais alors à un tempo, et arrêta mon morceau sur un « do ». Non pas que j’avais peur de les défier bien au contraire, mais j’essayai comme je le pouvais de les résonner avant qu’ils ne tentent de m’arrêter. L’un d’entre eux s’approcha alors de moi aussitôt mes conseils prononcés


Laissez moi passer, je ne suis pas d’humeur à plaisanter, je viens au nom de l’empereur des mers en personne. Je n’ai pas le temps de bavarder avec vous et je vous conseille de dégager l’accès afin que je puisse me rendre à la maison du bélier. Vous êtes libres de refuser mais dans ce cas très précis vous devrez le payer de votre vie. Je n’ai pas de temps à perdre avec vous de toute manière, alors si vous ne voulez pas connaître un véritable calvaire, je vous ordonne d’obtempérer, c’est à prendre où à laisser.

Regardez moi cet avorton, il ose nous donner des leçons, je crois qu’il mérite une petite correction. Nulle n’a le droit de pénétrer le domaine sacré d’Athéna, même pas un marina, et tu devrais le savoir mieux que moi. Rends toi à l’évidence, nous sommes beaucoup plus nombreux que toi, tu n’as aucune chances. Nous allons ramener ta tête à Athéna en récompense de notre loyauté. Meurt chevalier !!!

A peine les présentations faites, les soldats d’Athéna se précipitèrent sur moi. Impassible et tranquille devant leur subite réaction, je me préparais à jouer l’un de mes plus beau succès. Après tout, j’avais tout fait pour les raisonner et s’ils avaient de se précipiter vers leur destinée, ça les regardait. Toujours est-il que mes pensées étaient déjà destinées au chevalier du bélier, dont le temple sacré ne se trouvait plus qu’à quelque mètre de mon champ de vision. Je n’avais plus que quelques pas à gravir avant d’atteindre ma destination. Ce qui était loin de ralentir mes ennemis qui étaient bien décidés à ralentir ma progression. Je n’avais donc plus d’autres choix que de leur jouer ma belle des compositions


Bandes d’imbéciles, vous n’avez donc pas compris ? Je vous ai laissé un sursis pour vous permettre de fuir et vous préférez donc mourir. Et bien soit, puisque vous persistez dans votre folie, je vais me faire un plaisir de vous guider vers la mort. Car tel est le sort que je réserve à ceux voulant défier mon dieu. Ecoutez la chanson de la mort, laissez vous guider par ma symphonie macabre !!!


Dead End Symphony (La Symphonie de la Mort)



Ma bouche ne fit qu’un avec le bec de mon instrument et j’étais prêt à commencer mon quatrain. Mes doigts se déposèrent délicatement sur les notes qui s’enchaînèrent dans un rythme soutenu. Aux dos et aux si s’enchaînèrent les fa et les sols, foudroyant mes ennemis dons les ultrasons commencèrent à pénétrer leur esprit affectant ainsi tous leur sens, les un après les autres. Au fur et à mesure que les notes de musiques s’accélérèrent, je senti les os de mes adversaires craquer sous la pression des ultrasons dont leur corps étaient au bord de l’implosion. Leur cri de douleur ne reflétait pas avec la douceur de ma musique enchanteresse et un léger tempo dans mon morceau ne calma pas leurs atroces souffrances. Bien au contraire aussitôt que je montais le couplet d’un allégro, ils n’étaient plus que des légumes à l’état végétatif, leur cerveau était en lambeau, détruits par les ondes maléfiques qui se dégageaient de mon piège harmonique. Le ménestrel que j’étais, pouvait paraître cruel mais je ne faisais qu’accomplir mon devoir de marina, n’en déplaise à Athéna. Le ton de ma symphonie monta à crescendo en même temps que les maux de mes adversaires qui n’allaient plus tarder à être envoyés en enfer. Ma mélodie en effet atteignit rapidement son point culminant et l’énergie de mon cosmos passa par le centre d’inertie de ma flûte avant de s’abattre sur mes ennemies. La puissance de la déflagration balaya tout sur son passage, ne laissant que carnage autour de moi. Ma composition terminée, je retirais mon instrument de ma bouche d’enfant en ayant une dernière pensée vers ceux qui pensaient me faire mordre la poussière. Les soldats d’Athéna vaincus, il ne me restait plus qu’à éliminer le chevalier du bélier qui serait un adversaire beaucoup plus tenace à n’en pas douter. J’arrivais donc devant l’entrée de sa maison sacrée. Il était donc temps que le maître des lieux se présente devant celui qui allait bientôt sceller son jugement. Mon cosmos s’intensifia en même temps que l’écho de ma voix de plus en plus menaçante pour notre héros.


Mu de Jasmir, chevalier d’or du bélier, mes mélodies vont bientôt t’accompagner vers la mort. Ainsi le sort en a décidé. Mais j’ai oublié de me présenter, je suis Sirène de Sorrente, général des mers, et gardien du pilier de l’Atlantique sud. Mon souverain m’a chargé d’éliminer Athéna et tous ses chevaliers et tu es le premier sur ma liste, guerrier. Il est inutile de fuir tes responsabilités car je suis venu ici dans un seul but te tuer. Tu ne pourras échapper au sort que je te réserve, ma musique t’accompagnera dans la plus douce des morts, tu ne souffriras pas, et dès que j’en aurais fini avec toi, je m’occuperai d’Athéna. Mais pas la peine de continuer cette discussion plus longtemps, je n’ai guère le temps et ce n’est pas dans ma nature d’être patient. L’instrument que je tien à la main, mettra un terme à ta vie, j’en fait le serment.

Sentant le danger approcher, je prie une posture défensive afin de me préparer à un combat acharné. Car nulle doute qu’un terrible affrontement était sur le point de commencer. Mais je devais me montrer digne de la confiance que Poséidon m’avait accordée en réussissant avec succès, l’épreuve des douze maisons.

Sirène de Sorrente
Hp : 100
Cs : 100
avatar
Sirena no Sorento
Général des Mers de la Sirène Maléfique, Gardien du Pilier de l'Atlantique Sud

Masculin
Nombre de messages : 544
Age : 37
Ordre : Marina de Poséidon
Date d'inscription : 03/01/2006

http://saintseiyarpglegends.forumactif.com/viewtopic.forum?t=896

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum