~~~¤L’arrivée de Sorrente dans le royaume de Poséidon.¤~~~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

~~~¤L’arrivée de Sorrente dans le royaume de Poséidon.¤~~~

Message  Sirena no Sorento le Ven 7 Avr - 15:58

Un calme inhabituel régnait dans le domaine du seigneur des mers et des océans ce jour. Un calme trompeur, puisqu’un air symphonique et mélancolique résonna dans jusqu’à l’antichambre de Poséidon. C’est alors qu’un puissant cosmos fit son apparition, jouant avec une parfaite maîtrises les accords de mon l’un de mes plus beaux morceaux, j’arrivais enfin à destination dans ce jour nouveau qui s’offrait à moi. J’avais répondu à l’appel de mon souverain qui s’était en réveillé après tant d’année passées à errer, emprisonner par celle qui ne cessait de le tourmenter. Poséidon avait décider d’appeler ses plus fidèles chevaliers, afin de l’aider à terrasser Athéna et ses alliés, afin d’ériger son Empire au-delà de ses terres et de se venger des humains afin de leur faire subir un calvaire. Loin de me soucier de l’enfer que préparait mon empereur, je m’avançais vers l’entrée du royaume sacré, d’une démarche assurée et en fredonnant mes plus beaux couplets en enchaînant les sol, les do et les ré dans des rythmes à quatre temps. Jouant à la perfection de mon instrument à vent, je me dirigeai en direction de mon pilier celui de l’Atlantique Sud afin de le protéger de ceux qui voudraient tenter de le pulvériser. De tous les marinas, j’étais sans doute le plus dévoué et le plus fidèle serviteur de l’empereur Poséidon. Ma flûte avait guidé à plusieurs reprises par le passé mon empereur et son armée vers la gloire qui lui était destinée, ce qui faisait de moi un adversaire redoutée et admirée, tellement mes airs composés resplendissait de beauté. Il faut dire que la musique était mon domaine de prédilection et toutes mes émotions et ma compassion se dégageaient dans les refrains qui scellaient le destin de mes ennemis. Ceux qui avaient eux le malheur d’écouter mes mélodies mourraient dans d’atroces souffrances lorsque je faisait preuve de peu de clémence. Mais je pouvais faire preuve d’indulgence en infligent la plus douce des fins à ceux qui ceux qui croisait mon chemin. Le musicien que j’étais pouvait sembler cruel et mesquin, en réalité je détestais plus que tout la violence, et je préférais composer des airs harmonieux plutôt que de salir ces lieux du sang de mes valeureux adversaires. Contrairement aux autres marinas, j’étais en effet un adepte de la méthode douce et c’est en musique que je punissais les être les plus tyranniques comme il se devait. Tout en marchant vers mon pilier et les lèvres gercées collés au bec de ma flûte dorée, je fini par me perdre dans mes pensées, me laissant aller à ce qu’allait me réservait ma destinée.


Me voici enfin dans l’antre de mon souverain. J’ai attendu cet instant des années durant et enfin le moment est arrivé de prouver ma loyauté envers ma majesté. C’est un honneur pour moi de servir celui dont j’ai juré fidélité, il veut détruire l’humanité pour rebâtir un monde plus beau. C’est une cause noble et juste qui mérité d’être défendu d’où ma venu ici dans ce lieu sacré. Il me tarde de jouer mes plus beaux succès aux laquais qui osent défier mon empereur bien aimé. Moi Sirène de Sorrente, général des mers et gardien du pilier de l’Atlantique sud, j’en fais le serment je protégerai jusqu’à la dernière goutte de mon sang ce lieu bénit des dieux. Que ma flûte de paon, inflige le châtiment mérité à ceux qui voudront braver le danger et tenter à la vie de Poséidon. Je n’ai aucune compassion pour ce genre d’individu, je suis un homme de vertu et fidèle à ses principes mais je n’ai fois qu’en mes rythmes et à ma musique. Mes symphonie m’ont accompagnée toute ma vie, et elles guideront Poséidon jusqu’à la victoire et je vous prie de bien vouloir croire mon seigneur, que de mon vivant je vous protégerai jusqu’au dernier souffle de mon existence. Mon instrument à vent et moi ne formons qu’un, et nous sommes liés comme l’a voulu mon destin. Le chemin menant à mon pilier arrive à sa fin, et je vois déjà l’extrémité de la colonne sacrée se dressait face à moi, il est tant de me présenter à ma Majesté.

Ma méditation terminée en même tant que mes dernières paroles prononcées et sur le point de regagner mon pilier, j’avançais d’un air déterminé à mon point d’arrivée. J’étais prêt à me battre et à jouer mes meilleurs airs et à envoyer en enfer mes adversaires. La mort était le seul sort que je réservais à mes ennemis dont mes mélodies les accompagnerait jusqu’au Paradis. Je me mis alors à jouer mon vers préféré tout en avançant d’un pas décidé vers ma colonne sacrée où m’attendait ma destinée.
avatar
Sirena no Sorento
Général des Mers de la Sirène Maléfique, Gardien du Pilier de l'Atlantique Sud

Masculin
Nombre de messages : 544
Age : 37
Ordre : Marina de Poséidon
Date d'inscription : 03/01/2006

http://saintseiyarpglegends.forumactif.com/viewtopic.forum?t=896

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum