~Temple en ruine , Eden de L'aigle~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

~Temple en ruine , Eden de L'aigle~

Message  EX Eris le Sam 11 Fév - 3:17

Le ciel était encore couvert mais la pluie ne devait pas tomber avant un certain temps encore.
Le ciel était vraiment des plus expressif en ses temps incertains ou le bien et le mal ne se comprennait pas encore assez pour savoir que l'un n'existerai pas sans l'autre.
Ils se battaient se relache entrainant les plus vils des stratagèmes dans l'espoir de faire tomber l'autre peu plus vite encore...
Tout deux veulent prendre le bonheur de l'autre , le Bien et le Mal , les cieux et les caves du Mondes , ils étaient tellement imbus d'eux même qu'ils se fouttaient bien du pauvre destin des êtres qui se meurtrissaient entre eux deux.

Je parle , evidement , de le Terre.
Ce royaume donnait en protection à la Divine des Divines sagesses de L'Olympe, athèna.

Dans un coin reculé de cette terre de riz et de Mousson , une Montagne Demeurait , elle était le toit des Temples et aussi celui des âmes en peines.
Dans le Mont Fudji , on pouvait sentir les ondes spectrales et spirituelles se mouvoir entre chaque arbres , chaques pierre.
Du pied du mont , on pouvait observer un temple en piteuse état. Alors , pourquoi ne pas y monter pour le regarder d'un peu plus pres.
Il y avait , pour bous aider à y parvenir , un escalier delabré de pierre et de bois , en l'enpreintant avec précaution , on arrivée bien vite à l'entrée de ce temple protegée par deux immenses dragons de jades ternis par les années , les siècles plutôt.

En les observant bien , on voyait que les yeux était fait de pierres d'un étrange eclat sanguin , il ne fallait surement pas s'y attarder...
Les jardins étaient le territoires des herbres rares qui y eurent elus refuge .
Le temple en lui même fut de nombreuses fois pillait et c'est par la peur des statues qu'elles ne furent pas volées.

En dressant ardument l'oreille on pouvait entendre de l'eau couler.
En tournant vers les grands champs d'herbes hautes du temple , on apperçevait une cascade couler inlassablement des neiges fondantes du sommet du mont.
Et bien curieusement , en s'approchant , on put remarquer une forme humaine dans la cascade , assise en tailleur sur un rocher.
Approchons nous....
Les douces courbes d'une femme se dessinèrent sous ses fins tissus blancs trempés de l'eau glaçée. La jeune fille avait les paupières fermées , elle ne bougait pas , elle était en harmonie avec la cascade et semblait irradier d'un doux rayonnement Mystique.

Et oui , ici avait elu refuge , parmi les plantes rares et les herbes medicinales , la plus belles des plantes .
Malgré qu'elle soit mortelle , Marine de l'aigle était surement la Seule , ou l'une des Seules femmes de cette terre à pouvoir pretendre au Titre de beauté Mystique.
Marine , rousse de ses cheveux mi-court , son teint blanc , bleuis par le froid des eaux , elle semblait morte......
avatar
EX Eris
Déesse de la Discorde et des Esprits Fantômes

Nombre de messages : 78
Ordre : Déesse Ancestrale
Date d'inscription : 04/02/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~Temple en ruine , Eden de L'aigle~

Message  Phénon le Ven 17 Fév - 2:24

Mes pas me guident perpétuellement dans le monde. Je ne sais pas qui je suis. Je porte bien sûr le nom d'Aiolos mais mon passé, mes souvenirs, ma vie sont effacés de ma mémoire. Je ne sais pas pourquoi je suis là. Je ne sais pas pourquoi je porte sur mon dos cette boîte dorée. Elle représente un centaure pourtant. Mais elle est lourde. Lourde physiquement et lourde de sens. Je la tiens par les sangles mais elle dégage quelque chose d'inexplicable. Elle semble s'accrocher à mon dos comme si elle tenait à moi. Tout au fond de moi résonne cette petite voix féminine qui m'appelle, me soutient, me demande de la rejoindre. Oh, je voudrais bien mais je ne le peux pas. Mon corps refuse, mon âme refuse. Pourquoi ? Je n'en sais rien. une seule motivation m'anime pour le moment: avancer. De par mon caractère, je suis à l'écoute des gens. Il me semble que je dispose d'une certaine expérience. Mes paroles semblent sonner juste dans le coeur des gens. Est-ce un don ? Peut être. Est-ce innée? Je l'espère.

Voilà... Je ne sais pas encore où mes pas me guident mais ce qui est certain, c'est que je suis fidèle à mon objectif: je continue mon chemin. Et quand je le peux, j'apporte mon aide. Il y a au fond de moi une sorte de "Force" qui m'anime. C'est impressionant, je dois bien le reconnaître. Je suis capable de soulever de groses roches. D'une seule main, un éclat lumineux jaillit et décime les " Méchants ". Je peux soigner des blessures. Puis-je redonner la vie ? Je n'en sais rien. Cette urne contient une sorte d'armure en or. Quand je la revêt, je me sens bien. Il me semble que je libère une essence en moi. Une partie de moi s'ajoute à ce que je suis actuellement: à ce moment là, j'ai l'impression nette qu'il ne peut rien m'arriver. je me sens fort. je me sens invincible. Invulnérable. Et je me dis, tout au fond de moi, que ce pouvoir me sert à aider mon prochain. C'est une certitude. je l'ofre alors au plus démunis. Je me bats au nom d'une justice qui est ce qu'elle est. Mais c'est une conception qui me plaît car elle est plus qu'honorable. Des fois, quand je me repose et que je me soumets à une certaine réflexion - ou recherche - sur moi même, je me surprends à sourire et à penser que j'ai dû être toujours comme ça. Je cherche des réponses à mes interrogations. Les trouverais-je en un lieu ? Un endroit ? Ais-je un chez moi finalement ? Est ce que des amis m'attendent ? Je ne me souviens plus: mon passé a été rayé de ma mémoire.




Le Mont Fuji. Je connais ce lieu. Il me semble que je suis au Japon. Alors mes pas m'auraient amené ici ? Dans quel but ? Pourquoi ? Est-ce le jeu du Destin ? Qu'importe après tout, je continue de marcher. Je continue à aider les gens dans le besoin en leur prêtant ma "Force " et mes " Pouvoirs ". Nul doute que ce lieu est des plus enchanteurs. Cette montagne a tellement de signification puisqu'on y voit des Temples en Ruines. Peut être qu'une divinité ancienne a été choyé ici ? Mais mes pensées cèdent à la place à une fatigue des plus naturelles. Voilà bien plus de deux jours que je ne cesse de marcher sans me reposer. Et pourtant aucun lien ne m'attend ici. Aucune attache en ce lieu mystérieux. Il est temps que je me repose, que je dorme. Alors, je m'acroupis et enlève l'urne dorée et la dépose consciencieusement sur le sol rocailleux. Il fait froid. Je frissonne. Mais, sans savoir pourquoi, la Boîte me protège et quand je suis auprès d'elle, une certaine chaleur me réchauffe. Je m'allonge près d'elle. Je ferme les yeux. Je n'ai plus froid. Mes yeux se ferment. Je dors.

Phénon
Modérateur et Père des Titans

Nombre de messages : 1075
Ordre : Expiateur (NIVEAU I)
Date d'inscription : 27/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~Temple en ruine , Eden de L'aigle~

Message  EX Eris le Ven 17 Fév - 14:07

Marine était en pleine meditation , ses sens en eveillent elle semblait en plein repos pourtant elle était plus active que jamais.
Devant elle apparaissait , et elle si elle avait les yeux fermaient , d'immenses paysages , d'immenses vallées. Marine vogeait au grés de son âmes dans les contrées luxuriantes de son âme , celle-ci qu'elle choyait plus que tout au monde.


Le temps est venue....Marine...

En son âme ine voix retentit , une voix qui était bien étrange mais qui était toujours juste , celà est surement la conscience Humaine.
Sensiblement , Marine concentra son energie et decella une toute autre Cosmos Energie.
Elle essaya d'entrevoir au delà les Barrières et de son mental elle entrevut enfin l'objet de ses convoitises , ce qu'elle voulait voir.


**Qu'est-ce que celà!**

Son regard , même fermait , se figea dans sa vision .
Au sol , entourant une caisse metalique , qui était en faite quelque peu similaire avec le plus grand Trésor de Marine , un Homme semblait dormir d'epuissement.
La cascade coulait inlassablement sur le corps de Marine plongeait dans un état vegetatif , regardait de son psychique cosmos l'état du jeune homme , il était adorable mais elle entrvoyait pas son tendre Visage , enfin tendre elle ne savait pas de trop et elle aimait l'imaginer ainsi en cette instant.
La brise Hurla et les cheveux mouillés de Marine volèrent brusquement. Marine laissa son cosmos prendre tout sa force et un sphère se créa tout autour d'elle.
Quelques feuilles mortes se melèrent à cette etincellante entreprise et elle ouvrit les yeux d'un trait , laissant l'azur de ses yeux envahir les pensées du jeune Homme...


Toi qui dors dans les brises , pourquoi ne pas avoir gimpée les quelques marches qui te separaient d'un toit et d'un lit?

La voix se tut mais le regard de Marine resta fixé dans l'esprit du jeune homme , quelque instants .

Lèves toi et prends le chemin face à toi , tu trouveras refuge...

Dit à nouveau la douce et tendre voix.
avatar
EX Eris
Déesse de la Discorde et des Esprits Fantômes

Nombre de messages : 78
Ordre : Déesse Ancestrale
Date d'inscription : 04/02/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~Temple en ruine , Eden de L'aigle~

Message  Phénon le Dim 19 Fév - 6:28

Je suis dans les bras de Morphée. je me sens bien. Le Sommeil apaise la fatigue de mon corps et calme les ardeurs sombres de mon âme. Quand je dors, je ne ressens rien et mes rêves me transportent toujours à travers un monde qui me paraît si lointain: l'Eden dans toute sa splendeur. Dans cette douce illusion, je me promène toujours dans ce lieu magique mais, paradoxalement, alors que dans la vie réelle, je n'ai aucun but, ici j'ai l'impression d'aller vers quelqu'un. Mais sans jamais y parvenir. C'est en même temps frustrant mais si plaisant. Au moins, dans mes rêves, j'ai un but. Il est ardu à accomplir mais il existe. C'est un signe de remise en cause et de résolution indubitable qui trône dans mon subconscient.





Dans ce monde, je suis au bord d'une falaise et mon regard embrasse toute la beauté de ce paysage qui n'existe point sur ce monde. Il y a cette cascade qui attire plus que tout mon regard. L'eau s'écoule à une telle vitesse produisant un nuage qui s'évapore dans le ciel bleu. Par la suite, je la vois couler lentement, calmement encadré par un sillon rocailleux. C'est à ce moment là que jeme surprends à la contempler d'un air absent: cette eau semble être comme moi sans que je ne sache pourquoi. Elle poursuit sa route inexorablement sans avoir aucun but apparent. Je la comprends, Elle me comprend.






Se dessine alors devant moi ce visage masqué qui emplit mon champ de vision. Elle semblait s'approcher lentementn mais finalement, elle me fait face. Quelle dommage que je ne vois pas son visage qui est encadré par une chevelure rousse. Elle semble m'observer. J'entends sa voix. Elle est suave, chaude, douce et réconfortante. Elle emplit mon coeur d'un ardent réconfort. Je voudrais bien m'avancer mais je risquerai de tomber. je n'oublie pas que je suis au bord d'un précipice. La beauté est souvent mortelle. je tends les bras pour toucher son visage sans y parvenir. Finalement, je ne peux que répondre.


Toi qui dors dans les brises , pourquoi ne pas avoir gimpée les quelques marches qui te separaient d'un toit et d'un lit? Lèves toi et prends le chemin face à toi , tu trouveras refuge...

Je suis fatigué: j'ai marché si longtemps que mon corps et mon âme m'ordonnaient de me reposer. Vous me dites qu'il y a un refuge en ces lieux ? Pourquoi pas après tout car j'ai plus que tendance à vous croire. Qui sait ? Peut être vous trouverais- je ? Peut être sauriez vous répondre à mes questions ?


Mes yeux s'ouvrent. Le tissu de cette douce mais éphèmère réalité fut arraché par une apparition des plus mystérieuses. Je me lève non sans difficulté car je constate que je n'ai pas assez dormi. L'urne dorée est toujours à mes côté, je la mets sur mon dos et dirige mon regard vers cette pente. Ainsi, il me fallait grimper quelques marches pour trouver un refuge selon les dires de la femme de mes rêves. Qui sait si elle existe vraiment ? Ou si elle n'est pas une illusion qui berça ma douce illusion.
Je me décide alors à grimper les quelques marches et constate qu'il y a bien un refuge. je m'y dirige doucement et décide de frapper à la porte en éspérant qu'elle soit là.


Bonsoir, est ce qu'il y a quelqu'un ?

Phénon
Modérateur et Père des Titans

Nombre de messages : 1075
Ordre : Expiateur (NIVEAU I)
Date d'inscription : 27/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~Temple en ruine , Eden de L'aigle~

Message  EX Eris le Mar 21 Fév - 10:13

*Qu'Athèna me pardonne si , en cet instant , je ne puis faire plus en ma mediation . Il est temps que je prenne congé de cette cascade de la Sagesse éternelle , moi gardien du temple des souvenirs...Mais je reviendrai bien vite....*

Elle semblait reprendre vie , ouvrant ses yeux , elle detacha le masque de son visage , laissant la peau de son visage prendre l'eau et l'air frais qui lui fouettaire le visage.
Elle était trempée et gelée mais son corps ne ressentait .
Depliant doucement ses jambes , elle se leva dans l'eau de la cascade et en un eternel salut , elle sortit de celle ci , maintenant le froid tannée sa peau albatre et ses cheveux de feu parrurent presque brun.
Elle était divine et ressourcée .
Fixant le masque sur son visage , de nouveau , elle plongea dans l'eau froide de l'étrange lagon et Nagea avec aisance et souplesse jusqu'à la rive où d'un saut elle sortit des eaux et atterit sur le plancher des vaches avec une aisance et une attitude plus qu'humaine , elle était chevalier....chevalier d'argent de l'aigle , elle était marine et celà expliquait ses gestes amples et souples , sa prestance et son intelligence....


Marchant avec grâce et desinvolture , Marine approcha du jardin et y penetra avec toute la connaissance des lieux qu'elle avait.
Les brises vinrent soufler quelques messages de mère nature à son oreille , elle se figea et eu un sourire masqué par le fer qui fesait barrière de ses émotions.
Elle était magnifique mais son corps commençait à frissonner .
Mais marine était maitresse de son corps , elle se connaissait entièrement et même plus qu'un humain aguerris , elle avait prit le temps de connaitre tout les changements d'action de son corps , devenant le brise de son propre corps , le reflexe de ses propres menbres , voilà d'où venait la legende de marine , celle qui parlait de l'aigle royal , l'intouchable Marine de l'aigle.
Celle qui était grâce et puissance et qui , d'un main ecrassée la roche la plus dur qui soi.

Elle effleura les premières briques de l'entrée du temple , elle sentait l'arrivée de l'homme , ces messages que lui avait confié le vent . le vent lui avait dit qu'elle était en compagnie d'un homme bien plus puissant que beaucoup d'homme et qui était le sauveur de sa déesse . Marine ne put penser que les esclaves d'Eole puissent lui mentir , eux qui la suivait partout comme toutes autre personnes.
Marine sus aussi qu'il était d'une incroyable beauté alors qu'elle était trempée et sortant d'une profonde méditation , elle n'était pas sans le plus beau de ses apparats , pourtant marine n'était pas genée , elle était chevalière avant d'être femme et celà était sa façon de vivre , athèna passait avec son propre desir et ses propres besions , celà était le code de l'honneur des Chevaliers d'Athèna.

Elle entra sur le parvis de l'entrée du temple et sans aucun bruit , elle observa l'arrivant , il était de dos et portait une boite dorée .
Marine n'eu point de mal à reconnaitre qu'il s'agissait d'une Myth cloth et qu'elle était aux symbole du Sagittaire et Marine n'eu vent que d'un chevalier qui eu portait cette armure d'or....
Aiolos était devant la porte de son temple , elle en était troublée même si la sagesse de l'aigle la laissant dans un contrôle total d'elle même. Marine avança doucement et pour ne pas surprendre le jeune chevalier , elle prononça quelques paroles de bienvenue au curieux qui avait la tête dans l'entrebaillement de la porte.


Et bien , je vois que le temps fut court avant que je ne vous retrouve..
Soyez le bienvenue dans mon humble demeure , elle était le temple des souvenirs.... Ici reigne la douceur et la bonté de ma Déesse , de notre déesse , Athèna... Et bien , je pense qu'il serai temps d'entrer car je vous sens bien fatigué ....


Elle passa prés de lui puis elle poussa a porte de sa main et entra . Se retournant , elle l'invita à faire de même.
avatar
EX Eris
Déesse de la Discorde et des Esprits Fantômes

Nombre de messages : 78
Ordre : Déesse Ancestrale
Date d'inscription : 04/02/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~Temple en ruine , Eden de L'aigle~

Message  Phénon le Mer 22 Fév - 10:33

J'avais décidé d'entrouvrir la porte légèrement afin de laisser mon regard parcourir la pièce de la demeure qui se révélait être un temple en ruine au bout du compte. Je constatais qu'il n'y avait personne. Mon regard chercha âme qui vive parmi les décombres de ce temple à l'atmosphère ancienne mais calme. Le Silence est roi en ce lieu. Le vent caresse ma joue mais semble ne point désirer pénétrer cet endroit. Est-ce un temple si important que cela ?

Sans que je ne sache pourquoi, je sens une personne s'approcher de moi. Ses pas sont lents mais ils ne me paraissent pas saccadés. La présence semblait dégager quelque chose : une impression de contrôle personnelle très admirable. bizarrement, je ressens comme une surprise en elle. A un moment, son coeur bat différement, son rythme cardiaque s'accélère pour reprendre un battement plus régulier. Je me suis toujours posé la question de savoir comment faisais-je pour ressentir une telle chose ? Pourquoi et comment ressentais-je avec une telle précision les sensations, les sentiments des personnes ? Force est de constater que cela était comme une sorte d'intuition.


Et bien , je vois que le temps fut court avant que je ne vous retrouve..
Soyez le bienvenue dans mon humble demeure , elle était le temple des souvenirs.... Ici reigne la douceur et la bonté de ma Déesse , de notre déesse , Athèna... Et bien , je pense qu'il serai temps d'entrer car je vous sens bien fatigué ....


Normalement, tout être normalement constitué aurait du se retourner subitement. Même si la voix féminine qui me parlait avait fait des efforts pour ne point me surprendre, j'aurais du être un minimum surpris. Mais pourtant, ce n'était pas le cas. J'avais senti cette personne grâce à mon intuition. Aussi ne m'est-il point anormal de constater que je relevais subitement la tête, suivi du haut de mon corps et que j'observais tranquillement la jeune femme qui passa devant moi. Elle entra dans ce temple et m'invita à la suivre. Par contre une chose me surprit: la femme portait un masque et sa chevelure rouge comme un brasier incandescent encadrait ce mystérieux visage caché. Elle était en tout point égal à celle que j'avais vu dans mon rêve: comment cela était-ce possible ?

Puisque cela fut une invitation, je me permis d'entrer en ce lieu et referma doucement la porte derrière moi. Son grincement supposait l'ancienneté du Temple. Tout en défaisant l'urne dorée de mon dos, je la posais soigneusement sur le sol tout en observant la Mystérieuse. Mon intuition me dicta inconsciemment que la Femme Masquée me connaissait. Quant à moi, je dois bien avouer une chose: je la connaissais également car une très forte impression de déjà-vu s'imprima dans mon esprit. Et pourtant, je ne l'ai jamais vu. Sinon, je l'aurais su. Tout au fond de mon âme, je sais qu'elle sera la personne qui me fera changer de Chemin. Dans ma quête de recherche sur moi même, je sens aisément qu'elle m'apportera des réponses et qu'elle changera ma destinée. Je ne sais pas pourquioi à vrai dire. Je m'assois sur le sol, mon dos adossé à l'urne dorée. Une jambe repliée, une main posé sur celle-ci tandis que l'autre jambe est allongée sur le sol et que mon autre main est posée sur le sol rocailleux, je l'observe un long moment silencieusement. La question qui taraude mon esprit sortira de ma bouche de manière fort imprévisble au demeurant mais quand j'y réflechis, c'est comme si j'avais déjà vécu cette scène dans une autre vie. Mon regard se pose sur son masque. Inutile de vouloir chercher ce qui se cache derrière car il ne faut pas. Encore une fois, je ne sais pas pourquoi mais une chose est assurée: il ne faut pas.


Qui suis-je ?

Phénon
Modérateur et Père des Titans

Nombre de messages : 1075
Ordre : Expiateur (NIVEAU I)
Date d'inscription : 27/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~Temple en ruine , Eden de L'aigle~

Message  EX Eris le Sam 25 Fév - 6:19

Plus tard , il n"est pas encore temps chevalier , prenez patience , ici est le temple des Souvenirs. Jadis est le simple dessein inspirait par chacune des briques encore debout dans l"enceinte du sanctuaire que vous foulez de vos pieds...Les reponses viendront d"elles même , prenez courage et patience , elles sont mère de la plus prompte des suretés.

Marine marchait avec douceur sur le sol dallé de la première pièce qui apparaissait grande et belle au deux personnes l"interrompant dans son sommeil immortel.
Le silence des Astres millenaires emettant leur radiations celeste ne se trouva nullement brisé.
Oui une puissance irradiait de la jeune femme et elle ne se retourna vers le jeune homme que quelque instants.
Elle emit un rire tout à fait doux et espiègle , celà parrassait trés étrange qu"une personne d"une telle prestance puisse prendre un tel attrait à rire d"une chose qui était totalement personnelle. De quoi riait-elle?

Marine marchait vers les cuisine laissant des traces doucement encrées dans le dallage qui était noirs dans l"immense corridors qui se trouvait aux quatres vents.
Oui le vent , eternel ami de ce soupirant de temple , sanctuaire des anciennes dynasties de pretendants aux pouvoirs de la mémoire et de la sagesse oubliée depuis tant d"années qu"elle n"était plus que vague nuage de poussière dans quelques rares esprits enseignaient.
Quand enfin une nouvelle porte se dessina des plus pudiquement devant les yeux recouvèrent d"Argent de la Jeune Femme , elle savait que le jeune homme était en pleine detente de ses sens dans l"Eden de L"aigle , lieu reservé à trés peu de personnes sous peine d"une mort foudroyante.

La jeune femme , de son pas digne de la plus grande des royales prestances , entra dans les cuisine et l"eau , dans une theière en porcelaine , étaitdéjà brulante.
La jeune Femme ouvrit une boite de fer grossièrement decorée et prit une poignée de menthe et de camomille , melangeaient avec la plus grande des sureté dans le metal de la boite qu"elle eu tôt fait de refermer.
Sa main pleine elle jeta les herbes dans l"eau brulante et referma le couvercle rosé. La jeune femme , plaçant sur un plateau deux tasses d"une couleur de charbon et la théière , reprit la route de l"entrée , là où le jeune homme devait se demander où était l"hotesse de son acceuil.... La jeune femme entra dans le corridor des vents battants ses cheveux contre le metal de son visage.
Elle était encore plus belle à present qu"elle se sentait doucement rêveuse d"être le maitre des souvenirs de l"être qu"elle avait reconnue....

Le Sagittaire n"avais pas changé et elle était des plus émus même si elle parraissait distante et froide. Elle entra de nouveau dans l"horizon du jeune homme. Elle prit place prés de lui , se mettant sur ses genoux. Les voiles de ses vetements l"entourants avec la plus pronbante des Voluptés. Marine tendit une tasse du brevage qu"elle venait de faire infuser avec attention.


Tenez , chevalier , celà vous fera le plus grand des biens. Ne vous attardez pas sur sa compositon , elle est des plus basique et des plus annodines.

Marine se permit un sourire et même cachait sous son masque , la jeune femme sentait que le jeune homme la voyait , voyait son âme et son visage ainsi que ses yeux....Elle lui dediait ce brillant sourire.

Le vent de la raison souffle en cet instant .
Voilà bien longtemps que cette sensation de pleinitude n"avait pas habitée cette demeure.
Pourtant une vie interdite semble avoir reprit place en le sein des lieux


Ses cheveux legèrement emportaient dans les turbulences des brises , soupires des âmes benies de ce lieu athènien , qui soufflaient de tendres chants à son oreille.
Marine detourna quelques instants le visage .
Le soleil perça par dessus le sommet du Mont Fudji et vint frapper l"un des pans de murs du temple.
Marine en fut intriguait mais bientot elle fut envouté par le regard de Aiolos , celui qu"elle eu aimait d"entre tous , ce Regard qui était le plus expressif de ses attraits...Marine fut subjugée ..


Buvez , le thè va refroidir avant d"avoir franchit la barrière de vos lèvres... Il serai dommage de laisser fuger le temps , telle la fumée de l"eau brulante.


Marine , de ses mains douces et d"une couleur Albatre , entoura le masque qui était sur son visage. Sans forcer , la jeune Femme retira la barrière de son Visage.
Le masque d"Argent tomba et la Jeune femme le deposa avec interêt sur un des coussins, qui étaient derrière eux.
Elle detourna le visage vers le Lion et laissa se dessiner le plus doux des sourires.
Marine vint deposer la seconde tasse de thè fumante sur ses lèvres carmins , en prenant une brève gorgée elle se sentit envahir par les biefaits des herbes qui n"étaient , certe , pas celles de Jamir , mais qui avaient un tout autres attrait sur les sens.
Detente et restauration de l"âme était les benedictions apportaient par l"eau aromatisée deservit par la Jeune et douce Marine.
avatar
EX Eris
Déesse de la Discorde et des Esprits Fantômes

Nombre de messages : 78
Ordre : Déesse Ancestrale
Date d'inscription : 04/02/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~Temple en ruine , Eden de L'aigle~

Message  Phénon le Dim 26 Fév - 7:55

Plus tard , il n"est pas encore temps chevalier , prenez patience , ici est le temple des Souvenirs. Jadis est le simple dessein inspirait par chacune des briques encore debout dans l"enceinte du sanctuaire que vous foulez de vos pieds...Les reponses viendront d"elles même , prenez courage et patience , elles sont mère de la plus prompte des suretés.

La patience. Un mot qui ne m'est pourtant pas inconnu. Cependant, je dois bien admettre que vous excitez ma curiosité. Je suis sûr que vous me connaissez alors que j'avoue ne pas me souvenir de vous. Après tout, si vous désirez ne rien me dire pour le moment, je ne peux que respecter votre choix.

Je comprenais enfin le mystère qui entourait la jeune femme devant moi. Manifestemment, elle savait des choses sur mon compte mais ne désirait nullement me révéler quoique ce soit. Serait-ce son choix de me faire languir en quête du maintien du suspense. Certainement que les poids des mots est lourd à porter dans son coeur... Toujours est-il que je ne me voyais pas insister plus longtemps. Je la vis se lever et marcher vers ce qui était la cuisine. Elle marchait avec une certaine grâce. Comble de l'élégance, sa démarche naturelle me rendait admiratif. Il était évident que cette jeune demoiselle possédait une force de caractère sans limite. Je me surpris à pleionement l'apprécier. Je la vis se retourner et émettre un petit rire. Le son cristallin de sa voix rendait ce petit éclat si doux que je ne pu m'empêcher de rire aussi. Elle avait un charsime : une sorte d'énergie rassurante invisible qui planait autour d'elle et en elle. Puis, je la vis disparaître dans l'autre salle.

Quant à moi, je m'asseyais plus confortablement sur les dalles de ce Temple en Ruine. La Rousse était absente et une délicieuse odeur de thé s'insinua dans mes narines. Ca me faisait du bien. D'ailleurs, il n'y avait pas que cette odeur. L'atmosphère de ce temple m'apaisait. Elle calmait les muscles de mes jambes et de mes bras. Mon torse se soulevait sereinement tandis que les battements de mon coeurs palpitaient calmement. Ma fatigue accumulée durant mes longs voyages disparaissaient progressivement. Je me sentais bien. Je me sentais apaisé. Je fermais les yeux un moment et me permettais un court moment de solitude. Un moment où j'étais dans mon monde de souvenirs.

Puis la voilà qui revient. Je relève la tête inconsciemment et mes yeux clos s'ouvrent lentement. La Mystérieuse femme au Masque s'approche de moi et me tend une tasse de thé. Je la prendans mes mains et la remercie en souriant poliemment. Elle était si douce, si attentionné à son égard. C'était bien la première fois que je ressentais une telle attention. Je n'avais jamais vécu cela auparavant.


Tenez , chevalier , celà vous fera le plus grand des biens. Ne vous attardez pas sur sa compositon , elle est des plus basique et des plus annodines.

Je vous remercie pour le Thé, c'est bien agréable à vous Mystérieuse Jeune Femme. Mais je n'ai pas l'honneur de connaître votre nom. Vous me donnez le titre de "chevalier": pourquoi cela ? Je n'ai, pourtant, pas l'étiquette nécessaire pour être nommé ainsi.

Je sentait le sourire de la jeune femme. Comme une dédicace à mon égard, je fus attendri. C'est comme si la Rousse m'offrait sa tendresse alors que je ne la conaissais d'Adam ni d'Eve. je rougis un court instant devant tant de démonstration. Mais je ressentais une étrange connivences aveccette demoiselle: comme si je l'avais toujours apprécié, comme si je l'avais toujours connu. Nul doute que le Mystère s'épaissit alors que je croyais avoir déceler quelques secrets. Encore une fois, je recule d'un pas dans le compréhension de cette situation qui m'échappa totalement.

Le vent de la raison souffle en cet instant .
Voilà bien longtemps que cette sensation de pleinitude n"avait pas habitée cette demeure.
Pourtant une vie interdite semble avoir reprit place en le sein des lieux


Que voulez vous dire par là ?

Buvez , le thè va refroidir avant d"avoir franchit la barrière de vos lèvres... Il serai dommage de laisser fuger le temps , telle la fumée de l"eau brulante.

Je m'éxecutais et buvais le liquide. D'un goût des plus raffiné, j'observais la Rousse ôter délibéremment son masque devant ma personne. Elle bravait un interdit semble-t-il. Et pourtant, je savais que je ne devais regarder mais je ne pus m'empêcher de voir son si beau visage. Ce regard bleu comme la mer m'observait avec douceur alors que je posais un regard des plus étonné sur elle. Pourquoi savais-je qu'observer son visage était interdit ? Etait elle une de ses sirène s qui attire les hommes dans leur séant pour les tuer ? Et pourtant, je ne peux y croire: cette femme m'offrait son visage en quelque sortes. C'est en tout cas ainsi que je le ressentais. Un cadeau en somme. Je me détendais en continuant d'observer son visage et en buvant le thé.

Phénon
Modérateur et Père des Titans

Nombre de messages : 1075
Ordre : Expiateur (NIVEAU I)
Date d'inscription : 27/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~Temple en ruine , Eden de L'aigle~

Message  EX Eris le Ven 3 Mar - 12:57

Les lèvres de Marine Se distinguèrent enfin de la Surfce anguleuse de la Tasse Couleur de Charbons. Un mince Filet de Chaleur vint prendre son envole prés du Visage de la Jeune Femme et doucement ce mince filet emporta une des mèche Flamme de la Jeune Marine .
elle sentait en le Jeune Homme une Grande Envie de Connaitre son Passé. Marine se Disait qu"elle était surement la Seule à pouvoir lui en donner la clé et elle se disait également que celà était la simple et bonne raison de son arrivée auprés d"elle.

Pourtant , malgrè la Sagesse de la Jeune Femme et de son naturel Detachement d"emotion et sa Complète impartiabilité , la Jeune Femme sentait , en son sein , son coeur battre d"une Bien étrange façon.
Le pire fut qu"elle se doutait fort bien que le Personnage face à elle sache qu"elle était en cette état et surtout elle ne voulait pas qu"il se pose trop de question sur elle mais plutôt qu"il recherche en lui toute L"aide qu"il pouvait entreprendre de voler au Temple.

Car Celui-ci lui ouvrait les portes de sa Sagesse d"Antan mais le Jeune Aiolos ne semblait pas encore la Perçevoir comme il pressentait les changements d"états de la Jeune Rouquine qui avait deposé , aprés un bref mouvement de Tête , sa Tasse Contre le dallage.
Elle presentit que l"esprit du Jeune Homme Fusait et elle se sentait prète au Premier Assault de questions et elle fut vite Reconforté de voir que l"esprit de Aiolos n"avais pas Changé , il était toujour aussi fin et arborait une Logique implacable.


Je vous remercie pour le Thé, c'est bien agréable à vous Mystérieuse Jeune Femme. Mais je n'ai pas l'honneur de connaître votre nom. Vous me donnez le titre de "chevalier": pourquoi cela ? Je n'ai, pourtant, pas l'étiquette nécessaire pour être nommé ainsi.

Je ne Suis que l"hotesse de ces lieux , et surtout je suis porteuse de la Paroles des anciens et , plus que tout autres , de Celle de la Déesse Sagesse.. La Tendre et Lumineuse Athèna. Et bien , je Pense que la Revélation de mon Prenom pourait être d"un grand aide pour la Suite des Evenements , je suis Marine. Je Suis Chevalière Saint de L"armure d"Argent de L"aigle. Protectrice du Territoire des Sylver et des Bronze et grande Pretresse de ces Lieux , qui sont bien plus saints que certains temples de Golds...

La Jeune Femme se permit un clin d"oeil , elle se sentait un peu Tendue et elle devait souger à prendre ses aises pour ne paraitre le plus naturelle possible au Jeune Homme.
Elle sentait qu"il lui donnait sa Confiance , et cella la Rendait un peu plus Confiance en sa Quète , enfin celle qu"elle semblait avoir eu à accomplir , celle de faire toute la Lumière sur les Souvenirs de Aiolos , enfin elle ne serai qu"une aide , ainsi était la Volonté des Divins , ainsi serai la manière D"agir de la Jeune Marine...


Je sais lire en les âmes et je sens que vous êtes un Preux et Grans Chevalier , de plus , peu d"hommes portent telle boite sur le dos , surtout en de pareille contrées , cher Aiolos...
Je pense qu"à celà vous ne pouvez rien en redire , je pense que beaucoup en deduirai la même et implacable logique , n"est-ce pas?


La jeune Femme lui sourit de nouveau , il était tellement rare qu"elle se donne l"autorisation de porter au Visage clair aux rayon de l"être Jour , elle était enchantée et celà se voyait sur le grain de sa peau d"Albatre.
Elle ferma les yeux quelques instants , sentant les douces brises venir lui confier de tendres secrets de la Nature , qu"elle plaisante ivresse que de se sentir un peu plus libre de Soi-même...


Que voulez vous dire par là ?

Marine Ouvrit , brusquement , les Yeux , ses doux et tendre Yeux Azurs , elle emit un rire , elle sentait toute la Fougue et l"impetiosité du Jeune Homme et Celà scella , un peu plus vite que prevu , la pause avant la suite de son interrogatoire , comme quoi , même l"investigatrice de la Scène était prise de court par sa propre Mise en Scène , le Divin n"était-il pas maitre de tout , et bien en ses mots marine remit pied à l"étrier et souriant un peu plus au jeune Homme elle dit ces quelques paroles emplises de Sagesse.

Votre Esprit vous semble Vide , pourtant vous sentez une étrange sensation vous gagnez , doucement vos menbres vous semblent mois lasse et surtout , votre esprit retrouvant toute sa fougue , une certaine réalité éclate à vos yeux...Expliquez Moi celà.... Ne me cachez rien , je le saurai de toutes façons....

Elle scruta de son étrange et Enivrant regard , les changements de Traits du jeune Homme.
Elle venait d"entreprendre un dangereux jeu , celui de mettre cartes sur table et d"attendre du jeune homme , la plus reflechie des Réactions , serait-il à la hauteur des Esperances de la Jeune et belle Marine , qui semblait tant croire en l"homme qu"elle en oubliai , doucement , toutes les règles et les Saintes Lois....
avatar
EX Eris
Déesse de la Discorde et des Esprits Fantômes

Nombre de messages : 78
Ordre : Déesse Ancestrale
Date d'inscription : 04/02/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~Temple en ruine , Eden de L'aigle~

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum