Le griffon dans le repère des fauves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le griffon dans le repère des fauves

Message  Sirena no Sorento le Mar 31 Jan - 5:21


Après avoir terrassé le guerrier divin de gamma, et m’être emparé de son saphir d’Odin, je poursuivis alors mon chemin en direction du palais de la princesse Hilda dont que l’on voyait à peine à l’horizon. Après plusieurs heures à marcher à travers les routes enneigées, je me trouvais finalement perdu dans un cul de sac au milieu d’un lac gelé depuis des millions d’années et entouré de falaises fissurées par les blessures du temps. Mais aucune trace d’ennemis pourtant. Je tenais mon précieux saphir d’Odin à la main et je savais que j’avais besoin des 7 pierres précieuse pour changer mon destin et pour m’emparer de l’épée glorieuse du seigneur d’Asgard. Je marchais d’un pas assuré pas trop marqué par mon précédent combat en direction du palis d’Hilda, quand des hurlements venant du fin fond de la vallée arrêtèrent ma démarche décidée. Je vis alors au loin surgir des loups qui semblaient alors affamées.

Cela faisait des jours qu’ils n’avaient rien à se mettre sous la dent et j’étais visiblement à leur goût pour qu’ils s’abreuvent de mon sang. Je trouvais ça charmant, j’adorais les bêtes mais j’avais perdu suffisamment de temps je décidais alors de me débarrasser de ces contrevenants


Bec du griffon


Je me mis alors à intensifier mon cosmos, voyant la meute de loups s’approcher de moi et commençant à laisser mes os, je me mis alors à exploser mon aura, et la constellation du griffon se mit à briller de tout son éclat derrière mon dos.

On vit alors jaillir de l’entité un bec géant se former à l’extrémité de mon poignet celui-ci se déchaîna avec une puissance foudroyante sur les malheureux cabots, dont la violence de l’impact déchira leur chair jusqu ‘à les vider de leur boyaux et ronger leur os. Leur cadavre allait s’écraser jusqu’à mes pieds et leur sang souilla mes pieds qui avaient parcourus des milliers de kilomètres depuis le toloméa où je m’étais juré d’y retourner avec l’épée sacrée.

Que vos âmes reposent en paix, il est temps maintenant que votre maître se présente à moi, et me donne ce que je veux et dont pourquoi je suis là. Montre toi guerrier divin d’Epsilon, je viens te parler en personne.

Une légère brise passa à travers mes cheveux, brisant le silence émanant de cet endroit peu accueillant pour un chevalier et encore moins celui d’un juge aussi valeureux soit-il. Mais j’étais ici pour prononcer ma sentence et rien ne pouvait me faire changer d’avis. Je devais punir les ceux qui avaient juré la perte et la vengeance à celui dont j’avais juré allégeance et fidélité. Le prochain nom sur la liste était écrit sur mon livre sacrée, c’était celui de Fenril d’Alliotoh dont la plupart de ses bestiaux avaient tenté en vain de planter leurs crocs. J’attendis alors dans ce froid intense que ma proie se présente à moi afin de prononcer ma sentence. Mais j’étais prêt à faire preuve de clémence si celui-ci accepter sans broncher de me donner sa pierre sacrée.
avatar
Sirena no Sorento
Général des Mers de la Sirène Maléfique, Gardien du Pilier de l'Atlantique Sud

Masculin
Nombre de messages : 544
Age : 37
Ordre : Marina de Poséidon
Date d'inscription : 03/01/2006

http://saintseiyarpglegends.forumactif.com/viewtopic.forum?t=896

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le griffon dans le repère des fauves

Message  Ex Mû le Jeu 2 Fév - 7:47

Le colère... Face à ce carnage le Guerrier Divin ne ressentait que ce sentiment... Colère... Haine... Vengeance... La tryptique maudite qui avait valu aux ennemis du Loup de rencontrer la mort... Et cet imprudent, ce fou subirait le même sort...
Autour du griffon les hurlements... Un loup... Deux... Trois... Des dizaines l'entourèrent en une fraction de seconde... Parmi ces animaux enragés l'un deux, un quartier de lune sur le sommet du crane, semblaient plus haineux encore que les autres... De sa machoire puissante s'échappait une écume de bave, tel le carnassier s'apprétant à se repaitre...
Un rire sardonique... Un sifflement... Les loup se reculèrent lentement, comme mués par ce respect infaillible... Des airs un homme atterit face à Minos, près de ce loup si différent des autres... Plus ancien... Plus puissant... L'homme à l'armure bleue s'agenouille au côté de la bête, la caressant affectueusement...

"Je te comprends Ging... Ce crime odieux sera puni... Je te promets de venger nos frères..."



Le Guerrier Divin se releva et fit face à son adversaire, le toisant d haut en bas... Un Spectre... Il ne méritait que son juste chatiment... La mort... Le regard dur de Fenrir disparut alors derrière un masque... Son sourire carnassier rivé au visage, capable de donner des frissons à tous ses adversaires... Il se mit alors à tourner autour de son adversaire... Sa démarche n'avait rien d'humain... Il était tel le loup le représentant... Les animaux l'entourant reculèrent encore alors que le cosmos du Guerrier Divin se diffusait sur les plaines ou se dérouleraient un affrontement de grande ampleur...

"Tu as osez meurtrir les corps innocents de mes loups, Monstre... Cet affront se paiera de ta vie... Mon jugement est tombée seule la souffrance et la mort jalonneront ton chemin...

Que les Griffes du Loup te déchirent!!!!"
(Les Griffes du Loup (Wolf Cruelty Claw) : 20pts de Cosmos. Attaque Bronze)



L'attaque du Guerrier Divin heurta de plein fouet le Spectre qui fut emporté par la puisance, son corps se meurtrissant sur les parties non protégés...
De son côté, Fenrir observait son adversaire, un sourire satisfait... Ses sens étaient en éveil.. Son cosmos continuant de se répandre dans l'arène glaciale...


HP : 100
COS : 80


(arbitre Saga)
avatar
Ex Mû
Modérateur et Chevalier d'or du Bélier
Modérateur et Chevalier d'or du Bélier

Masculin
Nombre de messages : 1193
Ordre : Chevalier d'Athéna à la retraite
NIVEAU : III
Date d'inscription : 23/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le griffon dans le repère des fauves

Message  Sirena no Sorento le Jeu 2 Fév - 11:22

Le maître des lieux devant le crime odieux que je venais de commettre sous ses yeux ne tarda pas à faire son apparition devant les cadavres inertes de ses plus fidèles compagnons. Moi j’étais en admiration et leur sang qui coula jusqu’à mes pieds ne me fis pas plus d’effet qu’un glaçon. Mon adversaire s’agenouilla devant ceux qui l’avait élevé et protéger durant sa tendre enfance. Et tout en caressant leur corps agonisant sur le sol, il fini par se redresser et à augmenter son aura violemment.

"Tu as osez meurtrir les corps innocents de mes loups, Monstre... Cet affront se paiera de ta vie... Mon jugement est tombée seule la souffrance et la mort jalonneront ton chemin...

Que les Griffes du Loup te déchirent!!!!"



Je vis alors la constellation d’epsilon briller derrière son dos, et un loups aux crocs acérés se dessina au dessus de sons bras, l’attaque fût si puissante qu’elle me terrassa et me projeta violemment dans les airs, m’infligeant de profondes blessures au niveau des jambes et des bras. L’intensité de son attaque était à la mesure de sa colère, et j’allais retomber violemment par terre.


Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah.

Je gisais alors non loin d’un torrent les parties de mon corps non protégés en sang, Ging s’approcha alors et s’abreuva de mon sang. Je mis plusieurs minutes à me relever de cette attaque qui m’avait laissé de marbre et vider de mon présent. Tout en ouvrant les yeux je vis alors Ging qui se mit à japper, sans doute avait-il senti que ses heures étaient comptées, car il n’allait par tarder lui aussi à connaître mon jugement

Hé bien guerrier divin je ne vois que tu n’as pas perdu de temps. Je me présente je suis Minos du griffon, spectre céleste de la valeur et juge des enfers, le destin a voulu que tu tombes sur moi par malheur. Tu dois être Fenrir d’Alliotoh, le guerrier divin d’epsilon. Saches que je ne connais pas la pitié et Thol de Phecda s’en ait aperçu au détriment de sa vie. Je vois qu’il te reste ton plus fidèle compagnon Ging, je t’envie ? C’est un beau molosse que tu as là. Tu peux être fier de lui. Mais malheureusement lui aussi n’en a plus pour bien longtemps, dis adieu à ton chien Fenrir, car j’ai rendu mon verdict et le sort à décider que la mort serait sa punition

La terre se mit alors à trembler, créant d’immenses failles et fissures autour de nos deux héros. Un cosmos doré enveloppa alors mon corps, tout se qui m’entourait n’étais plus que chaos et mort. Les vibrations étaient telles que les sons émanant de mon karma se faisaient ressentir jusqu’au Ptoloméa, dans mon antre aussi froid que le royaume d’Asgard


Chimère infernale


Je me mis alors à concentra mon karma dans mes bras. La cosmo énergie qui enveloppa alors mon corps changea de couleurs pour devenir violette et le ciel peu à peu pris la couleur de mon aura. Je me mis à tendre à cette instant mes mains vers les cieux comme un priant suppliant la grâce de dieux.

De mon antre Ptoloméa, on pouvait sentir des croassements infernaux. C’était une entité maléfique que j’étais en train d’invoquer, et qui était de parcourir les enfers pour venir jusqu’à moi. Une lumière apparue alors dans le ciel étoilé au dessus du manteau gelé, puis l’étrange lueur alla se poser délicatement dans mon bras. Laissant apparaître un griffon de flammes noires et violettes.

Tout en caressant ma création, je défiai à nouveau ma proie du regard

Je te présente, l’instrument de ta destruction, dis aurevoir à ton chien guerrier divin, ce griffon va se loger sur lui et déchirer sa chair pour enfin s’abreuver de son sang, je l’ai appelé Ifrit, mais n’es crainte, il fera en sorte que sa mort soit rapide. Maintenant prépare toi Ging.Vas Ifrit, vas vers ta proie et déchire là!!!!

L’animal fabuleux alla alors se précipiter vers le chien aux aboies et alla lui planter ses griffes acérées sur sa moelle osseuse. Thol alors hurla de douleurs, et essaya tant bien que mal de se défaire du fauve dont les crocs en sangs avaient déchiqueté le corps de Ging . Par pitié alors je décidais de rappeler mon animal ailé. Laissant le plus fidèle chien du guerrier divin agonisant sur le sol et se reposer pour l’éternité.il essaiya néanmoins de soigner les blessures de son compagnon mais en vain


C’était un brave animal que tu avais là, que son âme repose en paix.

Je me mis alors à prier et mes dernières pensées étaient dédiées à ce chien dont le destin avait mis un terme à son chagrin.

Minos
hp : 80
cs : 60 ( 100-40 )
avatar
Sirena no Sorento
Général des Mers de la Sirène Maléfique, Gardien du Pilier de l'Atlantique Sud

Masculin
Nombre de messages : 544
Age : 37
Ordre : Marina de Poséidon
Date d'inscription : 03/01/2006

http://saintseiyarpglegends.forumactif.com/viewtopic.forum?t=896

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le griffon dans le repère des fauves

Message  Flamme Princesse d'Asgard le Ven 3 Fév - 2:05

HRP: Pardon j'ai pas pu m'en empêcher, je sais pas si j'ai le droit ou pas, si j'ai pas le droit tant pis, on pourra toujours supprimer ce message. Juste quelques petites pour Minos, rien de bien méchant hein:

1) IFRIT c'est pas un Griffon d'abord ~Adore FF~

2) GING c'est pas un chien c'est un loup

Sniff t'as tué Ging, moi je l'aimais bien en plus. Mü t'as intérêt à lui mettre la raclée hein!!

Bonne continuation pour la suite du combat!

FIN HRP)
avatar
Flamme Princesse d'Asgard
Princesse du Royaume d'Asgard

Nombre de messages : 302
Age : 32
Ordre : Princesse
Date d'inscription : 24/01/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le griffon dans le repère des fauves

Message  Ex Mû le Lun 27 Fév - 8:03

Ging gisait au sol... Mort... Le Guerrier Divin fixait l'animal, le poing serré... Ce monstre avait donc osé... Il avait tué son ami... Son frère... Il s'approcha lentement du loup agonisant et s'agenouilla à ses côtés... Il posa sa main sur l'animal et son cosmos se propagea lentement sur l'aire glacée... Dans un dernier souffle, Ging expira...
Une larme... Pour la première fois depuis bien longtemps le Guerrier Divin laissa échapper une larme qui perla lentement le long de sa joue... Les paupières closes le guerrier d'Odin pleurait l'être qui lui avait donné tant d'affection... Il se souvint alors les nombreux moments passés avec sa meute... L'affection de ce loup si agressif avec les humains habituellement... Fenrir était devenu peu à peu un des leurs...
Il se releva, les paupières closes et avança lentement vers son adversaire... Sa démarche souple était animé d'une énorme agressivité, dont les poings fermement serrés étaient la manifestation...
Il s'arréta à quelques mètres du Spectre... Ses paupières s'ouvrirent alors, laissant place à des yeux emplis d'une rage sourde... Le cosmos du Guerrier Divin explosa alors, dans un maelstrom de puissance et de vent... Ses iris plongèrent dans celle du Spectre...

Spectre, tu viens de commettre une grave erreur... En abattant lachement mon meilleur ami, tu viens de provoquer la colère du loup...
Laisses moi te montrer ma vraie puissance...

NORTHERN GUNRO KEN!!!!!!!!!!!!!!!!
Les Loups des Steppes (Northern Gunrö Ken) : 40 pts de Cosmos. Attaque Silver

Un enchainement de coup d'une puissance incommensurable, déchainé par la haine de Fenrir vinrent frapper de toutes parts le Juge... Il fut balayé par tant d'agressivité et alla s'encastrer dans la montagne de glace.
Le Guerrier Divin regardait le résultat de son attaque, d'un air satisfait. Il savait que cela ne serait pas suffisant mais ce n'était pas bien grave, au prochain coup il achèverait son adversaire... Il se mit alors en garde...

HP : 100
COS : 40

(hrp :
désolé du retard, je suis impardonnable
fin hrp)
avatar
Ex Mû
Modérateur et Chevalier d'or du Bélier
Modérateur et Chevalier d'or du Bélier

Masculin
Nombre de messages : 1193
Ordre : Chevalier d'Athéna à la retraite
NIVEAU : III
Date d'inscription : 23/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le griffon dans le repère des fauves

Message  Sirena no Sorento le Mer 1 Mar - 6:58


Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah !!!!!!!!!!!!!!!!

Je fût littéralement balayé par le souffle de l’explosion que le guerrier divin m’avait projeté, je n’avais jamais ressenti un coup aussi violent auparavant, et l’impact de l’énergie me projeta dans une montagne de glace où tête la première j’allais me fracasser. Jamais je n’avais ressenti autant de violence et de colère en un seul geste. La mort du loup de Fenrir y était vraisemblablement pour beaucoup. J’avais supprimé son fidèle compagnon et il n’éprouvait plus aucune compassion à mon égard, son regard noir porté sur moi, en disait long sur sa détermination à me renvoyer au Ptoloméa en enfer. Mais j’étais bien décidé à ne pas me laisser faire, j’avais une mission et rien ne pouvait me faire rebrousser chemin. J’étais venu ici pour m’emparer de tous les saphirs d’Odin des guerriers divins et j’espérais rajouter à ma collection celui du guerrier d’Epsilon en personne. Mon corps agonisait sur le sol gelé mon adversaire semblait se satisfaire de me voir mourir, moi qui avait scellé l’avenir de son chien. C’est du moins ce qu’il pensait, car j’étais du genre tenace et je ne lâchais jamais ma proie. Dans un effort alors surhumain je défiais la mort et me dressais de nouveau face au guerrier divin. Mon regard froid et emplie d’effroi se dirigea vers mon ennemi, celui qui avait réussi à me toucher et à ma faire douter pour la première fois de ma vie


Bien, parfait je vois que ta haine et ta colère t’ont permis de me mettre un pied à terre. Ta mort n’en sera que plus belle chevalier car ainsi j’en ai décidé, le jugement dernier t’accompagnera au paradis, c’est le sort que je réserve à tous mes ennemis et à tous ceux qui ose se rebeller envers sa majesté. Tu peux penser que je fais preuve d’une grande cruauté, mais je ne fais qu’accomplir ma destiné. Tu tenais beaucoup à cet animal, et je sens que ton cœur a mal, mais ne t’en fais pas tu vas bientôt le rejoindre, cette cascade gelée sera ta tombe chevalier. Mon étoile est celle de la valeur, et dans ton malheur, tu as croisé mon chemin. Tu m’aurais donné bien sagement ton saphir d’Odin rien de tous cela ne serait arrivé et Ging serait encore en vie à l’heure qu’il est. Mais tu as décidé de n’écouter que ta volonté, c’est ton choix je le respecte mais saches qu’il va te conduire à ta perte. Assez discuté, tu ne crois pas ? Moi si, et j’ai rendu mon verdict il est temps pour toi de rendre ton dernier soupir et de mourir. Meuuuuuuuuuurt !!!!!!!!!!!!!

Le ciel se mit alors soudain à s’assombrir et les loups de Fenrir qui m’entourait sentant un immense danger sur le point d’arriver, partir se cacher dans les bois de la forêt de la princesse Hilda. Ceux qui restèrent se mirent à japper comme ils pouvaient mais mon aura était telle que l’intensité de ma cosmo énergie les souffla et les projeta en dehors du domaine de la princesse Hilda. Un cosmos violet enveloppa alors mon surplis et j’étais prêt à terrasser mon ennemi

Vol du Griffon (Attaque Silver)



Les grondements de la terre se firent sentirent et des éclairs frappèrent l’air de combat où se tenaient les deux héros valeureux. Mais ma détermination n’avait pas de limites, je n’avais plus aucune raison à épargner celui qui m’avait égratigner et fait ressurgir en moi les démons du passé. Car sans le vouloir Fenrir avait réveillé en moi ma véritable personnalité et il ne pouvait échappé à ma cruauté. Je courus alors vers la direction du guerrier divin d’Epsilon et le cramponna entre mes bras. Les éléments alors se déchaînèrent en même temps que montait ma colère, le tonnerre laissa place à une tempête qui se transforma en ouragan. Mes pieds se décolèrent du sol gelé et mon corps se mit alors à tournoyer à une vitesse vertigineuse, Puis d’une manière gracieuse et majestueuse je déployais alors mes ailes. Mon ennemi était désorienté et désemparé par la rapidité de mon attaque, mais ce n’était rien comparé à ce qu’il allait subir

Je te l’ai dis chevalier je n’abandonne jamais, ce qui fait de moi un combattant redoutable. Je t’ai montré de quoi j’étais capable, mais à cette hauteur ta mort me semble inévitable. Il est trop tard de toute façon pour me supplier, apprend qu’un juge ne connaît pas la pitié et tous ceux qui ont voulu se mesurer face à moi sont déjà vers l’eau delà à l’heure qu’il est. Tu t’es bien battu je le reconnaît mais tu sais bien qu’il faut une fin à tout. Ainsi va la vie, cependant je pensais pas rencontrer un adversaire aussi puissant que toi, mon seigneur ne m’avait pas tromper en disant que les guerrier divins étaient des homme de valeur comme mon étoile qui m’a été attribué. Dis adieu à ceux que tu aimes une dernières fois avant de connaître enfin le repos éternel que tu as tant cherché.

Puis en sus tension dans les airs, j’écrasait violemment Fenrir contre la paroi du rocher, où il alla s’encastrer, je me posait alors délicatement sur en amont de la cascade gelée, là où reposait le corps de son fidèle compagnon Ging. Le sang de mon adversaire se mit alors à couler pour finalement arriver jusqu’à mes pieds et souiller mon surplis, au fond de moi j’avais gagner, mais je n’éprouvai aucune fierté, car je détestais la violence et l’odeur du sang me répugnait. Cependant je me mis en garde, attendant une riposte ou une réaction de la part du guerrier divin d’Epsilon, qui n’était pas du genre à s’avouer vaincu facilement.


Minos
Hp 40( 80-40 )
Cs 30 (60-30 )
avatar
Sirena no Sorento
Général des Mers de la Sirène Maléfique, Gardien du Pilier de l'Atlantique Sud

Masculin
Nombre de messages : 544
Age : 37
Ordre : Marina de Poséidon
Date d'inscription : 03/01/2006

http://saintseiyarpglegends.forumactif.com/viewtopic.forum?t=896

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le griffon dans le repère des fauves

Message  Ex Mû le Mer 1 Mar - 10:26

Fenrir écoutait son adversaire... Mais il n'avait cure de ses longues phrases... Il se souvint de son combat contre Shiryu et eu un rictus mauvais... Le Chevalier du Dragon était un adversaire valeureux et méritait un profond respect... Mais ce Spectre... Il ne méritait que le mépris et de retourner chez son Seigneur et Maître, le Sombre Monarque, Hadès...
Puis le cosmos de son adversaire se mit en oeuvre... Fenrir ressentit le doute durant un instant... Quelle puissance exceptionnelle, quel déchainement de force extraordinaire... Il observa la crainte de ses fidèles compagnons... Ainsi, voila la puissance des Juges des Enfers... Et bien, le combat n'en serait que plus excitant et il prendrait plus de plaisir encore à venger la mort de Ging...
Puis le Juge passa à l'offensive... Un déchainement de force brutale prodigieux fondit sur Fenrir et l'affubla de toutes parts... Il resista quelques secondes avant de se faire emporter tel une plume par une brise fraiche... Il s'encastra alors dans le mur de glace créé par la cascade gelée... Le Guerrier Divin s'effondra au sol... (défense physique, 5points de dégats en moins)
Ses fidèles loups vinrent l'entourer et lui léchèrent tendrement le visage... Ses doigts se mirent à bouger... Un rale... Le Guerrier Divin n'était pas mort... Loin de la... Son cosmos gelé l'entourait et ne cessait d'augmenter, envahissant lentement l'ère de cet affrontement titanesque... Il se relevait lentement, le regard posé sur ses fidèles amis... Puis sur Ging... Toujours mort... Il se tint alors debout et fit face à son adversaire... Il plongea son regard dans celui de son adversaire... Les yeux de Fenrir étaient injectés de sang, preuve de sa colère extrême, plus encore, de sa haine sans borne...

N'espères pas te défaire de moi si aisément, Spectre d'Hadès. L'assassinat de Ging est un crime trop grand et je n'aurais de repos qu'après ta mort!! Regardes bien la puissance de Fenrir d'Alioth, Guerrier Divin d'Epsilon...


Un vent glacial se mit à parcourir les lieux entourant les deux combattants... L'aura entourant le Guerrier Divin ne cessait de s'accroitre, semblant illimité... La colère, la rage, la haine s'y lisait aisément alors que tel un fauve il tournait autour de son adversaire, jouant avec lui, attendant qu'il ne finisse de perdre son sang froid...
Puis l'instant propice... A l'instar de sa précédente offensive, le cosmos de Fenrir disparut subitement et de son poing jaillirent des dizaines, des centaines de projections cosmiques semblables à des loups, affamés de la chair de leur victime, assoifé de son sang...

NORTHERN GUNRO KEN!!!!!!!!!!!!!!!!
Les Loups des Steppes (Northern Gunrö Ken) : 40 pts de Cosmos. Attaque Silver


Fenrir observa son attaque plongée sur son ennemi, sur le meurtrier... Ses sens restaient aux affuts...

HP : 75
COS : 0
avatar
Ex Mû
Modérateur et Chevalier d'or du Bélier
Modérateur et Chevalier d'or du Bélier

Masculin
Nombre de messages : 1193
Ordre : Chevalier d'Athéna à la retraite
NIVEAU : III
Date d'inscription : 23/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le griffon dans le repère des fauves

Message  Sirena no Sorento le Jeu 2 Mar - 7:28


Quelle belle attaque pour rien ! Comment peux-tu croire qu’un coup aussi dérisoire puisse m’atteindre ? Moi Minos du Griffon, spectre céleste de la valeur et juge de l’enfer. Tu semblait fier tout à l’heure en pensant avoir venger la mort de ton fidèle compagnon, mais apprends que le griffon a des ailes et qu’il sait s’en servir au moment opportun avant de déchirer sa proie comme un vulgaire pantin. A trop vouloir te venger, tu ne t’es pas suffisamment concentré sur ta cible. Tu pensais m’avoir toucher dans le mille alors que je n’ai eu aucun mal à éviter ton coup, sans doute car tu voulais par-dessus tout honorer la mémoire de ton loup en me portant un coup fatal. Je comprend que tu sois surpris aucun ennemi n’aurait du survivre à une pareille explosion, alors laisse moi t’en expliquer les raisons. Mon attaque précédente ne s‘est pas contenté de te terrasser, mais sans t’en apercevoir mon enchaînement fût si puissant qu’il t’a sonné pour un bon moment et ainsi désorienté tu n’as pas pu frapper ton ennemi comme tu le voulait, comme cela est expliqué dans les règles :

-Vol du Griffon : 30 pts de Cosmos. Attaque Silver.
Minos tournoie dans les airs avec une majesté et une vitesse incroyables... De plus, il parera ou évitera automatiquement la prochaine attaque de son adversaire.

Tu comprends tout à présent, malheureusement c’est trop tard pour toi. Car ton erreur de jugement va te coûter la vie chevalier. Mais rassure toi, tu vas pouvoir rejoindre ton cher compagnon en enfer. J’ai préparé deux tombes supplémentaires aux Ptoloméa, ça fera de la compagnie à Orphée, Milo et Thol et tous ceux qui ont eux le malheur de croiser mon chemin. De toute manière l’affaire est réglée et seul le jugement dernier scellera ta destiné guerrier.

Fenrir semblait désemparé, c’est du moins ce que je pouvais percevoir dans son regard noir et déterminé, il venait à l’instant de gâcher l’une de ses dernières chances de me tuer. L’atmosphère glaciale qui régnât autour de nos deux héros avait du mal à cacher la nervosité des deux chevaliers. L’un semblait désemparé et impuissant l’autre pouvait se venter d’être à deux doigts de tuer l’un des protégés d’Hilda. Cependant le combat était loin d’être fini, j’en étais conscient, mais j’étais bien décidé à m’emparer du saphir de Fenrir et d’ainsi poursuivre mon chemin. Je savais que les guerriers divins ne s’avouaient jamais vaincu, c’était leur principale qualité la ténacité, mais moi aussi j’étais pugnace comme le légendaire rapace que j’incarnais. Je n’avais pas fait un si long trajet pour m’arrêter en si bon chemin, et je n’avais pas de leçon à recevoir d’un guerrier divin aussi fort soit-il. Je m’accordais un temps d’observation afin de juger de la situation. J’étais en méditation entrain de réfléchir à la meilleure technique à employer. Il ne me restait plus beaucoup de solutions, j’avais abattu toutes mes cartes, mais je ne m’avouais pas vaincu pour autant car je n’abandonnai jamais. C’était ma force et c’est dans ces moments en proie en doute que je trouvais les solutions pour me tirer de ce mauvais pas. Tout devint clair alors dans mon esprit et je me retournais alors une dernière fois en direction de mon ennemi.


Fenrir, je sais maintenant comment te débarrasser de toi, tu es perdu rends toi à l’évidence. Alors si j’étais à ta place je donnerai bien gentiment mon saphir d’Odin. Je te laisse le choix chevalier, je ne vais pas t’attaquer pour te laisser le temps de prendre la meilleure décision. Mais sache que si tu persistes dans ton abnégation, te tuer alors je le craint sera la seule solution qui me restera. Mais je suis sûre au fond de toi que tu ne désires pas cela. Mais toi seul peux encore choisir ce qui te semble le plus juste. Cependant si tu persistes dans ta folie tu mourras, m’obéir bien sagement et me donner ta pierre précieuse qui tu possèdes, c’est la seule condition pour que je te laisse la vie sauve. Tu as de la chance aujourd’hui je suis d’humeur clémente et je t’ai laissé la vie sauve pour l’instant. Alors réfléchi bien avant que je ne change d’avis et que je ne prononce un jugement beaucoup plus violent et radical à ton encontre et te libérer ainsi du mal qui te ronge. Je n’ai plus rien à rajouter, alors que décides tu ?

Un silence pesant se fit ressentir au moment même ou j’avais fini de prononcer mes derniers mots. J’en profitais donc pour recharger mon cosmos au cas où mon adversaire préférait mourir plutôt que la voix de la sagesse. Car son âme était encore emplie de tristesse après la mort de son loup Ging et je pouvais sentir sa colère remonter jusqu’en enfer. Non il n’avait pas oublié mon crime passé qui l’avait profondément marqué. Lui qui considérait son plus fidèle compagnon comme son propre père et qui l’avait élevé comme son fils avait du mal à supporter son sacrifice. Il voulait par-dessus tout se faire justice plutôt qu’entendre la voix de la raison, j’espérais tout de même qu’il comprenne que cela ne le conduirait nulle part


Minos
Hp 30
Cs 40 ( 30 +10 )


Dernière édition par le Sam 4 Mar - 14:16, édité 1 fois
avatar
Sirena no Sorento
Général des Mers de la Sirène Maléfique, Gardien du Pilier de l'Atlantique Sud

Masculin
Nombre de messages : 544
Age : 37
Ordre : Marina de Poséidon
Date d'inscription : 03/01/2006

http://saintseiyarpglegends.forumactif.com/viewtopic.forum?t=896

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le griffon dans le repère des fauves

Message  Hagen de Merak le Ven 3 Mar - 6:41

Perché au loin sur une colline Hagen observait patiement le combat, qui helas semblait tourner au desavantage de son compagnon! L'envie ne lui manquait pas d'aller lui preter main forte mais il savait que s'il le fesait Fenril ne lui pardonnerait jamais, il resta donc au loin attendant l'issue du combat.
avatar
Hagen de Merak
Guerrier Divin de Beta

Masculin
Nombre de messages : 396
Age : 35
Ordre : Guerrier Divin d'Asgard
NIVEAU : II
Date d'inscription : 22/11/2005

http://www.whitezeta.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le griffon dans le repère des fauves

Message  Ex Mû le Sam 4 Mar - 15:05

La rage se lisait dans le regard de Fenrir... il s'était fait abuser par cette habile technique... Puis il vit une fissure sur le surplis du Spectre, ce qui provoqua en lui un sourire... Cette attaque n'avait pas été inutile et le Juge était blessé, bien qu'il ne s'en était toujours pas rendu compte... Les loups se rapprochaient lentement de l'aire de combat, attirés par l'odeur du sang...
Le Guerrier divin d'Epsilon se tenait fièrement face à son adversaire qui le narguait... Il s'approcha de quelques pas, réduisant la distance entre les deux... Son regard toisa de haut en bas Minos et un rire ironique s'échappa de la bouche du Guerrier loup...

AHAHAHAHAH!!!!
Juge des Enfers, tu es bien trop sur de toi!!!! Regardes bien ton surplis... Ne serais ce pas des fissures que je vois poindre... Ta technique a réussi à altérer mon coup mais pas à l'esquiver totalement...
tu es fort, Minos, Spectre du Griffon, mais le Seigneur odin m'accompagne et grace à son soutien, je te repousserai, te vaincrai et vengerai Ging... Bientôt mes loups pourront se repaitre de ton cadavre...


Le cosmos du Guerrier Divin d'Epsilon semblait s'accroitre lentement autour de lui... Non il n'allait pas attaquer son adversaire tout de suite... Ce coup, presque inutile, lui avait permis de remprendre ses esprits... Sa fureur, sa haine,ne pourrait lui permettre de vaincre un tel adversaire... Il devait retrouver son calme, son sang froid qui le ménerait à une victoire certaine pour sa Princesse Hilda qui avait cru en lui, pour sonSeigneur Odin qui lui avait donné une haute destinée, pour Ging son meilleur compagnon, son frère... Il profita de cet instant de répit pour récupérer petit à petit, l'assaut final s'approchant...
(recharge cosmos +10)

HP : 100
COS : 10

(pour ceux qui observent le combat ne vous inquiétez pas, il y a eu plusieurs erreurs du à une attaque incomprise que nous réparons au niveau CS et HP)
avatar
Ex Mû
Modérateur et Chevalier d'or du Bélier
Modérateur et Chevalier d'or du Bélier

Masculin
Nombre de messages : 1193
Ordre : Chevalier d'Athéna à la retraite
NIVEAU : III
Date d'inscription : 23/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le griffon dans le repère des fauves

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum