Shaka VS Jonas: La Révélation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Shaka VS Jonas: La Révélation

Message  Phénon le Dim 29 Jan - 1:14

Le corps ensanglanté, presque déchiqueté de celui qui fut le chevalier d'or de la Vierge reposait sous un amoncellement de cadavres à l'odeur putride. Sur son visage serein, du sang impur s'écoulait sur son visage en de petites gouttelettes multiples. Ce son...Infime mais il hantait encore ses nuits. Mais ce qui était étonnant c'est que le visage de celui qui était un de ses mentors était toujours serein. Ses cheveux sombres comme la nuit étaient devenus rouge sang. Il avait toujours eu le regard clos mais pas pour les même raisons que Shaka. D'après lui, c'était pour ne pas voir le Mal qui s'emparait du monde. Et puis, comme d'habitude, ça avait terminé en une sorte de trainées philosophique et métaphysique que le jeune Jonas ne suivit plus...

Mais, en ce jour funeste, Sid était bel et bien mort. Celui qui était le plus fort, le plus sage avait bel et bien succombé aux attaques des Spectres. Gisait à ses côtés un homme qui avait eu une armure différente des autres. Il semblait être un des chefs de ce milieu infernal. Alors, il y avait eu combat ? Et les deux étaient morts ? Et comme des rapaces, les Gardes avaient voulu achever le travail mais c'était sans compter le dernier soubresaut de vie de la Vierge qui les avait tous tué en utilisant ses derniers forces avant de mourir.

Le Mont de la Vierge Morte...Ce monticule de corps qui se dressait devant Jonas avait une impression, certes de déjà vu mais ça lui faisait mal. Sid était comme un frère pour Jonas. Il était une sorte de ligne directrice. Ca ne valait pas l'amour d'Hanya mais c'était presque pareil. Si Jonas était devenu Chevalier de Bronze de Pégase, c'est parce que le Bonze avait eu une petite part de responsabilité en l'encourageant à distance à chaque fois que l'apprenti désepérait... Et maintenant, il était mort... A genoux, Jonas pleurait. Oui c'est vrai: pendant cette guerre Sainte, il n'avait pas arrêté de pleurer la mort de ses compagnons. Et pourtant, ,il ne devait pas. Il n'avait pas le temps. Athéna s'avançait toujours vers le Despotique Hadès. Jonas devait affaiblir Hadès.Et peut être le tuer si possible. Pourquoi pas ? Le poing de la colère et de la vengeance guiderait son cosmos jusqu'à son extrème limite. Et il le tuerait. Mais pour l'instant, la peine était trop lourde alors il pleurait. Il aurait bien voulu s'arrêter et reprendre sa route mais il ne pouvait pas. Les larmes d'un enfant dans le corps d'un vaillant conquérant....Sid...Sid...Sid....


**********************



JONAS !!!!!!!!!!! JONAS !!!!!!!!!!!!!!!!!! MAIS ATTENDS NOUS !!!!!!!!!!!!


Jonas se retourna tout en jetant sa cigarette par terre et l'ecrasa en crachant par terre. Il haussa un sourcil puis se mit à ricaner en posant ses deux mains sur ses hanches. Il se foutait de la gueule des deux gardes qui essayait de le suivre. Les pauvres ! Jonas les plaint ! Il est vraiment excité comme une un chien à l'idée de voir Athéna ! Autant dire qu'il a une sacré patate et que Hyatos et Grymos devraient se shooter à l'EPO s'ils veulent avoir une chance de suivre la cadence.

Et quoi encore merde ! Athéna m'attend ! Faut pas faire attendre une déesse sinon c'est pas bien ! Elle va vous engueuler, sucrer votre maigre salaire de garde et vous affecter au balayge de la Maison d'Angelo ! Ah oui ! Angelo c'est Deathmask ! Faites passer le mot ! Que ça se sache dans tout le Sanctuaire !


Il éclata de rire tout en rejetant la tête en arrière et se retourna pour observer l'entrée du temple d ela Vierge. Plus de 200 longues années s'étaient passés et il n'avait toujours pas changé. Shaka de la Vierge ! Il avait été le digne successeur de Sid et était considéré comme le plus fort et le plus sage de toutes les générations des chevaliers d'or de la Vierge. Il pourrait plus se cacher. Detoute façon, le mieux qu'il avait à faire, c'est de dévouiler son histoire au grand jour. De toute façon, on peut tricher avec sa voix mais on peut baiser personne avec son Histoire. Shaka lirait en lui: c'était sûr et certain. Et même s'il le faisait pas aujourd'hui, il le ferait plus tard. Dans cette histoire, Jojo était pépère puisqu'il avait rien à faire. Seulement dévoiler son histoire et son passé. ressasser les mauvais souvenirs. Putain de merde ! Cronos ! Pourquoi m'as tu plongé dans cette merde ? je capte toujours pas le sens de cette histoire de fou !

Il entra dans le temple de la Vierge. On a beau dire ce qu'on veut mais des résidus du cosmos de Sid était encore là. Il le sentait. Putain la différence avec Shaka quand même: il était tout excité à l'idée de le rencontrer celui là. Cronos lui avait montré certaines choses sur lui et si Jojo était fan d'aiolia, fallait bien dire qu'il reconnaissait en Shaka la copie parfaite de Sid. Quelle merde qu'ils doivent se rencontrer en un moment pareil ! En y pensant, il sourit: peut être qu'il aurait à affronter Shaka quand il serait prêt de la Statue d'Athéna ? peut être qu'il devrait se farcir les autres ? Il sentait le truc gros comme une maison envers Athéna: c'est Athéna ou nous ! Ouais Ouais ! Le truc de gamin ! Mais bon, Jojo les comprenait quand même. Leur pire ennemi est là et ils doivent laisser un zouave s'emparer du Megas Depranon sans rien dire ? Faut être con pour pas se douter qu'il mijotait un plan.

Décidemment, les choses changent bien vite. Alors qu'au début il avait une frousse terrible de montrer son corps ravagé, là il se promenait torse nu tranquillement comme si de rien n'était. Une évolution ? Une idée trônait dans sa tête. Cronos voulait-il que Jonas évolue ? Mais pourquoi ? Le titan lui avait sûrement dit un jour mais il se rappelait pas ou plus. Bref pas grave du tout ! C'est marrant de voir comment le bout de son os à découvert sur le bas de son épaule réflechit la lumière du jour. Cette énorme et profonde cicatrice qui déchirait litteralement son corps du haut de sa clavicule gauche jusqu'à la naissance de son aine droite avait un certain charme. Ca rendait sexy ! "La Tête de Pégase" incrusté dans la chair de son dos ne s'effacerait jamais mais elle avait un certain charme en cherchant bien...très bien même... Ce corps ravagé, massacré par des centaines et des centaines d'années de tortures commençait à lui plaire. Commençait seulement hein ?

Et puis il était en face de lui. Shaka de la Vierge. Il alluma une clope et le regarda. La Position du Lotus. La même que Sid. Et ce cosmos en léthargie qui sommeillait en lui. Pas de doute, c'était la même chose. Shaka était bel et bien le successeur de Sid mais là où il avait très fort ! C'est qu'il avait réuni en lui toute la Sagesses des précédents chevaliers d'or de la Vierge. Cronos lui avait expliqué que cet homme avait été le seul à suivre l'enseignement de Bouddha lui même. C'était en ça qu'il était exceptionnel. Et c'était en ça qu'il valait bien le surnom d' "Être le plus proche des Dieux". Jonas croit que Cronos l'aime bien ce petit. Il sait pourquoi maintenant. Mais ça ne l'empêchera pas de lui faire le même coup que Sid.

L'Ex Saint de Pégase s'approcha de Shaka et s'assit à côté de lui. Il le regarda en ricanant et jeta un regard ausx deux gardes en pouffant de rire. Avant de passer aux choses sérieuses, on avait le temps de bien rire non ? Et puis c'était le moment de sortir son arme secrète. Il jeta sa cigarette dans le temple et en sortit une autre. il posa son petit baladeur sur une des cuisses de la Vierge et la musique commença. Et Jonas se mettait à chanter comme un gros malade sous le regard ahuri des deux gardes. Et en plus il fumait une drôle de cigarette mais là Jonas était bien space en ce moment.


Could you be loved and be loved?
Could you be loved and be loved?

Don't let them fool ya,
Or even try to school ya! Oh, no!
We've got a mind of our own,
So go to hell if what you're thinking is not right!
Love would never leave us alone,
A-yin the darkness there must come out to light.

Could you be loved and be loved?
Could you be loved, wo now! - and be loved?

(The road of life is rocky and you may stumble too,
So while you point your fingers someone else is judging you)
Love your brotherman!
(Could you be - could you be - could you be loved?
Could you be - could you be loved?
Could you be - could you be - could you be loved?
Could you be - could you be loved?)

Don't let them change ya, oh! -
Or even rearrange ya! Oh, no!
We've got a life to live.
They say: only - only -
only the fittest of the fittest shall survive -
Stay alive! Eh!

Could you be loved and be loved?
Could you be loved, wo now! - and be loved?

(You ain't gonna miss your water until your well runs dry;
No matter how you treat him, the man will never be satisfied.)
Say something! (Could you be - could you be - could you be loved?
Could you be - could you be loved?)
Say something! Say something!
(Could you be - could you be - could you be loved?)
Say something! (Could you be - could you be loved?)
Say something! Say something! (Say something!)
Say something! Say something! (Could you be loved?)
Say something! Say something! Reggae, reggae!
Say something! Rockers, rockers!
Say something! Reggae, reggae!
Say something! Rockers, rockers!
Say something! (Could you be loved?)
Say something! Uh!
Say something! Come on!
Say something! (Could you be - could you be - could you be loved?)
Say something! (Could you be - could you be loved?)
Say something! (Could you be - could you be - could you be loved?)
Say something! (Could you be - could you be loved?) /fadeout/



C'est d'la bonneuh man!!!! Putain ! de la Jamaïcaine en puissance ! Carlito s'était pas planté putain ! Faudra que je le remercie ! Je vais lui présenter Sabrina tiens ! Le vieux Schnoque de70 ans qui vend de la dope avec la vieille pute de 50 piges qui te fait des gâteries comme t'en auras jamais vu ! Couple de l'année ça !!!!!!!!!

YO....OOOOO.....SHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !

Et voilà le début de ce quii va s'amorcer comme un grand moment: Jonas versus Shaka: l'heure des révélations commence...

Phénon
Modérateur et Père des Titans

Nombre de messages : 1075
Ordre : Expiateur (NIVEAU I)
Date d'inscription : 27/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shaka VS Jonas: La Révélation

Message  Shaka de la vierge le Lun 30 Jan - 13:25



La sixième maison ... Le temple de la vièrge . Voici où en était Jonas ...
Plus que quelques secondes avant l'inévitable rencontre avec Shaka . L'ex- Saint de bronze foula ainsi le seuil du temple , toujours l'air aussi à l'aise , accompagné de son " escorte personnelle " ! ...
Shina suivait le petit groupe , quelques longueurs les séparraient , elle se hâtait donc pour les rattraper ...

L' éphémère trio s'enfonça dans l'obscur couloir , orné , de part et d'autre , par d'imposantes colonnes de pierre ...
Les lieux dégageaient une atmosphère aussi douce qu'apaisante , égalant même celle des chambres de prières , des plus grands temples Bouddhistes d'Inde et d'Asie . Le petit groupe pénétra dans une salle , elle aussi orné de colonnes antiques .
Au centre ... Shaka ... Il lévitait ... Un fin cosmos d'or l'enveloppait . Son rayonnement , à l'énergie si pûre , brisait l'obscurité en répandant une envoutante lumière aux éclats d'or et d'argent .
Pour le moment , il semblait difficile d'apprécier la puissance du Saint d'or , celui ci camoufflant son véritable cosmos ...

Voilà ! Nous y étions ! ... Jonas se trouvait face à Shaka .
Bien évidemment , égal à lui même , il commença par s'allumer une clope !... Aucune réaction du Saint d'or !...
Jonas s'approcha ensuite de Shaka et s'assit à coté de lui ... Il jeta sa cigarette sur le sol , puis en alluma une autre !... Toujours aucune réaction venant de la Vièrge !...
Jonas se risqua même à poser son baladeur sur une cuisse du maître des lieux , et de son doigt , il appuya sur ... " Play "... et se mit à chanter en hurlant ... le plus possible , bien sûr !! Son " chant " se confondait avec son éco , bref insupportable !!

Bizarrement , ce qui aurait du titiller la corde sensible du Saint d'or , n'eut aucun effet ... Shaka lévitait toujours , les yeux clos , aucun sentiment perceptible sur son visage , le tout avec le baladeur de Jojo sur la cuisse !
Les deux gardes restèrent béa devant une telle scène ...
Comment Shaka pouvait-il laisser quelqu'un ayant un tel comportement de non respect envers cette sainte demeure ?
La raison semblait pourtant évidente aux yeux de Shaka ... Il eut tout le loisir d'observer le jeune homme depuis son arrivé dans le temple du Bélier ...
Connaissant donc l'individu , plutôt que de perdre son calme et son énergie inutilement , il s'averrait plus judicieux de prendre au piège Jojo à son propre jeu ...
En effet , Shaka lui , méditait , et pouvait aisément faire abstraction de la " tornade Jonas " . Le Saint de la Vièrge avait tout son temps , contrairement à l'ex -Saint de bronze qui , lui , devait se rendre au palais du Grand Pope e voir Athéna ...
Shaka laissa donc Jonas terminer son " récital Reggea " !!
Lorsqu'un relatif silence reprit le dessus , Jonas pût ouir les premières parolles sortir de la bouche de la Vièrge ...



" Gardes ! ... Vous avez l'air assoiffé ... Sortez un moment , et allez vous désaltérer ... Vous trouverez , taillé dans la roche , une fontaine ... Elle puise son eau d'une source naissant des entrailles du Sanctuaire Sacré ...
Certains parlent d'une eau Divine . Cette source d'une pureté rarissime détiendrait certains pouvoirs de guérisons ...
A chacun des temples , se trouve également une fontaine . Elle se fond simplement dans la roche , mais il suffit de bien observer et d'écouter ... Et vous la trouverez ..."


"Hmm ! ... Merci Seigneur Shaka ... Bien , nous vous laissons quelques minutes ... "

Puis en chuchotant ...

"pppsssstttt !!! Grymos ... Amènes toi ! ... et fermes là !..."

Les deux gardes , bien crispés , acceptèrent avec un certain soulagement non dissimulé , de sortir un moment . Ils empruntèrent le même couloir , et à l'autre bout , ils virent la fine silhouette de la chevaleresque Shina se dessiner au fur et à mesure de leur progression vers la sortie ...
Shaka se tût à nouveau , ne se préoccupant pas du tout de Jonas ... Il laissa de nouveau s'écouler un moment ... Un moment d'attente , probablement interminable pour l'ex chevalier de bronze ! ...
Puis Shaka s'adressa enfin à Jojo ...


"... Saches une chose ... J'ai tout mon temps ... contrairement à toi ... Qu'espères-tu en adoptant une telle attitude ?... Qu'as-tu a y gagner ?... Pourquoi te caches-tu derrière ce faux personnage qui n'est pas le tien ?...
Hmm ... Ce n'est pas moi qui suit pressé d'atteindre le Palais du Grand Pope !...
Cesses donc ces pitreries qui sont indignent d'un ... chevalier ... d'Athéna ..."


...


"...Alors reprend ce que tu as posé sur ma cuisse !
Débarrasses toi de ce que tu fumes ! Tu ne fais que souiller un peu plus ton corps déjà tant meurtri...
Ramasses ce que tu as jeté par terre !
Et ... seulement apres ça , présentes toi devant moi avec tout le respect que tu devrait avoir pour cette demeure !..."

" Inutile de préciser , qu'il est sans intéret pour toi de filer vers la sortie . Pour le moment , elle n'est pas visible ... Il est impossible de traverser ce temple actuellement ... Toute tentative ne serait que pur échec ... Tu te perdrais dans les méandres du labyrinthe que j'ai créé ... Mais je sais déjà que ce n'est pas ton intention ..."

"Je ne t'oblige à rien ... Tu fais comme tu veux , tu es libre de tes choix ...
Si tu ne fais pas ce que je t'ai demandé , la situation resteras bloquée indéfiniment ...
Moi ... je peux rester dans cette position durant des jours ... des semaines ...
Et toi ?...

_________________
Seul les dieux détiennent cette chose formidable qu'est la vérité... mais leurs voies sont impénétrables


PNJ : Zélos du Crapaud ...
avatar
Shaka de la vierge
Modérateur et Chevalier d'or de la Vierge
Modérateur et Chevalier d'or de la Vierge

Nombre de messages : 442
Ordre : Chevalier d'Athéna
NIVEAU : II
Date d'inscription : 15/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shaka VS Jonas: La Révélation

Message  Phénon le Mer 1 Fév - 10:55

"... Saches une chose ... J'ai tout mon temps ... contrairement à toi ... Qu'espères-tu en adoptant une telle attitude ?... Qu'as-tu a y gagner ?... Pourquoi te caches-tu derrière ce faux personnage qui n'est pas le tien ?...
Hmm ... Ce n'est pas moi qui suit pressé d'atteindre le Palais du Grand Pope !...
Cesses donc ces pitreries qui sont indignent d'un ... chevalier ... d'Athéna ..."



Shaka ne devait pas connaître les effets d'une bonne clope mâtiné à la canabis. Sinon, il se serait demandé comment se faisait-il qu'après avoir fumé en entier un tel "monstre", il n'était pas vraiment du tout stone. Normalement, ses yeux auraient du brillés. Il aurait du être encore plus joyeux que d'habitude. Son pouls aurait du s'accélérer. De la sueur aurait du apparaître. Des paroles incompréhensibles accompagnés d'une sorte de plénitude ou de lassitude, c'est à lui de voir, aurait du sortir de sa bouche. Mais bien au contraire, il n'avait pas changé et était maintenant allongé sur le sol, sa tête reposant sur une des cuisses du Chevalier de la Vierge avec une extrème nonchalance. Il avait croisé ses mains sous sa tête et relevait une jambe. Il soupirait d'aise. Sur ce coup là, il s'en était pris une bien bonne dans la gueule. De la classe à tous les étages cette histoire. Mine de rien, Jonas était devenu peut être un peu plus ccol que d'habitude. Mais Shaka l'avait bien deviné pourtant. Tout ceci n'était qu'une masquerade.Restait à savoir vraiment pourquoi. Il éteignit le baladeur et cracha par terre en soupirant.

Tu sais quoi le Bonze ? En un sens, tu me déçois et tu me déçois pas. C'est carrément paradoxal cette histoire. Je pensais que tu me ferais ta séance de psychologie mais je vois qu'il faut que je t'aide. Fallait bien que ça arrive un jour ou l'autre et je vais le faire avec toi. Parce qu'il n'y a pas que Cronos dans cette histoire. C'est qu'une partie du truc. Et ce que tu sauras, tu pourras le dire aux autres si ça te chante. De toute façon, au point où j'en suis, je m'en branle totalement.

Néanmoins tu dis que je suis pressé? Détrompes toi ! En fait j'ai tout mon temps mais pas pour les raisons que tu crois. Dans cette histoire, je suis rien d'autre qu'une alternative. Si tu savais ce qu'il se passe en haut, vous m'inviterez à la prendre cette connerie d'arme divine de merde. Et sache bien que je serais bien mieux dans la maison de Shina en train de lui faire l'amour plutôt que d'être là. Mais on échappe pas à son destin: je dois faire ça parce que c'est comme ça. Je m'en passerai bien tu sais mais y a un truc qui s'appelle Honneur et je dois retrouver mon Honneur. Toi qui est un chevalier, tu devrais le savoir plus que d'autre...

Tu parles de pitreries ? Tu tiens tant que ça à me voir sérieux ? Comme tu veux : tu veux savoir la Vérité. C'est pas un problème pour moi. Mais avant ça y a un ou deux trucs que je voudrais te dire. primo, est ce que t'&as ressenti l'influence de Sid dans ton temple ? Parce que si c'est pas le cas, t'es vraiment qu'une grosse merde: même moi, je la sens. Deuzio, je sais très bien que tes ptits copains me niqueront et qu'il y aura une sacré merde devant la Statue d'Athéna. C'est toi qui vois mais je te laisse le choix: quand on sera chez Athéna, ça sera entre elle et moi caspères que t'auras pas le mauvais goût de vouloir déranger une conversation entre une déesse et celui qui a donné sa vie pour elle. Ca serait très con !



"...Alors reprend ce que tu as posé sur ma cuisse !
Débarrasses toi de ce que tu fumes ! Tu ne fais que souiller un peu plus ton corps déjà tant meurtri...
Ramasses ce que tu as jeté par terre !
Et ... seulement apres ça , présentes toi devant moi avec tout le respect que tu devrait avoir pour cette demeure !..."



Putain ! T'es chiant quand même ! Bon ! C'est bien parce que c'est pour toi...

Jonas se releva en soupirant. Debout, il se craqua les os du cou en tournant violemment la tête vers la gauche puis vers la droite. Il croisa ses doigts, étendit les bras et craqua les os métacarpiens en baillant bruyamment. Enfin, Il posa ses mains derrière le bas de son dos et se pencha brutalement en arrière. Les os de son dos craquèrent également en un bruit effrayant.

Il prit le bout le reste de la clope dont le bout fumait encore. La clope à cana, il la ramassa en ronchonnant mollement. Puis, une chose, dans l'esprit de Shaka, en tout cas quelque chose devait l'interpeller. La sortie n'était pas visible et pourtant, elle apparut devant Jonas. Il ne sut pas pourquoi. Mais attentif à toutes choses comme il est, l'être le plus proche des dieux aura noté une fluctuation légère dans le cosmos de Jonas. Son énérgie cosmique semblait avoir gagné en puissance et en expérience. C'était sa seule impression. Ca avait duré quelques secondes mais à cet instant même, il comprit une chose: Cronos était beaucoup plus que ce que les autres avaient pensé. Sans savoir pourquoi, sa cosmo énergie s'était révélé être au niveau de celui d'un dieu mineur. Et juste après, elle redevint normal pour ne plus exister. L'énergie cosmique de Jonas était redevenu léthargique. En suspens...En sommeil. cela avait il éta intentionnel ou pas ? Il ne le savait pas. Mais une seule certitude: le mystère autour de Jonas s'épaississait.

Il jeta nonchalamment ses affaires à l'extérieur du Temple de la Vierge et revint devant Shaka. Il était maintenant debout devant lui en souriant. Il avait toujours son regard rieur et son attitude tellement décontracté mais la donne avait changé. Pour quelques secondes, Shaka avait entre aperçu la Vérité. Mais ce n'était qu'un début. Jonas avait décidé. Shaka saurait. Il aurait préféré que ça soit Aiolia mais tant pis. Un challenge de perdu, dix de retrouvé.



" Inutile de préciser , qu'il est sans intéret pour toi de filer vers la sortie . Pour le moment , elle n'est pas visible ... Il est impossible de traverser ce temple actuellement ... Toute tentative ne serait que pur échec ... Tu te perdrais dans les méandres du labyrinthe que j'ai créé ... Mais je sais déjà que ce n'est pas ton intention ..."

Je crois que t'as légèrement foiré ton coup le Bonze. Pas de bol en un sens mais sache que ton prédécesseur me faisait toujours le coup du Labyrinthe. Je me perdais quand j'étais jeune mais j'ai pigé le truc... En fait, je connais tous vos trucs à vous les golds... C'est rien de moins qu'une reprise des techniques plus ou moins puissantes des attaques ou défenses des "Anciens". Et puis... Mais j'en dirais pas plus car maintenant, on va passer au choses sérieuses...


"Je ne t'oblige à rien ... Tu fais comme tu veux , tu es libre de tes choix ...
Si tu ne fais pas ce que je t'ai demandé , la situation resteras bloquée indéfiniment ...
Moi ... je peux rester dans cette position durant des jours ... des semaines ...
Et toi ?...



Comme quoi, je me casse de ton Temple si j'en ai envie mais voilà: t'es une Etape dans mon destin. Me demande pas pourquoi, j'en sais foutre rien et franchement, j'en ai rien à foutre. Mais ça doit être fait: j'aurais largement préféré ne pas en arriver là mais c'est comme ça et pas autrement. Si je fais ça, c'est pour la Terre. On a peut être pas la même vision des choses mais on tire tous dans le même sens. Pas la peine de savoir pourquoi mais c'est comme ça. Avant que la fête ne commence , sache bien une chose, c'est Sid qui me l'a dis: "on peut tricher avec ses paroles, on ne dupe pas son coeur ni la Vérité." Je crois que nous allons enfin comprendre tous les deux ce qu'il a voulu dire...

Une dernière chose: ce que je vais faire, je sais pas si ça va te faire mal mais ce que je suis sûr, c'est que tu pourras pas contrecarrer. Alors inspire un bon coup, sers les dents et bon voyage le Bonze....



Il soupira une dernière fois en poussant un "ho la la la la la " amusé mais en même temps dépité. Il regarda Shaka. Secrétement, il souhaitait que la Vierge ne souffre pas mais c'est la toute première fois qu'il tenait ce truc. Il connaissait les risques mais comme d'habitude, il calculait pas. Il fonçait. Il laissait parler son Instinct.Celui ci ne l'avait jamais ( ou presque jamais) trompé. Autant y aller franco sans se poser de questions.

Dans son dos, les deux yeux du symbole de Pégase prirent une teinte ébouissante de couleur rouge et bleue. Tout le temple fut iluminé et il s'en dégagea alors une impression. Une sorte de puissance sans limite.Sorti du fond des âges. Une puissance infinie. Celle de la Vérité. L'Ex Saint de Pégase en sortit , dans un bruit de chair, deux perles. L'une rouge et l'autre bleu. Il les observa un court moment en haussant un sourcil et en poussant un "hum". Puis il les prit dans une main et la tendit vers Shaka.

Jonas avait eu raison sur une chose au moins: Shaka ne put les éviter. Elles disparurent de la main de Jonas pour s'incruster directement dans la tête du Chevalier d'Or. Mais ça n'était pas douloureux. Ca grattait un peu. C'était plus une petite gène qu'autre chose mais ça n'avait pas causé une douleur réellement intense. Par contre, le temple disparut totalement. Jonas aussi. Tout autour de lui n'existait plus. Il se trouvait au milieu d'un plan d'une couleur blanche. Rien, ce fut le Néant, le Vide Absolu. Shaka voulait avoir la Vérité, il avait tiré le gros lot. Il la contemplerait de lui même.

Dans le Temple de la Vierge, Jonas observait Shaka. les deux perles, l'une rouge et l'autre bleu, était inscrusté sur son front comme le symbole de Pégase était enfoui sur son dos. Pas cool ! Mais bon, il n'avait fait qu'obéirt à ce que voulait l'Être le plus proche de Dieu. Maintenant, c'était à lui de jouer: Jonas ne pouvait absolumment plu rien faire. Inutile d'essayer de les ôter. Même pas Athéna ni Zeus ni Cronos ne pouvait le faire. Ultime cadeau d'un condamné à mort offert par le Destin: sympa mais il aurait préféré une playstation 3 avec le jeu Final Fantasy 13 ou peut être 14. Jonas ne savait plus. Il s'assit devant Shaka et aurait bien voulu s'en griller une mais bon...Il avait nettoyé le temple de la Vierge, c'était pas pour le saloper juste après quand même merde. Il éclata de rire joyeusement puis observa Shaka en souriant.

Bon Voyage mon Pote...





(HRPG: SUITE....)

Phénon
Modérateur et Père des Titans

Nombre de messages : 1075
Ordre : Expiateur (NIVEAU I)
Date d'inscription : 27/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shaka VS Jonas: La Révélation

Message  Phénon le Mer 1 Fév - 11:16

" Depuis bien longtemps, la capacité de lire dans le Passé, la possibilité d'observer le présent et le pouvoir de voir le Futur sont livrés à certaines familles mais J'avoue que cette Triptique n'est finalement qu'un passe temps lassant à la longue. Même si L'Homme change, au bout du compte et sans intervention divine aucune, il commet recommet inlassablement les même erreurs. Ce qu'il y a de plus intéressant, vois-tu, c'est ce que je nomme L'Alternative. Où comment observer l'Humanité dans une Réalité Différente... Un jour, toi aussi, tu connaîtras ce bonheur qui est aussi un malheur...Il faut bien l'avouer"


-------------------------------------



http://www.coucoucircus.org/ost/generique.php?id=235



Le jeune homme était à genoux...il transpirait...le sang coulait à flot alors qu'il ne bougeait pas...Le corps meurti, ses sens disparaissaient progressivement, lentement alors qu'il était sur le point de mourir. Il avait vu tous ses amis mourir: les chevaliers de bronzes, les chevaliers d'argent, les chevaliers d'or... Les compagnons, les ennemis, ils avaient tous péri pour ce combat, cette guerre sainte... Et il était l'ultime survivant de cette bataille ô combien meurtière. Et maintenant il allait périr alors qu'il n'avait pas rempli sa mission: cela ne se pouvait... Mais il n'en pouvait plus: sa vue disparaissait, il n'entendait presque plus, il ne sentait presque plus, il ne ressentait plus le sol et il savait que le sens du gôut avait disparu à jamais...
Là, à genou, ne subsitait plus qu'en lui que le cosmos: cette énergie folle qui l'avait toujours soutenu, cette puissance intérieure indescriptible qui faisait qu'il se sortait toujours de toutes les situations... Maintenant, aujourd'hui, c'était, enfin, l'exception qui allait confirmer la règle... Cela ne se ferait plus: il n'existerait plus....

Il s'avançait vers lui...Son triomphe était totale: Les Corrompus étaient achevés, la Protectrice allait mourir, il allait enfin voir son règne débuter. Après toutes ces décennies d'echecs constamment répétés, tout allait commencer... pour cela, il fallait faire une seule chose: tuer le jeune homme. Un simple coup d'épée devrait suffir : transpercer le coeur du jeune homme et tout irait bien...mettre un terme à cette vie et tout commencerait...Il s'avança vers le mourant, dégainant son épée silencieusement. Ses pas calmes mais alertes le menèrent vers le jeune guerrier qui luttait contre la mort...Il ne pouvait s'empêcher de l'admirer mais il était un corrompu: il devait disparaitre. A cause de lui, la Terre était en danger et il se devait de la purifier. L'obscurité éternelle ferait comprendre aux habitants de la terre combien leur planète était belle..Et après Il lui redonnerait sa beauté originelle , libérée, purgée, purifiée de toutes l'Humanité... Il se devait de le faire et il le ferait..Quelqu'en soit le prix à payer... Puis après, il dominerait l'Olympe, détruirait les Usurpateurs et deviendrait le Maître de l'Univers, de la Galaxie... Son pouvoir ne serait plus du tout contesté...

Seul son cosmos ne s'était pas éteint: il était Lumière, il resterait lumière dans les Enfers. Parmi la sombre obscurité, il serait la Lumière qui éclairera sa déesse sur le chemin de la victoire. Allez !!! Encore une fois !!! Une dernière fois!!! Oui !!! Tu peux le faire !!!! Tu as le coeur, la confiance de tout le monde !!! Tes amis, du haut des cieux, te regardent !! Ils t'encouragent !!! Celle que tu aimes te regarde !!! Elle t'encourage aussi !! Elle n'est pas morte !! Tant que la vie souffle en toi, réveilles toi !!!! Une dernière fois !!!! Le jeune homme se leva. Il tenait à peine sur ses pieds, il chancelait, manqua de chuter encore mais il savait que s 'il tombait, il mourait et il avait encore une dernière chose à faire, une dernière mission à remplir, un dernier objectif à atteindre. Il ne pouvait pas tomber...Non pas là, pas maintenant...Il était debout, il ne bougea pas. il était comme une masse inerte devant son Executeur... Sa dernière heure était arrivée mais avant ça...oui...avant ça...

"PE...GA...SUS... EX...TIN...CTION !!!!!"

Ce fut ses dernières paroles, ces derniers mots puis tout devint blanc....


Il n'en croyait pas ses yeux....Le jeune homme avait gonflé son cosmos à son paroxysme...Il l'était plus fort que lui....
Non !!! ce n'est pas possible !!!! il vit cette sorte de grande boule lumineuse de couleur bleue qui sortait du corps du jeune homme.cette boule lumineuse envahit tout l espace autour d'eux...Ca allait exploser....Vite !!! Vite !! il doit fuir, il doit partir !!!! il doit quitter ces lieux avant de....

Mais...

Tout explosa dans un cercle de lumière: telle une bombe atomique explosant, ravageant tout sur son passage, l'Etre eut juste le temps de mettre ses bras en position de défense mais ce ne fut pas suffisant, il fut happé par l'halo. Son corps se souleva dans les airs, il fut projeté violemment sur le sol... Quand il se réveilla, le corps du jeune homme reposa à terre: il était mort... Une goutte rouge tomba sur le sol..une chaleur se fit sentir sur son beau visage. Il posa sa main sur sa joue, il la retira et il vit...du sang...Il comprit : une profonde entaille sur son beau visage alors que son corps avait resisté à l'attaque grâce à son armure. Il ne bougea pas, il avait l'air d'être absent, il ne comprenait pas. Blessé par un simple humain, cela ne lui était jamais arrivé !!! Il hurla de rage !!!! Il se dirigea vers le corps inannimé , sortit son épée et alla le décapiter de toute sa fureur quand...une lumière naquit...Et il comprit...Et il sut qu'il allait encore echouer quand la jeune femme se dirigea vers lui...le regard calme, paisible mais furieux....
Autour du jeune homme, tout était blanc, puis sombre. Il était mort!! Etait ce cela la mort? Etait ce la vie après la décès? Avait-il réussi? pouvait-il maintenant dormir apaisé... tant de questions, tant d'appréhension dans l'esprit du jeune homme alors qu'allongé, nu, il s'enfonçait , il plongeait dans un univers qu'il ne connaissait pas...Puis une voix...Calme, paisible, tranquille, puissante...

"Jonas....Jonas....Allons rejoins moi...."

Cette voix l'appelait...C'était une voix douce et amicale...Il ne savait pas pourquoi mais il se redressa .Il était debout, il flottait alors qu'il continuait de plonger dans des profondeurs qu'il ne connaissait pas...

"Jonas....Jonas...Par là...Nous avons beaucoup de choses à nous dire...."

Il parvint alors à atterir et il regarda autour de lui: le lieu était sinistre, le sol était fait de roche en fusion de couleur rouge sang, il était entouré de diverses petites montagnes formées en cercles autour de lui. Le ciel était obscur. Son regard, alors, se posa sur un homme torse nu et enchainé: il avait de longs cheveux noirs, son regard était empli de malice mais on pouvait y lire une certaine cruauté . il avait un cosmos tellement puissant, bien plus imposant que l'Autre. Son torse nu était lacéré de plusieurs entailles profondes mais il souriait. Ses yeux étaient sombres mais expressifs.On pouvait y lire une certaine expérience: oui cet homme, ou qui que ce soit, était quelqu'un d'important... il s'avança vers lui , d'une démarche hésitante...

"Qui êtes vous?" Demanda Jonas

"Nous sommes amenés à vivre ici pour très longtemps...Alors autant que je te le dise: je me nomme Cronos..."Répondit l'Homme

"Cronos? Et où sommes nous? Et pourquoi suis je ici? Et comment connaîs tu mon nom ?"

Ces questions défèrlèrent sur le Titan à une vitesse impressionnante. Son sourire se transforma en un rire joyeux.

"Oui..Mon nom est Cronos. Nous sommes dans le Tartare, le lieu où les êtres divins ou humains pourrissent quand ils ont commis un pêché que même le Monde des Enfers ne peut tolérer... Et je te connais bien jonas: c'était le destin, nous devions nous rencontrer..."

"Qu'ai je fais pour être là ? je ne comprends pas... "Déclara jonas alors qu'il s'asseyait à côté de Cronos sans savoir pourquoi...

"Ce que tu as fais? Tu as blessé hadès: tu es le seul chevalier à l'avoir fait... Et quelque chose me dis qu'il se produira du temps avant que cela ne se reproduise.."
Répondit en souriant Cronos...

C'est ainsi que Jonas et Cronos restèrent ensemble dans le Tartare... Cronos parvient à se libérer pour attaquer le Sanctuaire mais il échoua et revenut au Tartare au côté du jeune humain... Puis un jour, ils s'echappèrent du sanctuaire et errèrent à travers les dimensions, les réalités et le temps.


---------------------------



" Depuis bien longtemps, la capacité de lire dans le Passé, la possibilité d'observer le présent et le pouvoir de voir le Futur sont livrés à certaines familles mais J'avoue que cette Triptique n'est finalement qu'un passe temps lassant à la longue. Même si L'Homme change, au bout du compte et sans intervention divine aucune, il commet recommet inlassablement les même erreurs. Ce qu'il y a de plus intéressant, vois-tu, c'est ce que je nomme L'Alternative. Où comment observer l'Humanité dans une Réalité Différente... Un jour, toi aussi, tu connaîtras ce bonheur qui est aussi un malheur...Il faut bien l'avouer"

Cronos était dans un immense jardin allongé sous un grand arbre.Il observait le ciel bleu azur , une brindille d'herbe coincé dans sa bouche. Cela faisait depuis quelques décennies qu'il parlait tout seul, dans le vide. cela faisait depuis quelques temps qu'il évoquait quelques reflexions que Jonas ne comprenait pas ou n'avait pas envie de comprendre d'ailleurs. L'ami de Cronos -Car il n'était nullement un serviteur mais le Titan le considérait bizarrement cimme son égal- était également allongé sous ce grand arbre et fumait tranquillement sa cigarette. Lui aussi contemplait le ciel d'un air absent. Aujourd'hui, il n'avait pas son air habituel: heureux, blagueur, détaché, nonchalant..Il semblait être loin, très loin, trop loin et l'ancien Roi des Dieux savait pourquoi. Il était temps, pour le jeune humain, de tout recommencer à zéro. Cela faisait trop longtemps qu'il était avec lui et il était compréhensible pour un ancien chevalier d'Athéna de revouloir protéger la Déesse. Le Titan aurait bien voulu qu'il reste à ses côtés encore plus longtemps mais chacun doit suivre sa route...Chacun tresse avec ses propres files entremélées son long chemin de sa propre destinée. Aujourd'hui, il étauit temps pour Jonas de revivre sa propre Histoire.

les Deux Compagnons n'avaient jamais eu le besoin de discuter longtemps, négocier , parlementer.Un seul regard entre eux suffisaient. Ils se connaissaient par coeur.Ils ont vécu ensemble très longtemps. Ils ont partagé des choses qu'aucun dieux, ni humains ne pourraient faire. Cronos tourna le visage vers Jonas et le regarda attentivement.Il prit la brindille d'herbe dans un de ses mains puis détourna la tête et la contempla silencieusement un long moment.Puis il la jeta. Jonas observa Cronos silencieusement.Il soupira puis ecrasa sa cigarette sur le sol verdoyant de la colline où ils se trouvaient. L'Ancien Chevalier de Pégase lança distraitement la cigarette qui se consuma lentement.En fait elle se désintégra tout doucement comme si l'espace et le temps avait décidé d'y mettre un terme.

Cronos se releva et observa un point qui semblait trop lointain...Même pour Jonas. celui-ci se leva également et bailla tout en étendant les bras. Il fuit craquer les os de ses doigts puis de son cou. Une manière comme une autre pour dire qu'il fallait se séparer.

"Jonas...Tu ne devrais plus te souvenir de rien dans ta nouvelle vie...Tu garderas le même prénom mais c'est tout. Tu te réincarneras dans un nouveau corps et tu redeviendras un chevalier d'Athéna"
Enonça lentement Cronos d'une voix grave mais lointaine.

"On sera amené à se revoir l'ami " Répondit Jonas

"Jonas... Dans ta nouvelle vie, peut être verras tu des flashs de ce que tu étais... C'est mon dernier cadeau"
Conclut le Titan

Tu parles d'un cadeau... M'enfin bon, ça devrait m'être utile...Qui sait ?
Déclara enfin Jonas qui avait maintenant les maisn dans les poches.

Il n'y eut pas d'adieu, ni d'au revoir, ni d'à tout à l'heure. Un simple regard échangé suffit.Puis le pouvoir du Titan se mit en marche tandis que Jonas observait alors ce même point que regardait Cronos. Il sourit: il comprit enfin ce que contemplait Cronos depuis bien longtemps. L'espace, alors, se métamorphosa.La colline verdoyante où étaient l'Humain et le Titan se transforma pour devenir un environnement obscur et sembre où l'espace et la galaxie tournaient autour d'eux dans un cycle continuel. Le mouvement des étoiles, des planètes étaient réguliers: ni trop rapide, ni trop lent. Jonas soupira puis se mit à rire alors qu'il avançait vers ce point...

"Je me demande où je vais atterir moi " Dit il en riant.

Cronos regarda son ami disparaître puis l'environnement reprit son apparence initiale. Le beau paysage se mua en une terre rouge sang aride. Des montagnes faites de cadavres amoncelées reprirent existences. Les cris de souffrances hurlèrent. Jonas regarda son corps. Il était terassé par les multiples blessures plus ou moins béantes. Son épaule lui faisait mal. Son corps criaient douleur. Mais il se tut. Il avait une nouvelle chance. une nouvelle voie. Il sut qu'il retrouverait un jour Cronos.Pourquoi? Coment ? Pas la peine de se poser trop de questions: il savait.C'est tout ce qui comptait. Néanmoins, sur son visage, un sourire.

Et Cronos le regardait quitter le Tartare Il allait payer ce geste. Mais ce n'était rien. Le prix de son méfait serait un jour récompensé. Lui aussit sourit alors que sonnait la Tronette de la Punition.

Une nouvelle vie, un nouveau commencement....




( HRPG: SUITE)


Dernière édition par le Jeu 16 Mar - 9:07, édité 1 fois

Phénon
Modérateur et Père des Titans

Nombre de messages : 1075
Ordre : Expiateur (NIVEAU I)
Date d'inscription : 27/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shaka VS Jonas: La Révélation

Message  Phénon le Mer 1 Fév - 11:41

C'était une jeune femme de 28 ans. Elle était brune. Ses cheveux étaient coupés courts.Elle avait ce regard bleue azur qui perçaient et transperçaient de sa douceur toutes les personnes qui l'entouraient. Elle avait la beauté d'Aphrodite et le caractère docile mais caractérielle d'Athéna. Elle était chaleureuse et tout le monde l'aimait. Mais son mari avait disparu.Une guerre le lui avait ravi. En ces périodes troubles, les maris partaient à la guerre et les femmes restaient à attendre, à espérer que leurs doux hommes reviennent en vie et qu'une nouvelle vie pour un laps de temps court reprenne. Une lance dans son coeur, le prononcement de son nom, la vie qui s'éteint.Elle n'a jamais su pourquoi mais elle le savait.Il faisait nuit, elle dormait, elle ouvrit un oeil, elle comprit que son mari était mort, elle pleura et pleura.Puis le temps passa, les saisons se succèdèrent et elle abvait repris la force de vivre. Comme le lui avait dit sa mère, une nouvelle vie, un nouveau recommencement.

Les temples dédiés à Cronos étaient rares en Grèce en ses temps là. Sa famille, de générations en générations, vouait un culte au Titan. Elle avait repris le flamnbeau de ses parents, d'abord par mémoire puis par convictions. Elle n'avait jamais su quoi faire.Ses parents le lui avaient expliqué mais quand on est une enfant de 6 ans , on ne comprend pas tout: on répète les gestes mécaniquement. On écoute les histoire, on tremble, on a peur mais l'attention des parents est là pour vous sauvegarder, vous protéger, vous réconforter. Jusqu'à ce que des adeptes du Culte de Zeus vous enlèvent vos parents et les assassine sous vos yeux. A cet âge là, elle avait eu Milles Occasions de plonger dans le côté sombre de la vie mais une vois lui avait toujours dis qu'un jour son heure viendrait. Et un jour, il vint.

Elle n'avait jamais eu d'enfant. ce n'était pas faute d'avoir essayer mais les dieux ont cette fâcheuse habitude de vouloir manipuler le destin des humains. Au lieu de se révolter, il fallait accepter et faire confiance à celui ou celle qu'on croyait. D'abord en mémoire de ses parents, Puis par respect pour eux et de ses générations précédentes, enfin, par conviction, elle avait voué sa vie au Titan. Comme toute bonne oprétresse, elle espérait qu'il l'entendait.Et il l'entendit. Comme à son habitude, elle rejoignait sa petite demeure sur la colline en marchant lentement mais calmement . Le Soleil tapait fort aujourd'hui.Elle devait faire vite.Elle devait ranger la nourriture, prier le Titan puis retrouver ses tâches quotidiennes. En souriant.Elle ne savait pas pourquoi mais elle souriait toujours et était toujours souriante. Pourtant, le Culte au Titan devait être un culte barbare et violent fait de sacrifices humains et d'incantations destructrices.mais elle ne parvint jamais à le faire. Elle priait, demandait au Titan que la journée se passe bien, que ses amis, les gens de son petit village se passe bien... Toujous est-il que la voilà proche de sa demeure: elle pose le sac, ouvre la porte mais quelque chose l'alerte.Elle se retourne.Elle a peur.Ele regarde autour d'elle. Un filet de lumière bleue la transperce soudainement.Elle tombe inconsciente. Elle se réveillera quelques heures plus tard.Elle ne comprendra pas ce qui s'est passé.Elle a un peu la tête qui tourne.Oh... C'est sûrement le soleil: elle a du avoir une insolation. Vite, vite ! Elle rentre chez elle, range la nourriture.puis Direction le petit temple non loin d'elle: elle prie.Puis elle revient chez elle et reprend sa tâche quotidienne.Il se fait tard, elle est resté inconsciente trop longtemps.Elle va se coucher...Elle rêve...

Noémie...Noémie...Ma chère Enfant.....

Une voix dans un endroit sombre.Elle a peur, elle cherche la voix mais ne la trouve pas.Puis se dessine devant elle un homme aux longs cheveux sombres et au regard bleux calme et apaisants.Elle sait qui c'est.

Cronos... Mon Dieu....

Noémie, oh ma douce Noémie. La vie n'a pas été tendre avec toi mais je t'ai regardé, je t'ai vu et je t'ai beaucoup aimé: tu es ma prétresse favorite et je te fais un cadeau.Prends en bien soin et élève le selon tes propres convictions

Cronos....Mon Roi...Non..Attendez...Par Pitié....


Elle se réveilla en sursaut.Elle était en sueur.Elle avait eu une vision du Titan. Elle ne comprenait pas pourquoi: quel était ce cadeau ? Avait-elle rêvé? Non, c'était une vision prémonitoire.Elle avait vraiment discuté en rêve avec Cronos. Elle ouvrit la petite fenêtre près de son lit.Elle était assise dessus et contempla la voute étoilé qui se dessinait sous ses yeux...



--------------------------------



Pousse....pousse mon enfant....Oui...Oui...je vois sa tête !!!! S'exclama la vieille femme du village.

Noémie souffra. Elle hurla. Elle poussa. Mais en même temps, elle se souvenait.

"Je te fais un cadeau.Prends en bien soin et élève le selon tes propres convictions"

Elle avait su ce que c'était quand deux mois plus tôt elle avait ressenti les prémices du Cadeau Divin. Elle sut que l'Offrande Divine fut tout ce qu'elle avait toujours souhaitait.Son voeu s'était réalisé.

Encore un effort ma douce Noémie...je vois son corps...Oh qu'il est beau !!! S'exclama en larme la vieille femme.

Elle poussa plus fort.Elle était en agonie. Mais, pour toute récompense, il fallait lutter.Et elle combattit au delà de ses possibilités.

Le Voilà !!!! cria la Vieille en prenant dans ses bras un bébé.

Elle coupa le cordon ombylical, le donna aux autres femmes qui le nettoyèrentavec précaution. Noémie était exténué: elle n'en pouvait plus mais elle avait enfin ce qu'elle avait toujours voulu et désiré: un enfant. Et ce fut un garçon qu'elle tint dans ces bras.Elle pleura de bonheur en serrant tendrement dans ses bras ce petit être. Elle lui sourit, le berça tendrement alors que le bébé brailla en pleurant. Toutes les femmes du petit village étaient réunis autour de la petite bâtise en pierre tandis que les hommes s'étaient arrêté de travailler et surveillaient la demeure. le village vouait un culte à Vesta mais Noémie et son appartenance au Titan ne dérangeait pas les autres habitants. Tout simplement parce que Noémie était belle, intelligente, douce, simple et respectait les autres . ce que ces "autres " lui rendaient également avec bonheur et amour. Même Vesta semblait ne pas être dérangé par le Culte du Titan. Comme si la Déesse et Cronos veillaient sur elles.

Noémie regarda avec amour son tendre bébé et l'embrassa délicatement sur la joue. Puis elle se pencha et lui murmura à l'oreille...

Bonjour et sois la bienvenue...Jonas...



------------------------------



Les années passèrent comme les Saisons d'ailleurs. Après la pluie, le beau temps. Après la brume et le brouillards, le Soleil réconfortant planant sur les visages heureux et solidaires des gens du Village. Noémie avait 34 ans et Jonas avait 6 ans quand le premier évènement de la vie du jeune garçon commença. Comme si ça avait été écrit dans le Destin. Comme si ça devait obligatoirement se passer au jourd'hui et pas autrement.
Comme à leur habitude, Noémie et le petit Jonas revenaient du marché. Le jeune enfant se révélait être quelqu'un de très extraverti, très joueur. Son goût pour la curiosité des choses de la vie forçaient l'admiration des gens du Village et de sa Mère. il demandait toujours ce qu'était tel statue, ce qu'était telle fleur etc. Sa mère lui avait enseigné le Culte de Cronos. Tous les matins, après s'être levé, il priait le Titan et tous les soirs, avant de se coucher, il le priait. Il passait une partie de sa matinée à prendre l'initiative de nettoyer le petit temple en pierre le nettoyant de fond en comble avec la simplicité innée de sa mère mais la précaution méticuleuse d'un enfant de 6ans qui voulait bien faire son travail.
Il remontait la petite pente en pierre avec sa mère et aperçut la maisonette.Il tenait dans ses petites mains un gros sac pour lui: il était fatigué mais il voulait pas lâcher même quand sa mère le lui demandait.Il était comme ça le petit Jonas: buté comme son père qu'il n'a jamais connu.Quand il a une idée en tête, il n'en démord pas et va jusqu'au bout. une force de caractère hérité de sa mère.
ils étaient proches de la maisonette quand ils virent des Adeptes du Culte de Zeus commencer à détruire le temple. Noémie lâcha les courses et coura vers eux. Jonas la suivit mais il était moins rapide et il vit alors l'un deux planter un poignard dans la ventre de sa mère. Celle ci cracha du sang en émettant un son rauque. Elle se plia en deux , tomba au sol, cherchant son souffle. Jonas arriva enfin vers sa mère. Celui qui avait poignardé sa mère allait la frapper au visage quand le jeune enfant lui fonça dessus. Il tombèrent en arrière mais un autre Adepte vint vers lui et le frappa durement au visage.Jonas partit en arrière en criant et retomba à côté de sa mère. Noemi souffrait le martyr mais parvint à prendre le petit dans ses bras et à le serrer dans ses bras. Les Adeptes se dirigèrent vers eux pour les tuer quand... Un rayon de lumière les atteignirent tous. Les Adeptes n'eurent pas le temps de dire quoique ce soit qu'ils furent tout simplement ejecté dans les cieux...Oui...ils furent ejécté dans les cieux, c'est ce que vit Jonas en tout cas alors que sa maman avait fermé les yeux et s'étaient préparé au pire.
Un homme , torse nu, vint vers eux.Il était de grande taille, ses longs cheuveux blongs qui pendaient soyeusement à la base de son cou.Son regard était sévère mais il y avait quelque chose de rassurant en lui. Il ne dit pas un mot.il ne dit rien quand il prit délicatement dans ses bras le petit garçon qui ne resista même pas encore sous le choc. Il ébourrifa ses cheveux en souriant quelques instants puis il s'approcha de la mère. celle ci était maintenant presqu'inconsciente mais quand elle ouvrit les yeux avant de tomber dans les limbes, elle vit l'homme et murmura...

Cro...nos....

L'homme ne tiqua pas, ne dit rien mais apposa sa main sur la blessure de la femme. Jonas voyait tout: il voyait le poignard disparaitre, il voyait cette lumière dorée qui "réparait sa maman". il voyait l'homme prendre dans ses bras la femme et , sans regarder le jeune enfant, l'amener dans la maison. Jonas se leva et suivit à distance l'Homme. mélange de stupéfaction enfantine, de peur enfoui sous un torrent d'incompréhension quant à ce qu'il s'était passé...Puis, tout cela se transforma en admiration. Sa Maman allait mieux, il le savait .Et l'Homme le regarda une dernière fois.

Ta maman va mieux, ses jours ne sont plus comptés. Tu veux savoir qui je suis? je ne te dirais pas mon nom mais je suis un Chevalier d'Athéna...

L'Homme partit sans rien dire et Jonas ne le revit plus. Il l'avait regardé s'en aller, il n'avait pas bougé du palier sa main gauche tenant la porte ouverte. C'était comme s'il n'était plus là et plus il regardait l'Homme partir plus...plus...plus....

Seul son cosmos ne s'était pas éteint: il était Lumière, il resterait lumière dans les Enfers. Parmi la sombre obscurité, il serait la Lumière qui éclairera sa déesse sur le chemin de la victoire. Allez !!! Encore une fois !!! Une dernière fois!!! Oui !!! Tu peux le faire !!!! Tu as le coeur, la confiance de tout le monde !!! Tes amis, du haut des cieux, te regardent !! Ils t'encouragent !!! Celle que tu aimes te regarde !!! Elle t'encourage aussi !! Elle n'est pas morte !! Tant que la vie souffle en toi, réveilles toi !!!! Une dernière fois !!!! Le jeune homme se leva. Il tenait à peine sur ses pieds, il chancelait, manquea de chuter encore mais il savait que s 'il tombait, il mourait et il avait encore une dernière chose àà faire, une dernière mission à remplir, un dernier objectif à atteindre. Il ne pouvait pas tomber...Non pas là, pas maintenant...Il était debout, il ne bougea pas. il était comme une masse inerte devant son Executeur... Sa dernière heure était arrivée mais avant ça...oui...avant ça...

PE...GA...SUS... EX...TIN...CTION !!!!!

Il sursauta violemment, eut le coeur qui accéléra.il était en sueur.Que se passet-il ? Quelle est cette vision ? Qui est cet homme? les questions se bousculèrent dans son esprit. Puis, soudain, une image vint à son esprit: sa maman. Il se ressaissit et courra vers la chambre de sa mère.Il posa sa main sur son coeur, elle dormait.Elle était sauvé: cet Homme l'avait sauvé.

A-Thé-Na... Murmura Jonas.



------------------------------




(HRPG: SUITE)

Phénon
Modérateur et Père des Titans

Nombre de messages : 1075
Ordre : Expiateur (NIVEAU I)
Date d'inscription : 27/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shaka VS Jonas: La Révélation

Message  Phénon le Mer 1 Fév - 11:49

Quatre années passèrent: Jonas avait 10 ans et Noémie 38 ans. Les Epoques se succèdent mais la Guere ne disparait jamais. Le Monde est en crise et les Hommes combattent pour un morceau de terre prétextant que c 'est une lutte pour le Bien contre le Mal. Mais pour la Mère et son Enfant, rien ne change. entre les méditations, les prières au Titan, les courses aux marché, les plaisanteries, les taquineries, les jeux avec les enfants du villages, c'est toujours la même chose. En apparence. Depuis l'Evènement qui eut lieu lorsque Jonas avait eu 6 ans, une petite évolution avait eu lieu: anodine certes mais elle était tele une petite douleur lancinante qui grandissait au fil des années.Sensiblement...Doucement...
Jonas savait que Noémie lui cachait quelque chose.Et quand il voulait savoir, elle changeait de sujet. Dès fois, elle se mettait en colère aussi.Et Jonas, en bon garçon sage mais capricieux qu'il était se taisait et s'en allait en claquant la porte. A cet instant là, Noémie s'asseiyait sur la petite chaise en bois, posait ses deux mains sur son visages et pleurait à chaudes larmes...
La rencontre avec l'Homme d'Athéna avait changé la perception des choses de Jonas: Il devait se montrer fort.Plus jamais sa maman se ferait agresser et il la protégerait toujours.Et pour cela, il devait savoir se battre. par chance, un homme du village était un ancien combattant et accepta de l'entraîner. Au début Noémie refusa catégoriquement: elle avait perdu son mari et ses amis à cause de la Guerre.l'idée que son fils puisse apprendre à se battre l'horrifiait. Mais Jonas était doué d'un caractére impérieux: obstiné, têtu, il avait toujours ce qu'il voulait quand il était décidé.Et pour l'heure, il voulait se battre, il voulait la protéger et rien, non rioen, ne le ferait changer d'avis. Noémie accepta finalement.
Dudalos, c'était le nom de son maître, était quelqu'un de sévère mais de juste et droit.L'entraînement consistait à gagner en force, technique, endurance et musculature. Tous les jours, Jonas frappait contre des rochers, courrait ç travers les montagnes, recevait sur son estomac des roches destiné à gagner en musculatures, il soulevait des poids de plus en plus dures... Et quand il rentrait, il avait le corps rempli de bleus et il souffrait le martyr.mais il ne se plaignait pas et continuait à aider sa mère au tâches ménagères, prier Cronos, nettoyer le petit temple, jouer avec ses amis comme si de rien n'était et allait faire les courses . Des fois le soir, il sanglotait. jonas pensait que Noémie ne l'entendait pas alors il se lâchait, il pleurait, il avait mal. Combien de fois sa mère avait voulu le prendre danss es bras quand il était comme ça.Et combien de fois, à son grand desespoir, elle se l'interdisait.

Tel Appolon, c'est un enfant quand le soleil se lève à l'ouest, un adulte quand l'Astre Jaune enveloppe toute ma maison et un bébé quand Eros se couche à l'est...



-------------------------------



Quatres années passèrent de nouveaux. Jonas avait 14 ans et Noémie 42 ans. Jonas était un fier jeune homme. Il avait les cheveux coupé court de la même couleur que ceux de sa mère et il avait un regard bleu perçant.Un regard expressif: tantôt rieur, tantôt sombre, tantôt plaisantin, tantôt enfantin. Son corps était parfaitement bien entretenu à cause de l'entraînement de Dudelos. C'était un jeune homme dans la splendeur de son âge.Il croyait savoir tout, il croyait que sa vie était faite et qu'elle ne lui réserverait plus aucune surprise. La monotonie des tâches quotidiennes alliée aux entraînement était un cycle régulier et réconfortant en un sens. Il était de plus en plus proche de sa maman et de Cronos. Mais tout au fond de lui, sommeillait encore deux visions qui s'alternaient dans ses rêves. Tantôt rassurant, tantôt apocalyptique, ses deux visions commençaient à occuper son esprit.

La première vision était celle d'un jardin paradisiaque où, sous un immense arbre dont le sommet atteignait les Cieux sinon plus, une femme tenant à sa main droite un sceptre, regardaitt endrement un homme aux longs cheveux sombre comme la nuit mais au regard bleu comme le plus beau des jours. Ils étaient assis sous cet arbre et se regardait tendrement. Le Sceptre brillait de milles feux et son éclat doré éclairait les deux personnes. Puis il se voyaient venir vers eux. les Deux personnes tournaient le regard vers lui et le saluaient tendrement. La Femme se levait alors et lui donnait son long sceptre tandis que l'Homme venait vers lui et lui caressait tendrement les cheveux.A ce moment là, il se sentait bien, il était bien et il avait l'impression qu'il était protégé par ses deux personnes.

La Deuxième vision était plus effrayante, plus apocalyptique. Il voyait un décor sombre. L'Eden dans L'Enfer. Il se retrouvait sur une terre ravagée alors que le ciel était sombre, obscur et menaçant.Il y avait des corps partout.En fait, il marchait sur un chemin fait de cadavres portant des armures scintillantes, des corps d'hommes et de femmes briséd en milles morceaux portant des armures ailés détruites. Parfois la blancheur des os réflechissait la noirceur céleste. Les pieds de Jonas s'enfonçaient dans des parties du corps molles et il était fréquent que ses pieds éclatent les cages thoraciques des morts comme s'il marchaient sur de la boue. Tout cela le mena à un immense jardin. L'Eden dans Les Enfers. Il voyait un jeune homme agonisant combattre contre un Homme. le combat était sanglant, horrifique et tout se termina par une explosion cataclysmique de couleur bleue.

Parfois, ses deux visions s'entremélaient et c'était à ce moment là où il se réveillait en sursaut, le corps en sueur, en poussant un hurlement... Et sa chère et douce maman était toujours là pour le prendre dans ses bras, le réconforter.Au contact de Noémie, il était bien, il étauit en sécurité. Le monde pouvait bien s'écrouler autour de lui, sa mère serait là pour le protéger.

Maman !!! Maman !!!! C'est moi !!! Je suis rentré !!!!

Comme à son habitude, il revenait des courses et alla posa les petits sacs en bois et le petit panier en osier que sa mère lui avait spécialement fait pour son anniversaire le jour de ses onze printemps.

Maman !! T'es la ? Je peux aller voir Fiana ?

Fiana était la petite amie de Jonas.Elle avait 10 ans et avait de longs cheveux blonds comme le Maïs . Elle avait un joli regard vert comme la verdure de la colline qu'on trouve à un kilomètre derrière le Village. Hanya et Jonas étaient amis d'enfance.Ils partageaient tout: la nourriture, les sorties, les cadeaux, les plaisanteries, les taquineries... Comme ce jour où ils avaient cachés la petite amulette de la Vieille sous la couverture de son lit et qu'elle s'était mise à le chercher partout , dans tout le village et ce pendant dans deux jours et deux nuits alors que l'objet tant convoité se trouvait chez elle. Ils avaient bien ri ce jour là. Quand le frère de Fiana était mort, Jonas s'était occupé de la petite fille alors que Noémie s'était occupé des parents. Ils s'occupaient des courses, ils allaient prier Vesta à leur place. Des fois, une ou deux fois par semaines, Fiana dormait chez Jonas dans la même chambre et le même lit sous le regard de Noemie qui les surveillait discrétement la nuit. Ah !!! ces enfants, on ne savait jamais ce qu'ils avaient en tête !!!!

Maman !!!! Tu es là? Je peux....

Il ouvrit la porte de la chambre de sa mère et la découvrit allongé sur son lit.Elle était pâle, elle temblait, ses yeux étaient rouges et elles toussaient...Et crachaient du Sang. A ses côtés, son maître Dudalos veillait sur elle. Il regarda le jeune garçon puis se leva et sortit de la chambre.Lentement, calmement, au ralenti... Noemie continua de tousser violemment. Jonas la regarda puis il suivit du regard Dudalos qui avait ouvert la porte d'entrée.Il respira bruyamment.

Viens me voir...après



http://www.coucoucircus.org/ost/generique.php?id=236

Puis il ferma la porte et resta dehors à contempler un point lointain que seul lui pouvait voir. Jonas se dirigea vers sa mère.Elle était pâle .Elle était si faible.Elle qui était aussi forte qu'Héraklès lui même et immortelle comme les Dieux.Elle qui était sa source, sa lumière, sa force, son pouvoir.Elle était allongée là, en toute simplicité et le regardait. Elle posait ses yeux rouges, elle pleurait.Elle vouliait lui dire quelque chose mais elle n'y parvenait pas.Jonas s'assit à côté d'elle sur cette petite chaise en bois où il avait vécu tant de choses avec elles: tant de rires, tant de larmes, tant de jérémiades, tant de...Vie.
Noémie regardait son fils.Elle tenta de sourire mais elle n'y arrivait pas.Ses lèvres ne bougeaient pas.Elle voulait lui dire tant de choses, elle voulait le prendre dans ses bras, le serrer contre lui: son tendre enfant, son cher fils, son très fort garçon, sa vie, son Amour, son Coeur. Mais la maladie était trop forte: elle allait mourir.Elle allait rejoindre la Femme avec le Sceptre, l'Homme aux longs cheveux et au regard apaisant.Elle allait s'asseoir à leur droite, elle allait regarder son fils vivre du haut des Cieux, elle allait veiller sur lui.Que les Dieux lui donnent cet instant, que Cronos, dans sa grande bienveillance, lui accorde le droit de lui dire qu'elle l'aime. Elle ferma les yeux.Elle respira: le haut de son corps se souleva quand elle inspira. Elle ouvrit les yeux.

Jonas... je...t'....Aime....

Le bas de son corps redescendit quand elle inspira...Puis...Plus rien....Elle ferma les yeux, détourna la tête et s'endormit.

Maman !!! Maman !!!! Maman!! MAMAN !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Jonas cria, hurla. il appela sa mère. Mais c'était fini...

Noémie...Noémie....Sois la Bienvenue....

Cronos....Mon Maître....Mon Amour....

Noémie entra dans le jardin et s'assit à la droite de Cronos et de la femme au Sceptre. Elle la regarda et celle ci lui sourit... Noémie alla s'installer à sa droite et ferma les yeux...

MAMAN !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! NON !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Cela semblait être un éternité mais pour Dudelos, cela ne prit que quelques minutes...une demi heure à entendre les cris, les larmes de désepoirs, la tristesse enfluer l'âme de ce petit garçon qui avait été comme un fils pour lui. Il observa ce point lointain, si lointain...Puis Jonas sortit. Il avait les yeux rouges , il avait pleuré.Dudelos se retourne et le regarde .Jonas l'observe aussi, il se force à ne pas pleurer mais...Il tomba dans les bras de Dudelos et se mit à pleurer toutes les larmes de son corps.

C'est bien petit...pleure...ca te fera du Bien....

Ils restèrent ainsi de longues heures: l'un pleurant et l'autre le prenant dans ses bras et ne disant rien.



--------------------------



url]http://www.coucoucircus.org/ost/generique.php?id=238[/url]


Jonas...Je dois te parler. je vais te révéler le Secret de Noémie: Tu dois devenir un Chevalier d'Athéna. Tu devras protéger cette Déesse et son Idéal de paix et d'Amour. Fais le en ton nom, au nom de ta Mère. Quand ceci sera fait, alors, la Voie de la Vérité s'ouvrira à toi. Me comprends tu ?

Je dois partir d'ici ? Demanda Jonas.

Sans plus tarder...Je m'occupe ... Nous nous occuperons de Noemie. Répondit Dudelos.

Pourquoi je dois protéger Athéna? S'enquit le jeune garçon.

Car tel est ton Destin Répondit du tac au tac Dudelos

Et où se trouve ce lieu où je dois protéger Athéna ? Dit Jonas en se levant et en venant vers son Maître.

Par delà les montagnes à trois jours de marches du Mont Koulos, Tu trouveras le Sanctuaire d'Athéna. C'est là que tu dois aller...

Maître....

Va....Maintenant !!!!!

Jonas regarda Dudelos. Le maître cachait fort bien sa tristesse et ses émotions. Jonas tourna la tête et regarda au loin. Plus rien ici ne le retenait: sa vie était autre part. Il regarda une dernière fois son maître qui lui sourit. il sourit aussi. la tristesse était toujours là mais il devait avancer.L'Amertume existaitt oujours mais il devait la combattre. Le néant du moment faisait place à la prise en main de son Destin. Puis les mots sortirent de sa bouche sans qu'ils sachent pourquoi.

Une nouvelle vie...un nouveau recommencement...


Puis il partit. Il quitta la maisonette où il avait passé tout son enfance. Ses moments de joies étaient derrière lui, ses moment de bonheur le suiveraient toujours dans ses souvenirs. Le visage de Noémie serait toujours là...En lui...Pour toujours...

Un jour...Tu comprendras...Jonas Dit Dudelos. Puis il se retourna et entra dans la maisonette.


-----------------------------



http://www.coucoucircus.org/ost/generique.php?id=385


Trois jours passèrent et voilà Jonas qui se trouve devant l'entrée du Sanctuaire. Son regard embrasse tout le lieu et il voit au loin une immense Statue. Celle-ci semble la regarder.Elle semble lui sourire. Jonas met la main sur son front pour abriter sa vue du soleil et observe la Statue. Tout aufond de lui, sans savoir pourquoi, il est heureux. Il rabaisse sa main et entre dans le sanctuaire, l'âme toujours en peine mais un nouveau sentiment est apparu: l'Espoir de nouveaux et merveilleux lendemains...



( HRPG: SUITE)

Phénon
Modérateur et Père des Titans

Nombre de messages : 1075
Ordre : Expiateur (NIVEAU I)
Date d'inscription : 27/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shaka VS Jonas: La Révélation

Message  Phénon le Sam 4 Fév - 2:54

Tu es là depuis seulement quatre mois et tu prétends vouloir faire ta Loi ? Qui es tu pour oser ressasser cette volonté de voir la Déesse ? Tu n'es qu'un enfant parmi les nombreux enfants du Sanctuaire et tu veux rencontrer Athéna ? Sottise ! Sache que personne n'a pu voir la Déesse et personne ne la verra à part son Représentant en personne ! Cesse de rêver sur le champ !



Dans l'Arène du Sanctuaire tous regardèrent cet attroupement en son centre: plusieurs gardes face à un jeune enfant déterminé. Ses yeux brillèrent d'une lueur symbole d'une volonté accrue. Il ne reculerait pas. Quatre mois s'était passé depuis son arrivée et son désir de rencontrer la Déesse tournait comme une obsession. S'il était présent en ces lieux , c'était pour elle et uniquement pour elle. Et pourtant il avait fait ses preuves. Il était devenu un chevalier potentiel malgré son jeune âge. Il ne craignait rien. Les nombreux supplices qu'il avait enduré ne remettaent pas en question son objectif. Il s'était montré des plus vindicatifs avec les maîtres gardes. Ils avaient beau le fouetter, le torturer, rien ne faisait. La douleur ne lui faisait rien. C'était comme s'il avait déjà était "puni" dans une autre vie. Et voilà que ce jeune homme faisait face à une dizaine de gardes qui l'entourait, prêt à le combattre. Dans leurs esprits, ils en avaient assez: tout cela devait cesser, cette mascarade devait prendre fin aujourd'hui.

J'ai dis que je voulais voir Athéna et je verrais Athéna. Avec ou sans votre accord. Laissez moi passer: vous avez , à maintes reprises, constatés que j'étais au dessus de vous. Vous n'êtes rien pour moi ! Quittez ce lieu sur le champ et peut être vous épargnerais-je ...

L'enfant s'était exprimé avec froideur et détermination. Sa foi en sa réussite était inébranlable. Et avec raison puisqu'il dominait les gardes grâce à sa force, son agilité et sa dextérité. Quatre mois seulement. Il avait des prédispositions mais sa foi inébranlable en son assurance lui causerait bien des soucis. Il était au centre du cercle formé par ces dix gardes et pourtant, il n'avait aucune position défensive. Ses bras tombaient le long de son corps et ses jambes, fléchies légèrement, étaient légèrement écartés. Alerte, sur ses gardes, il défiait les gardes de son éternel sourire.

Oui, il souriait. Et personne ne savait ce que cela signifiait. Ce regard froid et glacial qui observait son interlocuteur mais on aurait dis qu'il regardait tout le monde. Il faisait un peu peur à vrai dire. On ne savait jamais ce qu'il préparait. ce qu'il pensait. Ce qu'il allait faire. Il était insondable pour ses gardes. personne, chez eux, ne savait lire dans ses pensées et à vrai dire, si quelqu'un savait, il se serait perdu dans les méandres sans fond de l'esprit de ce jeune homme. Comme perdu au milieu d'un Océan sans chance d'être secouru.

Nous en avons assez de toi jeune inconscient. Cela fait depuis quatre mois que tu nous défie. Pour qui te prends tu à la fin ? Nous allons te corriger ! Nous allons te tuer sur le champ. Ainsi, tu ne pourriras plus l'ordre immuable du Sanctuaire avec tes balivernes et tes propos inconsidérés. Meurs !

Le premier fonça sur le jeune enfant armant son poing. La colère se lisait sur son visage. Regard de tueur, sourcil exprimant la haine, bouche ouverte qui poussait un cri de rage. Posture inadéquate. Le garde fonçait vers son adversaire droit devant lui sans réflechir. Grave erreur. Attitude portée uniquement sur l'attaque délaissant la défense. Cela note l' assurance du Garde qu'il toucherait son adversaire. Fatale erreur. Le Jeun enfant ne se laisserait pas faire. Il regardait son ennemi foncer vedrs lui, il analysait, il comprenait, il souriait. Alors le poing du garde fut lancé et se dirigea à pleine vitesse vers le visage de l'enfant. Comme celui-ci s'y était attendu, son poing se dirigeait , plus précisément vers son nez. Il attendit le dernier moment puis se décala légèremùent vers d'un pas sur le côté gauche. Pivotant ainsi, il se saisit du bras de l'adversaire, exécuta un croche pied sur sa jambe d'appui et fit tomber son adversaire en ayant toujours le bras du garde. Ce fut d'abord le radius qui se sectionna en deux avant que le radius plia sous la torsion. L'os sortit même de la peau du Garde qui hurla de douleur. Un cri de terreur de qui emplit toute l'arène alors que le silence avait fait place. Le garde, qui avait une fracture ouverte, se pliait de douleur en tenant son bras et ne cessait de jacasser, d'appeler au secours. Le jeune enfant tourna le regard vers celui qui était au côté du blessé. Il regarda son visage et sourit une nouvelle fois.



Est-ce tout ? Est-ce vraiment vous qui m'avait appris à me battre pendant quatre mois ? Je suis déçu. Je me suis plié à la volonté du Sanctuaire et on m'a assuré que je verrais unjour la Déesse si je triomphais de vous. Il fallait que je fasse mes preuves et je les ai faites. Je veux voir Athéna ! Je veux voir Athéna !

Les autres gardes s'étaient reculés. Oui ! Ils pouvaient l'admettre maintenant. Celui qui se faisait appeler Jonas leur faisait peur. Oui, ils n'avaient jamais eu rien à lui apprendre. Sa force était au dessus de la leur. Ses techniques de combat aussi. Ils avaient été dépassé dès le début. Il criait avec Force et Détermination qu'il voulait rencontrer la déesse. Il les haranguait tous. Et eux se taisaient. Seul le fracturé hurlait mais Jonas n'en avait que faire. La mort de sa mère, les paroles énigmatiques de Dudelos étaient encore fraîchement incrustées en son esprit et son âme. Et pourtant, il se forçait à les oublier. Ne pas pleurer même si c'est dur. Avancer, aller droit de l'avant, continuer à marcher sans se retourner. C'était dur mais il le fallait.




Je le répète ! Je veux voir la Déesse ! Qu'elle vienne sur le champ me faire face ici et maintenant ! Où alors reste-t-elle à nous contempler du haut du Sanctuaire sans prendre la peine de se déplacer ? Suis je si inintéressant que cela ? J'ai battu tes gardes Athéna ! Tu dois venir !

Puis le regard de Jonas croisa son regard. Les gardes, au centre de l'Arène, avait un genou à terre. Ils avaient la tête baissé. Celui qui hurlait tentait de faire taire sa douleur mais cela était impossible. Alors il hurla. Il n'y pouvait rien car la douleur était trop forte. De longs cheveux verts qui retombaient en tresses au bas de son ventre. Un regard calme mais perçant nacré d'iris violettes qui se déposaient de façon neutre sur Jonas. Deux points verts qui étaient incrustés sur son front. Une sorte de robe blanche tenue par une ceinture de couleur éneraude incrustés de signes que le jeune enfant ne conaissait pas. Elle se dirigea vers le blessé sans faire attention au jeune fougueux. Celui-ci la suivit du regard. Il l'observait silencieusement alors que la femme s'accroupit devant le garde fracturé et posa une main sur son bras blessé. Une onde dorée: douce, chaleureuse, apaisante qui vint soigner le Garde. Il la regarda, sourit docilement en murmurant un merci puis s'endormit. Tout de suite, deux autres se relevèrent et l'aménèrent un peu plus loin. Puis elle se leva et s'approcha vers Jonas. Il pouvait sentir son odeur: elle sentait bon. Elle sentait presque la lavande qui fleurissait près du Jardin où sa mère et lui avait l'habitude de se rendre. Elle le regardait et le son qui sortit de sa bouche était comme une mélopée attendrissante d'où résonnait néanmoins une certaine autorité. Depuis quatre mois, c'était la première fois que Jonas avait été aussi impressionné. Il aurait voulu se contrôler mais face à cette femme, il ne pouvait rien faire.

Et bien... Jonas... Tu te montres moins éloquent maintenant ? Ta colère semble avoir disparu semble-t-il ? Tu veux vraiment voir Athéna ? malheureusement, cela t'est impossible actuellement car elle n'est accessible qu'à une certaine tranche de personnes en ces lieux qu'on nomme chevalier. Je suis persuadé qu'on t'en a déjà parlé mais je sens en toi que ton coeur est fermée à tout discours. Néanmoins , ta détermination et le cri de ton âme n'est pas tombé dans les oreilles d'une sourde. Si tu tiens tant que cela à voir Athéna, suis moi...

La femme qui se dressait devant lui le décortiqua du regard. Il y avait quelque chose chez ce jeune enfant. Comme une puissance insoupconnée qui demeurait en léthargie. Plus particulièrement ses yeux qui exprimaient une certaine chose indescriptible. Elle se concentra pour chercher ce qu'il y avait en lui... Elle y vit une image: un homme face à un dieu le blessant grâce à de multiples lumières bleutées dans un décor apocalyptique.

Non....Ce n'est pas possible...Serait-ce ?... Mais alors....

Une goutte de sueur perla sur son front.Son regard trembla l'instant de quelques secondes. Puis elle reprit contenance sous le regard du jeune homme. Elle sut qu'il sut. Il avait vu son doute. Ses yeux étaient ceux d'un humain mais il y avait quelque chose en lui. Elle savait son histoire: elle avait espéré qu'il vienne un jour. Mais si l'enfant qui se dressait fièrement devant elle,contenant mal son manque d'assurance devant sa personne, était celui qu'elle cherchait depuis fort longtemps. Alors une chose: il devait être pris en charge. Il devait être réveillé. Elle n'osait y croire. Cela faisait depuis tellement longtemps.

Oui...Jonas... Suis moi, tu es digne de voir Athéna mais pas tout de suite. Car tu dois passer à la seconde étape. Tu dois devenir un chevalier. Et ce n'est qu'à ce titre que tu pourras la rencontrer. Me comprends tu ?

Jonas avait vu le doute s'installer sur le regard de la femme. Il ne savait ni comment, ni pourquoi mais elle lui était familière. Elle ne lui était pas étrangère. C'est comme s'il avait toujours connu. Dudelos lui avait dit que dans le Sanctuaire, il rencontrerait son destin. Les réponses à ce mystères allaient être dévoilés. Mais lentement. Lentement mais sûrement. Pour l'instant, face à cette femme, il ne put qu'acquiescer. Il ne put qu'accepter sa volonté.

Je vous suis mais dites moi votre nom...

Elle s'était retourné et se dirigeait vers la sortie de l'Arène. Sa démarche était calme et mesuré. Maîtrisé même. Et l'instant de leur conversation qui n'avait duré que quelques instants, c'était comme si le monde s'était arrêté et que plus rien n'existait. Il n'y avait eu que cette femme et cet enfant. Plus rien à part eux. Elle se retourna et, pour la première fois, elle sourit.

Je suis Jade. C'est tout ce que tu as à savoir.

Jade...Jade... Ce nom lui était familier et pourtant il ne la connaissait pas. C'était la première fois qu'il la voyait. Et pourtant, il ne lui était pas inconnu. Mais où l'avait-elle rencontré ? Il ne s'en souvenait pas et pour l'instant, sa mémoire lui faisait défaut. Comme si connaître son nom était chose suffisante. Leurs regards se croisa. Cela dura un instant, une seconde même. Puis plus rien. Elle se retourna et quitta l'arène et Jonas la suivit silencieusement.




(HRPG: A SUIVRE)

Phénon
Modérateur et Père des Titans

Nombre de messages : 1075
Ordre : Expiateur (NIVEAU I)
Date d'inscription : 27/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shaka VS Jonas: La Révélation

Message  Phénon le Sam 4 Fév - 10:17



Le paysage désertique et rocailleux du Sanctuaire. Cet environnement dur où pour survivre il faut se montrer fort et sans pitié. Ce lieu saint où les plus valeureux deviennent des chevaliers pour protéger la déesse. Un lieu où le soleil illumine de sa douceur ce no man's land et pourtant cette éblouissance perpétuelle n'annonce pas toujours que de bons augures. Des fois, il pleut, dès fois, il neige, dès fois la température avoisine le zéro absolu.

Et pourtant les temples en ruine s'ammoncèlent en ces lieux. Des colonnes,encore incrustées à même le sol, trônent fièrement symbole d'un prestigieux passé. Ces vestiges attirent le regard des nouveaux mais ne représentent plus rien au fur et à mesure que le temps s'écoule. Chacune de ses ruines a une existence, une histoire, un passé qui s'oublie alors que les époques défilent. Ils n'existent que parce qu'ils durent. Peut être pour transmettre une histoire aux futures générations ? Mais celles ci s'en moquent bel et bien. Seul le présent compte.

Jade et Jonas marchaient côte à côte en ces lieux de désolation. Silencieusement. Personne ne parlait. Les mots auraient bien voulu sortir de leurs bouches mais aucune parole n'existaient en fait. Que pouvaient-ils se dire à part des banalités ? Et pourtant même des paroles futiles auraient pu détendre l'atmosphère vraiment neutre qui se dégageait d'eux. Non rien, mais alors vraiment rien. Au loin des falaises qu'il fallait escalader ou grimper.

J'ai cru comprendre que tu étais un adorateur du culte de Cronos n'est ce pas ? Pourtant tu ne viens pas des îles des Bienheureux, à l'ouest de l'Océan ? Ainsi le culte du Titan s'est transmis même sur notre terre. Comme c'est amusant...

Ma mère était une adoratrice de ce culte. Je le vénères seulement pour suivre son idéal. Ni plus ni moins. Pour servir Athéna, on doit renoncer à ce qu'on croit pour se forcer à aimer une autre divinité ?

Peu importe en fait. Que tu vénères Cronos ou Athéna, ce qui compte ce sont tes actes. Ni plus ni moins...

Jonas ne répondit rien. Il se contenta d'acquiescer silencieusement puis continua son chemin à ses côtés. La jeune femme regardait de temps en temps Jonas comme si elle le connaissait. Quant à lui, ce n'était que des regards fuyants allant d'elle à une sorte de point imaginaire droit devant lui. Il ne savait pas où son interlocutrice l'amenait. Dans son esprit raisonnait cette assurance qu'il allait être chevalier. Et que quand ceci sera fait, il pourrait rencontrer Athéna. cette femme aux longs cheveux violets qui l'avait interpellé dans son enfance. Cette necessité de protéger une inconnue l'embarassait. Pourquoi devait-il se battre pour une personne qu'il ne connaissait pas ? Les idéaux de cette déesse était, certes, bonnes et valaient la peine qu'on se batte en son nom. Néanmoins, il voulait une raison qu'il ne pouvait pas avoir actuellement. Il s'était révolté de nombreuses fois mais cela n'avait servi à rien. L'accès à sa volonté lui était bloqué. il fallait en passer par des étapes. cela l'ennuyait mais cela était nécessaire.

Et puis Jade s'arrêta. Elle regarda une falaise et posa une main sur une colonne. Jonas eut l'impression qu'elle pleurait mais non. Et puis elle n'était pas fatiguée. Alors pourquoi ? En fait, elle pointa le doigt vers une falaise. Elle jeta un regard au jeune enfant sans sourire et detourna la tête vers le mont rocheux.

Mon jeune ami, derrière cette falaise, se trouve les premiers pas vers ton désir. Si tu veux être chevalier, si tu veux rencontrer Athéna, il te faut passer cette épreuve. Ce ne sera qu'à cette condition que tu pourras rencontrer Athéna. Nul doute que le chemin sera dur et ardu. Mais si ta détermination ne cède pas, alors tu réaliseras tes rêves. Mon chemin s'arrête là. Peut être qu'un jour, nous nous retrouverons mais ce ne sera pas pour tout de suite. En attendant, pars devant et qu'Athéna soit avec toi. Au revoir ou adieu.

Le ton de sa voix avait sonné comme une fatalité. Comme si ce moment devait arriver. Elle avait voulu l'amener ici, elle avait accompli son devoir.Ou son rôle. Nul ne le sera jamais. En tout cas pas Jonas. Celui-ci, d'ailleurs, la regardera droit dans les yeux et sourira. Encore ce sourire qui voulait tout et rien dire. Cet indéfinissable étirement des lèvres qui donnait à ce jeune enfant un côté des plus mystérieux. Elle inclinera la tête en signe de salutation puis se retournera et partira. jonas la regardait s'en aller en haussant un sourcil. Il soupira en secouant la tête puis reprit sa route.

Jonas....Et si c'était toi.... Déclarait Jade alors qu'elle marchait silencieusement vers sa destination.



---------------------------------------







Jade s'avançait à l'intérieur d'un temple. Il y faisait sombre et obscur et au loin une grande porte à double battant s'offrait à ces yeux. Elle s'y arrêta silencieusement et la contempla un long moment. Derrière cette porte, se trouvait Athéna. Elle devait parler à la déesse et alla pour l'ouvrir quand une voix douce et accueillante se fit entendre dans son esprit. Elle regarda rapidement autour d'elle et constata qu'il n'y avait personne. C'était une bonne chose, elle allait pouvoir discuter tranquillement à l'abri des regards suspects. Elle s'agenouilla devant la porte et baissa la tête. Ses longs cheveux verts noués en tresses tombèrent sur le tapis rouge du temple. Elle allait parler avec la déesse par télépathie mais cela n'excusait nullement d'avoir un comportement irrespectueux en s'adressant à la Déesse.

Jade était considérée comme la femme la plus proche d'Athéna et pourtant, elle ne l'avait jamais vu. Personne ne voyait une divinité sous peine de mourir devant ces yeux. Cela était la règle unique en ces lieux. Alors, pour discuter avec Athéna, elle fermait les yeux et se concentrait. Une lueur dorée entoura la jeune femme. Douce et agréable, elle semblait communier avec la Déesse. Elle était alors en harmonie avec Athéna. Seule Jade le pouvait et personne d'autres en ces lieux. La protectrice de la terre lui apparut dans son esprit dans une forme qu'elle connaissait bien. Celle de la statue d'Athéna qui trônait fièrement derrière le dernier temple.





Tout ce qui englobe cet enfant n'est que mystère: il a en lui un pouvoir incroyable en léthargie. Mais son destin m'est inconnue. Ses motivations aussi. L'Adepte de Cronos est un jeune enfant prometteur mais il me donne cette impression de l'avoir déjà vu. Quand j'essaye de m'en souvenir, ma mémoire s'obscurcit. Jade: qu'en penses- tu ? Demanda Athéna.

Ô ma Déesse, il règne en effet une atmosphère des plus troubles en lui. Je ressens la même sensation que vous mais quand je pense atteindre mon but, je me rends compte que ma réflexion est lointaine. Comme si l'on voulait pas qu'on se souvienne. Pourtant...Il me rappelle quelqu'un. J'ai eu une vision: celle d'un homme avec un dieu. Mais après plus rien... Déclara respectueusement Jade.

Un homme avec un Dieu ? Répèta la Déesse. Cela veut tout dire et ne rien dire en même temps. C'est trop vague, trop confus, trop disparate. Pourtant, tu as fais le choix de faire confiance à ce jeune homme et de lui confier la possibilité d'accomplir son destin: je dois t'avouer que je me méfie de lui... Enonça la Divinité avec un ton qui trahissait l'inquiétude.

Je ne sais pas pourquoi j'ai fait cela mais j'ai laissé mon instinct me guider. Si je dois être punis pour cet acte, je l'accepterai avec circonspection. Néanmoins, je pense qu'il sera d'une grande aide. J'ai un peu foi en lui... Reconnut l'Humaine sur un ton bas et coupable.

Tu as foi en lui ? S'exclama Athéna qui ne put laisser sa surprise s'échapper de sa voix.

Oui Athéna. Tous ceux, toutes celles qui l'ont cotoyé ont noté ce sentiment de respect pour ce jeune homme. Comme s'il avait quelque chose qui attirait. Qui apportait respect et amitié. L'avenir nous dira la suite des évènements car je l'ai envoyé rencontrer Hanya la terrible. On dit que personne ne résiste à son entraînement. Elle est la femme chevalier d'argent la plus puissante que je connaisse. De la rencontre entre ces deux caractères naîtra sûrement la Vérité. Et alors : nous saurons... Parla Jade avec franchise et dévotion.

Bien ma plus fidèle amie, je te fais confiance car tu ne m'as jamais trahi et tu ne t'es rarement trompé sur quelqu'un. Je pense pouvoir te faire confiance sans me tromper et j'observerais ce "Jonas " avec attention. Tu peux vaquer à tes occupations. Conclut la Déesse.

Jade remercit Athéna et se releva. La voix avait disparu. Athéna en avait terminé avec elle. La femme aux regards violets inclina la tête et s'en alla silencieusement. Alors qu'elle s'avançait dans le temple pour rejoindre le balcon qui surplombait le Sanctuaire, un fait ne cessait de l'interpeller. Athéna ne savait rien au sujet de ce Jonas. Et pourtant, elle avait eu la même réaction qu'elle: c'est comme si les deux femmes l'avaient déjà rencontré sans savoir où, pourquoi ni comment. S'installait en elles le Doute du à l'Ignorance.

Mais avant d'entrer , elle devait s'habiller. Elle répugnait à se vêtir de cette manière mais elle n'avait pas le choix. Elle s'engouffra dans une pièce secrète connue d'elle seule. Posé sur un autel: une très longue cape faite de toile blanche qui recouvrait son corps en entier. Un masque et un casque. Jade n'était plus: le Grand Pope prit sa place. Elle devint alors le maître incontesté du Sanctuaire. Elle avait sous sa responsabilité des centaines d'hommes à sa charge. Douze Chevaliers d'or qu'ele avait choisi elle même, une quarantaine de chevalier d'argent venu des quatre bouts du monde et le double en chevalier de bronze. Toute cette armada au service de la protection de la terre contre le monde. Tout le monde savait que Jade était une personnalité importante du Sanctuaire. Les rumeurs prétendaient qu'elle était une femme chevalier d'or. Il n'avait pas tort en un sens mais personne ne savait qu'elle était le Grand Pope. Personne ? Sauf un ou deux peut être. Et elle n'y pouvait rien mais ilétait assuré qu'avec ces gens, le secret était bien gardé.








Elle s'avançait nouvellement vêtue dans ce lieu illuminé. Le tapis rouge en son centre qui recouvrait partiellement le sol fait de marbres blancs se terminait sur le balcon et recouvrait quelques peu les quelques marches. Un lieu paisible et calme où elle aimait se détendre tout en contemplant le Sanctuaire. Elle s'assit sur le trône du balcon et observait songeusement les quelques temples sur le petit mont et la statue d'Athéna en son centre. celle-ci n'avait rien à voir avec l'autre Statue mais l'observer lui procurait du bien. Et en plus elle était seule. Les gardes étaient ailleurs. tant mieux pour elle qui se mit à méditer. Elle réflechit à voix haute. Encore heureux que personne ne l'entende.

Ais je commis une erreur ? L'adepte de Cronos est un mystère pour nous tous et nous n'avons point besoin de cela pour l'instant. En même temps j'ai l'impression de le connaître. Je ressens quelque chose pour lui: de l'admiration ? De la colère ? De la haine ? de l'Amitié ? Ce jeune enfant ébranle mes convictions et mes certitudes. Hanya, je compte sur toi. il repose sur tes épaules une lourde responsabilité. Faire de ce jeune homme quelqu'un de valeureux. De ta relation avec ce Jonas, dépendra en grande partie le destin du Sanctuaire. De cela j'en suis sûr. Ô Athéna, faites que je me trompe car je ne veux plus revoir la personne auquel nous semblons faire allusion. nous ne voulons plus que pareille tragédie se reproduise. Cela serait trop dure. Pour elle et pour moi...



*********************



Loin des doutes de Jade, Jonas continuait son chemin silencieusement. Ainsi, selon les dires de la femme, Il pourrait réaliser son souhait derrière cette falaise. Son regard embrassait cette pente rocailleuse que d'autres jugeraient insurmontable. Mais pas pour le jeune fougueux qui avait enfin l'ocasion d'avoir des réponses à ces questions. Jade l'avait prévenu que ce serait dure mais qu'importe: il triompherait de la mort. Alors il se mit à grimper.

Il arriva en son sommet. Se dressait devant lui une maison mais personne à son alentour. Mais ses sens étaient en alerte. Sans savoir pourquoi, il ressentait un danger. Quelqu'un allait attaquer mais quand? La réponse, il allait l'avoir quand il entendit un bruit. Quelque chose fonçait vers lui. Mais quoi ? Ce la fusait dans l'air et ça venait par sa droite. Vite, il se retourna et leva son avant bras gauche devant son visage. Un fouet s'y enroula et il sentit une pression qui tirait. Il allait tomber mais non. On voulait le tester ? Et bien le fautif allait se rendre compte que Jonas n'était pas un amateur. Le fouet enlacé sur son poignet tira toujours en arrière tandis que le jeune homme tentait de tirer vers lui. Il resta dans cette position de longues minutes puis il le vit enfin. Non...Pas lui. Mais elle.





Une femme sauta de la falaise qui était à sa droit et atterit souplement sur le sol. Elle relâcha la pression, le fouet disparut du poignet de Jonas qui partit en arrière et chuta sur les fesses. La femme était vêtue d'une armure rouge et portait un masque. C'était la première fois qu'il voyait une femme chevalier devant lui. Ses longs cheveux verts retombaient derrière elle sur son dos. le fouet qui l'avait attaqué était tenue dans sa main droite et elle observait silencieusement Jonas. Celui ci grogna et se releva en la regardant.

Et bien ! est ce des manières d'accueillir votre nouvelle élève ? Déclara Jonas en se moquant volontairement d'elle.

Je me moque de qui tu es. Si on t'a envoyé à moi, c'est que tu dois valoir quelque chose. Mon nom est Hanya: souviens-t-en, jeune sot ! Répondit-elle glacialement.

Le Destin était maintenant en route. Et plus rien ne pourrait l'arrêter. C'est à ce moment là que l'Histoire débute. Les deux protagonistes se contemplèrent très longtemps sans énoncer une seule parole. Personne ne sut à quel point chacun d'entre eux auraient une importance cruciale pour l'un et l'autre....



(HRPG: SUITE)

Phénon
Modérateur et Père des Titans

Nombre de messages : 1075
Ordre : Expiateur (NIVEAU I)
Date d'inscription : 27/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shaka VS Jonas: La Révélation

Message  Phénon le Dim 5 Fév - 6:59

C'est la chose que je déteste le plus... Un dieu, encore moins un humain, n'a pas le droit de revivre éternellement son passé. Et pourtant, j'avoue avoir commis une erreur avec Jonas. Pourquoi lui ais je fait ce présent ? cela partait d'un bon sentiment au départ mais je me rends compte d'une chose: on n'échappa pas à son destin. Je me suis servi de lui pour vérifier un fait et je le regrette amèrement. Il n'avait pas à revivre cela. Maintenant, sa souffrance en sera décuplé par ma faute. Tout ce que je peux espérer, c'est qu'il en sortira grandi. Pari des plus audacieux que j'ai fait avec ce jeune humain qui est, je dois bien l'avouer, plus qu'un ami, plus qu'un frère pour moi. Il est comme mon fils. J'ai pris ma décision: à son retour je lui offrirais mon don, mon être.

Maintenant c'est là que tout commence pour toi Jonas. Je serais toujours avec toi. Je ne t'abandonnerais jamais. je suivrais ta voie même au Tartare. Personne ne m'empêchera de veiller sur toi. Je te le jure.





****************************************



Il était là devant cet arbre à l'observer longuement. Son poing était brisé. Il ne sentait plus ses doigts. Ses métacarpeins étaient sûrement brisés. Mais sur le tronc de l'arbre, il n'y avait que très peu d'empruntes. Sous le regard d'hanya qui l'observait, le jeune enfant avait passé plus de deux heures à frapper ce tronc sans résultat et pourtant, il se souvenait des consignes de son mentor mais ne parvenait pas à l'appilquer en pratique.

Jonas... Détruis cette arbre. Tu pense pouvoir y arriver ? je te donne un indice. Toute chose sur cette planète, qu'elle soit végétale, animale ou même humaine est constitué d'atomes. Tu pourras percevoir les mouvements atomiques de chaque élement qu'à la condition unique que tu les perçoives. Pour cela, concentre toi, fais appel à l'énergie qui est en toi. Alors tu verras un point lumineux. Et c'est là que tu devras frapper de toutes tes forces... Penses tu vraiment y parvenir ? J'en doute mais essayons quand même...

Le jeune fougueux s'était retourné vers elle et la fusillait du regard avec détermination. Il y parviendrait. Il réussirait à accomplir cet exploit. Se souvenant des préceptes de son ancien maître à penser Dudelos, il posait ses mains sur ses hanches en la défiant du regard tout en soupirant. Cela faisait maintenant, un mois que Jonas s'entraînait sous la direction de Hanya. leurs relations étaient toujours tendues: l'une n'attachant aucune importance à son apprenti, tandis que l'autre s'accordait tout le temps le droit de la défier. A biens des reprises, ils se sont disputés. Et à chaque fois, Jonas retournait dans le coin qui lui était alloué: à l'extérieur de la maisonette, sous un arbre à bien 500 mètres de l'habitation. Car la femme chevalier avait décrété qu'elle ne voulait pas de lui chez elle. Finalement, il avait du obéir.

Cela fait maintenant trois heures qu'il tente de détruire cet arbre. Son poing est brisé, cassé. Il souffre, Hanya le voit bien. Mais pourtant, son regard est toujours dirigé droit devant le tronc: il veut briser cette arbre et il y arrivera. Quoiqu'il arrive. Quel que soit le temps qu'il faudra, il y arrivera. La femme chevalier devait bien admettre une chose: c'était la première fois qu'elle voyait un apprenti aussi déterminé que cela . cela forçait le respect. Mais voilà, trois heures étaient passé et il n'y parvenait pas. Elle soupira silencieusement. Après tout, ils avaient quatre ans pour en faire un chevalier. Elle allait ordonner à Jonas de cesser quand elle s'interrompit nette. Elle ressentit une impression bizarre, comme une sorte de puissance en léthargie qui commençait à se réveiller. Les arbres autour d'eux se mirent à trembler quelques peu, le vent se leva, les feuilles sur le sol tourbillonnèrent. Elle regarda Jonas. Elle vit. Une lueur bleutée entoura le jeune adolescent. et pourtant , ce n'était pas un cosmos humain.C'était plus. C'était indescriptible. Jonas s'élança. Il arma son poing. Il frappa le tronc. Une onde de choc se produisit: l'arbre fut entièrement pulvérisé mais la puissance dégagée rasa une bonne partie d ela forêt tandis qu'hanya fut projeté dans les airs et atterit lourdement sur le sol. Son masque se brisa sous l'impulsion de l'attaque. Elle tomba inconsciente. Le noir l'entoure.Puis plus rien.


Il était en sueur. Il avait le bras tendu et contemplait autour de lui le désastre. Que s'était-il passé ? Il s'était concentré, il avait fermé les yeux, il avait perçu le fameux point lumineux et alors il avait frappé de toutes ses forces. Il avait poussé un cri... Puis après plus rien. C'était comme si l'univers autour de lui semblait avoir implosé: une gigantesque coloration bleu devant lui puis le blanc. Et en son centre, deux yeux bleus. Petits, globuleux qui le fixait comme pour l'encourager. Il n'avait perçu aucune forme. Normalement. Mais dans son esprit était apparu un animal. Un animal mythologique, légendaire: le cheval ailé : Pégase. Cela avait été fugace mais si assuré. Au fin fond de son esprit, au tréfond de son âme, il savait: Pégase serait son protecteur comme il l'a toujours été.

Il haletait. Il était fatigué, exténué.Il regarda son poing un long moment avec unetotale déconcertation: il y avait en lui un pouvoir si destructeur ? Et pourtant, il aurait du le savoir, le percevoir. Mais, c'était aujourd'hui qu'il s'en était rendu compte. Son regard se leva accompagnant sa tête qui pivota lentement. C'était un véritable désastre. Il y avait maintenant un cratère immense devant lui et il était en son centre. Jonas pourrait détruire le monde avec ce pouvoir. le Fougueux pourrait protéger ce monde aussi. Il sut qu'il avait un choix à faire en ce moment là. Et il se souvint de la phrase fétiche de Dudélos qui lui rappelait toujours cette citation comme une litanie inéxorable.

"Un grand pouvoir appelle de grandes responsabilités"

Ainsi, Jonas commença à comprendre les dires de son ancien maître. Il y avait en lui une force insoupçonnée qui appelait à de grandes responsabilités en ces lieux. Quoiqu'il fasse, il devait faire en sorte d'utiliser ce don avec parcimonie pour protéger ce monde. Car à quoi servirait de détruire un monde si ce n'est pour le reconstruire par la suite ? Il y avait des familles, il y avait des gens bien qui peuplait cette Terre. Partout, au quatre coins de la planète Bleue, se trouvaient des Noémie, des Dudelos, des jade, des Hanya...Hanya ! Où était-elle ? Avait elle péri ? Si tel était le cas, il s'en voudrait. certes, il ne la portait pas dans coeur, bien évidemment, elle était un outil pour arriver à ses fins mais avant tout, elle était son mentor. Et qu'il le veuille ou non, elle était comme Dudelos: elle tentait de lui enseigner ce qu'elle savait. Il comprit en un éclair: la raison l'emporta sur l'indifférence symbole de colère et de haine. Hanya était importante pour lui. Il la chercha, il l'appela. Il la trouva étendue à quelques mètres de lui. Jonas se précipita vers la femme chevalier. Il posa deux de ses doigts sur sa carotide. Le pouls était régulier. Mais elle ne portait plus son masque. celui-ci s'était brisé sous le choc de l'impact. Il regardait son visage. Il enfreignait les règles du Sanctuaire.

Pourquoi portes-tu un masque Hanya ? C'est pour cacher ta laideur ? Avait demandé Jonas sur un ton des plus moqueurs alors qu'ils étaient ensemble dans la maisonette.

Parce que les femmes chevaliers dans le sanctuaire se doivent de porter un masque pour cacher leur féminité. Ainsi, lors d'un combat contre un homme, il n'y aura aucune différence. Avait déclaré Hanya sur un ton des plus glacial comme à l'accoutumée. Elle n'avait pas relevé la remarque sur la possible laideur de son visage, sans doute trop habitué à ce genre de remarque.

Et si un homme te voit sans ton masque, que devras tu faire ? Avait continué Jonas alors qu'il s'était levé et s'était promené dans le petite maisonette.

Alors j'aurais un choix à faire: soit je devrais le tuer, soit je devrais l'aimer et être prête à sacrifier ma vie pour lui... Avait répondu Hanya en se levant et en se dirigeant vers la petite cuisine de la maisonette mettant fin à cette discussion.


Deux jours s'étaient passé et elle était allongée sur son lit. Inconsciente mais une seule et même vision traversait son esprit: celle de Pégase au dessus de Jonas. Mais un Jonas plus âgé vêtu d'une armure bien étrange. Elle se voyait s'avancer vers lui mais à chaque fois, il reculait. Dans ses songes, ce qui la troublait le plus, c'était qu'elle criait son nom bras tendu comme une sorte d'imploration silencieuse alors que lui se contentait de sourire mais un sourire rassurant et détendu. Et puis elle ouvrit les yeux. Elle regarda à droite et à gauche. Elle était toute seule dans la maisonette allongée sur son lit. Son masque ! Où était son masque ? Elle se redressa subitemment et constata qu'elle était nue. Soignée, visage sans masque et nue dans son lit. Elle comprit instantanément et se souvint: la puissance dégagée par son jeune apprentie l'avait propuilsé au loin et elle était retombé sur le sol. Elle avait du être inconsciente et Jonas avait du la ramené ici. Il l'avait soigné. Il l'avait lavé sommairement.

Jonas avait vu son visage. Ce qui était le pire pour une femme chevalier. Elle plongea son visage entre ses mains et respira profondémment. Maintenant elle avait le choix: le tuer ou l'aimer. Elle ne savait que faire. Il était évident que cet enfant possédait un potentiel insoupçonné mais quand elle essaya de retrouver l'aura de Jonas, elle le découvrit assis devant la porte d'entrée à lexterieur. Il n'émanait absolumment plus rien de lui. Et le cosmos qu'elle avaitr ressentie n'existait plus. Une puissance incommensurable en sommeil qui demandait seulement à être réveillé et maîtrisé. Le choix qu'elle devait faire était incertain: elle ne pouvait ni le tuer ni l'aimer. Ele ne savait pas quoi faire. Soudain, on frappa timidement à la porte. Elle porta les couvertures en elle et tenta de prendre une voix glaciale mais, bizarrement, elle n"y parvint pas. Au lieu de ça, le ton fut plutôt étranglé et incertain.

Oui...Je...Suis réveillée....

Ah ! C'est bien...Bon, je vais aller chercher de quoi manger et puis je voulais te dire que j'ai vu ton visage.Je n'ai pas eu le choix parce que j'ai bien du t'emmener. Je ne sais pas trop ce qui s'est passé. Mais je voulais m'excuser....

Elle allait répondre mais elle sentit que Jonas s'éloignait de la maisonette la laissant seule. Le ton de sa voix avait changé: lui qui était si moqueur, si insolent, il s'était montré , soudainement, si doux, si prévenant. Elle avait perçu avec aisance l'attitude un peu honteuse de son jeune apprenti qui lui avait sauvé la vie en brisant volontairement un tabou du Sanctuaire. Il ne savait pas ce qui s'était passé et pourtant, l'instant de quelques secondes, de quelques millième de secondes, il avait possédé un cosmos qui dépassait nettement celui des gold eux même. Se pouvait-il qu'il était au même niveau que celui d'Athéna ? Impossible ! Inconcevable ! Et pourtant... Cet enfant était un véritable mystère pour elle. Et certainement pour tout le monde. Elle prit alors une dcision qui alla changer radicalement le cour de sa vie et peut être le cour du destin: elle allait aimer Jonas. Du moins, elle allait essayer. Elle lui enseignerait tout ce qu'elle savait et elle sacrifierait même sa vie pour lui. S'allongeant sur son lit , elle regarda le plafond songeuse. Elle ne savait pas pourquoi elle faisait cela. C'était son instinct qui le lui avait ordonné. Elle savait, tout au fond d'elle, que ce garçon aurait un destin fabuleux. triste mais fabuleux.

Deux heures s'étaient écoulées et Jonas était entré dans la maisonnette. Il avait pris de quoi manger à Rodorio. Des pommes, des légumes, de l'eau...Le strict minimum en somme. Il posa le sac à côté de la petite cuisine. Il ouvrit une armoire, en sortit une assiette et découpa une pomme en rondelle qu'il déposa sur l'assiette. Pour les légumes, il n'avait pas eu le choix, il n'y avait que des carottes. Mais il paraît qu'en manger rend aimable. L'Apprenti était conscient d'une chose: il avait vu le visage de son mentor et avait du la déshabiller pour s'occuper d'elle. Il avait brisé une loi sacré de ce Sanctuaire et n'en était pas très fier. Même si Hanya était une femme de caractère, il n'avait pas le droit de porter atteinte à sa féminité. Il éspérait qu'elle lui pardonnerait car il s'était promis de l'apprécier et de la protéger. Un serment personnel qu'il s'était promis à lui même sans savoir vraiment pourquoi. Il versa de l'eau dans un verre et apporta tout cela sur un petit plateau en bois qu'il déposa près du lit où était allongé Hanya. Il voyait son visage. Il tourna subitement la tête de l'autre côté: il ne fallait pas aggraver son cas. Puis il prit un petit tabouret et s'assit à côté du lit dos à Hanya. Et puis...

Jonas... Pourquoi es-tu dos à moi ? Tu as déjà vu mon visage. Tu n'as plus aucune raison de te défiler. Retournes toi et regarde moi sans crainte Déclara-t-elle avec une voix bizarrement douce.

Le Fougueux se retourna machinalement et observa le visage de son mentor. Pour la première fois, il pouvait la contempler. Ses yeux étaient verts mais si expressifs. Son nez était parfaitement bien fait, ni trop long ni trop courts. En fait, elle était d'une beauté sauvage mais en ce moment là, elle souriait. Pour la première fois, elle souriait à Jonas et cela ressemblait à un rictus si tendre que cela déconcerta Jonas. Pendant quelques instants, il resta silencieux ne sachant que dire, quoi faire.
Puis, il reprit une certaine contenance et sourit aussi. Mais cette fois, ce sourire voulait tout dire: il signifiait la naissance d'une tendresse entre ces deux personnes.

Je ne sais pas ce qui s'est passé à vrai dire. Mais je t'ai retrouvé inconsciente et en bien mauvais état. Alors je me suis permis de faire cela. Tu m'excuses hein ?

Je ne pense pas avoir le choix et je ne me vois pas te tuer. Ni t'aimer pour l'instant. Mais je peux me montrer plus gentille avec toi. Mais cela sera tout n'est ce pas ? Pour ce qui s'est passé, tu as developpé inconsciemment ton cosmos. C'est l'énergie qui sommeille en toi et qui te permets d'être un chevalier. A ce moment là, ton étoile protectrice apparaît et veille sur toi. Pour toi, c'est Pégase. Mais je ne m'étalerais pas sur cela car tu auras tout le temps de le développer. Déclara Hanya en regardant son apprenti.

Celui ci inclina la tête silencieusement puis se releva et laissa Hanya en paix seule dans la maisonette. Il avait pretexté un entraînement mais Jonas ne savait pas mentir et Hanya sut qu'il avait une autre idée en tête. Quoi ? Elle n'en savait rien...




( HRPG: SUITE)

Phénon
Modérateur et Père des Titans

Nombre de messages : 1075
Ordre : Expiateur (NIVEAU I)
Date d'inscription : 27/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shaka VS Jonas: La Révélation

Message  Phénon le Mar 7 Fév - 2:03

La Chambre du Grand Pope. Le Crusos Suneigein. La Réunion entre les 12 chevaliers les plus puissants du Sanctuaire. On dit d'eux que leurs forces atteindraient même celles des dieux. En face d'eux, assis sur son trône, Jade, dans sa tenue de Grand Pope, les observait silencieusement. Et caché des plus discrétement dans un coin de ce lieu, Athéna les observait silencieusement. Il était évident que toutes et tous se demandaient l'objet de ce colloque. C'est qu'il devait s'y passer quelque chose d'urgent et d'important pour que le représentant de la Déesse les convoque. Ainsi, ils attendirent toutes et tous que Jade prenne la parole. Parmi eux, un seul savait la véritable identité du Grand Pope: il s'agissait de Shion du Bélier. Néanmoins , il n'avait jamais rien dis car un serment de silence absolu le liait avec Jade. Tous les autres ne savaient qu'une chose: que le grand pope était une femme dont la sagesse était infinie et la puissance incommensurable. Il n'avait besoin de rien d'autre.

Alors, le Grand Pope se leva et alla prendre la parole quand soudain, toutes et tous s'arrêtèrent nets. Une vague d'énergie cosmique provenant de la forêt du Sanctuaire les interpella. cela avait été si soudain, si abrupte qu'ils en restèrent toutes et tous interloqué. Même la Déesse. Tous les regards se tournèrent vers cet endroit. Cette cosmo énergie était d'une puissance phénomènale. Elle les surpassait de manière bien significative. Qui avait pu faire cela ? Imméditament, ils essayèrent de détecter l'aura du propriétaire de cet exploit. Peine perdue pour certains. Pour d'autres, ils virent une image : celle de Pégase. La déesse et Jade restèrent interloqués. Se pouvaient-ils que ... Puis cela disparut.Il n'y eut plus rien. Tous se regardèrent en murmurant: une telle puissance était dans le Sanctuaire et personne n'avait rien vu ? C'était incompréhensible ! Ils auraient du ressentir quelque chose ! Ils auraient du sentir la présence ! Mais au lieu de ça, le sanctuaire redevint silencieux: il n'en dit pas plus. Il demeura sourds à leurs interrogations.

Shion du Bélier se tourna vers le Pope et l'interrogea du regard. Il existait entre eux un lien des plus profonds. Cela est normal quand on pense que tous deux viennent du même continent disparu et qu'ils sont tous les deux de la même race. Jade posa son regard sur Shion à travers son masque et devina sa question. Une chose était sûre: le mystère autour de Lui s'épaississait mais se clarifiait aussi. Les doutes restaient et s'envolaient. Alors, elle les regarda tous et prit la parole.

Un peu de silence ! Tenez votre rang ! Nous sommes toutes et tous interloqués par ce qui vient d'arriver et nous cherchons une explication. Mais force est de constater que pour l'instant, nous devons garder la tête froide. La cause de cette évènement trouvera une solution soyez en assuré. Néanmoins, l'objet de cette réunion est bel et bien le danger qu'augure une autre menace qui s'approche du Sanctuaire. Nous ne devons point nous départir de l'objectif principal de cette réunion. A l'heure où je vous parle, un grand danger plane sur le Sanctuaire mais aussi sur le monde. Des divinités se lèvent et mettent en péril la Terre. Notre mission est de protéger ce monde quelque soit la manière que nous emploierons...

Et si la menace dont vous parlez était celle que nous venons de ressentir ? Demanda un homme portant l'armure du Lion.

Il est fort possible que l'ennemi se soit déjà infiltré au Sanctuaire... Renchérit une femme portant l'armure du Scorpion.

Nous devons avant tout enquéter sur le phénomène qui vient de se passer avant de penser à autre chose... Proposa l'Homme qui avait l'armure du Taureau.

Du calme mes amis ! Ce que nous avons tous ressenti à l'instant perturbe notre pensée. Nous devons nous montrer calme et patient car chaque question aura sa réponse. Déclara la Balance.

Et c'est pourquoi je vais demander à Sion du Bélier d'enquêter le plus rapidement sur cette évènement afin de s'assurer que la vague d'énergie que nous avons décelé à l'instant n'a pas une origine maléfique. Ordonna Jade en regardant Sion.

Celui-ci inclina la tête quand soudain la grande porte à double battant de la Chambre du Grand Pope s'ouvrit soudainement. Tous se retournèrent subitement et soudainement. Jade regarda également. Athéna aussi. A l'entrée de ce lieu interdit d'accès pour les non initié, un jeune garçon les observait toutes et tous. Son regard déterminé se posa surt chacun d'eux. Il était en sueur, il avait couru. Ses yeux se posèrent sur chacun d'eux alors qu'il s'avança . La porte se referma derrière. Les chevaliers d'or eurent le temps de voir que les gardes qui avaient pour mission de ne laisser personne gisait par terre inconscient. Ils en furent interloqués: ils n'avaient entendu aucun bruit de lutte. Tout cela avait été fait si silencieusement. Et si la personne en face était un des ennemis dont le Grand Pope avait parlé. Automatiquement, ils se mirent en position de défense. Athéna et Jade n'en crurent pas leurs yeux. C'était lui. C'était Jonas.

Ainsi, il avait profité du fait que les maisons étaient vides pour se diriger ici. En interrompant le Crusos Suneigein, Jonas avait enfreint une loi sacré du Sanctuaire. Quelle folie ! Pourquoi avait-il fait cela? Dans quel but ? Le Fougueux ignora les positions défensives de ses interlocuteurs. Il semblait se moquer de tout ça. Il avança vers la Représentante de la Déesse de sa démarche silencieuse et déterminé. pas un regard pour les chevaliers d'or. Et puis, il fallait s'y attendre. Un chevalier alla s'interposa. C'était la femme chevalier d'or du Scorpion. Son nom était Diane. Elle alla pour armer une attaque envers l'Intrus quand celui ci tourna la tête et la fusilla du regard. Ils restèrent dans cette position de longues secondes avant que Jade ne reprit la situation en main.

Diane du Scorpion ! Cesse ceci sur le champ ! C'est un ordre !

Sa voix avait tonné et elle s'était arrêté. Elle la regarda. Tout le monde la regarda. La situation échappait à tout le monde sauf à Jonas. Même Athéna n'en croyait pas ses yeux. Le jeune garçon avait fait preuve d'une réelle impétuosité en se rendant en ces lieux. Diane grogna puis cessa son attaque. Ce qui était surprenant, c'est que Jonas n'avait pas bougé d'un cil. Il était resté là à la contempler durement sans agir ni réagir. Puis, il se tourna vers Jade et continua son chemin. Dans ses yeux brillaient la lueur d'une volonté forte. Il avait un objectif en tête et souhaitait plus que tout y parvenir. Alors, quand il fut face au Grand Pope, il la regarda, inclina silencieusement la tête en une salutation brève et rapide.

Bonjour Grand Pope. Je sais que je vous dérange. Je suis désolé mais j'ai besoin de votre aide. Il y a eu un...accident. Hanya est blessée mais je l'ai soigné. Le problème réside dans le fait qu'elle n'a plus de masque. J'ai du la voir sans son visage. Je sais que ce n'est pas bien mais j'ai entendu dire que parmi les chevaliers sacré qui habitaient dans les "Demeures Interdites", se trouvait un qui pouvait réparer les armures. Que cela soit une rumeur ou non, je m'en moque éperduemment. je ne quitterais ce lieu que quand celui-ci m'accompagnera avec un nouveau masque pour mon mentor. Accédez vous à ma requête Grand Pope ?

Les propos choquants et directs de ce jeune apprenti en déconcertèrent plus d'un. Il osait parlé avec une telle véhémence devant l'Institution du sanctuaire que cela en devenait des plus troublant. Ainsi, selon ses propres dires, il y avait eu un acident. Etait-ce lui qui était responsable de tout cela ? Ce fut la première interrogation qui sonnèrent dans l'esprit de tous les chevaliers d'or. Hanya, la femme chevalier d'argent la plus forte du Sanctuaire, avait été blessée? Comment cela se pouvait-il ? Etait-ce cette enfant qui avait arraché son masque ? Ne s'agissait-il pas d'un mensonge ? Autant de doutes qui sommeillaient en eux.Et pas de réponses. Alors, avant que le Pope ne prenne la parole, un des chevalier d'or s'avança vers Jonas. Il avait les cheveux violets et en son front, les deux même points que Jade.Sauf qu'ils étaient rouges. Son regard était des plus neutre mais observait le jeune garçon. Il pourrait voir à son regard s'il mentait.

Je suis celui que tu cherche, jeune inconscient. Mon nom est Sion. Sion, chevalier d'or de l'armure du Bélier. Quelle inconscience de venir ici ! Pourtant, je ressens une telle assurance en toi qu'il est impossible que tu mentes. Sûrement, tu as du commettres ce pêché sans avoir réflechi aux conséquences. Déranger le Crusos Sunegein, la réunion entre les chevaliers les plus puissants de l'Ordre du Sanctuaire mérite bel et bien la mort sur place. Ainsi ton mentor n'a plus de masque sur son visage. Sais-tu ce que cela signifie ? Te rends-tu compte de l'offense que tu lui as faite ? te rends tu compte de l'offense que tu NOUS a faite ?

Je sais que pour une femme chevalier , être vu sans son masque c'est tuer ou aimer celui qui l'a vu sans. Mais je le répête , c'était un accident. Cela s'est passé pendant mon entraînement. J'ai frappé contre un arbre et puis après plus rien. Hanya est peut être quelqu'un de susceptible mais c'est mon mentor. Et je ferais tout pour qu'elle continue à m'entraîner sans être géné. Croyez moi ou non et puisque vous êtes celui que je cherche, dois je vous amener par la force auprès d'elle ou bien allez vous me suivre bien gentimment ?

Il y avait un point où Jonas, on ne sait comment, avait réussi à tromper les chevaliers ultimes: c'était lorsqu'il leur avait omis de dire que Pégase était son protecteur. Pour le reste, cela apparaissait comme une menace tant il était déterminé à sauver l'honneur d'Hanya. Et ltout le monde présent en ces lieux purent aisémment déterminer à quel point le Jeune Fougueux aimait et respecter son mentor. Pour elle, il avait commis l'Impardonnable: déranger un Crusos Sunegain et menacer un chevalier d'or. Cela forçait, inconsciemment, l'admiration et le respect. Toutes et tous ressentirent qu'un jour, il deviendrait un grand chevalier. Ils ne surent comment. Alors, Sion reprit la parole tout en regardant droit dans les yeux Jonas.

Ton courage et ta détermination méritent le respect. Je propose aux autres de pardonner ce geste et d'oublier ce qui vient de se passer.Suite à ce que nous avions convenu sans avoir eu le temps de voté, je propose à mes amis et au Grand Pope d'accompagner ce jeune homme chez son mentor. En chemin, j'en profiterai pour enquêter sur ce qui s'est passé tout à l'heure. Ais je la permission de mes compagnons et le consentement du Grand Pope ?

Sion observa chacun de ses amis chevalier et, à la fin, son regard se posa sur Jade. Toutes et tous acquièscèrent silencieusement. Chacun avait la même impression: cette enfant avait un destin hors du commun. Il était une Promesse de meilleurs lendemains. Ainsi, ils passeraient outre son méfait. Ce fut le grand Pope qui conclut cette réunion.

Qu'il en soit ainsi Sion Chevalier d'Or du Bélier. Je t'autorise à accompagner ce jeune présomptueux. Fais ce que tu as à faire. Quant à toi jeune apprentie, sache que nous te pardonnons mais que cela ne se reproduise plus jamais. La prochaine fois, nous serons sans pitié. Nous te punirons et chacun des chevaliers présent présent s'acuittera de sa tâche en te faisant souffrir mille tortures. Est-ce clair ?

Jonas hocha la tête doucement puis se retourna et entreprit de quitter la Chambre silencieusement. Il avait eu ce qu'il voulait. Il ne s'était pas rendu compte de la terrible erreur qu'il avais commise. Mais, à vrai dire, il s'en moquait éperduemment. Hanya ne méritait pas ce destin. Et , avec force , volonté, détermination et tempérence, il était parvenu à modifier la destinée de son mentor. Est-ça l'amour ? Avait-il tant de sentiments pour Hanya ? Il n'en savait rien ! A l'aurée de la grande porte à double battant, il stourna le visage vers Sion et le regarda.

On y va ?




( HRPG: SUITE)

Phénon
Modérateur et Père des Titans

Nombre de messages : 1075
Ordre : Expiateur (NIVEAU I)
Date d'inscription : 27/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shaka VS Jonas: La Révélation

Message  Phénon le Mer 8 Fév - 2:12

En effet , les nouvelles étaient allées vite dans le Sanctuaire. Un intrus avait osé penetré dans la Chambre du Grand Pope pendant un Crusos Sunegein. Et cette information des plus étrange et de plus tabou arriva aux oreilles d'Hanya qui était en train de balayé sommairement l'entrée de sa demeure. Cela ne l'étonnait pas plus que cela en fait: une seule personne pouvait faire cela et il s'agissait de son apprenti. Cela ne faisait même pas un an qu'ils se connaissaient mais elle avait tout de suite détecté en lui cette implacable volonté, de suivre son instinct au détriment des concepts du Sanctuaire. Il pourrait même se dresser contre Athéna elle même s'il jugeait que ces ordres entravaient sa liberté. On commençaient à le nommer l'Indomptable dans le Sanctuaire.

Pour elle, il fallait se résoudre à accepter la vérité: elle n'avait plus de masque. Elle ne pourrait plus se montrer au Sanctuaire et était donc condamné à vivre en hermite dans ce lieu désolé .Pour elle, une maisonette des plus sommaires au beau milieu d'un paysage désertiquement rocailleux. Pour l'instant, Jonas était là mais elle savait que son entraînement ne durerait pas longtemps: elle avait tablé sur quatre longues années mais, décidemment, cet enfant avait quelque chose d'innée. Il pourrait certainement devenir un chevalier des plus puissants rapidement. C'est alors qu'elle sentit deux auras: l'une était celle de son apprenti. L'autre la scotcha sur place. Le balai tomba de ses mains. C'était un chevalier d'or. L'élite parmi les élites du Sanctuaire. C'était Sion du Bélier. Et elle était sans masque.Et sans armure. Elle paniqua. Il ne devait pas la voir sans son masque.Jonas, lui, pouvait se le permettre mais personne d'autre ne le pouvait. Vite, elle entra dans la mansarde et ferma la porte. Dos à celle-ci , en sueur, elle espéra que le Saint ne pénetrerait pas ou ne l appelerait pas. Dans ce cas là, sur ordre d'un chevalier d'or, elle devrait se montrer... Et sans visage qui plus est.

Hanya...C'est moi...Jonas...Ouvre la porte ou je la défonce sur place: j'ai quelque chose à te donner. Dit Jonas qui se trouvait devant la porte d'entrée. Sion n'est pas là: il nous attend plus loin...

Jonas...Es-tu stupide ? Pourquoi as-tu fait ça ? Te rends -tu compte de tes actes ? Et sache que l'on ne nomme pas un chevalier d'or par son prénom mais par son titre. Stupide apprenti, te rends-tu compte dans quelle situation tu me mets... Répondit La femme chevalier bien en colère contre son élève.

S'attendait-elle à d'autres paroles ? Jonas, pourtant, l avait bien prévenue: soit elle lui ouvrait la porte, soit il la défonçait. C'est ce qu'il fit alors que le Mentor fut légèrement propulsé en arrière en titubant et que la porte tomba sur le sol de la Maisonette. Elle se retourna en furie et alla pour frapper son apprentie quand elle remarqua qu'il tenait en sa mainun masque. Son masque. Elle en resta bouche bée. Non ! Il n'avait pas pu faire ça. Etait-il allé déranger un Crusos Sunegein pour elle ? Avait-il commis cette folie pour elle ? C'était sa manière à lui de prouver sa gentillesse: ainsi, comme elle l'avait toujours soupçonnait, il se laissait guider par son instinct et sa liberté d'action.Pour elle, il aurait pu déplacer des montagnes.

Elle était perdue dans ses réflexions quand elle sentit le nouveau masque se poser sur son visage. Jonas observa une dernière fois, il le croyait à ce moment là, ses jolies yeux verts si expressifs. Il sourit. De cette manière là, il avait réglé ses dettes pensait-il. Il espérait avoir protégé l'honneur de son mentor. Il sourit puis recula quelques pas. Service rendue pour service rendue. Il fallait maintenant passer à autre chose. Son visage se referma lentement puis il se recula de quelques pas. Devant lui, une Hanya qui ne bougeait pas, Elle semblait choquée mais reprenait petit à petit à ses esprits. C'était la première fois que quelqu'un se comportait ainsi envers elle. En cet instant, l'Apprenti l'avait considéré non comme une guerrière mais comme une femme à part entière. Certes, la manière était somme toute abrupte mais c'est ainsi que réagissait l'Indomptable. Puis il tourna la tête et elle le vit.



Une armure des plus étincelante qui reflétait la lumière du soleil. C'était la première fois qu'elle en voyait un de si près à vrai dire. Les chevaliers d'or ne se montrait que très rarement. En effet, il était interdit aux autres Saints d'entrer ou pénetrer dans les Demeures Zodiacales. Et ils se déplaçaient très rarement. Il avaient de longs cheveux verts clairs qui retombaient derrière son dos et son regard neutre et fermé parcourait le Mentor et l'Apprenti. Instinctivement, elle posa un genou à terre et baissa la tête. Même, elle cacha son visage sans se rendre compte qu'elle avait déjà son masque sur son visage. Jonas était égal à lui même: il restait debout à l'observer sans broncher silencieusement. Sion du Bélier s'avança et constata avec un certain amusement la porte sur le sol. Par respect envers la femme chevalier, il était resté en retrait mais avait entendu la conversation et le bruit de la porte qui était tombé. D'une main levée légèrement, la porte s'entoura d'un halo de lumière et vint reprendre son état originel. Il ne fit pas attentionà Jonas pour l'instant.Seule Hanya l'interessait pour le moment. Alors, il s'approcha d'elle, se pencha légèrement et sourit. Celle ci releva la tête et découvrit un visage lumineux et amical. Son sourire était si apaisant qu'elle ne put que rougir derrière son masque. heureusement que le Bélier ne la voyait pas dans cet état, ce serait une véritable honte.




Hanya du Cobra ? C'est un plaisir de te rencontrer. Je me nomme Sion, chevalier d'or du Bélier. Excuses le comportement de ton apprenti qui est à l'origine du trouble qui du Sanctuaire. Un tel comportement aurait mérité une punition des plus sévère mais nous avons été charmé par son esprit d'initiative, son courage et son audace. Sache qu'il a commis cet acte irréparable pour toi: il désirait que je lui fabrique un masque pour toi et ne me trouvant pas dans ma demeure, il est venu dans la Chambre du Grand Pope et a interrompu sans vergogne une réunion entre chevalier d'or en présence du Grand Pope. Nous avons accédé à sa requète mais à une condition: que tu nous montres ce qui s'est passé dans la Forêt du Sanctuaire. Je penses que tout le sanctuaire est au courant de cet épisode: je suis ici pour m'informer. Relèves toi donc et ne fais donc pas tant de manières devant moi. Quelqu'un m'a dit que nous sommes tous égaux quelque soit l'armure que nous portons...

Une réflexion de la sorte ne pouvait être que de Jonas. Et il avait sûrement du dire la chose d emanière bien direct. A l'avenir, elle apprendrait à son jeune aprenti les us et coutumes ainsi que quelques règles de politesses. Elle se le promit. Elle prit la main du Gold Saint et se releva silencieusement. L'Indomptable était sorti. La porte était ouverte, elle le voyait assis sur un rocher en train d'attendre. S'ennuyait-il ? Son regard se porta de nouveau sur le Sion et elle se força à reprendre contenance. Elle avait un rang à tenir et elle se devait de faire face. Ainsi, Hanya sera heureuse de constater la reprise progressive mais rapide de son comportement calme, froide et distante. C'était mieux que rien en un sens.

Seigneur Sion, c'est un honneur de vous voir. vous avez pardonné à mon élève ? Pardonnez au maître que je suis, je vous prie. C'est un jeune homme très prometteur mais il n'en fait qu'à sa tête. Pour ce qui s'est passé dans la Forêt, je ne vous serais pas d'une grande aide. Je peux vous montrer l'endroit qui s'est passé mais je ne me souviens plus de grand chose. Comme si cela a été effacé progressivement. Cependant, j'ai perçu une puissance que je qualifierai d'hors norme. Cela a été si soudain, si rapide et puis après, je me suis retrouvé inconsciente. L'espace de quelques instants, j'ai vu comme une lueur bleutée. Durant ma période de sommeil forcée, j'ai eu une vision: celle de Pégase au dessus de Jonas... C'est tout ce que je peux vous dire.



Sion sourit. Ainsi la vision de cette femme coïncidait avec la sienne. Et confirmait ce qu'il pensait. Non seulement l'étoile protectrice de Jonas était Pégase mais en plus, sommeillait en l'Indomptable une puissance infinie en léthargie. Jade lui en avait parlé bien avant que le Crusos Sunegein se déroule. Il se souvint de la conversation qu'il avait eu avec elle. Ils étaient tous les deux dans les Jardins du Sanctuaire et ils discutaient comme à l'habitude. C'était à ces moments là qu'ils se retrouvaient et pouvaient discuter de tout...

Mère... Vous me paraissez bien soucieuse aujourd'hui...Que vous arrive-t-il ? Avait demandé un Sion un peu inquiet.

J'ai rencontré un jeune adolescent tout à l'heure. Il se prénomme Jonas. Celui qu'on surnomme le "Jeune Insousciant" m'a donné une drôle impression. Comme si je le connaissais...Et pourtant, cela est si loin... Admit celle que le chevalier du Bélier considérait comme la Mère des Atlantes. cela ne la gênait pas outre mesure d'ailleurs.

J'en ai entendu parler en effet mais pourquoi vous préocuppe-t-il tant que cela ? Il n'est qu'un jeune enfant parmi tant d'autres. Vous ne devriez point vous en faire pour si peu... Remarqua le Bélier.

Il me rappelle une personne que j'ai connu il y a longtemps de cela. mais cela est pourtant impossible. Néanmoins, si mes pensées se confirment avec le temps, alors je n'oserai y croire. Mais quand tu le verras, tu comprendras. ne perdons point notre temps ave ceci, tu as certainement autre chose à me raconter n'est ce pas mon enfant ? Répondit Jade en riant.

Oui... il avait compris. En voyant Jonas, il avait appréhendé les doutes de celle qui fut son maître et qui est devenu Grand Pope. Jonas était un personnage des plus mystérieux. Il en avait la confirmation: un destin extraordinaire se jouerait ici et jonas en serait le centre. Le futur en dira plus dans l'avenir. Mais pour l'instant, il fallait voir de ses proprs yeux l'exploit inné de ce jeune homme. Et sur le champ. Il ordonna à Hanya de l'emmener sur le lieu. Quand il sortit de la maisonette, il interrogea du regard Jonas. Celui-ci soupira, se leva puis rebroussa chemin sous le regard outrée d'Hanya. Il ne souhaitiat pas y aller et préféra s'entraîner dans son coin en attendant leur retour.

Phénon
Modérateur et Père des Titans

Nombre de messages : 1075
Ordre : Expiateur (NIVEAU I)
Date d'inscription : 27/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shaka VS Jonas: La Révélation

Message  Phénon le Mer 8 Fév - 2:13

Tout le long du chemin, elle se confondit platement en excuse pour le comportement inexcusable de son élève. Sion vit bien à quel point la jeune femme était géné pour l'attitude de son apprenti. Il comprit aussi qu'elle était amoureuse de lui et qu'elle sacrifierait sa vie pour lui. Nul doute que toute personne qui entrait dans le rayonnement invisible de Jonas s'en trouvait changé. Il disposait d'un tel charisme qu'on ne pouvait être que sous le charme de ce jeune homme. Ils pénètrèrent dans la forêt et le chevalier d'or ressentit tout de suite des parcelles infimes d'une puissance extraordinaire. Cela se proposait au fur et à mesure qu'il se rapprochait du cratère.

Et plus il s'avançait, plus le paysage devenait aride. Plus les arbres et la verdoyures cédèrent sous l'aridité. Et il vit une énorme crevasse. Un trou gigantesque qui s'étalait bien sur plus d'un kilomètre. Et autour, c'était le désert. Toute forme de vie avait été détruite. C'était le néant, l'apocalypse. Et les parcelles infimes de cette puissance fantastique titillait la cosmo énergie de Sion. Par endroit, il décelait un pouvoir bien plus grand que le sien. Bien plus grand que celui de Jade. C'était impossible qu'une personne si jeune ait un pouvoir si ahurissant que cela. Il se cachait autre chose. Il y avait surement autre chose. Et si Jonas parvenait à dominer, à connaître cette force, alors il serait un atout majeur pour le sanctuaire dans la lutte contre le mal. Jade avait vu juste une fois d eplus: le mystère qui découlait de l'Indomptable semblait s'éclaircir mais une nouvelle interrogation vint épaissir le sujet une nouvelle fois: qui était en réalité ce jeune homme ? Jade semblait bien le connaître. Mais elle n'avait voulu rien dire de plus. Elle ne dirait rien de plus. Et il était absolumment inconcevable d'interroger la Déesse même pour une question de cet ordre. Ainsi, il fallait résoudre ce problème par les humains même. Alors, Sion se retourna vers Hanya et posa son regard neutre sur elle. Celle-ci était resté en retrait. Elle semblait éprouver certaines difficultés à retourner dans cet endroit mais il salua intérieurement son courage et son esprit d'initiative. Hanya était l'élément modérateur de Jonas et aurait une importance cruciale dans cette nouvelle quête. Car il ne fallait pas prendre cet évènement à la légère. Il prit alors une décision qui alla, de nouveau, changer le destin de Jonas pour toujours. Maintenant, on le savait: s'il n'avait pas émis ces paroles, la destinée de Jonas en aurait été autrement. Mais personne ne le sut. Seul le Puni du tartare qui observait le cour des Evènements appréhenda ceci avec intérêt et passion.

Hanya du Cobra ! Il ne fait aucun doute que tout ceci est de l'oeuvre de ce jeune homme. Nous ne devons pas le prendre à la légère. Ce que je vais te révéler: seuls les chevaliers d'or, le Grand Pope et Athéna elle même le savent, garde mes révélations en secret pour toi et n'en parles jamais aux autres. Et surtout pas à Jonas.

Tous les deux cent ans, Athéna choisit un élu, un prophète qui l'aidera à accomplir sa quête dans la lutte entre le bien et le mal. Ce chevalier disposera de pouvoirs bien supérieur aux dieux et sera la main vengresse de l'humanité face aux déités qui tenteront de détruire la Civilisation. J'ai l'impression que ton élève est cet élu. Néanmoins, cela relève encore du doute et ce n'est qu'un sentiment qui demande beaucoup plus de preuves.

Ecoute mon ordre: pendant deux ans, tu continueras à t'occuper de lui. Fais en sorte qu'il maîtrise les bases de la chevalerie et n'hésites pas à le chérir si le coeur t'en dit. Après ces deux années, nous le rencontrerons et nous prendrons la suite et nous le perfectionnerons. Cela nous permettra de voir si nous nous sommes trompés ou non.


A la fin, s'il reçoit l'armure de Pégase, nous suivrons avec intérêt son évolution. Peut être qu'il est l'Espoir parmi l'Espoir. Athéna a sûrement nommé cet homme pour qu'il nous apporte notre aide dans la lutte contre le Mal. Que ceci soit accompli sur le champ. A très bientôt Hanya du Cobra.

Sion, après avoir incliné silencieusement la tête en guise de salutation, disparut sous le regard d'une hanya des plus perplexes. Ainsi Jonas serait l'Elu. Son destin était si extraordinaire que cela ? Et elle devait le chérir ? Comment avait-il compris ce qu'elle ressentait ? Elle avait fait attention à cacher ses sentiments. les chevaliers d'or sont-ils si extraordinaires que cela ? Elle soupira. Elle devait obéiir à Sion et elle ne se le cacherait plus: elle aimait Jonas. Elle le protégerait. elle l'éduquerait. Elle s'était promise de lui enseigner tout ce qu'elle savait. La parole du Bélier n'était qu'une motivation supplémentaire. mais elle n'avait que deux ans. Deux longues années. Deux courtes années. il ne fallait plus perdre de temps: chaque seconde comptait. Jonas était promis à une destinée.Elle allait s'employer à l'y aider.Et par n'importe quel moyen. Elle se retourna et quitta la Forêt pour se diriger vers sa Maisonette...vers Jonas....





(HRPG: SUITE)

Phénon
Modérateur et Père des Titans

Nombre de messages : 1075
Ordre : Expiateur (NIVEAU I)
Date d'inscription : 27/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shaka VS Jonas: La Révélation

Message  Phénon le Ven 10 Fév - 10:00

Shaka voyageait à travers l'espace et le temps. Il suivait l'histoire de Jonas dans ses moindrres détails. Le but était qu'il comprenne tout le sens de la récupération de l'arme divine pour Cronos. En fait, tout dépendait de la volonté du Chevalier d'or et jonasaimait ce genre de défi. C'est là où on voyait si l'être humain était capable de remise en question. Bon, c'est vrai: il aurait préféré que ça se fasse autrement. Mais un service est un service et pour Cronos, il ferait tout. Il n'oublie pas qui il est pour lui en fait. Tout le monde pensait qu'il ne savait pas mais Jonas était tout sauf stupide: il avait découvert le pot au rose. Qu'importe après tout, il cherchait pas à comprendre. les emmerdes, il les affronterait comme un bourrin.


Jonas...Entends ma voix...Cela suffit: cesse ta quête pour récupérer l'arme divine. Nous savons bien qu'elle me sera restitué en temps et en heure. je te relève et ton droit et change mon souhait sur le champ. Service rendu pour Service rendu:vis ta vie d'être humain sur cette terre comme tu l'entends. Cela est mon souhait.Qu'il soit dit, écrit et accompli sur le champ...

La voix de Cronos résonna dans l'esprit de Jonas alors qu'il était adossé à une colonne en train de fumer une clope peinard. Il cracha par terre et éteignit sa cigarette en l'écrasant sur le sol. Finalement, il avait enfin compris. C'était une bonne chose: choisir entre Cronos et Athéna était trop dur dans le fond car il les kiffait tous les deux. Choisir entre ces deux là, c'était un truc terriblement chiant. Mais finalement tout allait s'arranger. Cétait cool et pas cool dans un sens. Il se dirigea vers Shaka et tendit sa main vers lui. Les deux orbres sortirent du cerveau de Shakla et réintégrent la tête de pégase incrusté dans son dos. Le chevalier d'or reprendra petit à petit à ses esprits. Mais dans quel état ?

Putain ! il aura enfin compris ! C'est pas trop tôt ! Ca devenait vraiment casse couille ! Allez ! Magne ton cul de te réveiller ! t'es pas une lavette quand même hein ?

Il éclata de rire et se dirigea vers le centre du temple de la Vierge. Il regarda le plafond. il savait qu'il allait parler à Cronos. Il aurait pu le faire en télépathie mais ça le faisait chiez. C'était dur et fatigant et prise de tête surtout: ça signifie qu'il doit intensifier sa cosmo énergie, se mettre au diapason avec Cronos et se concentrer suffisamment pour qe le Seigneur des Titan capte sa parole et ses dires. mais vraiment trop prise de tête. Alors autant causer normalement: de toute façon c'est du pareil au même et il entendra pareil.

Cro ! Sincèrement, je te remercie. je préfère netement ce service là. On sait bien que tu l'auras ton arme mais il est temps que tu tiennes ta promesse. Désolé, j'ai pas pu ramener ton arme mais après tout, j'ai compris le sens de ta démarche: tu voulais que je m'accepte comme je suis finalement non ? espèce d'enfoiré, t'as bien joué sur ce coup ! T'as presque gagné ton pari ! Enfin, je dis presque...Tu l'as gagné ton pari... faut que je te dise: je t'ai servi pendant très longtemps mais maintenant je vais être franco: mon choix se porte vers Athéna et sa bande de guignols. Ils sont encore jeunes mais ils sont matures. Y a de quoi faire quelque chose. Ma vie ira vers Athéna et seulement vers Athéna. C'est plus la peine de t'occuper de moi ! T'as fait du bon boulot et grâce à toi, je parviendrais à réussir ceque je ferais. je creverais plus lors d'un combat: t'as ma parole ! Et si je dois mourir, alors on se retrouvera. je te dis pas adieu mais à plus. Je vais voler de mes propres ailes et décider de mon propre destin...Comme avant...Comme dans le bon vieux temps....

Il ricana légèrement et constata que le Chevalier d'or avait repris ses esprits. Bonne chose ça. Il pourrait continuer de raconter sa véritable histoire. Ca prendrait peut être du temps mais bon : faut être cool, faut pas se poser des questions. En tout cas faut plus. Faut aller au bout de ses rêves .

La suite est simple le Bonze: je suis ce qu'on nomme un Voyageur. Je suis un mec qui a du cul. Me demande pas ce que ça veut dire, j'en sais foutre rien. Tout ce que je sais, c'est que je suis véritablement né il y a 400 ans. J'ai fais la guerre contre Arès et Hadès. J'ai envoyé chiez Arès et j'ai blessé hadès mais tout ça c'est déroulé en 1543. En 1743, quand il est revenu, j'ai failli le tuer mais je suis de nouveau mort. Et je suis de retour aujourd'hui grâce à Cronos. Me demande pas comment, il a fait ça, j'en sais foutrement rien.

Tu as du sûrement detecté que je cachais ma véritable puissance ? C'est sûr que j'ai plus de puissance que vous. Tu veux savoir pourquoi ? Car le sang de cronos coule en moi. Il m'a offert sa puissance pour que je réalise mes rêves. Encore une fois, je sais pas pourquoi. Il m'a bien donné une raison mais tordu comme il est, y a anguille sous roche.

Toujours est-il que t'as du l'entendre mais j'offre ma puissance à Athéna et à vous tous. J'ai coupé les ponts avec Cronos: c'est de l'histoire ancienne. maintenant je sers plus qu'Athéna. Et exclusivement Athéna. Ma puissance, mes techniques, mon expérience ira vers elle et rien que vers elle. C'est plus en conquérant que je ramène mon cul ! Je viens plus pour chopper l'Arme Divine de Cronos. je m'en bats les couilles ! je veux voir Athéna car elle et moi on en a vu des vertes et des pas mûrs. Libre à toi de vouloir ou non... Quel est ton choix ?


Il regarda Shaka en souriant. Il ne mentait pas et avait vraiment coupé toutes relations avec Cronos. Il était redevenu un chevalier d'Athéna, un vrai de vrai. Il était prisonnier d'une promesse, d'un sentiment.Il en était libéré. Comme quoi, c'est quand on s'y attend pas que la vie est cool! Et puis le téléphonne se mit à sonner. Jonas soupira puis décrocha le portable


Ouais ! Ah Salut ! Oui ! Oui ! Comment tu vas ? Bien ?...hum...Hum.. Non ! Une place s'est libéré chez lulu ? Classe ! bah je croyais que Tam y bossait toujours ? Hum...Hum.... Cool !! Elle attend son premier gosse ? C'est classe ça ! Et y a plus personne maintenant ? ... Tu m'étonnes ! pas cool ! Quoi ? Nikki est de retour ? Non ! Sans déc ! Nikki ? La Nikki ? La vache !!!! Et elle bosse là bas ? Cool ! Bon ok ! Je fonce ! Ouais ! Ouais ! Merci du renseignement ! Tchao !

Il raccrocha le portable et regarda Shaka en ricanant.

Cool ! Nikki est de retour ! Je te jure, c'est une nana super§ Intelligente! canon! Avec une pair de nibard et un cul , je te jure ! Même toi tu ouvrirais les yeux et tu saignerais du nez ! Bon je vais appeler Lulu moi ! Si Nikki est de retour, je me la drague, je sors avec elle et je bosse chez lui ! Ca sera plus cool de mater des filles à poils dans un bar à pute plutôt que de se bastonner ! Et puis vous êtes là : ça posera pas de problème ! Vous ferez bien vos devoir de classes !

Il composa quelques numéros sur son portable. Mine de rien, le Voyageur montrait toute sa confiance aux chevalier de cette génération à travers son langage nous dirons pas chaste pour un sou. Il jetait des petits regards à Shaka de temps en temps tout en souriant. C'est comme s'il avait décidé de passer à autre chose. Il fit signe à Shaka d'attendre alors qu'il porta son portable à son oreille gauche.

Ouais ! C'est moi ! jonas merde ! Ouais...ouais..Ca va Lulu ? Cool... Bon j'ai appris que Tam se barrait et que Nikki revenait, la place de la Zessgon est toujours libre ? Hum...Hum... Non ! Laisse tomber ! C'est trop dur comme boulot : ils font pas dans les 35 heures et ya même pas d'assurance chez eux ! Ouais..Vendre leurs armures en or ? ils veulent pas ces cons et le fric qu'ils pourraient se faire ! Quoi? Athéna ? Ah oui ! Mon ex ! Bah c'est pas aujourd'hui que je la verrais ! Oui ! C'est con ! Faut dire que quand ça gueule dans ton dos et quand la minorité fait des minoiseries, qu'est ce que tu veux que je te dise ? Ouais ! C'est con ! J'ai assez chamboulé tout ça ! Ouais...ouais... Cool ! t'es Ok ? Sympa ! ...Hum...hum...1500 ? euh 1500 et le sextras en plus. Hein ? Bah oui ! 1500 + 200 par happy hours et black night et tu me laisses Nikki ! Ouais ! C'est honnête ! Bien sûr que ça l'est ! Avec tout le monde que je vais te ramener, ta bôite va cartonner ! Ouais ! ouais ! Ok ! Ok...Hum... Bon je suis chez toi dans une petite heure ? Tu me réserves la place ? Ok ! je vais me chercher des fringues et je suis chez toi dans une heure ! Sympa Lulu ! Cool Man ! Bye ...Ouais..Ouais..Allez à plus.

Il raccrocha le portable et explosa de joie en sautant partout dans le Sanctuaire. Puis, il se rapprocha de Shaka et approcha du visage du sien en ricanant alors qu'il essuya un filet de bave.

Euh Finalement, j'abandonne le boulot ici ! Trop dur et à part Shina , y a pas trop de canon ! Pour Athéna, je repasserai un de ces jours ! Bon, tu diras à Shina que je la plaque, que je l'abandonne ! Je te laisse faire tu assureras comme un chef ! Moi je vais me faire un boulot pépère et me maquer avec un gonzesse super ! Tchao bello, je me casse... Nikki: t'es à moi ! Mouhahahahahahahahahahahahaha

Il se mit à courir vers l'entrée du temple de la Vierge. Avant de sortir de la Maison Zodiacal, il sortit une clope et se l'alluma en regardant Shaka. Son regard était redevenu calme et posé. Mais on y sentait une certaine chaleur, symbole de la confiance qu'il portait aux chevaliers de cette génération.

Maintenant ma vie et celles de mes amis sont entre vos mains. Je ne suis qu'une petite parcelle infime dans ce monde peuplé d'êtres humains. Mais une chose est sûre: tes amis et toi êtes des gens bien et j'ai raison de vous faire confiance. Je suis persuadé que vous n'aurez plus jamais besoin de moi. J'ai mérité de me reposer et de vivre la vie que je mérite depuis le début. Néanmoins, si vous avez besoin de moi, vous savez où me trouver. je suis et je restes un chevalier d'Athéna malgré le fait que je serais père et mari d'une femme formidable. Transmets ce que tu as vu de mon histoire aux autres; dis bien aux autres que ça ne fait que commencer: un jour, vous aurez besoin de Cronos et il sera là. J'en suis sûr. Mais vous avez le temps ! Alors reposez vous, amusez vous, détendez vous, vivez comme des gens normaux tant que vous en avez l'occasion. Profitez de la vie quoi... Au revoir Shaka, chevalier d'or de la Vierge...

Il se retourna et avant de quitter le Sanctuaire, en espérant définitivement, il explosa de rire, sortit du temple. Pas la peine de chercher son aura, il l avait fait disparaître. Encore moins son cosmos qui n'existait plus: Jonas devint, à partir de ce jour là, un homme comme tout le monde.

Phénon
Modérateur et Père des Titans

Nombre de messages : 1075
Ordre : Expiateur (NIVEAU I)
Date d'inscription : 27/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shaka VS Jonas: La Révélation

Message  EX DeathMask le Ven 3 Mar - 7:06

Lorsqu’une sphère étrange commença à englober Shaka et Jonas, Deathmask et Shaina restèrent là, sans rien faire et sans rien tenter non plus. Bien entendu, Jonas n’avait pas pu s’empêcher de faire son cinéma avant que cela ne se produise mais désormais, il ne rigolait plus, il venait de provoquer un évènement des plus étrange. Au fur et à mesure que la sphère grandissait, elle happait tout sur son passage et tout corps y pénétrant disparaissait automatiquement. Elle avait un aspect bizarre, une sorte de corps vitreux non transparent. Il était donc impossible pour Deathmask de voir Shaka et Jonas mais plus inquiétant encore, il ne ressentait également plus leur présence. Deathmask pensa alors qu’ils se trouvaient dans une dimension parallèle et si tel était le cas, il était quasiment impossible de les retrouver. Même Saga, qui est pourtant le plus doué des chevaliers pour les voyages dans les autres dimensions, ne pouvait pas trouver une dimension qui lui était inconnu. Deathmask ne tenta donc rien, comme depuis le début où Jonas avait décidé de voir Athéna d’ailleurs, un peu dépassé par les évènements Deathmask était.

Cet état paru durer un cours instant pour Deathmask et Shaina mais qu’en était-il vraiment pour les deux individus se trouvant à l’intérieur de la sphère ? Lorsque la sphère se dissipa, ils réapparurent à la vue de Deathmask et Shaina, mais Shaka se trouvait inconscient. Le regard de Deathmask croisa celui de Shaina dont son visage adopta la même expression figée, celui d’une personne inquiète et surprise qui ne sait pas trop quoi faire. Sans réfléchir, Deathmask failli intervenir mais il su se contrôler. Il mit sa fougue de coté et il eut raison car Shaka retrouva assez vite ses esprits. Deathmask fut rassuré et sa tension redescendit d’un cran.

Jonas parla à Shaka mais même en se concentrant et avec tous ses sens en alerte, Deathmask ne capta pas ce qu’il lui racontait. Une voix discrète d’où sortait un son étouffée, voilà quelque chose qui ne lui ressemblait pas, lui qui est d’habitude si exubérant. Puis ce fut à nouveau la valse du portable, une attitude qui lui était beaucoup plus familière. Il reçu un appel puis ce fut au tour de Jonas d’appeler et la part contre, Deathmask pouvait jouir de la conversation, une conversation passionnante d’ailleurs…tu parles.

Deathmask se demandait combien de temps encore il allait devoir supporter ce zygoto et s’il parviendrait vraiment à ses fins en rejoignant Athéna comme il l’avait prédit. L’interlude téléphonique prit fin et par la plus grande des surprises, lorsque Jonas reprit sa route, ce ne fut pas en direction du temple suivant. Il rebroussa chemin, en direction du temple en contre bas, celui du Lion. Mais que lui prenait-il, voulait-il absolument rencontrer Aiolia avant de voir Athéna ? Cela lui était-il si important ?

Sur le seuil du temple de la Vierge, Jonas dit quelques chose d’étrange, d’incompréhensible pour Deathmask qui jusqu’à maintenant n’avait pas suivit le monologue que Jonas avait adressé à Shaka. Maintenant, il prônait de profiter de la vie, il avait une entière confiance envers les chevaliers d’Athéna qu’il considérait maintenant comme ses amis. Il avait complètement changé, non pas par ce discours qu’il aurait très bien pu tenir auparavant mais la façon de le dire et son attitude étaient différentes. Puis il s’éclipsa. Shaina comprit qu’il n’était pas la peine d’essayer de le retenir. Il disparu tel un couché de soleil, comme s’il n’avait jamais existé. De son passage, il ne restait que quelques mégos par-ci, par-là, le long de son trajet.

Shaka n’avait encore rien dit, sa mine n’était pas celle des bons jours, pourtant, il arborait un léger sourire. Deathmask s’approcha de lui et l’aida à se tenir droit. Il était encore rudement éprouvait par ce qu’il venait de subir, ce devait être une rude épreuve. Shaka paraissait ailleurs, plongé dans ses pensés et Deathmask y mit un terme. Il voulait savoir, savoir ce qu’il s’était réellement passé et enfin connaître l’histoire de Jonas car à ce moment là, il était complètement perdu. Mais d’abord, il prit des nouvelles de Shaka.

" Shaka, ça va aller ? Qu’à t-il fait pour te mettre dans un tel état, si tu le souhaites, je vais te le ramener au pas de course. "

Aucune réaction de la part de Shaka.

" Je vais peut être te paraître trop indiscret mais que s’est il passé dans cette sphère pour que tu te retrouves dans cet état. Tu n’as pourtant pas l’air d’avoir livré de combat ou alors ce fut un combat psychique. Et maintenant, pourquoi Jonas a-t-il disparu de cette manière. Je dois, je veux savoir. "

Deathmask se tue et arrêta d’oppresser Shaka. Il lui laissa le temps de répondre, si l’envie lui en prenait.
avatar
EX DeathMask
Chevalier d'or du Cancer

Nombre de messages : 83
Ordre : Chevalier d'Athéna
Date d'inscription : 15/12/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shaka VS Jonas: La Révélation

Message  EX DeathMask le Mer 15 Mar - 9:01

Vraisemblablement, Shaka n’avait pas trouvé la force de se remettre de la petite escapade intertemporelle produite par Jonas. Le voyage avait été plus rude que ce qu’il n’en paraissait au premier abord. Et d’abord, à quoi bon se faire encore plus douleur en tentant de paraître fier et inébranlable, pour prouver quoi et à qui, nous n’étions pas en temps de guerre. Plusieurs jours lui seront nécessaires pour s’en remettre complètement, et voilà tout. Néanmoins, il aurait sûrement pu répondre en partie aux questions de Deathmask mais visiblement il n’avait pas l’intension de le faire.

Tant pis, Deathmask n’insista pas plus, sa curiosité devrait patienter encore avant d’être satisfaite. Une aura stable émanait de Shaka, qui n’était pas sur le point de s’éteindre, Deathmask décida de le laisser en paix, sans l’appréhension de ne pas avoir porté secours à un camarade en détresse. Un chevalier d’or de son envergure serait vite sur pied. De plus, trois personnes grimpaient les marches du sanctuaire, elles se trouvaient désormais au temple des Gémeaux. Le prochain temple serait le sien et sans une raison valable, son absence ne serait pas du meilleur effet. Laisser son temple vide, souillé par les premiers venus, ce n’était pas digne d’un chevalier d’or d’Athéna et pas le genre de Deathmask.

Il n’identifiait pas ces trois intrus, mais il semblait qu’ils ne traînaient pas dans leur sillage une quelconque intension belliqueux car ils avaient franchi les premiers temples sans encombre et sans qu’aucun déploiement de force n’ait été nécessaire. Plus étrange et rassurant, on aurait dit, l’espace d’un instant, qu’Athéna se trouvait dans le temple du Taureau. La situation lui était donc connue, et plus que cela, elle avait pris les devant en intervenant elle-même. De suite, les trois personnes avaient continué leur chemin en arpentant les marches du sanctuaire avec émerveillement, jusqu’au temple de Saga. Athéna, prenant elle-même pleinement conscience de la situation, permettaient que les étrangers viennent à elle. Ils se trouvaient désormais sous le joug d’Athéna.

Deathmask lança un dernier coup d’œil à Shaka qui n’avait pas changé de position depuis qu’il l’avait aidé à se mettre en tailleur. Son temple l’attendait, d’autant plus que l’aura dégagée par un des étrangers ne paraissait pas parfaitement maîtrisée. Un être d’où émanait un cosmos empli de quiétude et de douceur qui oscillait sans aucune réelle régularité. Son temple, avec cette atmosphère lugubre, oppressante ne serait pas du meilleur effet pour l’accueil d’une telle personne, Deathmask se hâta donc. Le second cosmos n’avait rien à voir avec le précédent. Une aura plus aguerrit, moins perceptible mais non dissimulée, il ne faisait aucun doute qu’elle appartenait à un vrai guerrier, au potentiel certain. La troisième aura se matérialisa en une sourde colère mais étonnamment, c'est celle qui paraissait la plus familière à Deathmask.


=> Deathmask a regagné sa demeure
avatar
EX DeathMask
Chevalier d'or du Cancer

Nombre de messages : 83
Ordre : Chevalier d'Athéna
Date d'inscription : 15/12/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shaka VS Jonas: La Révélation

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum