Le lieu de naufrage du bateau de sa mère

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le lieu de naufrage du bateau de sa mère

Message  Unicorn no Jabu le Mar 13 Déc - 7:25

Avec la sagesse qui le caracteriser shyriu avait parlé ..... Ses paroles avaent eté entendues de tous, mais Jabu restait dans le doutes ....

*Pourquoi devrais-je les suivres, je n'ai aps leur experience du combat, de plus je ne connais pas nos ennemis .... Je ne serais pas d'une grande utilité ....*

Ikki avait remarqué que la malaise s'etait installé chez Jabu .... C'est paroles le reconforta ...

"Tu vois, Unicorn, tu es notre égal. Comme je te l'ai déjà dit. Et à l'heure de la bataille, peut-importe, que nous ayons passé une heure ou une vie côte à côte... nous serons là , et nous savons que toi aussi ! Ne laisse pas pas ton coeur s'apesentir sur de tristes pensées car nos bras devront être fermes. Nous sommes déjà rentrés dans le palais du dieu des mers, et combien nous savons les tourments qu'ils peuvent nous faire subir. Mais, nous ne reculerons pas, et nous saurons rester sages devant leurs maudites illusions ! Nous allons devoir hausser nos cosmos jusquau sens ultime pour vaincre nos ennemis. Et je sais pouvoir compter sur toi Jabbu !"


Les paroles d'Ikki avaient touché Jabu .... des paroles d'amités, jamais il n'aurait cru Ikki capable de ce genre de paroles .... Il resta sans parlé alors qu'Ikki continuer son discour .....

jabu en etait sur a present, il ete un chevalierd'Athena reconnu ..... Il devaitr se battre a leur coté .... Proteger Shun et Hyoga ..... Surtout Shun ... il avait une dette envers lui, c'est grace a ce chevalier qu'il a decouvert sa faiblesse, et qu'il la vaincu ....


"Ikki, Shyriu ... ous avez raison .... Je vous accompagne ! J'ai une dette eternel envers Shun, grace a lui, j'ai decouvert le sens du mot combat .... du terme CHEVALIER ! Au cours des nombreux combat que vous avez menez vous etes resté unis pour pouvoir vaincre .... Mon maitre m'a souvent dit que pour sortir victorieux de n'importe quel situation il fallait avoir un reve a proteger .... c'est se reve qui nous rend tous fort .... Mon reve .... Protegez Athena, et etre reconnu comme l'un de ses protecteurs par tout l'ordre .... Mais aussi ... ne plus jamais decevoir mon maitre .... Cette fois ci, je serais a vos coté, je suis rester trop longtemps absent ....je n'ai plus le droit a l'erreur .... Bien que je ne connaisse pas nos adversaire, vous 3 les avez deja combattu ... et battu .... je peux le faire, pour Shun et Hyoga .... Non ... Je DOIS le faire !"

Une flamme dans les yeux de Jabu .... la flamme de l'espoir, cette flamme que tout chevalier doit avoir dans un moment pareil .... cette flamme signifiait le retour de Jabu .... Non .... plutot son arrivé ... son arrivé en tant que chevalier d'Athena, protecteur de la déesse et du bien, il etait revenue au bon moment, il allé enfin se rendre utile .... ces reves les plius fou allé enfin se realiser, combattre au coté de ces 5 heros .... Mais pour le moment, il devait retrouvé Shun, pour Ikki, mais aussi Hyoga, ce guerrier aussi puissant que le froid qui regne dans cette contrée ... Il savait maintenant pourquoi il etait la, il avait un but, et rien ne pourra emepcher que se reve se realise !
avatar
Unicorn no Jabu
Chevalier de Bronze de la Licorne

Masculin
Nombre de messages : 244
Age : 31
Ordre : Chevalier d'Athéna
Date d'inscription : 01/12/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lieu de naufrage du bateau de sa mère

Message  Phénon le Jeu 15 Déc - 1:12

Le lieu de naufrage du bateau de la Mère de Hyoga. Voilà donc où tout a commencé pour le Chevalier des Glaces.Seiya, Shiryu, Jabu et Ikki étaient donc réunis ensemble et s'apprêtaient à partir pour Asgard peut être. Au moins, ils avaient enfin trouvé qui était le responsable de ce double enlêvement. Ce n'était ni plus ni moins que Poséidon.

Le vent glaciale souffle sur nos jeunes compagnons quand soudain, quelque chose semble les alerter. Un changement de température dans un petit périmètre donné. Le sol de la glace se craquèle et la température semble se rechauffer.le sol de cette banquise semble fondre. Il serait peut être judicierux de fuir et de se retrouver sur la terre ferme avant qu'il ne coule dans l'eau glacé.

Et puis...




Un vortex apparut. En fait, c'était bel et bien la première fois que les chevaliers de bronzes l'apercevaient. C'était aussi bel et bien qu'il ressentirent un cosmos d'une puissance démesuré. Elle dépassait largement celle d'Hadès. Elle était également plus ancienne, comme surgi du fin fond de la nuit des temps. Deux chevaliers sortirent.C'était Hyoga et Shun. Deux autres personnes les accompagnèrent.

Un homme et une femme.Celui ci portait une longue cape blanche qui volait gracieusement au gré du vent.Un vent glacial? Non, car il se dégageait de cet homme un rayonnement intérieur qui réchauffait même, dans son entourage, les conditions atmosphériques. Ses longs cheveux noirs tombaient docilement au bas de son dos.Ils étaient doux et soyeux. Ses yeux d'un bleu saisissant se posaient lentement sur les chevaliers présents.Il souriait malgré un faciès neutre. Sa toge bleue ciel portait une sorte d'ornementation qui la parcourait et était composé d'une écriture indéchiffrables. En fait, cela était plus des signes qu'autre choses.Mais que pouvaient-ils signifier ? Elle était tenue par une sorte de ceinture au couleur bleue marine où était incrusté, en son centre , un rubis d'une couleur rose saisissante. Un large ruban cousu par une sorte de soie magnifique était accroché à cette ceinture et servait, certainement, de décoration.
L'Homme tenait la main à une femme. Elle était absolumment somptueuse. Peut être la plus belle femme qu'ils aient jamais vu de toute leur vie. Ses longs cheveux roses qui coulait le long de son dos ainsi que sa robe bleue ciel et tout cela étaient en parfaite adéquation avec ce regard rosée qu'elle porta sur elle.

L'Homme resta en retrait et observa les retrouvailles des chevaliers entre eux. Alors, c'était eux: les fameux chevaliers de l'espoirs. Il les avaient longtemps observé.Il avait longtemps parcouru de son regard neutre et serein leurs exploits contre deux de leurs fils. Il était évident que ces chevaliers là étaient le symbole de ce qu'il avait toujours recherché. Il souriait toujours. C'était bien ce qu'il pensait. Depuis le début, il avait raison.Il serra un peu plus fort la main de sa mère.Il en était tout excité d'enflin les rencontrer. Quand ils étaient ensembles, il était évident qu'ils dégagaient une puissance, une auraauquel , bien que préparé, cronos ne s'attendait pas. Ils représentaient le Monde.

Il y avait tout d'abord l'Homme à l'Oiseau de Feu. Le seul humain à avoir dompté l'armure du Phénix. C'était un exploit en somme. Mais il se dégageait de ce chevalier une froideur ardente et un amour inconsidéré pour son frère et ses amis. Ikki, tel était son nom. Solitaire, il avait toujours eu du mal à se fondre dans un groupe.Mais il n'hésitait jamais à porter secours à son frère. Comme il avait toujours foi en ses compagnons d'armes. Il se sacrifierait pour eux.Sans aucune hésitation.

Ensuite, il y avait le chevalier des Glaces.Hyoga du Cygne. Un destin faconné par les dieux, bien terrible pour ce jeune homme au coeur tendre. Sa mère était un fantôme qui habitait en lui.Sa mère était aussi la source de sa force tout autant qu'il était la source de sa faiblesse. Bien des gens ont tenté de lui faire comprendre qu'il fallait oculter ce malheureux évènement mais il n'y parvenait pas. Même au Sanctuaire Marin, il n'avait pas choisi: il n'avait pas répondu à la proposition de Cronos. Et bien tant pis, il s'en occuperait personnellement. Il ferait en sorte qu'elle soit traité avec le respect du à son rang. Elle était la mère d'un des chevaliers de l'espoir.

Puis, il y avait le chevalier d'Andromède.Son nom était Shun. C'était le chevalier le plus doux des cinq.Il était le frère d'Ikki. Ils étaient profondémment antagonistes mais ils s'aimaient d'un amour que même les dieux ne pourront détruire. Shun n'aimait pas se battre et détestait la violence: cela lui avait porté plusieurs fois préjudice dans le temps.Mais une chose était sûre: il y avait en lui un potentiel insoupçonné et quand il était en colère, il l'utilisait sa force secrète pour défendre ses amis au péril de sa vie.


Il y avait aussi le chevalier du Dragon. Le Sage. Le digne élève de Dokho de la Balance.A vrai dire, il lui ressemblait un peu.Il avait la même sagesse et le même mental. C'était un humain qui pourait rivaliser avec les dieux s'il n'était pas justement...Humain...Mais avec le temps, cela s'arrangerait. Il avait un esprit de solidarité et de sacrifice qui était à son honneur. Shiryu du Dragon était bel et bien un chevalier de bronze exceptionnel à bien des égards.D'un courage sans borne, il pouvait se montrer intraitable avedc ses ennemis.Il avait souffert tout au long de sa vie mais avait toujours avancé. Cronos l'estimait .

Enfin, Seiya de Pégase. Dieu que la ressemblance était frappante avec Lui.Il avait beau s'y être préparé: le jeune Pégase était son parfait sosie. Il lui resemblait tellement: la même aura, le même cosmos, le même regard, la même force, le même mental, le même courage. Seiya de Pégase troublait Cronos. Et pourtant, il avait toujours ce sourire sur son visage fermé et neutre. Sa mère pourra le ressentir ce grand trouble. Mais pas les chevaliers. Alors, maintenant, il était temps de réuni ces deux personnes.Encore une douloureuse confrontation pour son frère de douleur, son fils.Mais, en fait, il attendait cela et le Titan le lui avait promis.

Cronos lâcha la main de sa Mère et se dirigea vers le petit groupe.Il y avait aussi Jabu de la Licorne mais il ne s'intéressait pas pour l'instant à cet humain.Il aurait un rôle à jouer bien sûr mais pas tout de suite. Pour l'instant, il avait une petite mission qu'il s'était adjugé personnellement et il s'avança au milieu des chevaliers de Bronze.

Chevalier de Bronze, vous ne me connaissez certainement pas mais sachez que vos frères, puisque c'est ainsi que vous les considérez, les chevaliers d'or, me conaissent bien. Mon nom , pour vous, se rapporte à une légende qui s'est perdu au fin fond des temps. Je suis Cronos, le Dieu Ancestral du Temps. Je suis le Seigneur des Titans. je n'ai pas trop aimé l'attitude de pon fils Poséidon qui voulait se servir de vous pour tuer Athéna en un sens. Je ne m'excuserai pas pour lui, il est assez grand pour assumer ces choix. Néanmoins, cela m'a permis d'enfin vous rencontrer.Et j'avoue, avec tout humilité, que c'est un véritable honneur de faire enfin votre connaissance. Maintenant que je suis en face de vous, je vais pouvoir me permettre de vous offrir ce que vous méritez.

Il regarda les jeunes humains et acquieça doucement de la tête en souriant, puis soudain, du tranchant de la main, il se tailla les veines de sa main gauche. Du sang coula de sa main. Il en recueillit un peu et la jeta sur les armures de chacun des cinq Bronzes excepté Jabu. Au contact du sang du Titan, les armures étincèlèrent un court instant puis cet éclat lumineux disparut subitement. Mais une image apparut subitement dans leurs esprits.

Shun d'Andromède...




Hyoga du Cygne...




Shiryu du Dragon...




Ikki du Phénix...




Seiya de Pégase...




Un jour, vous revêtirez ces armures que vous avez perçu dans vos esprits. Vous deviendrez alors des dieux et vous aurez le pouvoir unique et essentiel de choisir le sort du monde. il sera entre vos mains et si la Grande Volonté le veut, vous deviendrez les successeurs des Dieux. Mais nous n'en sommes pas là et vous aurez encore un très long chemin à percourir... Chevalier de l'Espoir, il est temps pour vous de retourner au Sanctuaire. En ce moment même, une page de l'histoire des chevaliers de ma cher et tendre petite fille vous attend. Surtout toi Seiya de Pégase...Maintenant allez y...

Cronos croise les bras et observe attentivement ces humains en souriant.Oh que oui ! Ils auraient un rôle essentiel à jouer mais ce n'était qu'un prélude. Le sang goûtait toujours et d'un gerste de la main, il fit disparaître la blessure à son poignet. Il les regardait tendrement.Il aurait vraiment voulu avoir des Fils comme eux mais le Destin est bien cruel et lui a offert trois misérables enfants.Que cela lui importe peu car mzintenant il tâcherait de s'occuper personnellement du cas de ses enfants mais il avait autre chose à faire avant.Quelque chose de crucial: il fallait rendre service à quelqu'un.

Phénon
Modérateur et Père des Titans

Nombre de messages : 1075
Ordre : Expiateur (NIVEAU I)
Date d'inscription : 27/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lieu de naufrage du bateau de sa mère

Message  Shun d'Andromède le Jeu 15 Déc - 2:55

Après un long moment à avoir voyagé dans le vortex en compagnie de Hyoga, Cronos et Gaïa, Shun sortit et aperçut une plaine enneigée. Hyoga le suivi de près et Shun pu voir son visage s'illuminner. Ils étaient de retour en Sibérie. Là où ils avaient disparuent sans laisser de traces et où leurs frères devaient les rechercher indéfiniment. Il regarda Hyoga et lui sourit.

"Grâce à Cronos, nous sommes enfin revenus sur Terre sains et saufs. Allons retrouver nos amis."

Puis il se tourna vers les deux êtres divins et leurs dits.

"Cronos. Une fois encore, sachez que nous vous remercions du fond du coeur pour ce que vous avez fait pour nous. Je ne l'oublierais jamais. Et si vous nous le permettez, nos coeurs brûlent de joie de revoir nos frères."

Ils s'inclinèrent respectueusement devant le couple divin puis partirent en courant à la rencontre de leurs amis. Tandis qu'ils couraient l'un à côté de l'autre sous le regard attendri de Cronos et Gaïa, Shun ne put s'empêcher de verser des larmes. Des larmes de joie. Une joie inexpliquable. Celle de revoir ses frères qu'il avait mystérieusement quitté et surtout celle de revoir son cher frère de sang dont il n'avait plus de nouvelles depuis bien longtemps et espérait le retour. Fou de joie, il se mit à crier en direction des chevaliers de bronze.

"SEIYA, SHIRYU, IKKI, JABU!! Nous sommes de retour! Nous voilà!"

Shun vit leurs visages étonnés puis il les vit courir dans leurs directions. Jamais il n'avait été aussi heureux de les revoir. Arrivés à proximité, Shun se jetta dans les bras de son frère ainé qui le serrai fraternellement.

"Ikki, si tu savais à quel point tu m'as manqué. J'ai rêvé de ce moment tellement de fois."

Il regarda son frère dans les yeux. Il lui souriait et essuya les larmes qui coulaient le long de ses joues. Puis il alla embrasser ses autres frères qui parlaient avec Hyoga. Tandis qu'ils se retrouvaient et se racontaient leurs aventures, ils sentirent Cronos arriver puis leurs parler.

Chevalier de Bronze, vous ne me connaissez certainement pas mais sachez que vos frères, puisque c'est ainsi que vous les considérez, les chevaliers d'or, me conaissent bien. Mon nom , pour vous, se rapporte à une légende qui s'est perdu au fin fond des temps. Je suis Cronos, le Dieu Ancestral du Temps. Je suis le Seigneur des Titans. je n'ai pas trop aimé l'attitude de pon fils Poséidon qui voulait se servir de vous pour tuer Athéna en un sens. Je ne m'excuserai pas pour lui, il est assez grand pour assumer ces choix. Néanmoins, cela m'a permis d'enfin vous rencontrer.Et j'avoue, avec tout humilité, que c'est un véritable honneur de faire enfin votre connaissance. Maintenant que je suis en face de vous, je vais pouvoir me permettre de vous offrir ce que vous méritez.

Ils l'écoutèrent attentivement sans l'interrompre, puis ils le virent se tailler les veines de la main gauche. Ils n'avaient aucune idées de ce qu'il allait faire. Quand soudain, ils le virent recueillir un peu de sang et en asperger leurs armures sauf celle de Jabu. Shun vit son armure et celles de ses amis briller intensément, comme lors de de leur dernier combat en Enfer. Il ferma les yeux doucement puis il aperçut Andromède, sa protectrice et devant se tenait lui vêtu de son armure Divine. Il entendit à nouveau Cronos et rouvrit les yeux.

Un jour, vous revêtirez ces armures que vous avez perçu dans vos esprits. Vous deviendrez alors des dieux et vous aurez le pouvoir unique et essentiel de choisir le sort du monde. il sera entre vos mains et si la Grande Volonté le veut, vous deviendrez les successeurs des Dieux. Mais nous n'en sommes pas là et vous aurez encore un très long chemin à percourir... Chevalier de l'Espoir, il est temps pour vous de retourner au Sanctuaire. En ce moment même, une page de l'histoire des chevaliers de ma cher et tendre petite fille vous attend. Surtout toi Seiya de Pégase...Maintenant allez y...

Après avoir entendu les paroles du Père des Titans, Shun prit la parole.

"Vous avez raison! Athéna nous attend. Nous devons rentrer immédiatement."

Il regarda ses frères l'un après l'autre et attendit une réponse de leurs parts.

_________________
Haïr quelqu’un, en vouloir à quelqu’un, le blesser. En vérité, personne n’aime cela.Si chacune des ces choses est considérée comme mal…alors vivre en soi, est un péché … ?
avatar
Shun d'Andromède
Chevalier Divin d'Andromède et Maître de la Vierge
Chevalier Divin d'Andromède et Maître de la Vierge

Nombre de messages : 702
Age : 34
Ordre : Chevalier d'Athéna
NIVEAU : Maître
Date d'inscription : 05/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lieu de naufrage du bateau de sa mère

Message  EX hyoga-du-cygne le Jeu 15 Déc - 5:26

*Hyoga ne partageait pas l'enthousiasme de shun. C'était un euphénisme de dire cela. Il sortit du vortex sans un mot, sans un regard pour ses frères ni pour cronos . Il alla ramasser l'urne sacrée , la mit sur son dos puis s'éloigna du groupe toujours aussi silencieux. Personne ne pouvait comprendre ce qu'il ressentait en ce moment . Il rageait contre lui, il n etait pas le fils que sa mère méritait . Il devait sans cesse se battre, risquer sa vie et sa mère de retour à la vie s'inquieterait pour son fils . Ce n'était pas une vie . Il n avait meme pas su dire au revoir à sa mère. C'était mieux comme cela. mais la il voulait etre seul et c est pour cela qu'il s'éloignait avec son armure, sans un mot*
avatar
EX hyoga-du-cygne
Chevalier de Bronze du Cygne

Nombre de messages : 211
Ordre : Chevalier d'Athéna
Date d'inscription : 02/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lieu de naufrage du bateau de sa mère

Message  EX Ikki du Phénix le Jeu 15 Déc - 9:38

Quatre chevaliers de bronze sur la banquise, quatre hommes aux visages fermés, aux yeux assombris par leurs décisions. Dans leurs armures sacrées, ils se préparent à un voyage étrange. Le destin se moque d’eux, il leur rejoue la même musique, étrange ritournelle aux accents de déjà vu. Shiryu du dragon, Seya de Pégase, et Ikki, le Phénix, ils ont déjà affronter Poséidon et ses sbires, dans un autre temps, ils ont détruits les piliers du Palais Sous-marin. Et combien la bataille fut douloureuse. Jabu de la Licorne, lui n’y a pas participé, mais quelle importance quand son cœur impatient boue au désir de la bataille. Toutes les pistes de ce plan digne de Machiavel mènent au Sanctuaire Sous-marin. Kazza, le général de mer a joué de son don de polymorphisme pour se faire passer pour Saga, des Gémeaux et réduire en cendre un village perdu sur la banquise. Par un stratagème similaire, il est sûrement parvenu à s’emparer de Shun, quant à Hyogha... Des actes barbares, inutiles, indigne d’un guerrier ! Jamais de face, mais bien dans le dos. Quand ils auraient du venir défier les chevaliers d’Athéna face à face !!! L’esprit d’Ikki est une flamme rouge brûlante qui ne s’éteindra que lorsque le sang de ce chien aura coulé pour venger, son frère, son ami, et les innocents injustement frappés par cette guerre.

Ils s’apprêtent à partir pour le pays d’Hasgard où ils trouveront une entrée qu’ils ont déjà emprunté pour accomplir une tache similaire quand Poséidon avait joué des guerriers divins pour provoquer la guerre sainte. A l’heure de la bataille, les quatre compagnons ne connaissent ni la peur, ni aucune tension dans leur esprit. Ils sont des outils, des armes, des lames affûtées... Des chevaliers au service d’Athéna prés à tout pour sauver leurs amis disparus et venger les morts de la banquise, les sacrifiés d’un petit village perdu de Sibérie !!! Soudain, une cosmo énergie puissante, incroyable, le pouvoir d’un dieu en action, un malstrom incontrôlable, Hadès, lui-même ne doit pas disposer de ce pouvoir. Un vent brutal envahit le pays de glace, les quatre chevaliers sont courbés pour résister à cette tempête de cosmos, la neige et la glace par paquets impressionnants s’arrachent de leur lit et s’envolent comme des feuilles d’arbres sous les vents d’automne. C’est un vortex qui s’ouvre devant eux. Quel deus ex machina à l’oeuvre ? Ikki comme les autres ne savent reconnaître le pouvoir en action. Ils n’en ont plus rien à foutre. Ils se couchent presque dans la neige pour résister à cette tempête inconnue.

Aussi brusquement que c’est arrivé, cela cesse. Ikki se relève, il chasse la neige devant la visière de son casque. Folie irréelle, délire d’un halluciné ? A travers le vortex se découpent les silhouettes de leurs amis disparus se découpent dans la trame immatérielle énergétique. Shun et Hyogha, et derrière eux, un couple, dont émane une cosmo énergie indomptable, née à l’aube des mondes, qui irradient d’une immense sérénité. Nos amis n’ont jamais rien vu de tel, eux qui pensaient en avoir déjà trop vu ! Ils restent silencieux, mais, le visage d’Ikki exprime pour une fois toute la joie de revoir Hyogha et son frère sains et saufs. Il songe.

* Quelle est cette folie ? Comment ont-il réussi à se sortir des griffes du seigneur des profondeurs ? Athéna ! Ils sont sauvés. Mais, qui sont ces dieux surgis de nulle part et qui nous les ramènent ainsi ? Je n’aime pas cela... Nous sommes trop souvent le jouet de forces qui nous dépassent ! Voilà un instant, notre chemin était tracé, un destin d’homme, près à mourir pour ses frères. Mais à présent, je ne sais pas si je suis heureux de les retrouver ou si je crains ce que veulent m’annoncer ces puissance surgies d’hors le monde ! Une chose que la vie m’a apprise, c’est que dans ce triste univers, personne ne fait rien pour rien qu’il ne le paye douloureusement ensuite, mêmes les dieux réclament quelque chose. Ceux-ci sont si puissants que je n’aimerais pas être leur débiteur ! C’est Esméralda qui me l’a appris et combien la leçon fut douloureuse... Douce enfant, c’est si loin, le jour où j’ai revêtu l’armure du Phénix pourtant, la blessure ne guérira jamais... Allons, que veut nous demander ce géant, qui prend des allures d’humain ! *

Ikki pense, mais en réalité, il ignore qui est le terrible Chronos si ce n’est de sa légende. Le titan parle et personne ne peut rien dire ni faire, chacun subjugué par le cosmos du père des dieux.

Chevalier de Bronze, vous ne me connaissez certainement pas mais sachez que vos frères, puisque c'est ainsi que vous les considérez, les chevaliers d'or, me conaissent bien. Mon nom , pour vous, se rapporte à une légende qui s'est perdu au fin fond des temps. Je suis Cronos, le Dieu Ancestral du Temps. Je suis le Seigneur des Titans. je n'ai pas trop aimé l'attitude de pon fils Poséidon qui voulait se servir de vous pour tuer Athéna en un sens. Je ne m'excuserai pas pour lui, il est assez grand pour assumer ces choix. Néanmoins, cela m'a permis d'enfin vous rencontrer.Et j'avoue, avec tout humilité, que c'est un véritable honneur de faire enfin votre connaissance. Maintenant que je suis en face de vous, je vais pouvoir me permettre de vous offrir ce que vous méritez.

Mais, le seigneur du temps va plus loin, dans un geste sacralisé, il s’ouvre la main et jette le sang ainsi répandu sur les armures des cinq compagnons d’armes, laissant Jabbu en retrait. Instant de feu et de puissance, brève explosion de cosmos, sensation de perception immortelle, Ikki prend conscience des domaines de l’infiniment grand à l’infiniment petit. Valse des atomes comme des planètes. Explosion, big-bang au dessus du feu d’un volcan, le feu du Phénix, mais si puissant qu’il gronde jusqu’au cœur des galaxie. Instant trop court, et douleur quand l’esprit réintègre le corps et redevient bassement humain, ultime vision d’une armure du Phénix si merveilleuse que des larmes s’échappent de ses yeux. C’est finit, Ikki est de retour sur terre et seul le cosmos de Cronos lui permet de croire encore à la brève vision qu’il a eu. Le dieu reprend la parole :

Un jour, vous revêtirez ces armures que vous avez perçu dans vos esprits. Vous deviendrez alors des dieux et vous aurez le pouvoir unique et essentiel de choisir le sort du monde. il sera entre vos mains et si la Grande Volonté le veut, vous deviendrez les successeurs des Dieux. Mais nous n'en sommes pas là et vous aurez encore un très long chemin à percourir... Chevalier de l'Espoir, il est temps pour vous de retourner au Sanctuaire. En ce moment même, une page de l'histoire des chevaliers de ma cher et tendre petite fille vous attend. Surtout toi Seiya de Pégase...Maintenant allez y...

Jetant un regard alentour, Ikki remarque que ses compagnons ont vécu ce même instant visionnaire, tous en sont profondément affectés. Mais, Hyogha, moins que les autres. Il s’écarte et s’éloigne avec son urne. Son visage est sombre, malmené. Il vit une torture mentale dont personne ne peut le sortir. Ikki veut le rejoindre, mais, Shun se jette dans ses bras. Moment fraternel et de communion amical car tous les amis se réunissent pour fêter ces retrouvailles. Enfin, le chevalier d’Andromède motive le groupe pour retourner au sanctuaire. Mais, le visage sombre d’Ikki contredit cet enthousiasme. Le Phénix n’en a pas tout à fait fini avec toutça et en premier lieu avec le terrible Cronos, certes, il se présente sous un bon jour, amical, presque respectueux devant une poigné de chevaliers de Bronze, trop peut-être. Le Phénix réfléchit au moyen d’aborder un dieu par essence versatile.

- Maître du Temps, Seigneur des Titans et père des dieux, nous ne saurons jamais vous remercier d’avoir sauver nos amis des filets de Poséidon. Mais, la main qui se tend peut être la main qui frappe... Pourquoi être intervenu dans ce conflit ridicule à votre niveau ? Pourquoi Poséidon a t’il abandonné un plan qui ouvrait les portes à la sainte guerre qu’il désire et appelle de ses voeux ? Et qu’attendez vous de nous ? Pour moi, j’ai déjà bien du mal à servir Athéna... De plus, j’ai la triste impression que ce n’est que reculer pour mieux sauter. Allons, je me fais sentencieux... Sûrement que je n’aime pas devoir un service à quelqu’un serais-ce un dieu aussi puissant que vous. Vous avez sauvez Shun et Hyogha, je souhaite que la guerre qui s’annonce ne place pas nos camps face à face ! Merci, Puissant Cronos, c’est les paroles d’un frère soulagé...

Ikki attend sombrement la réponse du titan. Pourtant du coin de l’œil, il surveille aussi l’attitude du chevalier du cygne, taciturne, à l’écart. Il doit à tout pris lui parler. Dans un coin de son esprit, il garde un chien de sa chienne au marina qui s’est défoulé dans le village perdu. Oui, ses pas devraient l’entraîner vers le sanctuaire au côté de ses frères pour apporter toute l’aide qu’il doit à sa déesse. Mais, son cœur, même radouci, brûle du venger la boucherie du village de Hyogha, il doit lui parler ! Et puis, il connaît bien celui qui est l'instrument de tout ça, il l'a déjà vaincu, mais bientôt il lui fera regretter définitivementd'être revenu. Et puis, le destin l'entraîne toujours dans les chemins de traverses, loins des sentiers de ses compagnons.
avatar
EX Ikki du Phénix
Chevalier de Bronze du Phénix

Nombre de messages : 125
Ordre : Chevalier d'Athéna (NIVEAU I)
Date d'inscription : 27/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lieu de naufrage du bateau de sa mère

Message  EX hyoga-du-cygne le Jeu 15 Déc - 12:25

*Hyoga regardait et voyait ce qui restait du village brulait. Ce qui arrivait la etait aussi de sa faute. Il portait malheur a tout ceux qui l'entourait . Vraiment , il se demandait a quoi bon vivre . Sa mère allait souffrir a cause de lui, des innocents avaient été tués , il avait tué des personnes qui pensaient servir un idéal juste . A vrai dire, il etait lui meme un assassin . Ses mains etaient sales . Il avait tué hagen , isaak , babbel , son maitre , tous des gens qui pensaient servir un ideal d amour etd e paix . Bien sur ils etaient ressucités mais il les avait tué . Sa mère s'était sacrifié pour lui lorsqu'il etait enfant. Le poids de son destin etait de plus en plus lourd. Une autre guerre s'annoncait et hyoga aspirait a une vie simple , quis ait peut etre avoir une famille , des enfants . Il ressentait un manque . Il n avait jamais vraiment aimé une femme mis a part sa mère.Il avait consacré sa vie a athéna . Il pensait qu'un jour cela s'arreterait mais il comprenait que jamais il ne pourrait vivre comme n importe quel humain . Il avait de moins en moins la force d 'assumer sa mission d e chevalier . Il sentait le regard d'ikki. Lui ,c'était un roc . Sans un regard il s'éloigna du petit l'urne sacrée sur ses epaules
avatar
EX hyoga-du-cygne
Chevalier de Bronze du Cygne

Nombre de messages : 211
Ordre : Chevalier d'Athéna
Date d'inscription : 02/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lieu de naufrage du bateau de sa mère

Message  Gaia le Jeu 15 Déc - 23:32

LeTitan n'est venu seul encore une fois. Légérement à l'écart et pourtant si présente, elle demeure à ses cotés. Silencieuse et immobile. Indéfinissable et pourtant palpable. Ici .... Là .... Ou encore par là... Partout et nul part. Etrange ...

Elle écoute, elle regarde. Juge ? Non simple spectatrice. Indifférente et lointaine. Pourtant pas tant que cela car un regard née. Il s'éveille et coule doucement sur le chevalier du Cygne. Douleur et peine, fardeau qui semble bien trop lourd, déception ... que de maux qu'elle ressent.

Comme en réponse d'un appel sourd, un nouveau cosmos s'étend, se dévoile. Doux et serein, semblant parvenir de partout, s'émettre de tout et chacun. Ce n'est qu'une caresse chaude, réconfortante. Qui ?

Juste là... Là elle est là, la Matriarche mais encore faut il la connaitre.
avatar
Gaia
Déesse Fondatrice de la Terre

Nombre de messages : 28
Ordre : Déesse Ancestrale
Date d'inscription : 30/11/2005

http://lantredesreves.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lieu de naufrage du bateau de sa mère

Message  Unicorn no Jabu le Ven 16 Déc - 3:34

Jabu etait la, present mais si eloigné des autres, le Titan, Cronos, maitre du temps, pere des dieux .... C'est a peine si il avait remarquer Jabu ..... Hyoga, qui sans meme un mot s'en va .... Jabu ne comprend plus rien, lui qui a le coeur si pur, fragiliser par ses souvenirs, mais toujours garde son sang froid .... Aujourd'hui Jabu voyait de la tristesse en lui, mais pourquoi ? .... Jabu exasperer se laissa tomber au sol, allongé dans la neige ..... Il regarde le ciel ...

*Pourquoi ? ..... Pourquoi ne puis je etre reconnue a ma juste valeur .... Je n'ai peut etre pas combattus comme eux, mais ..... Non je ne dois pas me trouver d'excuses ! Je vais me relever, et faire en sorte que l'on se souvienne de moi, fini la couardise, je vais devenir un veritable chevalier d'Athena .....*


Enfin il se releva .... Son armure quitta son corps, et se remit dansla Cloth Box..... Tous le regarder, pourquoi faisait-il cela ? Si un combat eclater, si les autres decidé d'aller au sanctuaire marin ....

"Ecoutez moi cronos .... Je me nomme Jabu, vvous ne me connaissez surement pas, mais rappellez vous ceci ..... un jour je serais reconnu a ma juste valeur ! Je ne fais aps ca pour que vous me remarquiez, mais juste que vous n'oubliez pas ceci ..... Merci a vous au grand seigneur .... Merci d'avoir sauvé nos amis ! Je vous en serez eternellement reconnaissant ...."

Il tourna les talonts apres avoir salué Cronos ..... Puis se tournant vers les autres Bronze ....

"Bon nous n'avons plus qu'a retourner au Sanctuaire, la mission est terminée .... Je vais prendre des nouvelles du jeune Jacob au village .... On se rejoint la bas ?"
avatar
Unicorn no Jabu
Chevalier de Bronze de la Licorne

Masculin
Nombre de messages : 244
Age : 31
Ordre : Chevalier d'Athéna
Date d'inscription : 01/12/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lieu de naufrage du bateau de sa mère

Message  EX hyoga-du-cygne le Ven 16 Déc - 7:57

*Hyoga s'eloigna alors sans un mot. Il se dirigeait on ne sait ou. Jabu l'énervait et il ne savait même pas . Shun et Ikki aussi . Il les enviait . Le chevalier du cygne traversait une crise identitaire importante . Le retour de sa mère dans un temps bénéfique , avait provoqué d'énormes degats. Il se rendait compte que toute sa vie , il serait obligé à se battre et n'aurait pas la chance d'être aimé ou fonder une famille . De meme , il ne pourrait pas rester avec sa mère. Bref , hyoga marchait droit devant lui pour aller nul part et partout à la fois.Rien ne pourrait atténuer la douleur qu'il ressentait en ce moment , ni meme le cosmos de gaia*
avatar
EX hyoga-du-cygne
Chevalier de Bronze du Cygne

Nombre de messages : 211
Ordre : Chevalier d'Athéna
Date d'inscription : 02/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lieu de naufrage du bateau de sa mère

Message  Shun d'Andromède le Sam 17 Déc - 9:41

Shun regarda son ami du Cygne s'éloigner, son urne contenant son armure sur le dos, sans un mot. Comme il s'en voulait dans un sens. Lui avait retrouvé ses amis et son frère bien aimé, mais Hyoga, lui, avait en l'espace de quelques secondes perdu une seconde fois sa mère qui était son bien le plus précieux. Shun et Hyoga savaient pourtant que Cronos feraient tout ce qui est en son pouvoir pour sauver la mère du Cygne. Pourtant, il ne pouvait s'empêcher d'être mal à l'aise en voyant la tristesse qui se dégageait de son ami.

Hyoga, si tu savais à quel point je te comprends et je souffre avec toi.

Puis il demanda au puissant Titan, une pointe d'inquiétude dans son regard.

"Puissant Cronos. Sachez que je ne doutes pas de vos paroles mais je me fais trop de soucis pour mon ami du Cygne. Pouvez-vous nous promettre que Hyoga pourra voir sa mère autant de fois qu'il le souhaite une fois que nous aurons revêtus les armures divines? Je voudrais aussi savoir si il ne lui arrivera rien là où elle se trouvera."

Par ces paroles envers Cronos, il ne voulais en aucun cas lui manquer de respect mais son inquiétude était trop grande et il voulait avoir par la bouche du Père des Titan une certitude de ces dires.

_________________
Haïr quelqu’un, en vouloir à quelqu’un, le blesser. En vérité, personne n’aime cela.Si chacune des ces choses est considérée comme mal…alors vivre en soi, est un péché … ?
avatar
Shun d'Andromède
Chevalier Divin d'Andromède et Maître de la Vierge
Chevalier Divin d'Andromède et Maître de la Vierge

Nombre de messages : 702
Age : 34
Ordre : Chevalier d'Athéna
NIVEAU : Maître
Date d'inscription : 05/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lieu de naufrage du bateau de sa mère

Message  EX hyoga-du-cygne le Sam 17 Déc - 14:37

*Hyoga entendit les mots de shun. Il ressentait un enervement , toute la frustration accumulait aller sortit sur le pauvre shun. C'était lui mais ca aurait pu etre quelqu'un d'autre . Mais le hasard avait voulu que cela soit shun *

De quoi te meles tu shun. Occupe toi de tes affaires et laisse ma mère tranquille . Je ne t'ai rien demandé et surtout pas la pitié . C est clair ?
Vous m'énervez avec votre débauche de beaux sentiments . Foutez moi la paix bon sang .

*Puis il apercut jabu qui faisait son petit discours . Une deuxieme fois la frustration jaillit *

Et toi jabu tu te prends pour qui? La seule chose que tu aies faite pour athéna c'est être son chien. Tu etais ou pendant que nous endurions les pires souffrances ? Je vais te le dire moi tu te la coulais douce et tu pensais servir athéna . Mais la seule chose que tu aies servi c'est ta peur de te battre voila ce que tu as fait pendant toutes ces années

*Il posa son regard sur les trois autres , seiya , ikki et shiryu *

Et vous , vous n'avez rien à dire ?


*Ensuite il s'éloigna l'urne sacrée sur ses epaules. Il etait redevenu le hyoga du début, solitaire et antipathique . Tout cela cachait un grand mal etre et une remise en question de ce qu'il avait fait dans sa vie . Le chevalier du cygne allait mal*
avatar
EX hyoga-du-cygne
Chevalier de Bronze du Cygne

Nombre de messages : 211
Ordre : Chevalier d'Athéna
Date d'inscription : 02/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lieu de naufrage du bateau de sa mère

Message  Gaia le Dim 18 Déc - 1:02

Il était pourtant dur à tous ces chevaliers de ne pas se sentir apaisés. Eh oui la présence de la Matriarche était ainsi. Un halo de sérénité, d’apaisement et de douceur. Elle était la mère de toute chose, la mère universelle.

C’est donc son cosmos qui viendra à chacun telle une couverture de chaleur, des bras de douceur, un baiser de réconfort. Le résultat est simple, un apaisement certain, un bien être exceptionnel, l’impression d’être avec sa propre mère et cela pour chacun. Un geste bon de la part de la Matriarche ? Certes mais envers des humains ? Cela est étrange. Un élan de bonté simplement alors qu’elle reste simplement là. Immobile non loin de son fils. Silencieuse.
avatar
Gaia
Déesse Fondatrice de la Terre

Nombre de messages : 28
Ordre : Déesse Ancestrale
Date d'inscription : 30/11/2005

http://lantredesreves.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lieu de naufrage du bateau de sa mère

Message  Shun d'Andromède le Dim 18 Déc - 3:35

"De quoi te meles tu shun. Occupe toi de tes affaires et laisse ma mère tranquille . Je ne t'ai rien demandé et surtout pas la pitié . C est clair ?
Vous m'énervez avec votre débauche de beaux sentiments . Foutez moi la paix bon sang."

Pour Shun c'était dur à entendre, mais il fallait l'avouer. Hyoga avait raison. Puis il le vit parler à Jabu et lui dire ses quatre vérités. Il sentait que la Licorne voudrait répondre, c'est pour ça qu'il se dépêcha d'arriver à sa hauteur. Il posa sa main sur son bras et lui fit "non" de la tête. Puis le Cygne regarda les trois autres et leurs demanda si ils n'avaient rien à dire.
Comme Shun, ils avaient comprit que Hyoga avait besoin d'être seul afin de faire le point sur sa vie et de remettre en ordre tout les evênements qui s'étaient passés.
Il vit son ami s'éloigner avec son urne. Il regarda ses frères et leurs dit.

"Il va mal mais il faut le laisser seul. Quand il aura besoin de nous, nous serons présents comme nous l'avons toujours été dans les moments difficiles que nous avons tous connus."

Il était triste pour Hyoga. C'était à croire qu'une malédiction le poursuivait et l'empêchait d'être enfin heureux.

_________________
Haïr quelqu’un, en vouloir à quelqu’un, le blesser. En vérité, personne n’aime cela.Si chacune des ces choses est considérée comme mal…alors vivre en soi, est un péché … ?
avatar
Shun d'Andromède
Chevalier Divin d'Andromède et Maître de la Vierge
Chevalier Divin d'Andromède et Maître de la Vierge

Nombre de messages : 702
Age : 34
Ordre : Chevalier d'Athéna
NIVEAU : Maître
Date d'inscription : 05/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lieu de naufrage du bateau de sa mère

Message  Unicorn no Jabu le Dim 18 Déc - 5:03

"Et toi jabu tu te prends pour qui? La seule chose que tu aies faite pour athéna c'est être son chien. Tu etais ou pendant que nous endurions les pires souffrances ? Je vais te le dire moi tu te la coulais douce et tu pensais servir athéna . Mais la seule chose que tu aies servi c'est ta peur de te battre voila ce que tu as fait pendant toutes ces années "

Les mots de Hyoga atteignirent le coeur de Jabu, lui qui avait toujours voulu se rendre utile, lui qui aurait aimé etre assé fort pour defendre au mieux Athena .... Hyoga n'avait pas tout a fait tort .... Mais l'enrvevement prenanait une grande partie de Jabu .... Il etait la, Hyoga de Dos, il voulait le faire se retourner, frapper un homme de dos n'est pas tres chevaleresque, Jabu le savait bien, mais frapper quelqu'un qu'il considerer comme ami ... l'etait encore moins, mais c'etait ainsi, si il lui fallait une bonne correction pour le calmer, Jabu n'hesiterais pas, c'est aussi a ca que servent les amis ..... Le poing serrer, le visage fermé .... Il s'appretait a repondre a Hyoga ..... Puis a frapper si sa reponse etait du meme gabarie que sa precedente phrase .... Mais alors qu'il allait parlait, Shun se precipita vers lui, lui tenant le poing droit, d'un signe de tete il lui fit comprendre de ne rien dire .... Jabu s'executa .... Hyoga s'en allé a present, puis .... la serenité revint petit a petit, non de plein gres .... En son fort interieur Jabu etait enervé, comme jamais auparavant .... Mais cette cosmo energie .... ctte douceur, parvenait a apaiser l'esprit de la licorne .... Il se retourna vers Shun qui venait de parler....

"Il va mal mais il faut le laisser seul. Quand il aura besoin de nous, nous serons présents comme nous l'avons toujours été dans les moments difficiles que nous avons tous connus."

"Ecoute Shun .... nous sommes ces amis ... enfin je doute qu'il me considere comme tel, maiscela n'est pas important .... En tant que tel, nous devons l'aider, c'est a ca que sevent les amis, il ne faut pas le laisser seul .... Je ne pourrais sans doute jamais comprendre ce qu'il endure actuellement, mais vous si ! Alors, l'un d'entre vous devrez essayer de lui parler .... et je pense que le plus apte a cela est Shiryu .... Tu est l'eleve de Dhoko, tu as acquis une grande sagesse durant ton entrainement et les combats que tu a mené .... Je suis persudaé que TU pourras l'aider .... Seyar, toi, tu est trop impulsif, comme moi .... Quand a Ikki et Shun, vous venez de vous retrouver, passé du temps ensemble avant qu'un combat eclate .... Quand a moi .... Je ne retournerais pas au village ..... Je vais retourner au sanctuaire ..... Je dois voir mon maitre ."


La voix de jabu laisser transapretre une tristesse demuserer ... mais pour qu'elle raison ..... Aucun de ces quatres chevalier ne comprenait ce qu'il avait .... Les poings de jabu etaient a present desserrés ... Mais son visage etait toujours aussi fermer .... Il se tourna vers Cronos .... Le salua et vit non loin derriere cette femme magnifique .... Il n'en etait pas sur, mais cette sensation de bien etre venait de cette femme .... Il lui fit un leger sourrir afin de se retourner vers ses amis .... Ne regardant meme plus Hyoga .... restant la immobille empreint a sa tristesse .... Mais pour qu'elle raison ... meme lui l'ignorait encore ....
avatar
Unicorn no Jabu
Chevalier de Bronze de la Licorne

Masculin
Nombre de messages : 244
Age : 31
Ordre : Chevalier d'Athéna
Date d'inscription : 01/12/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lieu de naufrage du bateau de sa mère

Message  EX hyoga-du-cygne le Dim 18 Déc - 9:22

*Il sentit le cosmos de gaia et se retourna intrigué . Il degageait la même chaleur que celui d'athéna. Cela troublait le chevalier du cygne qui fit quelques pas en sa direction . Malheureusement , il reprit vite ses pensées sombres en voyant jabu agité le poing . Sa tristesse reprit le dessus et la rancoeur reprit possession du chevalier de bronze. Il fixait jabu avec un regard de dédain , l'air narquois , comme lors du tournoi intergalactique , lorsque il traitait les autres avec antipathie et une grande confiance en lui. Il avait mis du mal à s'ouvrir . Il trainait un lourd passé affectif. En ses compagnons, il avait retrouvé une famille. Mais le retour de sa mère, leur nouvelle séparation l'avait complètement chamboulé . il se sentait mal et devait l'exprimer . Jabu lui en donnait l'occasion *

Qu'est ce qu'il y a petit chienchien ? Tu veux me corriger ? Tu vas venir seul ou à plusieurs pour faire cela ? Tu es d'un pathétique . Meme shun est obligé de te protéger . Mais si tu veux te battre je susi ton homme. Montre moi que tu n'es pas un lache , que tu mérites ton armure de la licorne .

*Il provoquait volontairement jabu. Pourquoi? Parce que il allait mal, il cherchait à s'exclure et voulait trouver un moyen de le faire. Il se sentait seul et incompris . Bref , cela ressemblait a un appel au secours.Il attendait la réponse les bras croisés*
avatar
EX hyoga-du-cygne
Chevalier de Bronze du Cygne

Nombre de messages : 211
Ordre : Chevalier d'Athéna
Date d'inscription : 02/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lieu de naufrage du bateau de sa mère

Message  Unicorn no Jabu le Dim 18 Déc - 11:43

Tojours sous "l'emprise" du cosmos bien faisant Jabu etait devenue bien plus serein .... Mais son enervement revint quand Hyoga lui parla ....


"Qu'est ce qu'il y a petit chienchien ? Tu veux me corriger ? Tu vas venir seul ou à plusieurs pour faire cela ? Tu es d'un pathétique . Meme shun est obligé de te protéger . Mais si tu veux te battre je susi ton homme. Montre moi que tu n'es pas un lache , que tu mérites ton armure de la licorne . "


Jabu hesité, le corrigé ou le laissait faire comme l'avait demander Shun, il n'etait pas du genre a se battre pour rien ... Impulsif mais quand meme reflechie .... hyoga n'etait pas comme les quatres autres bronze le connaissait, a part Ikki, qui pourrait le corriger ... Jabu n'avait pas d'affinté particuliere avec Hyoga ..... si vraiment ce dernier insisté, il n'hesiterais pas ....


"Dit voir Cygnus ..... Je pensais que tu avait changer, amis tu as toujours cet arrogance ..... j'ai preter serment tout comme toi, et je ne veux aps me battre contre un frere d'arme ..... Tu te demande pourquoi je n'est aps dit ami ??? Car tu ne merite que le mepris de tous ici present, certes ... j'ai dit le contraire il y a quelques instant, mais tes actes prouvent TA faiblesse, Cygnus..... Tu ne merites pas ces 4 hommes en tant qu'amis, ils ont tous fait pour te retrouver, NOUS etions pret a venir te chercher dans le palais de poseidon, nous n'aurions pas hesité un instant .... Mais maintenant, il pourrait t'arriver n'importe quoi .... Tu ne pourra pas compter sur moi. Ta tristesse ..... Je ne peux la comprendre, il est vrai que je n'ai pas subi tout ce que tu a subi .... mais j'ai vu d'autre chose ..... Mon maitre ... que je considere comme mo pere, a quelques petit probleme lui aussi ..... je l'ai vu au porte de la mort .... Ne me defi pas Cygnus .... Tu risquerais de te retrouver bien mal .... "

Jabu etait face a Cygnus, les 2 hommes se regardaient dans les yeux, le vent faisant volé leur cheveux, le regard de Hyoga etait vide, celui de Jabu en revanche etait serein, serait-ce du a l'intervention de ce cosmos ??
avatar
Unicorn no Jabu
Chevalier de Bronze de la Licorne

Masculin
Nombre de messages : 244
Age : 31
Ordre : Chevalier d'Athéna
Date d'inscription : 01/12/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lieu de naufrage du bateau de sa mère

Message  Gaia le Dim 18 Déc - 12:24

Bien que silencieuse et immobile, la Matriarche déjà se meut. Presque inaudible pour tout autre mais si flagrant à qui sait voir. Ses sourcils ses froncent. Elle n’apprécie les manières qui se font en sa présence.

Elle fera un pas en avant. Doucement elle se dévoile un peu plus. Elle est clémente et douce. Elle apaise les tourments de simples humains et ceux-ci au lieu de s’en abreuver se cherchent querelles.

Elle ne dit toujours rien mais elle est plus en avant. Elle se montre, elle et son mécontentement à voir des chevaliers agir de la sorte.
avatar
Gaia
Déesse Fondatrice de la Terre

Nombre de messages : 28
Ordre : Déesse Ancestrale
Date d'inscription : 30/11/2005

http://lantredesreves.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lieu de naufrage du bateau de sa mère

Message  EX hyoga-du-cygne le Dim 18 Déc - 12:54

*Hyoga regardait jabu avec un dedain plus que visible . Il voyait que gaia n'appréciait que modéremment le spectacle mais il n 'en avait cure . Ce pretentieux de jabu méritait que l'on le remette à sa place . Etait -ce parce que il n'était pas totalement remis du rayon satanique ? Simple ras le bol? Mal de vivre? Hyoga s'avanca vers jabu*

Alors mon petit jabu tu penses vraiment pouvoir me vaincre ? J'ai vaincu des chevaliers d'or , des chevaliers d'argent , des marinas, des guerries divins, des spectres et toi qu'as tu fait ? Ha oui tu as battu des soldats du sanctuaire . Même Athéna savait que tu n'etais capable de rien . La preuve elle ne t 'a jamais confié de mission . Tu prétends etre l'ami de ces 4 chevaliers ? Qu'as tu fais pour le mériter ? Estime toi heureux qu'il daigne te parler . Tu vois , quand je pense que j'ai enduré mille souffrances , mille blessures , perdu des amis , des frères pour sauver des personnes comme toi ca me rend malade. J'ai sacrifié toute ma vie à défendre des gens qui n'ont meme pas le respect envers les gens qui les ont sauvé . La terre est détruite par la pollution, les humains se font la guerre , volent , détruisent .Finalement je me demande pourquoi j'ai fait tout cela . tu dis ne pas me vouloir m'aider? Mais je ne voudrai pas de ton aide mon pauvre jabu . Je suis dégouté de ce monde . Je me rends compte que j'ai gaché ma vie. Tu en mérites meme pas que je me batte avec toi. Ce serait encore te faire trop d honneur . Ce n'est pas de la lacherie . Je n'ai rien à prouver moi , contrairement à toi. quand tu auras fait la moitié de ce que shun, seiya, shiryu , ikki et moi avons fait tu pourras parler

*Cela dit il tourna une nouvelle fois les talons , ne voulant pas se perdre dans une discussion sans fin. Il allait mal , en voulait à la terre entière . Il s'en allait aussi pour ne pas manquer de respect à gaia. D'ailleurs sans sa présence, qui sait ce qu'il aurait pu faire .Ou allait-il ? A vrai dire il ne le savait pas lui meme . Il voulait juste oublier qui il etait , ou il était
avatar
EX hyoga-du-cygne
Chevalier de Bronze du Cygne

Nombre de messages : 211
Ordre : Chevalier d'Athéna
Date d'inscription : 02/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lieu de naufrage du bateau de sa mère

Message  Phénon le Lun 19 Déc - 1:48

Les chevaliers s'étaient retrouvés mais le temps des retrouvailes n'était pas au beau fixe. Il fallait bien avouer que le comportement du Cygne commençait à agacer sérieusement le Seigneur des Titans. Mais dans un premier temps, il fallait réconforter les deux frères. Sans oublier sa mère qui commençait à être en colère. Sans doute, se frottait-elle à l'esprit humain qui peut être décuplé par la force de l'amour mais qui peut augmenter aussi la force de la torture mentale. le Cygne était un bon exemple et Cronos devait bien se l'avouer: Il n'avait pas que cela à faire.Il avait bien d'autres choses à faire.



********************



Il se rapprocha du Chevalier Phénix et posa une main amicale sur son épaule. Il pencha un peu la tête sur le côté et l'observa silencieusement.Il fronça un peu les sourcils puis sourit. Le doute s'était emparé de lui un instant, une fraction de seconde même. Puis son frère lui avait été rendu.


Maître du Temps, Seigneur des Titans et père des dieux, nous ne saurons jamais vous remercier d’avoir sauver nos amis des filets de Poséidon. Mais, la main qui se tend peut être la main qui frappe... Pourquoi être intervenu dans ce conflit ridicule à votre niveau ? Pourquoi Poséidon a t’il abandonné un plan qui ouvrait les portes à la sainte guerre qu’il désire et appelle de ses voeux ? Et qu’attendez vous de nous ? Pour moi, j’ai déjà bien du mal à servir Athéna... De plus, j’ai la triste impression que ce n’est que reculer pour mieux sauter. Allons, je me fais sentencieux... Sûrement que je n’aime pas devoir un service à quelqu’un serais-ce un dieu aussi puissant que vous. Vous avez sauvez Shun et Hyogha, je souhaite que la guerre qui s’annonce ne place pas nos camps face à face ! Merci, Puissant Cronos, c’est les paroles d’un frère soulagé...


Ne me remercies donc pas mon jeune ami, c'est normal et cela est gratuit et sans arrière pensée. Tu te poses la question de mon intervention ? La question que tu poses trouvera une réponse bien plus tard.
Tu es libre de tes choix et de ta vie mais tu es prisonnier du Destin. Je serais heureux d'en discuter avec toi mais comme tu dois le constater, le temps n'est plus à la discussion mais à l'action et te conaissant, cela devrait te convenir plus qu'autre chose non ?


Le Seigneur des Titans posa son regard sur Ikki. Bien évidemment que Cronos avait un plan en tête mais il ne le dévoilerait aucunement aux humains. Seul Jonas pourrait le deviner et il était fort à parier qu'il serait un élément essentiel dans la chaîne du Sanctuaire. Mais il savait aussi qu'Ikki aurait un rôle important à jouer. Il ôta sa main de l'épaule du Phoenix et inclina la tête doucement en souriant puis il se dirigea vers Shun.


*******************



Shun était inquiet pour Hyoga. Cela était maintenant de notoriété publique que le Cygne allait mal.Visiblement, son Fils avait détruit sa volonté. Il n'y avait pas besoin de lire dans l'esprit et l'âme de Shun pour comprendre à quel point celui-ci avait peur pour Hyoga. La peur entraîne l'incompréhension.L'incompréhension provoque le tourment.Le tourment amène la défaite. Et pourtant, Cronos n'estimait pas vraiment que son rôle se bornait à apaiser les souffrances de ses humains.Ils avaient fait preuve de tellement de courage et de remise en causes personnelle qu'il était, selon le Titan, inutile qu'il prenne la parole. Néanmoins, et malgré leur exploits et leurs faits d'armes, ils demeuraient toujours des humains dont le coeur était fragile. C'était le cas du chevalier des glaces et le Saint d'Andromède voulait être rassuré. Si cela lui ferait du bien, alors Cronos ne devait pas hésiter.

Puissant Cronos. Sachez que je ne doutes pas de vos paroles mais je me fais trop de soucis pour mon ami du Cygne. Pouvez-vous nous promettre que Hyoga pourra voir sa mère autant de fois qu'il le souhaite une fois que nous aurons revêtus les armures divines? Je voudrais aussi savoir si il ne lui arrivera rien là où elle se trouvera.

Je n'ai qu'une parole et une parole divine donnée est une parole respectée: la Mère de Hyoga sera traitée avec respect et j'ajoute qu'elle n'aura plus jamais à souffrir. Son Fils pourra la voir quand il aura enfin compris certaines choses et atteint un certain niveau.Alors, à ce moment là, le chemin de la Vérité qui someille en vous tous s'illuminera et vous serez vraiment capable de dominer et comprendre ce que l'on nomme "Miracle". Alors, à ce moment là, Hyoga verra sa mère et vivra avec elle pour l'éternité. Que ceci soit dit, écrit et accompli selon Ma Volonté !

Les paroles du Titan étaient emplis de sagesse mais également d'assurance. Il n'y avait plus aucun doute à avoir sur l'avenir de Natassia car Cronos s'engageait à veiller sur elle une fois qu'elle serait au Sanctuaire Ancestral. Il acquiesca simplement de la tête puis se dirigea vers Jabu et Hyoga.



**********************



Jabu de la Licorne. Hyoga du Cygne. Deux destins totalement opposés et pourtant la même volonté. L'un avait fait la preuve de son devoir et était à l'apogée de sa puissance.L'autre n'en était qu'au commencement.

L'un aurait pu supporter le poids de la Vérité mais il flanchait.Il n'avait plus foi en lui.Il appelait au secours. Il était un enfant qui pleurait dans les bras maudits de la Mère des Tourments. Et pourtant Eris n'y était pas pour grand chose. Cela venait du plus profond de son âme et il doutait. Et le Doute amène le manque de clairvoyance.Et la manque de clairvoyance conduit à la Stupidité.Et la Stupidité conduisait à l'Erreur.Et l'Erreur conduisait à la mort. Cronos, une nouvelle fois, se demandait pourquoi il agissait ainsi envers ces humains.Ce qu'ils représentaient pour lui , étaient ce vraiment ce qu'il avait toujours pensé au plus profond de lui? Il allait s'occuper de Hyoga...A sa manière...Mais il fallait d'abord voir Jabu.

Le Chevalier de la Licorne était tel un bébé qui venait de naître dans la main du Pouvoir. Ses pouvoirs, sa conscience étaient encore latents.Enfouis au fin fond de lui même, lui donner la Force ne servirait rien tant que la Convictions profondes de ses capacités ne seraient pas testées et mise à mal.Alors, dans la douleur et la souffrance, deux choix: si Jabu vit, il deviendra l'un d'eux.Si Jabu meurt, il deviendra une âme errante. Si la Licorne se révêle, elle deviendra une Lumière.Si la Licorne, s'abandonne, elle deviendra une Ombre. Pour l'instant, il n'a pas encore avancé ses pions et lui donner le pouvoir est impossible.


Ecoutez moi cronos .... Je me nomme Jabu, vous ne me connaissez surement pas, mais rappellez vous ceci ..... un jour je serais reconnu a ma juste valeur ! Je ne fais aps ca pour que vous me remarquiez, mais juste que vous n'oubliez pas ceci ..... Merci a vous au grand seigneur .... Merci d'avoir sauvé nos amis ! Je vous en serez eternellement reconnaissant ...."

Jabu de la Licorne, élève de Camille du Peintre et maintenant élève de Démétrios chef des rebelles du Pope.Maintenant qu'Arès n'est plus, ton maître et son clan sont appelé à revenir. Tu as perdu contre Shun d'andromède au Tournoi galactique mais tu as battu Ban du Lionnet. tu as toujours été l'esclave de ma petite fille subissant ses souhaits les plus retors alors qu'elle n'était encore que Saori Kido jeune enfant. Cela dénote d'un amour infini pour ta Déesse et il est clair que tu donnerai tout pour elle. Comme tu donnerai tout pour tes amis. Pour preuve quand, avec tes amis, Shina et Marine, vous avez protégé la soeur de Seiya contre les dieux et notamment contre Thanatos mon petit enfant. Néanmoins, il faut bien admettre que tu as encore beaucoup de choses à apprendre pour devenir leur égale.C'est un fait indéniable. Mais un jour, cela viendra.Chevalier de la Licorne, laisse le temps au temps et sois patient car ton heure viendra et il faudra alors te jeter à corps perdu vers ton Destin. Je t'observe depuis fort longtemps et tu es promis à un grand avenir. je me moque d'être déçu mais tes amis ont une confiance inébranlable en toi. Ne les déçois donc pas.

Sa voix était neutre, paisible et calme.Elle coulait dans l'esprit de Jabu lentement mais sûrement. Il acquiesça en souriant puis fit face à Hyoga.

Le Chevalier était torturé.Son esprit était dérouté.Cronos se décida à braver les interdits pour le bien du chevalier du Cygne.Son esprit était confus, il fallait donc y remettre de l'ordre.Il fallait faire table rase de tout ça.Il fallait que le Cygne redevienne ce qu'il était.L'épisode vécu dans le Sanctuaire Marin devait être oublié à jamais. Sa mémoire devait être modifiée. Ce qu'il ferait, sa mère ne lui pardonnerait peut être pas. Et pourtant, au fin fond de lui, il avait envie de laisser le choix à Hyoga.C'était la meilleure chose à faire.Aussi, lorsqu'il se présenta devant le Cygne, c'était avec un eregard sérieux et fermé.Il ne souriait plus, son aura douce et calme avait disparu et pourtant elle n'était pas agressive.Elle était profondémment neutre. Le Destin de Hyoga se jouait ici, là et maintenant.Il devait faire un choix et il devait faire le bon. De sa réponse, du choix qu'il ferait, la suite de l'Histoire de ce jeune humain en dépendrait et Cronos n'était pas déité à remettre en cause sa parole.Quand il faisait quelque chose, il le faisait. les paroles qui en découlèrent furent claires, limpides comme de l'eau et pourtant elles résonnaient dans l'esprit du Cygne comme une somnation essentiel: il sut qu'il devait faire un choix.Et de ce choix en dépendrait non pas sa vie car elle n'était pas en danger mais son destin.

Chevalier du Cygne, ton comportement est indigne. Un humain comme toi qui a bravé tant de danger pour un idéal et qui crie au secours alors que ce n'est pas le moment. Tu as choisi le mauvais moment pour te remettre en cause mais cela n'est pas grave. A vrai dire, il n'y a jamais de mauvais moment pour penser à soi et à sa condition. Mais il faut cesser d'être en colère contre toi même et arrêter d'incriminer ceux qui cherchent à te soutenir.C'est inqualifiable et impardonnable. Ils tentent de te soutenir et tu es aveuglé par ta colère. Ce qui s'est passé au sanctuaire marin n'est point de ta faute.C'est la faute du Destin.les choses devaient être ainsi et tu as été testé par la Grande Volonté. Tu sembles perdre le pari que tout le monde a misé sur toi.Mais je ne l'accepterai pas car ton esprit et ton âme sont rongés parl'obscurcissement de ta peur et de ta tristesse. ne t'en fais donc pas pour ta mère: elle est en sécurité avec moi et rien ne lui arrivera tant que je serais à ses côtés.Et tu pourras venir la voir quand tu seras devenu ce que tout le monde espères que tu sois.

C'est l'heure du Choix Hyoga. C'est l'heure de choisir le destin que tu veux mener.Tu n'as que deux solutions, deux choix, deux alternatives.Il n'en existe pas de troisième.Réponds à ma question et du choix de ta éponse découlera tout ton destin.


Il posa une main sur le sommet du crâne de Hyoga et il put sentir le poids de ses responsabilités passé, présent et à venir.Son esprit fut clair au moment même où le Seigneur des Titans avait mis sa main sur lui.Il ne pouvait s'en échapper: il fallait faire face ici et maintenant. Plus que le choix d'un dieu, c'était véritablement son propre choix qui importerait et il le savait, il en était conscient. Alors Cronos posa la question.

Souhaites tu vivre dans le tourment et renoncer à toute la confiance et l'amour que tes amis ont en toi ? Ou alors souhaites tu te relever, expluser ta haine et ta colère et tenir ton rang de protecteur d'Athéna pour la paix de ce monde et ainsi regagner la confiance que tout le monde a en toi ?

Il n'y avait pas de troisième choix.Hyoga devait répondre: le Cygne devait choisir.

En d'autre termes, souhaites tu mourir dans le Tourment ou vivre dans l'Apaisement? Je t'écoute....



*********************



Enfin, il se dirigea à côté de sa mère qui s'était maintenant avancé.Il pouvait sentir sa colère naître car il semblait que son pouvoir bienfaiteur avait eu du mal à faire effet.L'esprit des humains a de cela formidable qu'il est capable de s'opposer aux pouvoirs des dieux même des dieux ancestraux semblerait-il. Mais force est de constater que cela ne dure jamais qu'un temps car les humains étaient apaisés. Et grâce à gaia, Hyoga pourrait faire son choix en toute sérénité.

pourtant, il fallait lui demander quelque chose.Ô grand jamais, il souhaiterait imposer quelque chose à sa mère bien qu'il ait la charge du Sanctuaire Ancestral et qu'il soit le maître de ces lieux en l'absence de son père.Sa mère lui faisait confiance et il ne trahirait jamais sa confiance comme il ne la trahirait jamais. Il alla se poster à côté d'elle en observant le chevalier de bronze du Cygne puis il tourna la tête et regarda sa mère.Comme elle était belle, tendre et affectueuse avec lui.Et pourtant, elle savait bien qu'il allait braver un interdit ancestral et divin pour un humain. mais tout cela dépendrait de sa volonté.Et Cronos souhaitait vraiment que Hyoga fasse le bon choix. Il communiqua par télépathie avec sa mère car ce qu'il avait à lui dire, plutôt à lui demander, ne devait pas être entendu par les humains.

Mère, j'aurais voulu vous demander un service: si cela vous dérange pas, pourriez vous vous occuper de la Mère de ce jeune hyoga et la traiter avec tout le respect qui lui est dû. J'ai peur d'être un mauvais maître avec mes servants et mes gardes.mais je sais qu'en votre présence, elle sera protégé avec tendresse et respect. je vous le demande comme un service de fils à mère.

Il attendit la réponse de sa mère et de Hyoga.

Phénon
Modérateur et Père des Titans

Nombre de messages : 1075
Ordre : Expiateur (NIVEAU I)
Date d'inscription : 27/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lieu de naufrage du bateau de sa mère

Message  EX hyoga-du-cygne le Lun 19 Déc - 9:09

*Hyoga ecoutait attentivement les dires du titan . Il s'appretait à partir mais l'intervention du titan le retenait . il l'écoutait attentivement . Decidemment personne ne le comprenait . Tous le juger , sans même cherche à comprendre pourquoi il était comme cela . Personne ne comprenait que hyoga se posait des questions , sur le pourquoi et le but de tous ce qu'il avait fait précédemment. L'épisode de poséidon n 'avait fait que déclenchait tout cela . De toute cela allait sortir un jour ou l'autre. Hyoga etait un sentimental . Petit il ne pensait pas devenir chevaliers et assumer de lourdes responsabilités. Sa vie n'avait été que succession de tragédies. Sa mère morte devant lui, son maitre camus mort de sa main , son ami isaak mort de sa main , il avait défié les dieux , tué des personnes qui servaient un dieu tout comme lui. Il avait deja douté dans le temple de la balance contre son maitre . Mais grace à ses amis il etait revenu et l'enjeu de la bataille avait pris le pas sur les doutes . Mais la , il avait revu sa mère et cela lui avait rempli l'esprit de doutes. Pourquoi ne pouvait il pas vivre comme tout le monde ? Poséidon ne voulait peut etre pas faire cela , mais il avait instauré le doute en cygnus . Soudain , tout ce qu 'il avait accomplit luis emblait inutile . Un dieu succédait a un autre, une guerre a une autre. Son village avait brulé de sa faute , le monde etait rempli et gangrené de violence. Il ne croyait plus en un monde meilleur. Toujours de dos il se contenta de répondre *
J'ai fait mon choix. Je ne suis plus capable d'assumer mon rôle . Je pars je ne sais ou mais en tous les cas je ne serai plus un chevalier . Adieu

*Il déposa l'urne sacrée et s'en alla , main dans les poches. Il pleurait mais personne ne le voyait. Hyoga savait qu'il décevrait ses amis . Mais c etait mieux ainsi . Il esperait qu'ils le detesteraient . Ce serait plus simple . Il tournait le dos a la chevalerie , au propre comme au figuré. L'urne contenant l'armure du cygne ssemblait abandonné et triste, alors que hyoga allait on ne sait ou ! *
avatar
EX hyoga-du-cygne
Chevalier de Bronze du Cygne

Nombre de messages : 211
Ordre : Chevalier d'Athéna
Date d'inscription : 02/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lieu de naufrage du bateau de sa mère

Message  EX Ikki du Phénix le Lun 19 Déc - 17:35

Les évènements se précipitent, d'abord, Hyogha s'énerve après tout le monde, il semble à bout. Ses yeux jettent des éclats de diamants brut, quand il harangue Shun, puis Jabu. Il cherche à mordre comme un loup acculé et ses crocs se plantent lourdement. Hyogha a toujours su frapper juste, il en fait la démonstration dans sa colère. Il les rabroue, les acculent moralement. Les ripostes fusent, peut-être, c'est ce qu'il cherche. Ikki a cru que les choses se résoudraienbt d'elle même, qu'il pourrait rester à l'écart, ne pas se mêler de tout ça. Trop de douleur, une ame broyée par le destin... Enfin, qui pourrait ignorer les affres qui habitent le chevalier du Cygne ? Il a toujours porté dans son esprit une pointe de mélancolie. Mais sa captivité, le réveil de sa mère ont libéré les vannes d'un torrent, d'un raz de marée de douleur qu'il rejette sur ses amis. Mais, les mots qu'il prononce ne sont pas vains, quel chevalier ne serait-ce qu'un bref instant, n'a pas douté de l'importance de sa cause, des valeurs et du sens qu'il y met ! Ikki peut le comprendre, car, parfois de l'épreuve, on sort renforcé.

Et puis, Chronos, père des titans prononce une étrange sentence, presque un chatiment, il lui propose le choix. Hyogha l'écoute interdit, la voix du Seigneur du temps résonne dans son esprit, et l'action conjugué de l'aura sereine de Gaïa qui englobe la scène l'empêche encore de commettre un acte irréparable. Une tension terrible nait des mots du Chronien.

Souhaites tu vivre dans le tourment et renoncer à toute la confiance et l'amour que tes amis ont en toi ? Ou alors souhaites tu te relever, expluser ta haine et ta colère et tenir ton rang de protecteur d'Athéna pour la paix de ce monde et ainsi regagner la confiance que tout le monde a en toi ?

En d'autre termes, souhaites tu mourir dans le Tourment ou vivre dans l'Apaisement? Je t'écoute....



Le seul instant où le Phénix regarde franchement son ami dans les yeux. Stupeur incrédule, son visage se pétrifie. Il comprend soudain que le chevalier du Cygne a depuis longtemps pris sa décision. Pire, les mots même d'un dieu ne suffisent pas à détourner Hygha de l'abattement morbide où il se complait. Dans le même temps, hyogha annonce d'une voix morne la terrible réponse que personne veut entendre. Il abdique !!!

J'ai fait mon choix. Je ne suis plus capable d'assumer mon rôle . Je pars je ne sais ou mais en tous les cas je ne serai plus un chevalier. Adieu


En pensée, Ikki rumine, il secoue la tête sous le poids de la surprise, comme un boxeur sonné. Tandis que son compagnon laisse derrière lui sans aucun état d'âme l'urne de l'armure du cygne.

- Mais, qu'est-ce qui te prends ? Hyogha, tu abandonnes comme un lâche, au premier signe de l'ennemi. Il t’est arrivé de te complaire dans cette langueur mortelle, mais tu en es ressorti toujours plus fort. Qui pourrait te reconnaître, toi le valeureux chevalier du cygne. A cette heur, tu fuis tout sans te retourner, tu détruits ton honneur, tu bafoues ton serment à la déesse. C’est drôle, on dirait plutôt que tu as peur de tout et de toi même. Celui qui courre pour échapper à son destin, mène une course vaine. Allons, ressaisi-toi ! Ne nous déçois pas.

Autour d’Ikki, pas un de ses amis que le comportement de Hyogha ne laisse pas sans voix. Chronos lui-même attendait-il cette réponse ? Bah, ce que pense ou peut savoir un dieu... La colère bouillonne, le chevalier du Phénix n’a pas pour habitude de mâcher ses mots. Il est temps de secouer cette poupée blonde qui se morfond dans son malheur ! Peut-on abandonner ainsi un frère d’arme à l’heure où il s’apprête à gâcher sa vie ? Les sentiments se mélangent chez Ikki, un cocktail détonnant de colère, de ressentiment, de besoin de protéger et d’aider un frère... Des sentiments que jamais n’exprimeraient Ikki, il les ravalerait plutôt que de les avouer. Sa voix claque dans le dos de Hyogha comme un fouet mordant. Il mord, lui aussi, avec toute la méchanceté et la rage qui rumine au fond de lui. Il mord pour sauver ce qui peut être encore sauvé, empêcher l’impossible. Hyogha est son ami, mais, la voix est cruelle, railleuse, elle fouisse dans les plaies intérieures béantes.

- Tu peux partir, moi, je ne te retiendrais pas. Ce que tu viens de dire n’est pas digne d’un chevalier d’Athéna. C’est d’une lâcheté sans nom et elle montre ta faiblesse. Oh, oui, tu as oublié le visage de tes Maîtres. Ils sont morts pour toi en d’autres temps, et tu n’as toujours rien compris ? Tu portes une ombre sur leurs noms, tu bafoues leur enseignement. Tu geins sur la valeur de notre cause, tu t’accuses d’avoir ravagé ce village par ta simple existence... Mais, nous ne sommes rien dans l’équilibre de la balance. Nos noms disparaîtront de l’histoire seul importe la lutte et la victoire. Quand Poséidon cherche à te faire mal, qui compte t’il blessé ? A-tu oublié ton serment à la déesse ? Chaque jours, les coups se rapprochent d’elle, aujourd’hui, toi et ce village... Ah, ça, Poséidon a bien manœuvré, il a gagné sans combattre puisque qu’un de nos frères est mort ! Je te le dis, tu as oublié le visage de tes maîtres, pire, tu a oublié celui de celle que tu servais.

Tu peux partir, personne ne te retiendra. Mais, tu laisseras alors derrière toi, celui qui a perpétré ce massacre. Il continue à vivre tranquillement, quand la vie du jeune Jacob est brisée, le Général Kazaa de Luminiades. C’est contre lui et ses pareils que ta colère devrait s’épancher. Si tu pars maintenant, tu craches sur ton nom et ton armure. Après toi plus personne ne la portera à cause de sa souillure, tu craches sur le visage de tes maîtres ! Et tu crois avoir le choix, profondément ? Non, ce sont des histoires de dieux, nous autres, nous savons qu’il n’y qu’un seul carrefour, le jour où nous Les endossons pour la première fois. Nous sommes liés à nos armures irrémédiablement. Et de ce jour, nous sommes contraints de nous vouer à notre tache, protéger et servir la déesse. Avec dégoût ou fatigue parfois, mais la flamme se ravive dès que se profile le danger. Tu fuis quelque chose qui est inhérent à toi, comme le besoin de respirer, et dont tu ne pourras pas te séparer juste en tournant le dos. C’est inscrit. Oh, oui, tu peux partir, mais, tu oublies le visage de tes maîtres, pire, tu te trahis toi-même. Tous tes combats, tout ce que tu croyais, tout ceci aura été vain ! Si tu es le chevalier du cygne, alors, tu sais qu’il ne sert à rien de fuir son destin. Sinon, ...

Le visage du Phénix, plein de morgue, n’exprime pas la tension qui l’habite. Il se contrôle, mais, il veut surtout secouer son ami. Ces décisions brusques ne lui ressemblent pas. Ikki ne peut pas laisser partir ainsi Hyogha du Cygne. Sinon, Poséidon aurait gagné bien plus alors que quelques discordes et il porterait un sérieux coup au Sanctuaire. Phénix ne le veut pas.
avatar
EX Ikki du Phénix
Chevalier de Bronze du Phénix

Nombre de messages : 125
Ordre : Chevalier d'Athéna (NIVEAU I)
Date d'inscription : 27/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lieu de naufrage du bateau de sa mère

Message  EX hyoga-du-cygne le Mar 20 Déc - 1:13

*Hyoga avait entendu les dires de son compagnon. Mais rien n'y fit. Il disparaissait de plus en en plus de la vue de ses compagnons. Bientot, il n'était plus qu'un pooint à l'horizon. La neige tombait comme pour saluer le départ, définitif ou pas, d'un brillant chevalier.Il allait là ou ses pas le conduirait. Il disparut définitivement de la vue de ses amis.*
avatar
EX hyoga-du-cygne
Chevalier de Bronze du Cygne

Nombre de messages : 211
Ordre : Chevalier d'Athéna
Date d'inscription : 02/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lieu de naufrage du bateau de sa mère

Message  Shun d'Andromède le Mar 20 Déc - 1:53

Shun était toujours autant inquiet pour Hyoga qui était son ami. Non, qui était son frère. Au fil des combats qu'ils avaient menés, ils avaient tous appris à se connaître et ils savaient tous qu'ils pouvaient compter l'un sur l'autre en cas de coup dur. Mais le cas du Cygne devenait inquiétant. Il se renfermait sur lui-même et trop dangeureusement pour Shun. Il attendit la réponse de Cronos qui ne tarda pas à venir.

Je n'ai qu'une parole et une parole divine donnée est une parole respectée: la Mère de Hyoga sera traitée avec respect et j'ajoute qu'elle n'aura plus jamais à souffrir. Son Fils pourra la voir quand il aura enfin compris certaines choses et atteint un certain niveau.Alors, à ce moment là, le chemin de la Vérité qui someille en vous tous s'illuminera et vous serez vraiment capable de dominer et comprendre ce que l'on nomme "Miracle". Alors, à ce moment là, Hyoga verra sa mère et vivra avec elle pour l'éternité. Que ceci soit dit, écrit et accompli selon Ma Volonté !

Il était rassuré mais ça ne tenait qu'à Hyoga de montrer sa volonté au Père des Titans et ça inquiétait fortement le jeune Andromède.
Puis Cronos répondit à Jabu et Hyoga et sembla s'attarder sur celui-ci. Il lui proposa un choix, ce qui augmenta l'inquiétude de Shun.

Souhaites tu vivre dans le tourment et renoncer à toute la confiance et l'amour que tes amis ont en toi ? Ou alors souhaites tu te relever, expluser ta haine et ta colère et tenir ton rang de protecteur d'Athéna pour la paix de ce monde et ainsi regagner la confiance que tout le monde a en toi ?
En d'autre termes, souhaites tu mourir dans le Tourment ou vivre dans l'Apaisement? Je t'écoute....


Il regarda le Cygne qui était de dos répondre au Titan et ce qu'il entendit le laissa sur place.

"J'ai fait mon choix. Je ne suis plus capable d'assumer mon rôle . Je pars je ne sais ou mais en tous les cas je ne serai plus un chevalier . Adieu"

Il n'arrivait pas à y croire. Hyoga abandonnait. Il était devenu faible bien plus que Ban ou Géki lors du combat intergalactique. Il le vit poser son urne et partir. Shun regarda son frère qui était aussi que lui prendre la parole.

- Mais, qu'est-ce qui te prends ? Hyogha, tu abandonnes comme un lâche, au premier signe de l'ennemi. Il t’est arrivé de te complaire dans cette langueur mortelle, mais tu en es ressorti toujours plus fort. Qui pourrait te reconnaître, toi le valeureux chevalier du cygne. A cette heur, tu fuis tout sans te retourner, tu détruits ton honneur, tu bafoues ton serment à la déesse. C’est drôle, on dirait plutôt que tu as peur de tout et de toi même. Celui qui courre pour échapper à son destin, mène une course vaine. Allons, ressaisi-toi ! Ne nous déçois pas.

Shun, encore sous le choc de la décision de Hyoga, voulait dire quelque chose mais ses mots ne sortait pas de sa bouche et se fut son frère Ikki, la voix pleine de colère qui reprit la parole.

- Tu peux partir, moi, je ne te retiendrais pas. Ce que tu viens de dire n’est pas digne d’un chevalier d’Athéna. C’est d’une lâcheté sans nom et elle montre ta faiblesse. Oh, oui, tu as oublié le visage de tes Maîtres. Ils sont morts pour toi en d’autres temps, et tu n’as toujours rien compris ? Tu portes une ombre sur leurs noms, tu bafoues leur enseignement. Tu geins sur la valeur de notre cause, tu t’accuses d’avoir ravagé ce village par ta simple existence... Mais, nous ne sommes rien dans l’équilibre de la balance. Nos noms disparaîtront de l’histoire seul importe la lutte et la victoire. Quand Poséidon cherche à te faire mal, qui compte t’il blessé ? A-tu oublié ton serment à la déesse ? Chaque jours, les coups se rapprochent d’elle, aujourd’hui, toi et ce village... Ah, ça, Poséidon a bien manœuvré, il a gagné sans combattre puisque qu’un de nos frères est mort ! Je te le dis, tu as oublié le visage de tes maîtres, pire, tu a oublié celui de celle que tu servais.
Tu peux partir, personne ne te retiendra. Mais, tu laisseras alors derrière toi, celui qui a perpétré ce massacre. Il continue à vivre tranquillement, quand la vie du jeune Jacob est brisée, le Général Kazaa de Luminiades. C’est contre lui et ses pareils que ta colère devrait s’épancher. Si tu pars maintenant, tu craches sur ton nom et ton armure. Après toi plus personne ne la portera à cause de sa souillure, tu craches sur le visage de tes maîtres ! Et tu crois avoir le choix, profondément ? Non, ce sont des histoires de dieux, nous autres, nous savons qu’il n’y qu’un seul carrefour, le jour où nous Les endossons pour la première fois. Nous sommes liés à nos armures irrémédiablement. Et de ce jour, nous sommes contraints de nous vouer à notre tache, protéger et servir la déesse. Avec dégoût ou fatigue parfois, mais la flamme se ravive dès que se profile le danger. Tu fuis quelque chose qui est inhérent à toi, comme le besoin de respirer, et dont tu ne pourras pas te séparer juste en tournant le dos. C’est inscrit. Oh, oui, tu peux partir, mais, tu oublies le visage de tes maîtres, pire, tu te trahis toi-même. Tous tes combats, tout ce que tu croyais, tout ceci aura été vain ! Si tu es le chevalier du cygne, alors, tu sais qu’il ne sert à rien de fuir son destin. Sinon, ...


Ikki avait parlé durement mais il espérait faire réagir et changer d'avis son ami, et ça Shun l'avait comprit. Essayant de contenir sa colère, sa décéption et sa tristesse, il dit au Cygne.

"Hyoga, je suis d'accord avec Ikki. Nous t'avons toujours connus en combattant même dans tes duels les plus durs. Mais quand je t'ai vu chez Poséidon, ce n'était plus le fier et puissant chevalier du Cygne que j'avais devant moi. Ce n'était plus personne. La-bas, j'ai essayé de te ramené à la réalité, j'ai cru avoir réussit. Mais je me suis rendu compte que c'était faux. Tu crois être le seul à souffrir actuellement? Et nous? Tu as la chance d'avoir ta mère à nouveau en vie. Cronos te donnes la possibilité de la revoir et toi tu laisses tomber. Ta mère doit être extrèment fière de son fils.
A cause de tes décisions, tu as fais gagné Poséidon et tu mets le Sanctuaire en danger une nouvelle fois.
Sais-tu à qui tu me fais penser? A Saori, bien avant qu'elle ne sache qu'elle était la réincarnation d'Athéna. Tu me fais penser à un enfant gaté et égoiste.
Saches qu'au bout d'un moment, nous serons vraiment fatigués de vouloir t'aider et là, tu te retrouveras définitivement seul."


Ces paroles étaient durs à dire pour Shun, mais il voulait vraiment revoir le Cygne renaître en Hyoga. Il ne voulait pas le laisser ainsi.

_________________
Haïr quelqu’un, en vouloir à quelqu’un, le blesser. En vérité, personne n’aime cela.Si chacune des ces choses est considérée comme mal…alors vivre en soi, est un péché … ?
avatar
Shun d'Andromède
Chevalier Divin d'Andromède et Maître de la Vierge
Chevalier Divin d'Andromède et Maître de la Vierge

Nombre de messages : 702
Age : 34
Ordre : Chevalier d'Athéna
NIVEAU : Maître
Date d'inscription : 05/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lieu de naufrage du bateau de sa mère

Message  Gaia le Mar 20 Déc - 3:52

Malgrés son silence apparent, la Matriarche coula ses orbes sucrés sur son fils.

Demande qu'il n'y avait nullement beosin de poser mon fils... Sa mére sera traitée comme il se doit au prés de moi ... respect et tendresse... Elle sera ma dame de Compagnie....

Puis de nouveau elle regarda les chevaliers présent à tour de roles. Ainsi c'étaient eux, les protecteurs de la Terre. La Terre... Elle esquissa un rapide sourire puis de nouveau elle fixa son attention sur le chevalier du Cygne. Sa peine était grande mais bien moindre face à ses doutes. Elle n'y pouvait rien... pour le moment.

Les humains ... ils sont ... étonnants ... parfois dans la recher de leur propre chute ....

Il semblait que ces chevaliers ne soient prés à la voir, à la reconnaitre. Soit alors elle n'avait plus rien à faire ici. Elle avait voulu les soulager de leur peine, ils n'avaient accepter son cadeau. Elle s'en souviendrait
avatar
Gaia
Déesse Fondatrice de la Terre

Nombre de messages : 28
Ordre : Déesse Ancestrale
Date d'inscription : 30/11/2005

http://lantredesreves.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lieu de naufrage du bateau de sa mère

Message  Phénon le Mer 21 Déc - 1:13

Ainsi le chevalier du Cygne avait fait son choix. Il haussa des épaules et se retourna auprès de sa mère.Il avait fait ce qu'il avait à faire.le reste n'était plus de son ressort.
Néanmoins, il reçut l'accord de sa mère de s'occuper de Natassia et cela lui arracha un sourire de remerciement à l'adresse de sa mère.

Il se tourna vers les chevaliers et les regarda.

Vous n'avez plus de temps à perdre ! Rendez vous sur le champ au Sanctuaire !

Il leur sourit, prit la main de sa mère et disparut dans le vortexqui, finalement, disparut aussi.

Phénon
Modérateur et Père des Titans

Nombre de messages : 1075
Ordre : Expiateur (NIVEAU I)
Date d'inscription : 27/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lieu de naufrage du bateau de sa mère

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum