L'Améthyste et le Cristal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'Améthyste et le Cristal

Message  Alberick de Megrez le Ven 4 Aoû - 3:56

C'était une petit crique enclavée à l'intérieur d'une chaîne de rochers, suffisamment dense pour en masquer l'accès.
Mais cette enceinte naturelle, aussi silencieuse soit-elle, n'était pas épargnée par l'intense fournaise naissant des rayons brûlants du soleil de Grèce.

Pour un habitant des glaces, né au creux du légendaire Royaume d'Asgard, ce climat se révélait des plus insupportables.

Alberick de Megrez, Guerrier Divin de Delta n'appréciait guère la tortueuse ironie dont il était victime.

La Princesse Hilda l'avait sollicité pour qu'il aille apporter son aide à Athéna et aux chevaliers du Sanctuaire, tous devenus des alliés et même plus encore des amis depuis la guerre tronquée et inutile d'autrefois.

Le sort en était jeté et il dû se soumettre aux bonnes volontées altruistes de sa souveraine.

Cette dernière se montrait depuis particulièrement prévenante et douce à son égard, comme si elle tentait de ramener le fougueux et plus que versatile guerrier dans son giron.
Elle avait bien changé et le désaveu d'autrefois aussi.
Alberick était désormais considéré à ses yeux comme un pilier du Royaume d'Asgard et non plus comme l'éminence grise d'un quelconque soudard maléfique, prêt à vous poignarder dans le dos à la moindre occasion.

Depuis la résurrection des Guerriers Divins beaucoup de choses avaient changé en Asgard, notamment l'amitié qui unissait les légendaires protecteurs du Royaume.

Tout ceci était bien étrange et particulièrement destabilisant.

Une euphorie aveugle que ne partageait pas le dernier des conquérants de Delta.

Accepter une telle mission revêtait à ses yeux une âcre et nauséabonde saveur, semblable à un mauvais rêve, venu entraver ses rêves de gloire et de domination.
Il devrait maintenant attendre à nouveau son heure et ne plus manquer la prochaine opportunité qui lui serait offerte.

Selon les dires de sa souveraine, le Sanctuaire requérait ses services afin qu'il puisse parvenir à décrypter des textes anciens, méconnus des exégètes de cet univers.
Les principaux manuscrits ou inscriptions se référaient ou descendaient alors directement de la Bible Sainte originelle dévolue aux Royaumes de la Terre, ainsi que de la multitude de textes apocryphes qui furent écrits par-delà les mondes.

Enfant, Alberick avait déjà eu pour habitude d'écouter son père lui conter des récits merveilleux dépassant les simples frontières de notre univers.
Il apprit ainsi que certains de ses ancêtres firent d'étranges voyages que même les mots ne parvenaient à capturer et à retranscrire tant le vécu dépassait l'imagination la plus folle.

Aujourd'hui, l'opportunité lui était offerte de découvrir si toutes ces somptueuses et envoûtantes légendes étaient vraies.

Il pourrait peut-être même en retirer une substantifique retribution personnelle en terme de gloire et de pouvoir.
C'était bien ce qui le préoccupait le plus.
La guerre à venir et que tout le monde semblait redouter pouvait aussi s'avérer sensiblement utile pour parfaire ses rêves égotiques si enivrants.

Le destin est décidément plein de malice pensa-t-il, amusé.
Il devrait faire équipe avec l'un des plus naïfs et des plus dévoués défenseur d'Athéna :
Le Chevalier de Bronze du Cygne : Hyoga.

Déjà par le passé, il n'avait guère eu de mal à le terrasser à cause de sa grande faiblesse : une sensibilité excessive et un sens de l'honneur ô combien suranné.

Tout cela était bien pathétique.

Quand l'heure viendrait de brandir le flambeau de puissance, cet imbécile ne serait pas bien difficile à écarter.

Il fallait juste sagement épouser une divine patience et attendre le bon moment pour s'en délecter.

Que voilà une savoureuse perspective.

Ce voyage sera peut-être décidément plus instructif qu'il n'y parait.

Alberick ne pût s'empêcher alors d'arborer un de ses sataniques rictus qui le caractérisait tant.

Lorsque il vit la silhouette de Hyoga apparaître au sommet de l'un des rochers, il reprit une contenance presque amicale, presque...

Oui, le meilleur était à venir. assurément.
avatar
Alberick de Megrez
Guerrier Divin de Delta

Nombre de messages : 114
Ordre : Guerrier Divin d'Asgard
NIVEAU : Ier
Date d'inscription : 20/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Améthyste et le Cristal

Message  Hyoga du Cygne le Mar 8 Aoû - 12:18

Ses efforts pour cacher son malaise étaient presque devenus digne d'une récompense.
A la simple vue de celui avec lequel il devrait partager sa mission, une mine des plus déconfites se dessina.
Et il était pourtant rare d'entrevoir de telles émotions sur le visage célèbrement impassible de Hyoga.

Mais il devait se soumettre à la volonté de son maître, ce dernier savait pertinement ce qu'il faisait, c'était certain.
Le choix de son compagnon de voyage devait donc répondre à des objectifs bien précis aux yeux des seigneurs du Sanctuaire

Les Guerriers Divins étaient devenus de fiers et fidèles alliés mais Alberick demeurait un cas à part.

Si la dévotion de la dernière guerre en Asgard pouvait facilement s'expliquer par l'aveuglement de la plupart, tous ravis de défendre enfin chèrement la Princesse Hilda de Polaris, cet aspect des choses défiait le comportement d'Alberick.

Il fut le seul et unique guerrier divin à avoir connaissance de l'envoûtement de sa souveraine, et plutôt que de tenter de la délivrer, il s'évertua à s'employer à la supplanter pour dominer le Monde.
Ses sombres et effrayants rêves de gloire auraient fait frissonner le plus gelé de tous les squelettes, enfermé dans sa prison d'Améthyste.

C'est bien ce qui inquiétait le plus Hyoga.
Leur mission était des plus difficiles pour ne pas dire même impossible, selon les propos de Camus, leurs ennemis le seraient probablement en proportion.
Alors même que le danger viendrait à le menacer, il faudrait qu'il surveille ceux qui tenteraient d'attenter à sa vie mais tout autant la menace que pourrait représenter son "amical" compagnon, prêt à le pourfendre à la moindre occasion avantageuse pour lui.

C'était comme d'être pris entre le marteau et l'enclume.
Un joli plongeon dans un océan de serpents.

Hyoga savait déjà qu'il devrait redoubler de vigilance.
Il s'approcha d'Alberick, ayant déjà déposé son urne sacrée couleur des neiges, dans la petite embarcation qui devrait leur offrir un léger raccourci entre les terres.

Recouvrant un visage des plus amicals, il tendit sa main vers le Guerrier Divin.


Désolé d'avoir pris un peu de retard.
Je crois que la chaleur accablante m'a quelque peu ralenti.
Je suis content de te revoir, en ami, je l'espère cette fois.
avatar
Hyoga du Cygne
Chevalier Divin du Cygne et Maître du Verseau

Nombre de messages : 161
Ordre : Chevalier d'Athéna
NIVEAU : Maître
Date d'inscription : 11/02/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Améthyste et le Cristal

Message  Alberick de Megrez le Jeu 24 Aoû - 3:55

Aucune réponse d'amicalité ne fut renvoyée au chevalier des glaces de Sibérie.

Alberick se détourna et mit un pied dans la petite embarcation.


Il est temps d'y aller je crois.
Je n'ai pas l'intention de me laisser liquéfier plus longtemps par ce soleil infernal !

Allons !
avatar
Alberick de Megrez
Guerrier Divin de Delta

Nombre de messages : 114
Ordre : Guerrier Divin d'Asgard
NIVEAU : Ier
Date d'inscription : 20/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Améthyste et le Cristal

Message  Hyoga du Cygne le Ven 25 Aoû - 3:47

Ils voguaient maintenant depuis de longues minutes.
Le boyau caverneux était assez étroit mais sa fraîcheur, en comparaison de la fournaise extérieure, apparaissait comme une offrande divine.
Les deux hommes ramaient doucement, en silence, à l'intérieur de la petite embarcation.
Seuls les légers clapotis de l'eau venaient perturber ce petit cortège à l'ambiance trop funèbre.

Alberick se trouvait à la proue tandis que Hyoga se situait à l'arrière du frèle esquif.
Peu rassuré, ce dernier avait préféré se placer ainsi, arguant une meilleure vision pour dépister une possible menace.
Mais la vérité était toute autre.
Le chevalier du Cygne ne voulait surtout pas tourner le dos à son nouveau compagnon de voyage.
Question de sécurité.
De là où il se trouvait, toute folie pourrait donc mieux s'observer.
A cette demande, il se souvint que le Guerrier Divin avait émis un petit rire méprisant.
Alberick était suffisamment intelligent pour avoir compris et il ne semblait rien attendre en égard de la part du Saint de Bronze.
Le contraire l'eut sinon étonné.

C'est ainsi que le petit voyage se déroula sans la moindre encombre à travers ce revigorant tunnel.
Hyoga ne savait pas combien de temps avait duré leur "croisière" à l'intérieur mais il ne tarda pas à presque maudire sa fin.

Le soleil écrasant bombardait déjà de ses rayons aveuglants la sortie de l'étroit canal souterrain, et avec lui, le retour de la chaleur infernale.
Il avait subi le pire il n'y a pas si longtemps, en Asgard, dans le volcan d'Hagen, mais le russe qu'il était, élevé dans les plaines glacées de Sibérie, ne parviendrait jamais à s'accoutumer complètement au climat de la Grèce, pour peu de temps en tout cas.

Les deux hommes furent aveuglés à leur sortie par une lumière des plus agressives qui leur perfora le front.
Alberick poussa un juron agacé, maudissant ces Terres de l'extrême.

Il fallut bien quelques minutes avant que la vue de chacun ne revienne à son état normal, juste assez pour éviter au petit esquif de frotter une frange de rochers très dangeureusement proche.
La course en bateau allait s'arrêter ici, le chemin devrait maintenant se faire à pied.

Mais ils n'étaient plus très loin, l'ombre de l'immense mont légendaire tapissait déjà une grande partie de l'aride vallée.

Leur aventure débuterait bientôt et avec elle, peut-être le destin de l'univers.

Oubliant l'étouffante atmosphère de sacralité qui se dégageait de cet endroit, Hyoga préféra se concentrer sur le but de leur mission.
Le Mont Etoilé était un lieu saint, réservé uniquement aux Grands Popes et aux chevaliers de légende, mais comme l'avait si bien exposé son Maître Camus, une entorse à la législation du Sanctuaire était nécessaire pour la sauvegarde de tous.
Qui sait, cette effraction pourrait peut-être contribuer à sauver de nombreuses vies.
Elle était donc nécessaire.

Hyoga observa Alberick qui leva les yeux sur lui, agacé.
Ils approuvèrent d'un hochement de tête, sans le moindre mot, puis se mirent en marche.
avatar
Hyoga du Cygne
Chevalier Divin du Cygne et Maître du Verseau

Nombre de messages : 161
Ordre : Chevalier d'Athéna
NIVEAU : Maître
Date d'inscription : 11/02/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Améthyste et le Cristal

Message  Alberick de Megrez le Sam 30 Sep - 5:36

Arpenter une façade rocailleuse aussi peu riche en prises était une vraie gageure, Alberick n'étant par ailleurs pas un adepte de ce genre d'acrobaties.
Il maudissait le sort qui l'avait amené jusque ici, ceux qui l'avaient obligé à venir.
La seule consolation était ce léger vent frais, dû à l'altitude, qui le caressait, le protégeant ainsi momentannément de la fournaise infernale générée par cet abominable pays.

Le Chevalier du Cygne se tenait à quelques mètres devant lui et semblait également souffir de cette accablante chaleur.
Pour deux habitants issus des contrées les plus glacées de ce monde, cet endroit n'était ni plus ni moins qu'une succursalle de l'Enfer.

Les cavités dans la roche s'avéraient quasiment inexistantes. La surface était d'une lisséité fantastique n'offrant que peu de points d'accroc à moins que vous les créiez vous-mêmes.
On comprenait mieux pourquoi ce Mont Etoilé était réputé aussi inaccessible, même pour des chevaliers.

Si Hyoga et Alberick avaient été de simples hommes, leurs carcasses désarticulées joncheraient déjà le sol de cette gigantesque dent de pierre.
Une maigre consolation mais une consolation quand même.
Malgré tout, le moindre faux mouvement et c'était le plongeon, sans aucun espoir de retour.
Un frisson parcourut l'échine du Guerrier Divin qui évita alors de regarder dans le vide.
Il préféra se concentrer vers le sommet devenu invisible, caché qu'il était par la mer de nuages semblant pantoufler comme si elle les narguait.
Il avait le sentiment d'avancer à tatons depuis des heures sans qu'aucune progression n'ait eu lieu.
Une pluie de poussière et de petits cailloux manquèrent de lui faire lâcher prise.
C'était Hyoga, il avait quelque peu dévissé au-dessus de lui et s'était repris au dernier moment.
Le Guerrier Divin laissa échapper un léger juron, comme si il n'avait pas assez de problèmes comme ça.
Si le Cygne avait la bonne idée de tomber qu'il le fasse au moins sous une autre trajectoire.

En continuant ainsi, leur mission n'aurait même pas le temps de commencer et ses rêves de gloire seraient condamnés à ne pas se réaliser.
Il fallait s'accrocher penser à autre chose et ne pas s'arrête, avancer, toujours avancer.
avatar
Alberick de Megrez
Guerrier Divin de Delta

Nombre de messages : 114
Ordre : Guerrier Divin d'Asgard
NIVEAU : Ier
Date d'inscription : 20/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Améthyste et le Cristal

Message  Hyoga du Cygne le Lun 9 Oct - 12:40

Jamais il ne se serait imaginé souffrir autant durant cette ascension.
Nul ne pouvait le contester, le Mont Etoilé était à la hauteur de sa réputation, peut-être même bien plus encore.

Nombreux avaient dû être par le passé les simples hommes ou même les chevaliers à laisser leur vie dans cette périlleuse escalade.
Hyoga comprenait mieux maintenant, lui qui avait failli chuter plusieurs fois dans sa montée et qui ne devait son salut qu'à la rapidité de ses réflexes de chevalier.

Ce prodigieux pic rocheux était un défi à la folie des hommes car rien en lui ne signalait qu'il pouvait se franchir.

Après mûre réflexion, Hyoga s'aperçut qu'il avait peut-être commis l'erreur de trop se focaliser sur sa mission et d'en oublier cette étape, cruciale pourtant.
Un peu plus et l'aventure s'arrêtait ici.
.
Impossible de se munir d'un quelconque attirail d'escalade. Le Mont s'y refusait, comme si une force mystérieuse imposait à ces hommes de peu de raison de le conquérir par leurs propres moyens.
C'est ce que firent donc Alberick et lui.
Après quelques heures, leurs mains étaient recouvertes de nombreuses ecchymoses ainsi que d'irritations suintantes de sang.
A bien y réfléchir, Hyoga aurait préféré affronter et succomber sous les coups directs d'un adversaire plutôt que de braver la mort ici, dans une complète incertitude.

Epuisé, il souffla un instant et déposa sa joue sur la paroi, si brûlante qu'elle le fit tressaillir et l'enjoint à ne pas se s'endormir sur ses lauriers plus longtemps.
Sa tête pivota derrière lui vers le bas avec une précuation des plus calculées, histoire de ne jamais perdre sa concentration.

Il vit Alberick, le suivre avec les mêmes difficultés, son visage semblait afficher une méchante humeur.

Rien de bien original en somme.

Pendant un court instant, il se demanda vraiment ce qu'il faisait ici, puis l'ascension repartit.
Elle se prolongea encore pendant des secondes, des minutes, des heures interminables, impossible de jauger, le temps était comme suspendu.

Puis, ce fut la délivrance lorsque de malheureux doigts estropiés par l'effort et la roche palpèrent les variations d'un plan incliné.

Le sommet, le bout de l'escalade était là.

Ce n'était pourtant que le début de tout qui commençait maintenant.
avatar
Hyoga du Cygne
Chevalier Divin du Cygne et Maître du Verseau

Nombre de messages : 161
Ordre : Chevalier d'Athéna
NIVEAU : Maître
Date d'inscription : 11/02/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Améthyste et le Cristal

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum